Grossesse/Maternité

Récupérer après un accouchement difficile

On a beau se préparer, tous les accouchements ne sont pas des contes de fées, et il est tout à fait normal d’avoir les piles à plat après une expérience difficile.

Plusieurs raisons peuvent faire en sorte que votre accouchement ne se déroule pas comme prévu. En effet, c’est encore environ 20 % des accouchements québécois qui se terminent en césarienne et si l’épisiotomie est moins pratiquée de nos jours, certaines interventions peuvent rendre la convalescence plus difficile et plus longue.

Césarienne

Contrairement à ce que certaines croient, une césarienne est un acte chirurgical important. Aussi, après l’intervention, vous aurez besoin de quelqu’un pour bouger, pour vous aider à changer de position, vous lever. Peu de temps après la césarienne, rire vous fera souffrir, tout comme éternuer ou vous moucher.

  • Prise de toux? Tenez votre cicatrice avec vos mains. Vous pouvez aussi placer un oreiller sur votre ventre, et respirer calmement.

Portez une culotte d’une taille plus grande, ou un boxer qui vous permettra néanmoins de placer une serviette sanitaire, car les lochies et saignements sont les mêmes (parfois plus abondants) que pour un accouchement naturel.

De plus, l’anesthésie et les manipulations de certains organes rendront probablement votre intestin « paresseux » : vous pourriez dès lors souffrir de constipation et de gaz.

  • Serrez les abdominaux en expirant.
  • Massez votre ventre dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • N’hésitez pas à marcher : l’exercice stimule le transit.
  • Buvez de l’eau.
Bouger

Tout de suite après l’opération, vous aurez normalement l’impression de ne plus jamais réussir à marcher! Pourtant, on vous invitera à le faire assez rapidement, avec de l’aide. Bien entendu, ceci est difficile et douloureux, mais il est aussi important de bouger, afin de favoriser la circulation sanguine, pour éviter la formation de caillots. Pour ce faire, vous pouvez aussi adopter quelques exercices faciles, en bougeant les jambes et les chevilles lorsque vous êtes en position allongée.

L’allaitement

Est-ce qu’une césarienne vous empêchera d’allaiter? Non. Mais il se peut que votre cicatrice, douloureuse, vous complique un peu la vie. L’important, c’est que vous adoptiez une position qui s’avérera confortable pour vous et pour votre bébé. Avec quelqu’un pour vous aider à prendre le bébé, à le placer, vous devriez vous en sortir!

Retour au bercail

Selon votre état et la maternité où vous avez accouché, vous rentrerez à la maison environ 4 à 5 jours plus tard. Évidemment, il faut vous reposer le plus possible. Ceci étant dit, soyez patiente : certaines femmes se remettent rapidement d’une césarienne, d’autres mettent jusqu’à 6 mois, voire un an avant de se sentir vraiment en forme.

  • Habituellement, on interdit à la femme qui a eu une césarienne de conduire pour une période d’environ 4 à 6 semaines. Tourner le volant et arrêter brusquement pourraient occasionner de la douleur.
  • Ne soulevez pas d’objets lourds.
  • Faites des exercices doux qu’on vous aura proposés à la maternité.
  • Demandez de l’aide!
  • Massez régulièrement votre cicatrice avec une crème ou un lait hydratant. En favorisant la circulation du sang, vous accélérez aussi la cicatrisation.
  • Vomissements, fièvre, douleur dans les mollets, saignement important? Contactez immédiatement votre médecin.
Épisiotomie et points de suture

L’épisiotomie est une incision (de 2,5 cm à 5 cm de long) que l’on pratique dans le bas du vagin pour faciliter le passage du bébé au moment de l’accouchement. Elle est, aujourd’hui, rarement pratiquée, mais certains médecins y ont toujours recours.

  • Pour éviter toute infection suite à une épisiotomie, changez votre serviette hygiénique toutes les quatre à six heures.
  • Nettoyez le périnée après avoir uriné ou après les selles en versant de l’eau chaude sur cette zone et en tamponnant avec des compresses de gaze pour sécher, ou encore avec une débarbouillette douce et propre. Pensez à vous essuyer de l’avant vers l’arrière également.
  • Les exercices de Kegel, des contractions et décontractions du plancher pelvien, permettent de faire circuler le sang dans cette partie du corps et favorise ainsi la guérison.
  • Prise de toux? Respirez doucement. Ça passera.
  • Si la douleur est trop forte, vous pouvez prendre des antidouleurs sans ordonnance que votre médecin ou votre pharmacien vous aura conseillés.
  • Pour favoriser la cicatrisation, faites le plein de protéines, vitamines et liquides. Et bien sûr, mangez équilibré le plus possible!
Du repos

Ceci est vrai après tous les accouchements, et particulièrement pour ceux qui ont été difficiles : il faut vous reposer. Le repos est en effet indispensable pour bien guérir.

  • Les premiers jours, restez allongée.
  • N’en faites pas trop : vous vous occupez déjà du bébé. Pour tout le reste, déléguez!
  • Dormez dès que le bébé dort.
  • Faites des siestes aussi souvent que nécessaire.
Psychologique

Un accouchement difficile ne laisse, bien entendu, pas seulement des traces sur le corps : il peut aussi marquer l’esprit, voire créer un traumatisme psychologique. Déception, colère, rancune peuvent en effet venir ternir ce moment qu’on aurait voulu parfait. Il arrive que certaines femmes, qui auraient pourtant voulu plusieurs enfants, décident de ne pas retomber enceintes, par crainte de revivre « l’enfer ». Il va sans dire qu’un traumatisme de ce genre peut avoir plusieurs répercussions, sur le moral, bien entendu, mais aussi sur le lien d’attachement avec l’enfant. C’est pourquoi il est important de se libérer de cette douleur.

Par ailleurs, un accouchement difficile, qui ne se termine pas comme prévu, n’est pas la faute de la mère. Il n’est malheureusement pas rare que des femmes se sentent coupables ou incapables, puisqu’elles n’ont pas réussi à donner naissance de façon naturelle. Si c’est votre cas, l’ouvrage de Virginie Lanoix, Une naissance sans déceptions, pourrait vous aider à déculpabiliser.

Une naissance sans déceptions, Virginie Lanoix, ISBN 9782981488206, 15 $

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires