Activités

Petite virée en famille au chalet du père Noël

Mes garçons sont âgés de 3, 5 et 8 ans et outre le fait qu’ils sont de grands rêveurs, ils ont ceci en commun ; ils croient tous, encore, au père Noël.

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous, mais dans notre maisonnée, il détient l’autorité suprême. Bien entendu, papa et moi veillons au grain, mais comme le père Noël est omniscient et que c’est LUI qui fabrique et distribue les joujoux, les enfants font d’énormes efforts pour ne pas le mettre en rogne. Il est de toutes les conversations, ou presque, de mai à janvier. Ce qui nous laisse très peu de temps pour l’oublier.

Nous voici en juillet et les enfants s’ennuient déjà de leur idole au visage rubicond et ils le manifestent en chantant des airs que l’on préfèrerait réserver au temps des Fêtes. C’est dans ce contexte, et avec l’envie de faire une sortie qui pourrait plaire à tous, que nous avons mis le cap vers Val-David afin de visiter le Village du Père Noël.

Nous voici sur la route du nord (la 15 Nord, en fait) avec des enfants surexcités et trépignant de joie à l’idée de rencontrer le père Noël dans son chalet. Le soleil de plomb et la chaleur suffocante contrastent joyeusement avec la musique qui enveloppe l’habitacle de la voiture. Malgré le bonheur ambiant, j’entretiens un doute secret : Et si cette visite devenait un point de rupture, le moment où mon ainé découvrait le pot aux roses ? J’ai peine à imaginer le drame qui s’en suivrait...

Il est là! Il est là!

Ça y est, nous y sommes. C’est dans un concert de Wow ! et de Oh ! que nous nous installons pour le diner. Les enfants ont peut-être les yeux remplis par le décor qui nous entoure, il n’en demeure pas moins qu’il faut aussi se remplir la panse, question d’être en pleine forme pour profiter de toutes les activités. C’est sous une pluie de soupirs de protestation qu’on s’attable pour grignoter le petit lunch acheté à la cantine. Trois bouchées plus tard, alors que tous se régalent, qui ne voit-on pas passer avec Cent Dessins, son lutin ? Oui ! Le père Noël. Clopin clopant, il se dirige vers sa maison d’été tandis que les enfants m’assurent ne plus avoir faim et m’implorent de partir à sa suite…

Jamais n’aura-t-on vu des enfants refuser un dessert avec autant de fermeté. Sans plus attendre, nous suivons les pas de lutins imprimés sur le bitume, ceux-là mêmes qui nous conduisent à ce que les enfants ont convenu d’appeler le Chalet de papa Noël. En chemin, on croise la ferme des petits animaux et on repère les célèbres rennes qui se reposent sous les arbres. Je ne me souviens pas avoir vu les yeux de mon cadet plus grands et plus pétillants qu’en ce moment ; il croit voir Rodolphe.

Au sommet de la colline se dévoile la résidence d’été de ce bon vieux père Noël. Coup de chance, nous sommes les premiers arrivés. Un papa Noël détendu, amical et souriant nous fait signe d’entrer. Doucement, comme s’ils avaient peur de le voir disparaitre, les enfants s’approchent de lui. Les garçons entament la discussion et lui disent à quel point son chalet est beau et Ô combien ils l’aiment. Tous les quatre conversent pendant un petit moment à propos des rennes et du travail que le père Noël devra abattre avant décembre. Finalement, les enfants s’enquièrent de sa santé et lui ordonnent de se reposer avant de lui dire au revoir.  En fermant la porte, mon plus vieux me dit : Maman, ce n’est pas de l’arnaque, c’est le vrai papa Noël.  Il a une VRAIE barbe ! Puis, il repart joyeux et moi heureuse de constater que la magie opère encore. Du moins, pour aujourd’hui.

Petites peurs et grandes joies

Les enfants ne marchent plus ; ils flottent. Pour les ramener sur le plancher des vaches, rien de mieux qu’un peu d’hébertisme et d’escalade. Tout le monde s’éclate, affronte ses petites peurs et se surpasse. Et même à 3 ans, grâce aux sympathiques lutins qui aident et conseillent les enfants, mon plus jeune arrive à s’amuser et à faire toutes les « activités de grands ».

Jeux gonflables, plancher interactif, piscine de balles… il fait chaud à force de courir partout. Heureusement, le site est ponctué de coins d’ombre et d’aires de repos qui nous permettent de souffler entre deux activités.

Roulement de tambours, le deuxième moment le plus attendu de la journée vient de commencer ; le spectacle du magicien Jeremy James. Drôle et cabotin, il mystifie les enfants (et peut-être un peu les parents) avec ses tours de magie. Cette fois, c’est mon fils de 5 ans qui est subjugué. Il vient de découvrir ce qu’il fera lorsqu’il sera grand ; magicien au Village du Père Noël.

Avec de beaux souvenirs en tête et quelques rêves en poche, la journée se termine dans les jeux d’eau. Et c’est là, dans la glissade d’eau en petit colimaçon que papa trouve son compte et renoue avec l’enfant qui sommeille en lui.

Le Village célèbre son 65e anniversaire cette année et vous en fait profiter!

Deux nouvelles activités seront au programme:

  • La nouvelle glissade sur tubes: Vous avez envie de parfaire vos aptitudes d’apprentis lutins? De savoir à quoi ressemble la glissade du père Noël dans les cheminées du monde entier? Il suffit d’essayer cette activité sécuritaire et amusante pour toute la famille!
  • Comme si nous étions dans le traîneau du père Noël: Vous avez toujours rêvé d'accompagner le père Noël dans sa distribution de cadeaux? Enfants et parents seront invités à faire un vol de familiarisation dans le traîneau du père Noël, qui sera capté sur vidéo et envoyé par courriel aux participants par la suite.

De belles nouveautés à essayer assurément!

Publication originale juillet 2016

Par Annie Harvey

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Méli-Mélo de livres pour enfants de 3 à 5 ans

Gagnez 10 livres pour enfants de 3 à 5 ans

Prolongez votre été au Zoo de Granby!

Gagnez un laissez-passer familial pour le Zoo de Granby.

Apprendre avec les jouets Leap Frog

Gagnez un jouet éducatif de Leap Frog

Les Imageries pas seulement pour les petits !

Courez la chance de remporter 6 titres d’imageries pour les grands.

Commentaires