Loisirs

Le tricot, un passe-temps cool pour les enfants

La bobine et les aiguilles ne sont plus réservées à nos grands-mères : en effet, le tricot gagne en popularité depuis quelques années, et ses bienfaits sont nombreux. Même pour les enfants!

Je me souviens des soirées passées en compagnie de ma grand-mère. Je lisais tranquillement un livre au salon, alors qu’elle s’adonnait au tricot.

Comme la plupart des femmes de sa génération, ma mère ne s’est pas intéressée à cet artisanat, et je n’ai pas, moi non plus, appris à tricoter. On aurait pu croire que le tricot était en quelque sorte destiné à disparaître… et pourtant, l’activité connaît depuis quelques années un regain de popularité.

Les bienfaits du tricot

Le saviez-vous : on dit du tricot qu’il est le nouveau yoga! Il est en effet prouvé que la pratique du tricot est apaisante. C’est que la répétition d’un geste active les mêmes zones de notre cerveau que lorsque l’on s’adonne à la méditation ou bien au yoga. Le tricot est donc un moyen très efficace de combattre le stress : c’est d’ailleurs ce que démontrait une étude publiée dans le Journal of Occupational Therapy et réalisée par la physiothérapeute britannique Betsan Corkhill en 2013, qui en venait à la joyeuse conclusion que le tricot a le pouvoir d’insuffler du bonheur dans la vie de ses adeptes.

Mais ce n’est pas tout : le tricot a effectivement plusieurs bienfaits.

  • Augmente la résistance aux douleurs chroniques : il est d’ailleurs prouvé que la pratique du tricot peut prévenir les douleurs articulaires.
  • Baisse le rythme cardiaque ainsi que la pression artérielle : le tricot est excellent pour combattre l’anxiété.
  • Aide à éliminer les tensions musculaires.
  • Garde votre cerveau en bonne santé : une étude menée par la Mayo Clinic a démontré que les activités manuelles du type tricot stimulaient les activités cognitives et permettaient donc de réduire la perte de mémoire.
  • Excellent pour l’estime de soi: c’est ce que suggérait une autre étude, celle-ci menée en 2009 au Canada sur un groupe de femmes hospitalisées pour anorexie. Ainsi, les patientes ont affirmé que l’activité leur procurait un fort sentiment de satisfaction et d’accomplissement, mais elles ont aussi suggéré que sa pratique leur avait permis de se sentir moins préoccupées par leur poids.
  • Diminue les effets de la dépression: c’est, à tout le moins, ce que défend le Dr Barry Jacobs, de l’Université de Princeton, qui a démontré que la répétition d’un même geste accroît la présence de sérotonine (un agent chimique qui régule l’humeur) dans le système nerveux.

En somme, nos grands-mères avaient bien raison de s’adonner au tricot!

Une activité qui plaît aux enfants

Bien sûr, tous ces bienfaits peuvent aussi profiter aux enfants, qui, garçon ou fille, gagneront à pratiquer une activité comme celle-ci. On estime que c’est vers l’âge de 7 ou 8 ans que l’on peut commencer à enseigner le tricot aux enfants. Puisqu’il faut faire attention aux aiguilles, il est d’ordinaire recommandé de commencer à tricoter avec les mains. D’ailleurs, le tricot de doigt favorise la concentration de l'enfant.

Si vous vous adonnez vous-même au tricot et voulez l’apprendre à votre enfant, il est préférable de commencer en lui montrant le point mousse (une technique avec tous les points à l’avant). Simple, ce point permettra tout de même à votre enfant de se confectionner une écharpe, habituellement la première réalisation de l’apprenti. Un autre conseil : utilisez de la laine très épaisse. Grâce à elle, votre enfant sera en mesure de mieux voir les résultats, et le travail avancera plus rapidement.
 

Des cours adaptés

De plus en plus de boutiques et d’ateliers offrent des cours de tricot spécialement conçus pour les enfants. On aime particulièrement ceux de La Bobineuse, à Montréal, où l’on peut suivre différentes formations complètes, et où tout le kit de départ est inclus dans le tarif de base. Tricotine et cie, à Saint-Eustache, et Cœur de mailles, à Saint-Sauveur en offrent aussi, tout comme la chaîne Michaels, à travers la province, et certains centres communautaires.

Bien entendu, vous trouverez aussi une foule de tutoriels sur internet.

En ce qui a trait au matériel, adressez-vous à une boutique spécialisée, où l’on pourra bien vous aiguiller. Il existe aussi des trousses de départ, dans lesquelles vous aurez accès aux aiguilles, à de la laine, un manuel d’initiation, ainsi que des patrons. Vous pouvez aussi trouver des trousses de tricot pour enfant dans les boutiques d’art et d’artisanat (comme DeSerres).

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
Guide cadeaux pour les 12 ans et plus

Ils ne sont plus des enfants… mais pas encore des adultes. Parfois, on ne sait pas comment faire plaisir à nos 12 ans et plus! Ces 10 idées devraient vous aider à garder le titre de « maman la plus cool au monde ». 

Hypocondrie et pandémie

On le sait, l’anxiété est un mal de plus en plus généralisé dans notre société moderne, et les événements des derniers mois n’ont rien fait pour aider les choses. 

Guide cadeaux pour maman

Les mamans priorisent toujours les besoins de ceux qu'elles aiment avant les leurs, alors pourquoi ne pas mettre leur nom en haut de la liste cette année? Voici des suggestions qui plairont à tous les types de mamans!

Des Fêtes écologiques

On peut montrer qu'ont tient à l'environnement en s'en souciant tout autant durant les Fêtes que durant le reste de l'année.

Nos Concours

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Gagnez 2 produits Petit Prince d'Homeocan

Participez pour gagner deux des nouveaux produits Petit Prince d'Homeocan

Gagnez le livre Recettes parfaites pour enfants un peu (beaucoup) difficiles

Participez pour gagner le livre de recette de Caroline Savard de Wooloo

Commentaires