Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

Vraiment à bout !

Auteur Message

Alexia11

Inscrit le :
20 juin 2011

Posté le: 27 août 2013 17:49:17 EDT  
J'ai fais une dépression post-partum à la naissance de ma fille, c'est-à-dire il y a quasiment 2 ans. J'ai pris beaucoup de temps avant d'agir et de tenter de régler le problème ... c'était simple je n'arrivais plus à fonctionner, à être seule avec ma cocotte. J'ai rencontrée une travailleuse sociale, mais sans grande amélioration. À ce moment, j'ai décidé de rencontrer une psychiatre et ainsi j'ai pu être médicamenté : que je prends toujours aujourd'hui ( 75mg + 37.5mg d'effexor )

Je suis tombé enceinte rapidement de mon deuxième, car on les voulait rapprochés et ensuite on profiterais de notre famille. J'ai accouché d'un beau petit garçon en janvier 2013, et encore une fois la dépression post-partum est revenue au galop. Il a maintenant 7 mois et je souffre toujours de cette foutue dépression.

J'ai toujours une MAUDITE boule d'angoisse dans la poitrine dès que je sais que je serai seule avec les deux enfants. J'angoisse à l'avance juste à l'idée d'être à la maison seule avec ma fille et mon garçon.

J'ai des pensées / idées que je qualifierais d'insensée ; j'ai l'impression que ma fille ne m'aime pas / que ne m'aimeras jamais. j'ai l'impression que ma situation aura affecter mes enfants sur le long terme et qu'il en souffriront dans leurs relations / vie futures. j'ai l'impression que je n'en fais jamais assez, que je ne joue pas suffisamment avec eux.

J'ai toujours bien pris soin de mes enfants, je leur montre un paquet de trucs et j'essai de les rendre épanouis, mais j'ai TOUJOURS cette MAUDITE impression de pas en faire assez, d'être une mauvaise mère, de pas faire bien à manger, de pas faire assez de ménage.

J'ai aussi, une CRISS de manie sur le ménage que je suis pas capable de m'enlever de l'esprit, ça arrête pas ... ça tourne toujours. Comme maintenant ; j'ai pas ranger le panier de linge, pas fait la petite vaisselle, etc. Je m'en veux / je me sens coupable chaque fois que je relaxe et reste assise juste pour prendre du temps pour moi.

Mon fils ne dors pratiquement pas la nuit, ni le jour ce qui me donne très, très peu de temps pour tout faire dans la maison ... mais c'est toujours bien entretenue. En plus, j'ai ma fille à m'occuper ... donc je pense que je fais mon gros possible.

Je fais quoi rendue-là ? J'ai besoin de conseils / de suggestions / des idées ? 

revenir en haut

Alexia11

Inscrit le :
20 juin 2011

Posté le: 27 août 2013 20:22:39 EDT  
Vraiment personne ne peut m'aider ?  

revenir en haut

choupette23

Inscrit le :
20 avr. 2010

Posté le: 28 août 2013 20:10:57 EDT  
Salut Alexia.
Je n'ai pas fait de dépression post partum mais je vais essayer de t'aider dans les points que tu a soulevés.
Le sentiment de ne jamais en faire assez je pense que c'est uniforme chez les mamans. On passerais la journée assis par terre avec eux à faire des blocs et des bricolages et on trouverais le tour de trouver qu'on n'a pas stimulé leur intérêt pour les livres.
Je pense que oui il est important de prendre des moments avec eux à jouer par terre ou à la table avec les grands mais je crois que une des choses les plus importantes à leur apprendre dès leur jeune âge est de jouer seul. Mon grand de 2 ans et demi s'est toujours débrouillé. Il met ses bottes, sa casquette et va jouer dehors seul pendant environ 1h. au début je me disais; bin voyons, être une bonne mère j'irais avec lui dans le carré de sable, lui montrer que je suis là etc...puis je me suis mise à l'observer. Il va chercher de l'eau, en met dans son lavabo puis lance des roches dedans, verse d'un contenant à l'autre et je l'entend se raconter qu'il fait des muffins ou autre recette. Je le laisse tranquille et il est beaucoup plus imaginatif que quand je joue avec lui où il occupe un rôle plus passif et attends que je l'amuse ou que je dirige le jeu.(je ne le met JAMAIS devant la télé)
Bref tout ça pour dire que oui je me sens coupable de pas l'amuser assez, mais quand je vais chez les autres parents d'enfant de son âge où les enfants ne sont même pas capable de jouer dans une autre pièce que le parent ou bien quand on est dehors et on prend un café et le parent s'en va s'assoir dans le carré de sable avec son jeune, je me dis que je lui fais un beau cadeau d'apprendre à être autonome.

Pour ce qui est du ménage, moi j'ai pris une femme de ménage à chaque retour au travail et pendant mon premier congé de maternité. J'aime quand les choses ne sont pas à la traine (bebelle, vaiselle) mais je suis pas du genre à capoter si il y a un cerne dans le bain alors ça aide ; femme de ménage + lâcher prise c'est la recette du bonheur à la maison.

Pour l'angoisse d'être seule avec les deux, moi aussi j'ai des journées où je suis au bout du rouleau avec les 2 alors je me dis; Bon, il reste 2h avant le souper alors on pourrais ...(combler le trou) ou bien ok il reste 1h30 avant le dodo et je me fais un genre de compte à rebours du genre Lets go, plus qu'une heure...une demi-heure....YÉ! (Ça aide un peu).

L'Image qui est projetée de la maternité c'est la fille enceinte super radieuse qui adore sa grossesse, fait full de yoga, accouche naturel, allaite jusqu'à 1 an, a perdu son poids après 1 mois, a les cheveux bien peignés et son beau linge du dimanche, une maison hyper propre rénovée à coup de bois franc et de comptoir en granit avec des beaux enfants super polis et bien habillé, qui adorent les bricolages et ranger leur jouets. C'est à ça qu'on se compare et on s'entends que la réalité c'est un autre monde...
Bref je sais que c'est pas mal décousu mon affaire, j'ai le cerveau en compote et je trouvais vraiment que tu avais l'air d'avoir besoin de partager alors tout ça cE'st pour dire que finalement, la culpabiliité de ne jamais en faire assez (ménage, activité, sexe, travail vs temps de qualité.....) je pense que c'est le lot des mamans. On dirais que le placenta est remplacé par la culpabilité à l'accouchement et que c'est un travail de tous les instants de se donner le droit de prendre un café et de niaiser devant l'ordi pendant que les enfants font des blocs à terre... 

revenir en haut

Judd

Inscrit le :
18 févr. 2010

Posté le: 30 août 2013 13:18:49 EDT  
Allo Alexia 11... je ne sais pas si dans ton coin il y a ce service mais nous ici (Blainville) avec le CLSC, il y a un service de mamie-répit... elles viennent chez-toi pour s'occuper des enfants pendant que tu fais autres choses... tu peux même partir faire des commissions, aller chez la coiffeuse... je ne l'ai pas utilisé ce service, mais une amie oui et je ne suis pas certaine à 100%, mais je crois que c'est gratuit. Et comme disait l'autre message... on se sent souvent trop coupable.... Moi aussi j'ai 2 enfants, ma fille 3 ans et mon fils a le même âge que le tien... 7mois et demi... et je joue avec eux... mais je trouve que c'est pas assez... mais si je regarde mon chum qui lui regarde trop souvent juste la tv avec ma fille... je me sens moins coupable... je fais du bricolage... je fais des casse-têtes, on danse... Ce qui aide c'est que ma plus vieille va à la garderie... ça me permet de passer du temps plus relaxe avec mon bébé... Est-ce que ta famille habite proche? p-ê qu'il pourrait prendre tes enfants un avant-midi?  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
21 avr. 2012

Posté le: 30 août 2013 14:01:11 EDT  
Allo Alexia11,
Je n'ai pas beaucoup de temps pour te répondre, mais je pense que ce serait peut-être une bonne idée de retourner voir quelqu'un pour parler de ce que tu vis. Combiner la médication ET la thérapie peut être la meilleure solution.

Peut-être que ta première travailleuse sociale ne te convenait pas, mais je pense que revisiter nos valeurs, nos priorités, nos peurs, nos souffrances, apprendre à lâcher prise, on le fait avec une autre personne....pas seulement avec un médicament.

Si ton psychiatre t'accompagne aussi là-dedans, ignore mon message Wink Je pense que tu es déjà sur la bonne voie en demandant de l'aide autour de toi et en étant ouverte aux suggestions. Lâches pas! 

revenir en haut

licorneSo

Inscrit le :
15 juin 2006

Posté le: 9 octobre 2013 23:38:11 EDT  
Bonsoir Alexia,

comme toutes les autres on a vraiment constamment l'impression de ne jamais en faire suffisamment!! C'est vrai qu'il faut lâcher prise!! Même si ce n'est pas toujours évident et demander de l'aide à nos proches!

Pour le service d'aide à domicile avec le CLSC dans mon coin ils appellent ça les auxiliaires familiales. Je n'ai pas fait de dépression, mais je manquais cruellement de moral et d'énergie avec un petit bonhomme avec du reflux et en guérisson de bronchite!! J'ai beaucoup hésiter à prendre le service et j'ai finalement adoré!! Ça m'a fait un bien fou d'avoir de l'aide à préparer des purées, faire le ménage, vaiselle, prendre soin de mon garçon! Bref, je ne peux que le recommender. J'ai passé par l'infirmière qui m'a visitée à la maison, c'est elle qui m'a proposé le service car j'ai fondu en larmes lors d'un suivi de poids car tout me paraissait l'enfer! Donc, oui prendre l'aide c'est la meilleure chose à faire.

Bonne chance! Wink  

revenir en haut

Bip!

Inscrit le :
10 juin 2010

Posté le: 6 décembre 2013 03:59:26 EST  
Ton message date de quelques semaines, mais j'ai le goût d'y répondre car ça m'interpelle

Dès l'adolescence, j'ai commencé à faire parfois de petites dépressions. Je ne comprenais pas pourquoi. Je me suis même questionnée si je n'étais pas bipolaire.

C'est lorsque j'ai eu ma fille que tout a changé. À sa naissance, l'anxiété est montée dans le tapis. Méga baby blues au retour de la maison et les premiers mois, je me sentais comme si j'étais en mode "survie". J'étais en alerte pour tout, me remettait en question sur ma capacité à être mère, j'avais des pensées répétitives dans ma tête...Je ne suis pas maniaque de ménage, mais j'étais gênée de l'état de mon logement et je pouvais paniquer à l'idée que quelqu'un pourrait nous rendre visite par surprise. Je me faisais des scénarios constamment et ça me vidait de mon énergie.

Bref, j'ai lu sur le sujet et je me suis rendue compte que c'était de l'anxiété... bien plus que de la dépression! Un an plus tard, j'ai consulté et le diagnostic est tombé: trouble d'anxiété généralisée.

Le TAG peut venir par moment avec un trouble obsessif compulsif. Pour moi, ce n'est pas le ménage, mais des pensées répétitives qui viennent dans ma tête et parfois, je me mets à revérifier certains trucs à répétition. (ex. j'envoie un courriel, je le relis une fois envoyée, je revérifie s'il est bien envoyé...). Je fais surtout de l'anxiété de performance: j'ai peur du jugement des autres, je suppose que les autres ont une mauvaise perception de moi... etc. Il m'arrive aussi d'avoir peur d'être seule avec ma fille (ex. : si mon chum doit travailler un jour la fin de semaine). Je me mets à penser qu'elle va peut-être faire une crise, que je vais peut-être pogner les nerfs, que ....
Les scénarios repartent dans ma tête et c'est fatiguant.
Bref, j'attends bébé 2. Je vais bien présentement, mais je m'inquiète des premiers mois moi aussi. Je ne veux pas revivre ce que j'ai vécu. J'ai fait quelques séances de thérapie cognitivo-comportementale l'année dernière et je me sens plus outillée. Je sais aussi que je peux voir le médecin pour des anxiolytiques si ça ne va pas, mais comme je veux allaiter, c'est un peu une barrière pour moi.

Je me reconnaissais un peu dans ton message donc je voulais te partager ce que j'ai vécu.  

revenir en haut

Se connecter pour répondre