Activités

Déguisement : pour rester dans la limite de l’acceptable

À l’origine, ce n’était qu’une fête. Une soirée spéciale où on enfilait des costumes terrifiants, pour éloigner les fantômes. Cette Halloween, ludique et festive, s’est ensuite invitée dans les écoles et voilà qu’elle nous cause de sacrés maux de tête. 

Depuis quelques années, dans les journaux, ont éclaté diverses controverses entourant le port de certains maquillages ou costumes d’Halloween dits vexatoires. Alors que pour certains il ne s’agit que d’un jeu sans conséquence, d’autres y voient une manière de dénigrer certains gens ou groupes de gens.

Est-ce une action raciste que de déguiser son enfant en indien? Est-ce préjudiciable de déguiser un petit garçon en fille? Quelles sont les limites de l’acceptable et à travers quel cadre peut-on les définir? Autant de questions qui donnent peut-être l’envie de ne, tout simplement, pas permettre les costumes à l’école.

Afin d’éviter que la fête ne tourne vraiment à l’horreur, voici quelques questions à se poser avant d’arrêter son choix sur un déguisement.

Les questions à se poser

Dans les faits, ce n’est pas très complexe, c’est la Loi du gros bon sens qui doit prévaloir. Les questions à se poser : est-ce que ce costume ridiculise ou dévalorise une personne, son orientation sexuelle, ses origines, sa culture ou sa condition? La réponse à toutes ces questions est non : il y a de fortes chances que le costume soit approprié.

Ensuite, la sous-question est la suivante : ce costume est-il violent ou peut-il envoyer un message violent, sexiste ou raciste? Toujours, non? Voilà, votre enfant peut sortir endimanché de la sorte.  

Attention au mauvais goût

Qu’est-ce que le mauvais goût? C’est simplement un manque de jugement qui ouvre la porte sur un comportement ou un costume déplacé. Par exemple : votre mini est invité à une fête d’Halloween et vous savez que sa copine, récemment victime d’une invasion à domicile, y sera. Vous décidez quand même de déguiser votre enfant en voleur. Là, on pourrait dire qu’il s’agit d’un choix de mauvais goût. Les déguisements de terroristes, de personnalités publiques coupables de violence sexuelles ou autres sont tous, autant qu’ils sont, de mauvais goût.

Les objets interdits

Pour des raisons de sécurité, on laisse les masques à la maison. On opte plutôt pour un maquillage original, pas trop sanglant et approprié pour tous les âges. On ne voudrait surtout pas terroriser les autres enfants!

Bien entendu, les fausses armes ne sont pas appropriées pour un environnement scolaire (ou ailleurs, la question se pose). Donc, les couteaux, pistolets, machettes, épées etc., doivent rester à la maison.

Certaines écoles ont leurs propres règlements, en ce qui concerne les déguisements. Les paramètres clairs sont peut-être la meilleure manière d’éviter les dérapages. Pour autant, en se posant les bonnes questions, on doit être capable de faire des choix judicieux dans le respect de soi et des autres.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires