Grossesse/Maternité

Avez-vous un plan de naissance?

Tout le monde peut changer d’idée

Il ne faut pas se sentir coupable de déroger de votre plan. Rappelez-vous que vous ne pouvez pas tout prévoir. Mais, en faisant l’exercice de mettre par écrit ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas, cela vous évite d’avoir à préciser ou même justifier vos choix entre deux poussées! Prenez conscience qu’il est impossible de tout contrôler. « Votre attitude jouera un grand rôle dans la façon dont votre message sera véhiculé. Priorisez certains points sur lesquels vous ne voulez pas faire de compromis sans rejeter tout ce qui vous est proposé. Pour les autres interventions, tentez d’en arriver à un compromis acceptable pour tous et d’éviter la confrontation avec le personnel hospitalier. Bref, gardez une ouverture d’esprit et un regard critique », rappelle Myriam. Un accouchement est un exigeant exercice de « lâcher-prise »! Gardez cela en tête!

Quand faire le plan de naissance?

Commencez à préparer votre plan de naissance… dès le premier jour de votre grossesse. En fait, il s’agit de se tenir informée en tout temps, d’ouvrir les oreilles quand une copine nous parle d’une technique qu’on ne connaissait pas, de poser des questions à notre médecin, d’avoir recours à une accompagnante si on le désire et de noter ce qui nous tient à cœur et ce que l’on voudrait éviter. Petit conseil : prenez des notes, car vous risquez d’en oublier.

« Pour la préparation de votre plan de naissance, vous devez vous renseigner sur les différentes interventions qui peuvent survenir lors d’un accouchement et être ouverte aux imprévus. Informez-vous des protocoles de l’hôpital où vous accoucherez, des interventions qu’ils proposent, de leurs alternatives ainsi que sur les méthodes d’intervention de votre médecin. N’oubliez pas que votre corps vous appartient, que vous avez des droits lors de l’accouchement et votre enfant à naître aussi », précise Myriam D.-Frégeau.

En effet, consultez le dépliant Les droits des femmes enceintes publié par l’Association de la santé publique du Québec. Demandez en une copie à votre CLSC ou à votre médecin ou commandez-le sur le site de l’ASPQ.

Voici un extrait de vos droits pendant le travail et l’accouchement
  • De vivre le travail et la naissance de votre bébé à votre rythme et sans intervention que vous ne souhaitez pas.
  • D’être accompagnée par les personnes de votre choix pendant toute la durée du travail et de l’accouchement.
  • De refuser d’être examiné par des étudiants.
  • D’être informée sur les motifs et les effets, pour vous et votre bébé, de toute intervention (déclenchement, stimulation, forceps, épisiotomie, péridurale, clamant, monitorage continu, sérum, etc.) et de refuser celles que nous ne jugez pas pertinentes.
  • De boire et de manger en tout temps.
  • De pousser et d’accoucher dans la position qui vous convient le mieux.
  • De limiter le nombre de personnes lors de la naissance de votre enfant (proches et intervenants).

Extrait du dépliant Droits des femmes enceintes publié par l’Association de santé publique du Québec.

Ensuite, vous pourrez commencer à écrire votre version finale de votre plan quand vous le voudrez, sûrement autour de la trentième semaine, là où les futures mamans commencent sérieusement à penser à l’étape finale, l’accouchement. À tout moment, vous pourrez rajouter des éléments, en supprimer ou en préciser certains aspects… même jusqu’à la veille du jour J. Rien n’est coulé dans le béton. C’est normal de changer d’idées, acceptez-le!

Impliquez votre conjoint dans l’écriture du plan. Il est celui qui vous aidera à appliquer et à réaliser vos désirs. Il sera aussi votre porte-parole officiel. Discutez de votre plan ensemble et permettez-lui d’apporter des précisions. Abordez avec lui les aspects qui vous insécurisent afin qu’il puisse bien en parler avec le personnel hospitalier.

Dois-je en discuter avec mon médecin?

Même si un plan n’a pas de valeur légale, vous pouvez en discuter avec votre médecin. Certaines vont même jusqu’à lui faire signer une copie afin que le personnel médical voit que les aspects soulevés dans le plan ont été discutés avant l’accouchement.

Si vous êtes suivie par une accompagnante, elle vous suggérera fortement de faire un plan et elle vous donnera des pistes au moment de l’écriture. Mais le plus important c’est que votre plan ne s’adresse pas directement à votre médecin, mais plutôt à l’ensemble du personnel médical qui sera là dès votre arrivée au moment de l’accouchement. C’est avec lui que vous établirez un climat de confiance et avec qui vous devrez discuter de certains aspects.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 13 – KOMBI

À gagner: Les essentiels d’hiver pour la nouvelle maman

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Commentaires