Grossesse/Maternité

7 ennuis de santé post-accouchement à ne pas négliger

De retour à la maison avec bébé, mille et une questions vous traversent l’esprit. Boit-t-il suffisamment? Dort-t-il assez? Attentive à tous ses besoins, vous négligez peut-être les signaux que vous envoie votre corps. 

Pendant 9 mois, les femmes vont à leur suivi de grossesse et elles sont prises en charge au moindre petit problème. Après l’accouchement, elles retournent à la maison et elles ne sont pas toujours à l’abri des ennuis post-accouchement. Seulement voilà, elles doivent être en mesure d’en reconnaître les symptômes et de ne pas les ignorer. Dans la plupart des cas, une prise en charge immédiate favorisera une récupération rapide et complète.

Sur Internet, on peut trouver toutes sortes d’ennuis de santé susceptibles de survenir à la suite d’un accouchement. De l’embolie pulmonaire à la crise cardiaque, en passant par l’infection des points de sutures, on retrouve de tout. Bien que ces problèmes soient très sérieux et qu’ils puissent survenir, ils sont plutôt rares.

Nous avons demandé à Sharon Laplante, infirmière pédiatrique et fondatrice de la Clinique Parents-Enfants, de nous parler des cas les plus fréquents.

Prolapsus utérin

 « Il arrive que les femmes arrivent en clinique et se plaignent d’une lourdeur vaginale, explique Sharon Laplante. Après un examen, on constate un prolapsus utérin ». Il s’agit, en fait, d’une descente de l’utérus vers la vulve. En plus d’une sensation de lourdeur, les femmes peuvent ressentir une douleur lombaire, éprouver certains problèmes de constipation et être aux prises avec des fuites urinaires. « Heureusement, ajoute l’infirmière, avec un traitement adéquat en physiothérapie, la majorité des patientes se rétablissent complètement ».

Les infections urinaires

Après un accouchement, surtout après la pose d’une sonde, les infections urinaires ne sont pas rares. Sans oublier le rôle des hormones de grossesse qui distendent la vessie et l’empêchent de se vider complètement, favorisant ainsi la prolifération des bactéries. Quelques jours après l’accouchement, les femmes peuvent ressentir une douleur à la miction et/ou être fiévreuses. Mme Laplante précise : « Une simple analyse d’urine confirme ou infirme la présence d’une infection. Si le résultat est positif, un traitement d’antibiotiques est alors prescrit ».

Pour prévenir ou aider à guérir une infection urinaire, l’infirmière conseille de boire beaucoup d’eau.

Constipation

Bien que la constipation puisse avoir des causes physiologiques, après un accouchement, elle est souvent d’ordre psychosomatique. « Les nouvelles mamans ont peur, dit Sharon Laplante. Elles redoutent de faire exploser leurs points ou alors de forcer. Elles se retiennent donc d’aller à la selle ». Il n’en faut pas plus pour que la constipation s’installe.

Pour remédier à cet inconfortable problème, voici quelques conseils :

  • Encore une fois, l’eau est l’une des clés pour aider au bon fonctionnement du transit.
  • Il est également important de manger suffisamment de fruits, de fibres et de bouger (dans la mesure du possible avec un nouveau-né).
  • Si le problème persiste, demandez conseil à votre pharmacien qui saura certainement vous indiquer quel produit utiliser pour soulager ce problème passager.
Les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont très fréquentes pendant la grossesse, mais également après. La pression exercée sur les veines de la région anale pendant la poussée est énorme ce qui favorise leur apparition.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Célébrez l'arrivée du printemps avec les Imageries!

Gagnez 6 Imageries des Éditions Fleurus!

Commentaires