Femme

Perdre ses amis d’avant bébé

Un des premiers chocs de la vie de parents, c’est le constat que nos amitiés ne sont plus ce qu’elles étaient! Est-ce vraiment une fatalité pour les parents de perdre leurs amis d’avant-bébé?

Quand on a un enfant, on n’a plus les mêmes priorités ni les mêmes intérêts. On se doute bien que nos amis ne feront pas tous partie de cette nouvelle aventure. Mais parfois on est surprise de voir à quel point on n’a plus de nouvelles du tout de ceux qui se disaient nos meilleurs amis ces années. On avait pourtant la ferme intention de continuer à se voir, mais la vie (ou eux!) en a décidé autrement. Est-ce une situation incontournable?

Est-ce que c’est de notre faute parce qu’on les a négligés? Est-ce que ce sont eux qui n’ont pas envie de voir nos enfants? Est-ce qu’on est devenus trop casaniers? Tout ça est un peu vrai et on prend vite conscience que cette naissance nous permet de réfléchir à ce que l’amitié représente.

À qui la faute?

Quand on constate qu’on a perdu des bons amis de vue, on cherche vite un coupable. Souvent, on se dit que c’est notre faute, parce qu’on a moins de temps, que notre bébé a demandé beaucoup d’attention pendant les premiers mois, qu’on voulait prendre soin de notre couple et qu’on prenait le temps qui restait pour se reposer.

On se dit peut-être aussi que nos amis ont manqué de flexibilité et qu’ils auraient pu faire plus de place à ce petit être qui fait désormais partie intégrante de notre vie. Il est un peu comme une partie de nous après tout! Peut-être que c’est de leur faute, peut-être que c’est de la nôtre, peut-être aussi était-ce inévitable depuis le déménagement dans une maison plus grande et plus loin ou par l’arrêt des activités partagées!

Les genres d’amis

Il faut dire qu’on a plusieurs sortes d’amis. Des connaissances qui ont fini par prendre beaucoup de place dans notre vie à force de pratiquer une activité ensemble, des anciens collègues qu’on n’a jamais perdu de vue et des amis d’enfance n’en sont que quelques exemples.

Selon Fred, un papa qui a traversé des hauts et des bas avec plusieurs de ses amis depuis qu’il a des enfants, toute la question tient dans les raisons qui nous attachent à cette personne. Il l’explique très bien quand il dit : « Un(e) véritable ami(e) est quelqu’un avec qui on partage un peu plus quefaire une activité ensemble”. Il s’agit d’une personne avec qui on partage des valeurs, des goûts, à qui on peut se confier, avec qui on peut parler, et qu’on a envie de soutenir dans les moments difficiles avec le même intérêt qu’on partage les moments agréables ».

L’amitié de ceux avec qui on a beaucoup en commun risque moins de souffrir de la brève séparation du nouveau-né et de revenir plus tard que celles qui sont basées sur des activités, des sorties ou d’autres évènements ponctuels dont l’essentiel repose sur une routine.

Faire des efforts ou pas?

Quand on veut, on peut. Dès qu’on retrouve un peu de temps, il est possible de rétablir le contact avec nos amis d’avant en faisant garder les enfants, ou en les faisant participer dans le cadre d’activités plus familiales et amicales.

C’est en faisant ce petit effort de rapprochement que vous constaterez si le lien s’est brisé ou si tout recommencera comme avant. Il est possible que vous ayez perdu des amis. C’est la vie. Il est aussi possible que des remarques indélicates telles que « tu parles toujours de ton enfant » ou « je ne sais pas comment tu fais, des enfants, c’est tellement tannant » vous passent le goût de renouer avec certains d’entre eux.

De nouveaux amis

Quand on n’avait déjà pas beaucoup d’amis, cette perte peut avoir un impact considérable sur notre vie sociale. C’est d’autant plus vrai pour ceux qui se séparent en cours de route et qui se retrouvent célibataires… et sans amis. Mais sachez que les nouveaux amis viendront aussi en cours de route.

Ce seront des amis avec qui vous aurez beaucoup en commun, pour qui vos enfants sont déjà dans le paysage et qui apprécieront d’emblée le fait que vous ayez une famille. Les activités artistiques et sportives sont un bon endroit où faire de telles rencontres. Vous verrez, après plusieurs années à fréquenter l’aréna ou le gymnase, vous vous rendrez vite compte que la vie sociale que vous y aurez développée est bien plus enrichissante que vous ne l’auriez imaginé le jour où vous avez constaté que vous avez perdu plusieurs de vos amis du temps du collège.

Il est aussi possible que vous ayez à tendre la main aux autres si l’amitié ne vous tombe pas dessus naturellement. N’hésitez pas à rappeler de vieilles connaissances. Si vous ne les avez pas oubliées, elles ne vous ont certainement pas oubliées non plus. En plus, vous aurez beaucoup de choses à raconter et de temps à rattraper. Surtout de depuis le temps, peut-être qu’elles ont des enfants elles aussi!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires