Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

un an est déjà passé

Auteur Message

Maman au coeur tendre

Inscrit le :
05 févr. 2010

Posté le: 17 juin 2011 23:37:34 EDT  
Bonsoir,

Ce soir, j'avais le goût de partager une mésaventure.
En fait, c'est une expérience qui m'a fait réfléchir sur la vie et l'importance de la famille.

Il y a un an, c'était la grande journée pour mon fils de 5 ans. C'était le spectacle de finissant de sa garderie. Enceinte de 7 mois, je ne peux vous dire comment ce moment était émotionnel pour moi.

Il m'est impossible d'oublier ce moment...Les enfants recevaient leurs diplômes chacun leur tour, et c'était le tour de mon garçon. Mon conjoint était entrain de filmer la scène. Je n'en revenais pas, je sentais cette sensation étrange que mon bassin était entrain de s'ouvrir...S'était pourtant impossible...
je sens alors, à ma grande crainte, l'eau coulé entre mes jambes...c'était bien ce que je craignais, je perdais mes ''eaux''. J'ai alors dérangé mon chum (dans la joie intense de papa de filmer son enfant dans ce beau moment) pour lui annoncer que nous devions aller à l'hôpital...

Mon fils ne comprennait rien...son spectacle et le souper avec les amis n'étaient pas terminés...mettons qu'il fut assez fâché de la tournure des événements!

sans valise, à toute vitesse avec notre enfant de 5 ans, nous nous dirigions vers l'inconnu. Même si nous avions déjà un enfant, une aventure comme celle-ci n'était pas prévue...

Après la déception de ne pas pouvoir accoucher à l'hopital près de chez moi (car à 31 semaines, j'ai appris que c'est seulement certains hopitaux qui sont équipés pour la néothalogie), je fut transférer par ambulance dans ma nouvelle chambre...

Mon fils de 5 ans était chez ma belle-mère, mon chum était avec moi dans la chambre...Les médecins étaient confiants que je n'accoucherai pas le soir même...il était même fort probable que je reste couchée et hospitalisée trois semaines...mon conjoint décida d'aller chez nous, se reposer un peu...il était 1h00 du matin...

15 minutes plus tard, le moniteur cardiaque sonne, le coeur du bébé est entrain de lâcher...on me dit d'appeler mon conjoint et de s'envenir le plus rapidement possible.

Mais, il n'est pas arrivé à temps...

le temps qu'il arrive à l'hopital, j'étais dans la salle d'opération, les médecins m'ont alors endormi pour sortir mon bébé...

je me suis réveillée une hrs plurs tard, pour apprendre que j'avais eu une fille...(nous voulions conserver la surprise)
j'étais confuse...
j'avais mal au ventre...
et je réalisa dans la douleur de ma césarienne qu'on m'avait arraché mon bébé de mon ventre...

elle n'était pas prête et moi non plus...

j'ai vu ma puce plus de 24 hrs plus tard...si petite, toute rose, 2 minus livres...dans son incubateur...je ne savais pas quoi faire, quoi penser...qu'allait-il arrivé?
Et les fils branchés partout sur son tout petit corps...il y en avait tellement...
trop...et les machines qui sonnent...
je ne comprenais rien...je voulais seulement revenir en arrière et remettre mon bébé dans mon ventre...
c'est là qu'elle devait aller....

les infirmières m'ont expliqué pleins de choses, et m'ont parlé de pleins de statistques...de risques...
je tentais d'être calme et posée auprès de mon bébé, mais intérieurement j'étais accablée.

Tant de gens me disaient, ils les sauvent tous les prématurés, tu vas voir...ça va bien allé,
mais moi, pour moi, je ne voyais pas comment je pourrai ravoir mon bébé...

je suis sortie de l'hopital, 3 jours plus tard (et c'est parce que j'ai insisté) sans bébé...sans bébé..sans la coquille et la joie du nouveau parent...sans bébé...

j'allais tous les jours la voir, la prendre, et la dorloter, mais je quittais l'hopital sans mon bébé. Je me souviens tellement combien j'enviais les parents qui sortais avec leurs minis bébés dans leur banc d'auto!

dès mon arrivée à la maison, je me couchais en boule, jusqu'au lendemain, pour aller revoir mon bébé...

Mais ma puce était si forte! Elle voulait tellement vivre! et d'ailleurs, je crois que la plus belle qualité de cet enfant est sa détermination et son courage!

5 semaines plus tard, je sortais mon bébé de l'hopital dans son banc d'auto...4 petites livres, mais pleins d'espoir de vie! j'avais enfin mon bébé!

Ma fille aura un an demain...et je tenais à raconter mon histoire et mes sentiments pour tourner la page sur cet événement. Elle est tellement pleine de vie, je remercie la vie tous les jours de l'avoir parmi notre celle famille.

Merci de me lire:) c'est long, mais ça vient du fond du coeur... 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
29 nov. 2010

Posté le: 18 juin 2011 05:45:03 EDT  
Ouf... Ton texte devrait servir de base dans les cours prénataux, dans le chapitre des possibles complications. Il n'y a pas juste le courage de ta fille survivante qui doit être souligné, mais aussi celui de ses parents. Vous avez vécu une expérience difficile, tout en veillant aux besoins de votre fils. Bravo.

Passez de belles célébrations... et vous pouvez aussi souligner, dans la fête, le fameux diplôme de votre fils. Cette fête en différé pourra lui donner une attention dont il aurait peut-être besoin. Je pense qu'il l'appréciera. Ça lui permettra, à lui aussi, de boucler la boucle sur son party écourté et avoir son petit coin de soleil, bien à lui. 

revenir en haut

Lili19

Inscrit le :
26 sept. 2010

Posté le: 18 juin 2011 07:29:35 EDT  
Je suis toute bouleversée...ton texte est vraiment bien écris.. Félicitation! Merci de partager sa avec nous!

Et l'idée de Syrinx est pas mauvaise du tout! Sa serais une bonne idée de souligner en même temps le diplôme a ton fils!

Bonne fête a ta puce.... et félicitation encore! 

revenir en haut

Anna Banana

Inscrit le :
28 sept. 2009

Posté le: 18 juin 2011 07:35:40 EDT  
Woaw, quelle histoire remplie d'émotions ... comme vous avez dû passer par des moments difficiles, soldés par une fin heureuse, merci mon Dieu.

Bonne fête à la grande battante, je pense à vous XX 

revenir en haut

misslady

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 18 juin 2011 13:56:25 EDT  
ouf j'avais hâte d'arriver à la fin pour savoir si ta puce avais survécu!! une petite battante, bon anniversaire à elle!! Smile 

revenir en haut

Maman au coeur tendre

Inscrit le :
05 févr. 2010

Posté le: 18 juin 2011 19:38:24 EDT  
je veux simplement prendre le temps de vous remercier d'avoir pris le temps de me lire..
c'était un texte émotif, mais qui m'a vidé le coeur:)

Aujourd'hui, quand on a chanté bonne fête à ma cocotte, j'avais les larmes aux yeux, je ne pensais tellement pas arrivée à cette journée il y a un an!

Je me rends compte également que j'ai des ami(e)s précieux et précieuses, que sans leur soutien, mon moral aurait été plus bas!

Bonne et belle journée! 

revenir en haut

misslady

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 18 juin 2011 21:10:57 EDT  
c'est aussi là qu'on découvre reellement qui sont nos vrais amis. les vrais restent, les autres fuient..

bonne journée Wink 

revenir en haut

Caro&Clara

Inscrit le :
04 mai 2011

Posté le: 29 juin 2011 15:22:03 EDT  
Wow, quel beau texte...
Je me vois aussi, laissant ma petite puce à l'hôpital chaque soir, pleurant dans ma voiture en retournant à la maison, le coeur meurtri de la laisser ainsi... la peur, toujours la peur de la perdre... Je ne sais pas si tu l'as vécu aussi, mais ça m'a pris plusieurs mois pour chasser cette peur... La mienne est restée seulement 10 jours à l'hôpital, j'avais envie de pleurer quand les autres parents partaient avec leurs enfants... 

revenir en haut

Miss Joly

Inscrit le :
21 juil. 2009

Posté le: 29 juin 2011 21:38:22 EDT  
tres touchant 

revenir en haut

Maman au coeur tendre

Inscrit le :
05 févr. 2010

Posté le: 30 juin 2011 20:39:19 EDT  
@ Caro&clara: cette peur intense de la perdre! c'est complètement fou combien s'est restée trop longtemps...
je pense que je suis allée mettre ma main sur son ventre pendant qu'elle dort juste pour m'assurer qu'elle respire bien!

c'est une expérience marquante qui remet nos priorités à la bonne place, mais qui reste gravée dans nos mémoires. Comme disait une autre mère de prématuré que je connais, à chaque anniversaire, on les revoit dans ce petit état de fragilité....je verrai avec les années si je continue à conserver cette vision... 

revenir en haut

Se connecter pour répondre