Livres/CD/DVD

Hommage à Passe-Partout

Le 23 janvier dernier, acteurs, peintres, vidéastes et musiciens se sont rassemblés à la Sala Rossa pour rendre hommage à cette émission de télévision culte qui nous a appris l’amitié, la vie et la gentillesse à travers des chansons, des contes et des bricolages.

Perlin : Une figure paternelle

C’est Robert Maltais qui prêtait sa voix à Perlin, le père de Cannelle et Pruneau. Ce comédien qui est également auteur et grand-père nous a raconté qu’il avait déjà commencé à chanter sa berceuse légendaire à un de ses petits-enfants et s’était fait interrompre : « Non grand-papa, arrête, c’est la berceuse de papa ». Il nous a dit en riant : « C’est comme si on refusait de se faire chanter Love me tender par Elvis! Non, en fait, j’ai compris que les enseignements se passent de père en fils et de génération en génération et c’est très bien comme ça. »

Robert Maltais a aussi été ému par Ugo Bergeron, aussi connu sous le nom de Capitaine Montréal, qui a comparé Perlin à son père dans un discours empreint de respect et d’émotion. « Je réalise maintenant que j’ai été une figure paternelle pour beaucoup d’enfants à travers le Québec et c’est spécial quand on sait que je n’ai pas eu de père moi-même. »

Pruneau

La voix de Pruneau était celle de Mirielle Lachance, une petite femme extraordinaire qui est montée sur scène pour la première fois quand elle avait quatre ans « Ça ne compte pas, quand on est un enfant, on fait ce qu’on nous dit et on n’a pas conscience de ce qu’on nous demande. » dit-elle, « j’ai aussi fait beaucoup de choses depuis Passe-Partout, mais le contenu éducatif de l’émission était tellement riche qu’elle a mieux traversé les années que bien d’autres choses. »

Mirielle Lachance était très amie avec Ève Gagnier, la première Cannelle, qui lui manque beaucoup depuis son décès en 1984. Elle a aussi joué au théâtre en tournée à travers le Québec et à Paris et elle faisait la voix de la célèbre Lucy de Charlie Brown « c’était très libérateur de jouer Lucy, j’allais faire sa voix pour me défouler, elle criait tout le temps! »

Un tournage parfait, une œuvre intemporelle

Robert Maltais et Mirielle Lachance nous ont tous deux parlé de la production de Passe-Partout avec beaucoup d’admiration. Ils ont expliqué que tous les participants ont dû passer des auditions, même les marionnettistes. Quand nous avons mentionné le fait que toute l’équipe était talentueuse, Robert Maltais s’est empressé d’ajouter : « TOUTE l’équipe était talentueuse et on était tous jeunes, c’était un plateau de tournage extraordinaire. Il faut aussi souligner la musique de Pierre F. Brault et le travail de Michel Robidoux. C’est tout ce talent qui a fait de Passe-Partout une réussite. »

Grand-mère

Les acteurs qui ont participé à Passe-Partout vieillissent admirablement bien. D’ailleurs, Kim Yaroshevskaya, l’actrice qui incarnait Grand-mère et Fanfreluche et qui a presque 90 ans joue encore au théâtre et vous pouvez la voir dans Vigile au Théâtre du Rideau Vert.

Un nouveau cycle artistique

« C’est vraiment impressionnant de voir ce que l’émission vous a inspiré », nous a dit Jacques L’heureux au micro « On voit que les idées ont fait du chemin ». En effet, les toiles inspirées de Passe-Partout proviennent visiblement d’une longue réflexion sur l’œuvre originale et vous pouvez les voir et même vous procurer des reproductions à la Boutique Planète Virgolia.

Marie Eykel a salué les artistes et remercié les musiciens de Batabeat qui ont concocté un magnifique spectacle autour d’extraits de l’émission en utilisant des jouets et des chaussures d’enfants comme instruments. La chanteuse nous a avoué : « Quand un thème a une musique aussi mythique que celle de Passe-Partout, il faut vraiment créer autre chose pour rendre un véritable hommage. »


Cette semaine
Six questions pour faire la lumière sur la dermatologie en ligne

La télémédecine fait désormais partie du quotidien des familles québécoises. Mais quel est le niveau d'efficacité de cette pratique? Dre Émilie Bourgeault, dermatologue chez DermaGo.ca, nous donne son point de vue. 

La plagiocéphalie - syndrome de la tête plate

« Encore trop de bébés à la tête plate » selon l’article sur le sujet de la plagiocéphalie paru à l’automne 2017 dans le journal La Presse. Les récentes études sur cette condition clinique du nourrisson sont unanimes, pour éviter le port du casque (orthèse crânienne) le dépistage de la plagiocéphalie doit se faire très tôt.  

10 raisons de leur faire des câlins

Le 21 janvier, c’est la Journée internationale des câlins et plus que jamais on en a tous besoin! C’est le moment parfait pour devenir un peu gaga et se raconter tous ces petits riens qui nous explosent le cœur et nous poussent à étreindre nos enfants, peu importe leur âge!

L'attachement et le détachement parent-enfant

Est-ce que je vais rendre mon enfant dépendant si je le prends dans mes bras? Voilà la question que j’ai reçue d’une lectrice. Son bébé d’un an traverse une phase très « maman » ; elle se demande comment gérer la situation.

Nos Concours

Gagnez 1 camion Monster Jam de LEGO

Participez pour gagner un des deux nouveaux produits LEGO

Gagnez une carte-cadeau Boutique À Ton Tour

Participez pour gagner une des deux carte-cadeaux de 25$

Commentaires