Activités

DreamWorks Animation : l’exposition - Bien plus qu’un passe-temps

Mes enfants sont des « filmovores ». En ce qui les concerne, aimer les dessins animés, est un euphémisme. Lorsqu’ils accrochent sur un film, ils peuvent le regarder à outrance. Maintenant, imaginez leur tête lors de DreamWorks Animation : l’exposition.

Ils connaissent toutes les répliques de leurs films préférés et dessinent leurs personnages favoris. Ils poussent même la note jusqu’à les incarner, lors de leurs jeux extérieurs. Souvent, j’ai plein de petits Shrek ou de Po dans la cour arrière…  

Curieux et toujours à la recherche du « pourquoi et du comment », nous les avons amenés voir DreamWorks Animation : l’exposition, au Centre des sciences.

Nous n’étions que dans l’allée qui mène à la salle d’exposition que, déjà, notre cadet était en pamoison devant la réplique géante de la tête de Melman (Madagascar). Ça promettait pour la suite…

Un travail laborieux

Croquis, esquisses, maquettes, répliques miniatures en argile, etc., devant nous, tous les personnages fétiches de DreamWorks prenaient vie. Les enfants étaient au comble de l’excitation. Des interjections d’admiration et de fascination sortaient de leur petite bouche.

Les stations, bien illustrées et expliquées, ont mis en lumière le colossal et interminable travail qui se cache derrière la naissance de Shrek, Alex, Po, les Croods et les autres. Si, après 1h30 de visionnement le film est terminé, il faut compter des années pour lui donner vie. « Un travail de titan, dit Émile, 10 ans. » En effet. On se doutait que les dessins animés de DreamWorks exigeaient une certaine somme de travail, mais là, devant le nombre simulé de « storyboards » nécessaires à la création de Kung Fu Panda, les enfants ont les yeux gros comme des billes.

La découverte d’une vocation

En plein centre d’une section, la représentation d’une table de travail. On peut facilement imaginer les créateurs au boulot. Et c’est là que notre 7 ans, fou du dessin, a eu une révélation : « Ça veut dire que moi aussi, mon travail pourrait être de dessiner ? » Oui mon coco, et comme le dit le vieux sage, « si tu ne veux pas travailler, fais de ta passion ton boulot. » Eh bien. En plus de passer un moment très chouette, en famille, il semblerait que fiston vient de trouver sa vocation, en plein cœur de l’exposition DreamWorks Animation.

Des simulateurs captivants

Entre le sketch et l’animation, il y a un monde. Une foule de procédés plus intéressants et complexes, les uns que les autres. L’explication donnée par un producteur connu, sur un grand écran digital, nous a fascinés. Ensuite, les enfants (et moi aussi, je dois l’avouer) ont adoré les simulateurs de vagues et de feux d’artifice tirés de la scène « Bon feu, mauvais feu », du film Les Crooks. On aurait pu y passer la journée…

Juste avant de quitter l’exposition, un espace aux couleurs et à l’image des Trolls a captivé les enfants pendant un long moment. Ils se sont déguisés et rejoués quelques répliques du film. Un souvenir que nous garderons longtemps en mémoire.

De retour à la maison, devinez à quoi ont joué les enfants ? Au dessinateur et au scénariste, tandis que le plus jeune était un « Sherk animé ».

Quoi : DreamWorks Animation : l’exposition - Une aventure, du croquis à l’écran

Quand : Du 10 mai au 16 septembre 2018

Où : Au Centre des sciences, Montréal

Pour qui : Pour tous, sans modération

Par Annie Harvey

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Bayard Jeunesse fête la rentrée avec vous!

1000$ en prix à gagner, dont la chance que votre facture de fournitures scolaires vous soit payée!

Nos Concours

Assistez à un match de l’Impact!

Gagnez votre paire de billets!

Laissez Ketto vous gâter pour une rentrée colorée!

Courez la chance de gagner l’un des deux ensembles scolaires: Ludo, Anick ou Thalie. 

Dormez en toute quiétude grâce à Angelcare

Gagnez un moniteur de mouvements pour bébé avec détecteur sans fil

Commentaires