Grossesse/Maternité

Les prénoms du dernier siècle

En portant attention aux prénoms d’ici, on peut voir plusieurs tendances très claires qui ont aidé les parents à faire leur choix depuis l’an 1900.

De Marie à Léa et de Joseph à William, les prénoms les plus populaires du dernier siècle ont changé plusieurs fois. Certains d’entre eux ont traversé les décennies sans jamais disparaître complètement, mais chaque génération a eu des prénoms bien à elle. Sauriez-vous deviner l’âge d’une Cécile, d’une Denise ou d’une Nathalie?

Avant 1900

C’est autour de 1900 que les parents québécois ont commencé à suivre des modes de prénoms. Auparavant, les prénoms se transmettaient de père en fils et de parrain en filleul. Parmi les prénoms les plus populaires chez les 400 000 baptisés d’avant 1800, on retrouvait des prénoms de la Nouvelle-France comme Jean Baptiste, François Xavier, Toussaint, Marie Josèphe et Marie Louise. Entre les deux, ce sont Joséphine, Philomène, Roméo et Napoléon qui trônaient au sommet des palmarès d’ici.

Le saviez-vous?

Le maire de Montréal élu en 1904 s’appelait Hormidas Laporte. Nous voyons bien peu d’Hormidas de nos jours! À cette époque de noms colorés, les familles québécoises de 5 enfants dépensaient en moyenne 500 $ par année.

De 1900 à 1920

À partir de 1890, ce sont les Joseph et les Marie qui ont connu la plus grande popularité. En fait, à cette époque, ils ont connu un regain de popularité en tant que prénom unique. Avant et après cette période, ces deux prénoms étaient souvent donnés en deuxièmes prénoms aux enfants québécois nés dans une famille catholique pratiquante.

Les autres prénoms populaires du début du vingtième siècle étaient Arthur, Louis, Alfred, Gérard et Roland pour les garçons et Marie-Louise, Alice, Anna et Joséphine pour les filles.

De 1920 à 1940

Entre 1920 et 1940, on retrouve au sommet du palmarès les prénoms de vos professeurs du primaire avec le plus d’ancienneté, ou de celles qui venaient de prendre leur retraite pour les plus jeunes d’entre vous. C’était l’époque des Cécile, Rita, Thérèse, Yvette, Jeannine et Denise.

Du côté des garçons, les prénoms les plus populaires étaient Gérard, Roger, Marcel, Jacques et André.

Les vagues d’après 1940

Depuis 1940, trois vagues de prénoms ont balayé le Québec. Ces trois vagues représentent bien la séparation du clergé et la liberté des parents qui se sentaient plus libres de choisir des prénoms laïques. La première, celle qui a duré jusqu’aux années 70, a apporté les Lise, les Nicole et les Diane qui sont aujourd’hui souvent grand-mères. Elle a aussi apporté les Sylvain et les Michel.

La deuxième qui a duré de 1970 à 1995 a donné naissance à plusieurs noms « modernes ». C’est ainsi que les Karine, Julie et Stéphanie ainsi que les Jonathan, Stéphane et Maxime ont vu le jour.

Finalement, la troisième, celle de vos enfants et de vos adolescents a été la plus stable depuis les Joseph et Marie de 1900. En effet, c’est depuis 1995 que les prénoms de garçons les plus populaires sont Thomas et William. Du côté des filles, Emma et Léa sont en tête de liste depuis l’an 2000.

Comme nous pouvons le voir, les parents québécois ont toujours été assez sobres dans leurs choix de prénoms. Il reste à voir si la tradition reviendra au galop ou si les noms dits modernes continueront d’apparaître sur les bancs d’école.

Pour en savoir plus

Consultez nos nombreux autres articles sur les prénoms, vous y trouverez de l'inspiration à coup sûr!

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.


Cette semaine
Chaudron de sorcière à croquer – Brownies d’Halloween

AVERTISSEMENT : Ce dessert festif risque d’attirer vampires, licornes et petits fantômes du quartier. Préparez-vous au pire! 

Des conseils pour une bonne santé dentaire à l'Halloween

Difficile pour les jeunes de résister à l’attrait des mille et une sucreries récoltées à l’Halloween. Il existe des conseils simples que les parents peuvent suivre pour permettre à leurs enfants de célébrer l’Halloween tout en veillant à la santé de leurs dents.

Fêter l'Halloween à la maison

Cette année, on fête Halloween à la maison avec un party Glow in the dark façon Fiesta mexicaine! Voici comment préparer tout ça. 
 

La peur et l'anxiété chez l'enfant

Plusieurs enfants vivent des peurs et des craintes, voire même des phobies, qui sont angoissantes et qui requièrent une bonne compréhension du phénomène.

Nos Concours

Gagnez 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Participez pour gagner 10 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires