Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

solution miracle svp........................................

Auteur Message

Célyne

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 21 novembre 2008 21:47:03 EST  
Bon, je suis sortie de l,université à 21 ans. J'y suis entrée trop jeune pour vraiment savoir ce que je voulais faire dans la vie, alors j'ai tâtonné pendant quelque temps à faire des cours ici et là par intérêt... Moyenne de A donc pas trop pire quand même pour quelqu'un qui tâtonne! J'ai fait des cours d'anlayse des problèmes sociaux, quelques cours de droit, de l,histoire sociale, des cours aussi portant sur les politiques environnementales... Au bout d'un an on m'a dit de compléter un bacc. en science politique en me disant que je trouverais FACILEMENT (oui oui, on m'a dit ça!!!!! et je l'ai cru puisqu'on m'a montré des données sur le taux de placement de supposément 86%... sauf que je sais maintenant que j'ai été considérée comme placée quand j'ai trouvé un emploi de réceptionniste... ) du travail dans les organismes communautaires ou même au gouvernement. Je complète donc mon bacc. (moyenne de 3,96 sur 4,3... pas trop mal quand même...) et je me retrouve devant rien. Mais quand je dis rien c'est rien! Je me proposais comme BÉNÉVOLE dans des organismes pour pouvoir acquérir l'expérience qu'il me manquait (j'ai fini à 21 ans et j'ai travaillé à temps partiel une 20e d'heures par semaine tout le long de mes études, donc le temps pour le bénévolat on repassera...) et on me disait qu'ils manquaient de personnel pour me superviser! J'ai appliqué tous les trucs inimaginables qu'on me donnait à mon CLE, j'ai passé une 20e d'heures par semaine pendant des mois à faire des recherches actives, à me créer un réseau, à envoyer des cv même à des endroits où aucun poste n,était affiché "au cas où". Rien, pas même un poste de secrétaire dans un organisme.
Pour les emplois trop "haut placé", je manquais d'expérience et j'étais trop jeune. Pour les petits emplois, on me regardait avec l,air de dire que je les quitterais à la première occasion... Je me trouve finalement un emploi de réceptionniste/archiviste légèrement mieux payé que le salaire minimum dans une clinique médicale à temps plein pour remplacer mon emploi au salaire minimum à temps partiel. Il était temps car le loyer, les comptes et la nourriture ne se paient pas tout seuls... Je me dis que c'est en attendant. Mais le temps passe et je ne trouve rien. Je déteste mon emploi, il ne me donne aucune possibilité d'ascension quelconque ni aucune expérience intéressante à mettre sur un cv, mais au moins je ne suis pas sur le BS!
Sauf que 3 amies qui SE SONT MISES SUR LE BS justement se trouvent un contrat de 6 mois subventionné par emploi-Québec dans un organisme, puis ensuite réussissent à se trouver un travail grâce à leur expérience! Je me renseigne: non, ce n'est pas accessible aux personnes sous-employées, seulement aux assistés sociaux! Trop de fierté, je ne le fais pas et continue de chercher vainement.
Je regarde fréquemment les programmes d'études en me disant que la solution se trouve peut-être là, mais la motivation est à 0 ou pas loin: Et si ça ne me menait à rien de plus que maintenant? Sauf peut-être d'avoir déboursé inutilement encore d'autres milliers de dollars puisque je ne réussis pas à intégrer le marché du travail... Et puis, sincèrement, je ne me vois pas aller aux cycles supérieurs sans avoir tâté le marché du travail. Et faire un certificat me serait dommageable selon plusieurs qui me disent que les employeurs remarqueraient bien vite que je n'ai pas réussi à me servir de mon bacc....

C'est dans cette situation de cul-de-sac là que je suis devenue enceinte, pendant ma lune de miel. Ma mère est décédée à ma 17e semaine de grossesse. Ça a aidé mon moral en titi...
Mon mari est tout comme moi sous-employé, agent de bureau avec un bacc., mais comme c'est au gouvernement au moins le salaire est "correct". Alors on se dit qu'on s'essaiera à ce que je reste à la maison avec fiston au moins jusqu'à ce que j'aille mieux. Ce que j'ai fait jusqu'à maintenant. Fiston a 20 mois et je suis sans prestations parentales depuis janvier dernier.
Mais voilà, notre budget est rarement équilibré malgré nos efforts. J'avais mis presque toutes mes prestations de côté pendant mon congé pour 1- voir si on arrivait sans mon salaire et 2- nous faire un petit coussin. Donc, la situation n'est pas dramatique puis qu'on va piger dans le coussin pour équilibrer. Mais il faut que j'arrête de me rentrer la tête dans le sable et que je me rende à l'évidence: il faut que je retourne travailler.
De peur d'être encore déçue, je me suis tournée vers les boutiques de jouets et de vêtements pour enfants. J,ai envoyé mon cv là en me disant que ce seraient des emplois sans stress me permettant de me consacrer à ma petite famille tout en ramenant un revenu d'appoint. Je mettais volontairement de côté toute ambition et partait avec l,idée que je ne voulais qu'un revenu d'appoint. La "carrière" et tout le reste je m'en occuperais beaucoup plus tard, quand je n'aurais plus de jeune enfant à la maison. Ça c'était le plan!
On m'a dit que j'étais engagée. Je dis "on m'a dit" car je ne suis plus certaine! J'ai travaillé la semaine dernière et on ne m'a fait que des commentaires positifs. On m'avait donné comme horaire cette semaine samedi et dimanche (pas de garderie donc Papa doit être disponible...) de 10h à 17h. Appel ce matin sur mon répondeur comme quoi les plans ont changé. Je ne travaille pas en fin de semaine (un peu tard pour m'avertir non?) et qu'on m'appellera plus tard pour me donner des détails. J'ai évidemment appelé pour en savoir plus et la gérante est demeurée vague à l'extrême. Elle va m'appeler je ne sais pas trop quand pour me dire ce qui se passe! L'impression d'être un torchon... Ça me fait l'effet qu'elle fait l'essai d'une autre avec de plus grandes disponibilités. Pourtant, elle savait à quoi s'en tenir quand elle m'a engagée car je lui avais donné mes disponibilités!
Là je ne sais plus où j'en suis, j'en ai assez des échecs, je veux reprendre le contrôle de ma destinée!
Mais que faire?
Retourner aux études me semble tellement une option déprimante! Refaire 3 ans d'études, dans un domaine moins vague évidemment (j'ai ma leçon! Mais je n'ai aucune félicitation à faire aux conseillers pédagogiques qui ont profité de ma naïveté et de mon ignorance de la vie à 18-19 ans pour m'inciter à aller dans un domaine aussi bouché...), je trouve ça beaucoup avec un enfant. J'aimerais que ce soit plus rapide que ça!
J'ai peur de manquer de motivation, de me décourager et de déprimer. La dernière chose dont j'ai besoin c'est d'un échec supplémentaire! Il me semble que j'en ai eu assez...
Si quelqu'un peut me conseiller quelque chose, n'importe quoi, qu'il n'hésite pas. Tout est mieux que le néant... 

revenir en haut

Carolane84

Inscrit le :
21 juin 2008

Posté le: 21 novembre 2008 23:16:24 EST  
Je me trompe peut-être.... tu ne cherche peut-être pas aux bons endroits... je ne connais pas ton domaine mais un conseiller de ton CLE n'est pas supposé être en mesure de te diriger...?
Je déplore amèrement le fait que ceux qui se forcent, les cerveaux de notre société!, ne soient pas plus récompensés que ça.... 

revenir en haut

sucre2008

Inscrit le :
22 janv. 2008

Posté le: 21 novembre 2008 23:26:22 EST  
Voici une avenue qui peut t'aider: plusieurs grandes entreprises et les institutions publiques ont des programmes internes pour encourager le retour aux études.

J'ai travaillé pour l'UQAM, la Banque Nationale et Pratt & Whitney Canada. UQAM: j'ai travaillé comme commis informatique (je n'ai pas étudié la dedans) et je pouvais suivre 2 cours universitaires par sessions payé completement par eux et peut importe le domaine. J'ai terminé mon bac grace à ca. Voici l'affichage des jobs
http://www.rhu.uqam.ca/visiteurs/

BNC: j'ai commencé commis courrier par une agence, je suis devenue représentante au téléphone et j'ai occupé d'autres fonctions par la suite. La banque adore les gens avec des BACC, peut importe lequel ( le mien est en design graphique, on s'entend que c'est loin du monde bancaire). Le truc est de commencé comme représentant au centre d'appel ou employé de succ, bref en bas de l'échelle mais bien payé. Au bout d'un an, à ton évaluation, ton boss va FORTEMENT t'encourager d'avancer dans la cie et pour eux l'avancement rime avec université. Ils ont leurs propres certificats spécifiques au monde bancaire (donné par l'uqam) mais tu peux aussi étudier ex: en ressource humaines et ils vont te rembourser les cours et les livres. Ils offrent même des horaires pour t'aider en fin de session. Tu peux même appliquer sur des bourses pour étudier à temps plein et garantir ton poste en revenant. http://www.bnc.ca/bnc/files/bnc10131/fr/2/f100.html

Pratt & Whitney Canada: cette compagnie fait partie d'une grosse companie américaine UTC. Cette cie a pour devise que plus ses employés sont instruits, plus ils innovent donc rentable à long terme pour elle. Tout employé que ce soit cadre ou syndiqué peut étudier dans n'importe quel domaine niveau cégep ou université et c'est remboursé par la cie. Si ca te tente d'étudier l'histoire des violons italiens du 16ieme siecle, ils vont t'aider. Ils payent pour les livres, payent un nombre d'heures par semaine, genre si tu es payé 37,5h mais t'en fais 33. http://pwc.cvmanager.com/clientweb/fr/index.html

Ces 3 cies offrent des conciliations d'horaire-parents et ont leur propre garderie éducative.

Donc, bref, je t'ai donné 3 exemples que je connais mais y'en a surement d'autres. Je te conseille de miser sur une cie qui te plait et de voir s'ils ont ce genre de programme dans leur avantages sociaux. Ca te permetterait d'avoir un travail et d'étudier à ton rythme. Souvent l'expérience de travail permet de mieux déterminer notre carriere.

Sur ce bonne chance Very Happy  

revenir en haut

Boddhi

Inscrit le :
08 sept. 2007

Posté le: 21 novembre 2008 23:48:38 EST  
Je viens de terminer une démarche au Carrefour jeunesse emploi de ma région. Ils offrent des services d'orientation.

faut pas se leurrer, ils font pas des miracles. Je m'explique brièvement. Je suis dans la mpeme situation que toi. Ben des études, pas grand chose de viable, trop général. Je travaille dans l'édition, mais j'ai des études en histoire de l'art, arts visuels et littérature. Pas de quoi devenir un haut gestionnaire.

J'ai fait la démarche, avec les tests psychométriques et tout. J'ai établi mes limites avec ma conseillère: pas question que je retourne à l'école, emploi recherché dans mon secteur, etc. Les tests ont donné des résultats que je connais déjà. Je suis une personne artistique avec un côté conventionnel très fort (donc je suis très très difficile à contenter) et un fort côté social. Alors j'ai des métiers comme journaliste, scénariste, réviseure, coordonnatrice d'événements, écrivaine (!!!) qui sont ressortis.

Rien que je ne savais pas, MAIS ça m'a aidé à me grounder, ça m'a donné des trucs et ça m'a indiqué que je ne devais pas m'enliser dans un bureau à moins que le sujet de ma job ne me passionne.

Peut-être devrais-tu faire cette démarche?

Et j'ai eu un super service de cv par compétences. Quand tu as un parcours hétéroclite, ça explique mieux ce que tu sais faire, tes connaissances et tes acquis.

Je te le suggère. Mais je précise que finalement, je retourne à mon boulot actuel, parce que je n'ai pas encore trouvé ce que je cherchais. Mais je sais ce que je veux et ce que je ne veux pas... 

revenir en haut

mana

Inscrit le :
11 mai 2008

Posté le: 23 novembre 2008 09:14:44 EST  
Ça ressemble à ma situation. J'ai fini mon bacc en biologie et le taux de placement est pratiquement nul. Évidemment on s'en rend compte trop tard. Je suis passé par plusieurs postes à salaire minimum et tout comme toi j'avais fait énormément de démarches pour me trouver un emploi (envoi massif de cv, agence de placement, etc...). Ça a pris 2 ans de démarches intenses pour me trouver un emploi. Maintenant je travaille dans mon domaine, dans une bonne entreprise, j'ai des formations offertes par l'entreprise, excellent salaire.

Voici comment je m'y suis prise pour que les choses changent. Premièrement j'ai changé mes objectifs. Je suis passé de je veux obtenir un emploi dans mon domaine à je veux un emploi où je suis bien pour une entreprise qui a de l'allure (grosses entreprises en général) avec bonnes conditions de travail et aussi bien payé. J'ai quand même commencé à chercher dans ce qui ce rapportait à ma formation et où j'avais le plus de chances d'être engagé. Aussi j'ai cherché pour des postes que je suis capable et que j'aime faire. Je veux dire, je n'aime pas le travail de bureau alors un travail de bureau en bio je savais que j'allais pas aimé. Par contre un travail manuel, en équipe, où ça bouge, même si c'était pas en bio je savais que j'allais aimé.

Donc, j'ai ciblé les gros laboratoires. Il y a de l'emploi pour les techniciens de labo, je n'ai pas la technique mais j'ai de la formation en labo. J'ai appelé les entreprises en disant: j'ai une formation de biologiste, j'ai de l'expérience en labo, je me cherche un emploi, est-ce que vous engagé des gens qui ont mes compétences et ou quelle formation recherchez-vous chez vos employés. Dans la majorité des cas on me transférait à un superviseur de l'entreprise qui me donnait les renseignements nécessaires. Déjà là l'employeur voit que tu es motivé. Ce qui en est ressorti c'est qu'il me manquait de la formation en labo. Donc j'ai ciblé un certificat en biotechnologie et je m'y suis inscrite à temps partiel, en mentionnant bien sûr aux futurs employeurs que je suivais cette formation et que c'était de soir donc j'étais disponible à temps plein le jour. J'ai pris juste 2 cours mais ça rajoutait énormément de valeur à mon cv.

En ayant ça j'ai été voir la réceptionniste du plus gros laboratoire de la région, celui où je voulais le plus travailler. Ils engageaient massivement depuis 6 mois et j'avais envoyé mon cv à maint reprises pour différents postes mais j'avais jamais de nouvelles. La réceptionniste m'a donné les coordonnées de 2 personnes aux ressources humaines. J'ai appelé la première et elle m'a dit l'habituel: on garde votre cv et on vous rappelle Rolling Eyes . J'ai appellé la deuxième personne en mettant en évidence mon bacc, ma formation en labo et mes objectifs travailler pour une bonne entreprise avec de bonnes conditions. Elle m'a évidemment dit que mon bacc n'était pas recherché et qu'ils n'engageaient pas de biologiste. Je lui ai dit que j'étais prête à occuper des emplois ne correspondant pas à ma formation, que j'allais faire mes preuves et que j'allais ensuite appliquer sur les offres d'emploi à l'interne. Elle a transféré mon cv au secteur de la production, et le superviseur m'a appelé quelques jours après. J'ai été engagé Very Happy . J'ai fait ce que j'ai dit j'ai fait mes preuves et 3 mois plus tard j'ai appliqué sur un poste offert à l'interne et je l'ai eu Very Happy . Et pour ce poste ils demandaient technicien de labo mais comme j'étais déjà dans l'entreprise, avec de l'expérience ils ont considéré ma candidature. Finalement, je n'ai suivi que 2 cours du certificat (mon horaire ne me permet pas de le continuer) mais c'est grâce à ça que j'ai été engagé pour mon nouveau poste car jamais j'aurais été engagé avec seulement bac en bio. Et pour te dire, dans mon département sur 60 personnes je suis la seule biologiste.

Donc résultat je travaille dans mon domaine avec de bonnes conditions de travail pour l'entreprise où je voulais travailler et pour un salaire que j'avais jamais osé rêver. En appliquant cette méthode de recherche d'emploi, je me suis placé en 1½ mois alors que ça faisait 2 ans que je faisais des démarches.

J'espère avoir pu t'aider ainsi que ceux qui vont lire ce post. Je trouve tellement déplorable qu'on nous mentent sur les possibilités d'emplois, les statistiques sont truqués, on s'endette pour des millier de dollars, on s'investit dans des années d'études pour finir avec des emplois à salaire minimum. 

revenir en haut

Coccinelle06

Inscrit le :
21 janv. 2008

Localisation :
Rouyn-Noranda

Posté le: 23 novembre 2008 10:42:30 EST  
Le pire, je fais exactement la meme chose pour me trouver un emploi, j'appelle le superviseur, je suis tannée de me faire dire a réception quon va garde rmon c.v. 6 mois et quon va le remettre a la personne ressource, sinon sava ds leur banque... j'ai pas un BACC, j'ai un DEP... mais mon métier, nn'a pas bcp de débouchés en région, jai énormément de difficulté a me trouver un emploi, et sérieusement, moi aussi je suis sur le bord daller donner mon c.v. a un magasin de jouet, au moins pour avoir un salaire! Smile j'ai p-e pas 5 ans d'université, mais je comprends votre situation, et Emploi-Québec, ne veut me donner une aide, pour essayer de me ressourcer et p-e changer de branche, ds un métier ou il y a plus d'emploi! 

revenir en haut

Boddhi

Inscrit le :
08 sept. 2007

Posté le: 23 novembre 2008 13:26:14 EST  
TAZ: si tu as moins de 35 ans, je te suggère de te renseigner au Carrefour Jeunesse Emploi de ta région. Ils ont des programmes spéciaux, des orienteurs. Dans ma MRC, je suis considérée comme sur-scolarisée et aucun programme ne s'offre, mais des fois, en région (je ne veux pas t'insulter en disant ça, mais, je suis sûre que tu comprends ce que je veux dire... Laughing ) ils ont des programmes spéciaux et encouragent le retour aux études avec rémunération. C'Est sûr que tu feras pas un pactole peut-être, mais éventuellement, les études finies, ça vaudrait peut être la peine.

Même si j'ironise avec mes résultats de démarche, je suis contente de l'avoir fait. Ça m'a rassurée sur ce que je vaux et les possibilités que j'ai sur le marché du travail.

Voici le lien pour l'Abitibi: http://www.cjereseau.org/jeunes/index.php?mode=rech®ion=Abitibi-T%E9miscamingue

Pour les autres que ça intéresserait: cjereseau.org

Ils offrent des programmes aussi pour les jeunes en difficulté, des plateaux de travail, de l'aide et des ressources. C'est une mine d'information mal connue, passez le mot. 

revenir en haut

Célyne

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 23 novembre 2008 20:49:14 EST  
Merci,
Je pense que je vais faire ça: aller voir un orienteur, aller à mon CLE, au Carrefour Jeunesse Emploi, réévaluer ma stratégie de recherche d'emploi...
Je ne m'attendais pas à ce que ça soit facile, mais difficile à ce point, ouf!!! J'en veux énormément au marché du travail d'être si difficilement accessible et d'avoir à ce point diminué ma confiance en mes capacités. Peut-être que je ne suis pas forte, mais en tout cas, les échecs répétés m'ont mis à terre pas mal...
Il faut que je me ressaisisse... 

revenir en haut

EmiRose

Inscrit le :
07 nov. 2006

Posté le: 24 novembre 2008 09:16:38 EST  
Dans chaque ville, il y a également le CRE (Centre Recherche Emploi). C'est donné par le centre local d'emploi, c'est gratuit et d'une durée de 3 semaines intensives. Pendant ces rencontres, la personne t'aide à refaire ton cv, des cartes professionnelles, te passe une entrevue pour cibler tes forces et tes faiblessess et y rémédier, te dit comment te faire des contacts, te montre comment appeler les entreprises etc... Le taux de placement est assez élevé pour ceux et celles qui suivent cette formation.

Bonne chance!  

revenir en haut

Se connecter pour répondre