Femme

Du temps pour soi

Non seulement ces moments volés font du bien, mais ils sont essentiels à notre équilibre. Une fois de retour de cette évasion dans notre passe-temps ou loisir préféré, la routine nous semble moins lourde et la vie est définitivement plus rose.

Claudie Arsenault, coach professionnelle qui écrit des articles ultras pratiques pour Mamanpourlavie estime que les bienfaits de s’accorder du temps rien que pour soi sont multiples. « Un : cela rend maman heureuse! Deux : si maman se sent bien et détendue, les enfants et le conjoint le sentent et cela devient contagieux pour tous... Moins de crises, moins de stress. » En effet, ces tête-à-tête avec soi permettent aux mamans de s’évader, de « ventiler », de lâcher prise et de se retrouver.

C'est tout à fait bon!

Devenir maman ou retourner sur le marché du travail, c’est exigeant. Il est bon de s’accorder du temps pour faire les choses qu’on aimait (et que l’on aime toujours) et que l’on a mis un peu en veilleuse une fois les enfants arrivés. « Je sais que cela peut être facile à dire et non à faire, mais je pense et crois fortement que devenir parents ne doit pas nous empêcher complètement de retrouver celle que nous étions avant l'arrivée des enfants. Oui je suis consciente que nos priorités changent et que le temps peut manquer un peu plus, mais c'est essentiel d'avoir un équilibre. Chapeau à ceux et celles qui se donnent à 120 % à leur famille et qui s'oublient complètement dans tout ça. Moi, je ne peux pas. C'est moi, c'est ma personnalité, c'est ma nature et mon mode de vie. Eh oui j'ai besoin de me justifier en ajoutant que ce n'est pas parce que je dois prendre du temps pour moi seule que je suis une moins bonne mère. Au contraire, quand je suis avec les filles je suis peut-être plus patiente, car j'ai eu le temps de vider mon trop-plein d'énergie, d'éliminer le stress durant la journée en prenant du temps pour moi! », constate Liliemman sur le Forum de MPLV.

Trouvez-vous une raison vous aussi!

Même si notre horaire parait déjà surchargé, les raisons sont nombreuses pour quand même y insérer un temps réservé (et c’est une bonne idée de le noter à l’agenda!) pour une activité qui nous fait du bien. Et ce, même s’il y a deux brassées de lavage qui attendent et que la maison ne reluit pas. Ce qui importe, c’est aussi de faire reluire notre « intérieur » à nous. Claudie Arsenault est persuadée que ces moments sont importants. « C’est ce qui donne un sens à notre vie! La course folle à la longue, ce n’est pas bon pour le moral et ces quelques moments pour soi peuvent transformer notre perception d’une vie au rythme effréné en une vie très agréable… même si c’est pratiquement les mêmes tâches qui y sont accomplies… les moments pour soi en plus! »

Plusieurs mamans sont d’accord avec le principe de se ménager du temps pour soi même si cela peut paraître difficile. Sur le Forum de Mamanpourlavie.com, une maman persuadée que ces pauses sont nécessaires à son équilibre mental nous révèle comment elle y arrive. « Au début, je n'avais pas vraiment de temps pour moi puisque j'allaitais. Puis, au fil des mois, les boires se sont espacés, alors je me garrochais au centre d'achat pendant le 3h que j'avais devant moi. Sinon, je demandais à papa de sortir promener bébé et je prenais un long bain chaud ou je lisais un bon roman », raconte Zélé. Pas besoin d’une évasion très longue ou exigeant une préparation compliquée.

Du temps pour soi, ça peut être à la maison ou tout près. Faire compliqué n’est pas gage de succès! Lisez ce que d'autres mamans font pour s'accorder du temps. Écrivez-nous pour nous dire comment vous vous accordez du temps rien que pour vous.
Chacune à son rythme!

Pour certaines, ces moments privilégiés se résument à s’adonner à un passe-temps ou de faire une activité à la maison quand les enfants dorment. D’autres ont besoin de sortir de la maison pour faire une activité. Il faut donc y aller à notre rythme et trouver la formule qui nous convient. On ne peut copier ce que fait la voisine. Il faut trouver ce dont on a besoin. L’important est de ne pas se sentir brimée si on s’accorde du temps et de ne pas juger les mamans qui en ont plus besoin.

« Du temps pour moi? Je ne sais pas trop quoi répondre. En fait, même si nos familles sont loin, nous avons une petite gardienne géniale, mais on n'en profite pas! Les rares fois où nous avons fait garder Victor, c'était par obligation et non par plaisir. Nous sommes sortis une fois au restaurant en amoureux 2 mois après sa naissance, mais on n'avait envie que de revenir à la maison. Mon temps pour moi? J'en ai très peu ayant une garderie à la maison, mais j'en profite pendant que les bébés dorment pour surfer un peu sur Internet et pour faire un peu de scrapbooking. Sinon, j'en ai plus qu'il m'en faut quand mon chum est parti comme en ce moment! Qu'est-ce que j'en fais? Je m'ennuie de mon chum et j'ai hâte que mon fils se lève pour jouer avec lui. Bref, je suis très bien comme je suis! », raconte Grenouille sur le Forum de Mamanpourlavie.

Une autre maman explique sa vision des choses. « Le fait de vivre seule avec mon enfant et d'être travailleuse autonome à la maison me permet de me retrouver seule avec mon moi-même quand la petite est au lit. Entre mon travail et les soins de ma fille, j'arrive à préparer les repas et faire le ménage sans problème. Puis, comme elle est encore petite, elle se couche tôt et je me retrouve alors avec mes soirées à moi à ne faire que des choses dont j'ai envie », confie Mikka sur le Forum.

Comment y arriver?

Le principe est beau et presque tout le monde s’accorde sur le fait que les mamans doivent se consacrer du temps pour elle. Mais le nœud du problème est d’arriver à prendre le temps. Quelques trucs de coach?

  • Mettez ce « temps à nous » au tableau de priorité dans la catégorie urgent. Au même titre que si un enfant est malade. Qui ne trouve pas de temps à consacrer à un enfant malade?
  • Trouvez des activités courtes ayant un effet positif à court terme sur votre moral. Ceci à l’air trop simple? Passez à l’action et soyez tenace, ce n’est pas si facile… Ce sera peut-être étrange dans les premières semaines, mais le jour où cette routine de vie plus saine sera installée, vous ne voudrez plus revenir en arrière!
Culpabilité latente?

Nous accorder du temps nous fait parfois sentir « coupable » de ne pas accorder ce temps à notre conjoint, nos enfants, nos amis ou nos parents. On se dit qu’on pourrait plutôt aller au parc avec les enfants, finir un dossier ramené du bureau ou finir le rangement de la cuisine. Pourtant, ces rendez-vous avec nos passions ou nos passe-temps nous permettent d’être plus détendues, plus à l’écoute et plus heureuses. Beaucoup se sentent encore coupables de ne penser qu’à elles pour une heure ou deux. Réjouissez-vous, il est possible de se sortir de ces idées pour mieux en profiter! « Pour être convaincue du bienfait du temps pour soi, autant pour nous et que pour notre entourage, on doit d’abord tenter l’expérience. La culpabilité part rapidement lorsqu’on réalise comment le climat familial peut en être amélioré! Maintenant, chez moi, c’est parfois mon conjoint ou mes enfants qui mentionnent : maman va t’entraîner un peu! Une petite demi-heure et je reviens transformée! », raconte Claudie Arsenault, coach de vie et collaboratrice à Mamanpourlavie.com.

Une autre maman nous raconte comment elle a eu le déclic : « Jusqu'à tout récemment, j'avais oublié le sens du mot relaxation, et je n'associais plus temps et pour moi dans les mêmes phrases! Mais en janvier, j'ai eu l'opportunité d'aller à Montréal chez une amie. J'ai découvert que je ne suis pas juste une maman, une cuisinière, une femme de ménage, une épouse... Je suis une jeune femme qui peut encore s'amuser et penser à elle! Ça m'a fait du bien de pouvoir aller magasiner pour moi, de sortir sans me soucier de l'heure à laquelle j'allais rentrer et me lever...

Je suis revenue de ce petit congé plus sereine, patiente... je crois que ça fait du bien d'aller faire le plein. Un petit boost bien apprécié! Et depuis, j'essaie de penser à moi aussi, quand les petits sont couchés, en faisant de l’ordi, du scrapbooking ou du yoga », écrit Zazziel sur le Forum.

Parce qu’on est toutes des supermamans!

Le syndrome de la « superwoman » Claudie Arsenault a mis sur pied le Cercle des supermamans, un réseau rassemblant des mamans à leur compte et les mamans en congé maternité qui auraient besoin de divers services. Un « réseautage » entre mamans quoi!

Une supermaman, c’est positif aussi! Bien sûr! Qui a dit que Superman était un être stressé, débordé et souhaitant à tout prix réussir? Il s’agit d’un héros, bien dans sa peau et il fait du bien autour de lui. Et c’est aussi le profil de la supermaman d’aujourd'hui : celle qui a cessé de s’en faire avec tout et qui profite de chaque instant pour son bien-être et celui des gens qu’elle aime.

Claudie Arsenault est enthousiaste. « Redonnons les lettres de noblesse au « super » de ce monde. Après tout, le mot « super » dans le dictionnaire veut aussi dire formidable! Ne nous écrasons pas sous ce terme et portons-le fièrement. Être fière de nos réalisations comme maman et aussi comme travailleuse, comme conjointe et comme amie. De mon côté, je suis fière d’être une supermaman, de donner le meilleur de moi-même à mes enfants tout en me réalisant personnellement et professionnellement. Atteindre un bel équilibre de vie et être bien dans ses choix! »

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Dormez en toute quiétude grâce à Angelcare

Gagnez un moniteur de mouvements respiratoires pour bébé avec video

Nos Concours

Cet hiver restez au chaud grâce à Louis Garneau!

Participez pour gagner des sous-vêtements en polar pour enfants et adultes

Commentaires