Grossesse/Maternité

Petit guide pour vaincre ses peurs

Depuis que vous êtes enceinte, la peur vous tenaille? La peur de perdre l’enfant, d’être un mauvais parent, de ne pas être à la hauteur? Ces craintes sont normales, vous savez!

La peur est un phénomène de la vie de tous les jours. L’âge n’a pas d’importance quand on a peur. Les jeunes comme les adultes y sont confrontés, le temps passe doucement et la panique ou un sentiment d’impuissance, vient nous chercher à l’intérieur. Tout le monde à peur de quelque chose, mais tous ne désirent pas dévoiler leur jardin secret...

Vous serez de nouveaux parents bientôt et il est tout à fait normal d'être angoissé, d'avoir peur de certaines choses face à la grossesse, l'accouchement et même la nouvelle vie de famille! Il est important d'exprimer ces peurs aux gens qui vous sont proches, de ne pas les refouler. Lorsqu'on refoule nos peurs, qu'on ne cherche pas à régler la situation qui nous hante, notre imagination risque de déborder et nous apporter de nouvelles craintes! 

Qu'est-ce que la peur? 

La peur est une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d'un danger ou encore à l'évocation ou la pensée du danger ou de quelque chose de répugnant. La peur est souvent reliée à un événement troublant, qui peut nous avoir marquées. Si par le passé, on a vécu une expérience de la mauvaise façon, et que de plus, elle s’est mal terminée, on peut avoir un problème si on est de nouveau confronté à une situation semblable. La possibilité que les questions qui se rapportent à nos peurs arrivent dans notre tête plus rapidement que les réponses est grande! L’imagination s’emballe de la mauvaise façon. Le doute, la peur et même la panique peuvent s’installer et il arrive que certaines personnes doutent de leurs capacités à se relever de cet événement ou d’une situation qui les a marqués.

Que se passe-t-il quand on a peur?

Le doute s’installe, une inquiétude s’en suit, l’imagination déborde dans une direction contraire à nos désirs. La peur prend de plus en plus de place et se manifeste de plusieurs façons. Divers mécanismes aussi bien psychiques que physiques se manifestent :

L'angoisse
C'est une inquiétude profonde, une peur intense, née d’un sentiment de menace imminente et accompagnée de symptômes neurovégétatifs caractéristiques (spasme, dyspnée (respiration), tachycardie, sudation, etc.) 

L'anxiété
C'est une vive inquiétude née de l’incertitude d’une situation, de l’appréhension d’un événement.

Le stress
C'est un ensemble de perturbations biologiques et psychiques provoquées par une agression quelconque sur un organisme.

De quoi les futurs parents ont-t-ils peur... et comment passer outre ces peurs?
Peur de la fausse couche

La première peur que plusieurs mamans ressentent est : « Vais-je perdre mon bébé? » Cette peur est tout à fait normale, surtout lorsque la grossesse est planifiée. Tomber enceinte n'est pas aussi facile qu'on le pense! On doit remercier la vie lorsque ça fonctionne. Les spermatozoïdes ont plusieurs étapes à franchir et LE bon spermatozoïde doit ensuite pénétrer l'ovule, qui lui, a un long voyage à faire pour s'implanter dans l'utérus. Il est certain qu'au début de la grossesse, soit les dix à douze premières semaines, le corps est conçu pour expulser les zygotes ou encore les fœtus qui seraient malheureusement malformés ou encore qui auraient une aberration chromosomique. 

Si l'implantation s'est mal faite, il est aussi probable que le corps décide d’évacuer le résultat de la fécondation. Il est fréquent de voir une fausse couche à la première grossesse. Certaines femmes sont enceintes et n'ont même pas le temps de le savoir. Elles sont en retard de quelques jours, et soudainement, elles croient que c'est le retour de leurs règles, alors que c'est une fausse couche. Ce n'est pas votre faute, ni celle de votre conjoint. Vous risquez de vivre une deuxième grossesse sans problème.

Il est important de faire confiance à votre corps. Il connaît ce qu'il a à faire, comment bien s'occuper de votre bébé, et si jamais votre corps décidait d'expulser le fœtus dans les premières semaines, dites-vous bien, même si ce n'est pas toujours facile, qu'il y a probablement une raison à tout cela, et que c'est peut-être mieux comme ça! Plus les semaines avancent, plus le pourcentage de risque diminue. À douze semaines, le risque est très minime et on considère que vous vivrez votre grossesse à terme, à moins de problèmes médicaux. C'est pourquoi votre premier rendez-vous chez votre médecin est vers la douzième semaine de grossesse.  

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires