Grossesse/Maternité

Prénoms 2016 : les tendances chez les filles

Si les prénoms Béatrice, Romy, Livia, Mila et Emma ont connu les plus fortes croissances parmi les prénoms féminins les plus populaires au Québec en 2016, d'autres prénoms sont à surveiller et créent la tendance. Les voici.

Bien que cela ne soit pas scientifique, certaines observations peuvent être tirées de l'analyse du palmarès des prénoms diffusé jeudi par Retraite Québec. Qui sait, peut-être que les tendances présentées ici serviront à vous convaincre de choisir tel ou tel prénom... ou à vous en dissuader!

Les prénoms en A et en I

Dans le top 50 des prénoms les plus prisés par les parents en 2016, 16 ont une terminaison en « a » (Amélia, Clara, Maeva, Victoria pour en nommer quelques-uns) et 13 en « i » (Sophie, Maelie, Laurie, Rosalie, par exemple). À noter qu'en 2016, le top trois des prénoms les plus populaires chez les fillettes finissent tous en A : Emma, Léa, Olivia. Il y a cinq ans, cette tendance était moins marquée.

Les prénoms qui montent

Parmi le top 50 des prénoms de filles en 2016, certains prénoms se faufilent doucement dans le haut du palmarès. Ils gagnent les faveurs des parents. Il s'agit de Charlotte qui occupe le 8e rang des prénoms recencés l'an dernier (comparativement au 17e rang en 2011), Eva (12e position en 2016 vs 24e en 2011), Rose (19e rang vs 35e en 2011), Sophia (33e vs 73e il y a cinq ans), Flavie (34e vs 77e en 2011), Jeanne (36e vs 60e en 2011), Julia (39e vs 74e en 2011), Adèle (46e vs 86e en 2011) et Eliane (50e place comparativement à 69e en 2011). 

Les prénoms à la baisse

Toujours en étudiant les 50 prénoms les plus prisés de 2016, on remarque que certains prénoms sont en perte de vitesse. Ainsi, Juliette est en chute de la 5e place du palmarès en 2011 à la 13e en 2016, tout comme Camille (de la 10e place en 2011 à la 20e place en 2016), Sarah (15e en 2011 à 25e), Alicia (16e en 2011 à 26e), Laurence (13e en 2011 à 27e), Anaïs (19e en 2011 à 31e), Noémie (21e en 2011 à 37e), Maélie (20e en 2011 à 45e) et Coralie (22e en 2011 à 48e).

À noter : certains prénoms, qui faisaient le top 50 en 2011, ont été relégué aux oubliettes dans le palmarès 2016. Par exemple, Maïka logeait à la 32e position des prénoms féminins favoris en 2011; il a dégringolé à la 86e place dans le palmarès 2016. Un autre exemple : Marianne était au 33e rang il y a cinq ans; il se positionne maintenant au 65e.

Et en France?

La liste des prénoms les plus populaires en France, en 2016, ressemble beaucoup à celle du Québec... à deux exceptions près. Le numéro un là-bas est Louise. Or, chez nous, seulement 14 petites Louise ont vu le jour l'an passé (ce qui place le prénom au... 397e rang!). En France, Manon est également un prénom fétiche : il occupe la 8e place du palmarès, alors qu'au Québec, en 2016, aucune fillette n'est née avec ce prénom.

Les prénoms Inès et Lina se sont faufilés dans le top 10 des prénoms français, alors qu'ici le premier est au 103e rang des prénoms les plus populaires et le deuxième, au 78e rang. Est-ce que ce seront des prénoms qui connaîtront une hausse ces prochaines années, chez nous? À suivre...

Plus de 5000 idées!

À la recherche du prénom parfait pour votre bébé tout neuf? Consulter notre banque de prénoms.

Et ne manquez pas, lundi prochain, notre article sur les tendances prénoms chez les garçons!

Par Maude Goyer

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Célébrez l'arrivée du printemps avec les Imageries!

Gagnez 6 Imageries des Éditions Fleurus!

Commentaires