Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Se faire vivre par son conjoint

Auteur Message

sohia

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 28 janvier 2009 08:22:55 EST  
Bonjour, c'est très rare que je part un débat,je pense même que c'est la première fois.Mais depuis un certain temps un sujet m'interpelle beaucoup.

Depuis une semaine j'ai reçu trois commentaire de l'entourage comme quoi je suis chanceuse moi de me faire vivre par mon conjoint.En plus avec le débat de Lola ,j'ai lu le post,et on dirai que plusieurs croit qu'en restant à la maison ont est dépendante.Qu'eux ne serait pas capable de se faire vivre ainsi, être dépendante.Moi je le vois pas comme ca.Je veux pas débattre de rester à la maison ou pas.De la garderie ou pas ,mais plus de fait qu'une femme décide de ne pas rentrer d'argent dans le revenu familial.

J'ai déjà entendu d'une collègue : La blonde à mon frère c'est une profiteuse,elle reste à maison pis se fait vivre.Coudonc ,elle a 2 bras,2 jambes ,qu'elle ait travailler,mettre le ptit à garderie et ramène de l'argent.

J'aimerai avoir vos perceptions de c'est femmes, qui pour x raison ont choisi de rester à la maison.Comment les percevez-vous: chanceuse,profiteuse,travaillant,etc. 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
01 juil. 2007

Posté le: 8 mars 2009 10:05:57 EDT  
Je vois ça comme un échange de service plutôt que quelque chose de négatif. La papa bénéficie beaucoup que sa conjointe soit à la maison (la maison est propre, les enfants sont toujours là quand il arrive, pas besoin de courir la garderie, en général les repas sont faits......) Quand les 2 travaillent, tout ça devient facteur de stress....Mon chum et moi venons tout juste d'aller chez le notaire pour faire un contrat de conjoint de fait. Après 10 ans de vie commune, on était du!!!! Mon chum a toujours apprécié que je veuille rester à la maison avec les gars un bons nombre de temps. Là j'ai recommencé à travailler mais à temps partiel et ça nous convient encre très bien. 

revenir en haut

KeRryMe

Inscrit le :
23 nov. 2007

Posté le: 7 mars 2009 21:46:14 EST  
Pour la prestation de conjoint à charge, est-ce tout le monde qui a droit à ça ? Y a-t-il un site avec des informations ?

Pour ce qui est du débat, je ne juge aucunement les femmes qui retournent travailler ou celles qui n'y retournent pas. Personnellement, je voudrais bien ne pas y retourner. Mais bon on est deux à devoir prendre cette décision ... On voulait s'acheter une maison, dans un an .. deux tout au plus ... Mais est-ce si important ? Comme je disais à mon conjoint il n'y a pas si longtemps, on vit dans une société tellement matérialiste (et je ne nous excluais pas). Est-ce si important de posséder tant de choses ? De s'acheter une maison tout de suite ? (J'ai 22 ans...). Je me demandais pourquoi on voulait tout tout de suite, tout ce que ça a pris des années à nos parents à avoir on le voudrait tout de suite. Quand j'étais jeune on vivait en appartement et on avait pas une immense tv et j'étais très heureuse. Ma mère était à la maison, elle était toujours là quand on venait dîner et je ne suis jamais allé à la garderie. Je voudrais tellement pouvoir faire la même chose, mais en même temps ça voudrait dire faire une croix sur tout le luxe qui nous entoure (ce qui ne me dérangerait pas personnellement) ... mais comme j'ai dit plus haut, on est deux à prendre cette décision ...

J'aurais bien aimé vivre comme dans le temps de mes grands-parents et que ça vienne de soit que je doive reste à la maison.  

revenir en haut

Gabrielle123

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 6 mars 2009 15:00:15 EST  
Euphroisine a écrit
Une question, à tout hasard : est-il possible de vouloir retourner sur le marché du travail sans être rongé par la cupidité ?
Shocked Wink  


Je pense que tu connais la réponse, et que c'est ce que tu feras! Wink L'important c'est d'être bien dans sa décision et de ne pas se sentir attaquée par ce que les autres peuvent penser.

Isabellev
Pour l'enseignement, oui il y a beaucoup de congés, mais on en travaille quand même vraiment beaucoup pendant l'année scolaire. Moi en tout cas, je n'arrive jamais à tout faire pendant mon temps passé à l'école, et j'apportais plein de trucs à faire le soir, et c'est sans parler des réusions avec les parents et les collègues. Donc, oui les congés sont intéressants, mais ça reste que les semaines sont vraiment remplies, et moi avec de jeunes enfants en plus à la maison je trouve ça beaucoup à 5 jours par semaine. L'emploi idéal, c,est l'emploi que l'on aime, en enseignement ta semaine n'est jamais terminée, c'est toi qui dois te mettre des limites. À Montréal, ils ont même retiré des postes en des gens qui étaient en voie de permanence, c'est dire à quel point les classes se vident.   

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
10 oct. 2007

Posté le: 6 mars 2009 11:52:09 EST  
ah oui ?? c'est plate ca, il va manquer de place quand nos petits baby boomers seront rendus a l'école non ??

mais sans farce, je n'aurais pas la patience je crois d'être enseignante.... je pogne les nerfs quand mon chum me demande de lui répéter 3 fois ce que je viens de lui dire alors je m'imagine pas avec des enfants... 

revenir en haut

gege123

Inscrit le :
01 avr. 2005

Posté le: 6 mars 2009 11:35:05 EST  
Ça ne vaut pas la peine, plus personne n'est capable d'avoir de job. Ils ferment tellement de classe que les retraites suffisent à peine. Ils ont engagé 8 personnes à temps plein depuis moi...en 2002. 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
10 oct. 2007

Posté le: 6 mars 2009 10:32:34 EST  
ca donne envie de retourner a l'université ca !!! 

revenir en haut

gege123

Inscrit le :
01 avr. 2005

Posté le: 6 mars 2009 10:29:20 EST  
oui Wink Very Happy  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
10 oct. 2007

Posté le: 6 mars 2009 10:13:57 EST  
gege : wow c'est vraiment la situation ideale !!! tu es enseignante je crois ??? 

revenir en haut

gege123

Inscrit le :
01 avr. 2005

Posté le: 6 mars 2009 10:07:13 EST  
Euphroi-phroi,

je te dirais qu'en travaillant 4 jours par semaine et en ayant 11 semaines de congé par année, réparties de façon à avoir 2 semaines à Noël, une semaine fin février début mars et 8 semaines l'été, je suis tout à fait satisfaite de mon retour au travail. Surtout que belle-maman s'occupe de 2 de mes 3 amours et fait une partie de mon lavage et de mon ménage. Embarassed  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
10 oct. 2007

Posté le: 6 mars 2009 09:53:01 EST  
euphroisine : j'imagine que oui, quand la maman a un travail qu'elle aime et qui permet une certaine conciliation travail-famille et quand aussi le père est tout autant impliqué et que toute la famille est heureuse..... 

revenir en haut

Euphroisine

Inscrit le :
26 févr. 2008

Posté le: 6 mars 2009 09:50:12 EST  
Une question, à tout hasard : est-il possible de vouloir retourner sur le marché du travail sans être rongée par la cupidité ?
Shocked Wink   

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 6 mars 2009 07:02:15 EST  
déduction femme à charge: en fait, c une déduction pour conjoint à charge...Qu'on peut aussi obtenir quand on est parent monoparental en mettant un enfant comme équivalent de conjoint.... 

revenir en haut

mamanjenny

Inscrit le :
17 janv. 2008

Posté le: 5 mars 2009 21:47:03 EST  
catherinova :

on dit déduction de femme à charge mais ça s'applique aussi pour un conjoint ... la personne doit avoir fait moins de 10 000 dans l'année pour que l'autre puisse avoir des déductions et le montant varie selon le taux d'imposition de celui qui gagne le plus ...

www.gouv.qc.ca 

revenir en haut

lyny

Inscrit le :
17 mai 2006

Posté le: 5 mars 2009 21:44:10 EST  
Pour le conjoint à charche, je pense que le conjoint en question doit avoir fait moins de 6000$ (montant non officiel, mais c'est proche, me semble) dans l'année, ou quelque chose du genre.  

revenir en haut

katja

Inscrit le :
06 sept. 2008

Posté le: 5 mars 2009 21:38:09 EST  
mamanjenny a écrit
(...)
Le gouvernement me couperait mes allocations et
de plus mon mari perdrait les déductions de femme à charge qu'on a mensuellement.... donc personnellement pour nous ça ne serait pas un bon 'move' que je retourne travailler pour l'instant.

(...)


Pardon de venir poser la question ici, mais je suppose qu'il y a beaucoup de mamans à la maison qui pourraient me répondre. C'est quoi cette déduction de femme à charge ? J'ai cherché sur Internet et je n'ai rien trouvé, et j'ajouterais que l'impôt, c'est pas mon fort. J'aimerais savoir si j'aurais droit à une déduction "d'homme à charge", parce que j'ai fait vivre mon conjoint pendant 6 mois durant l'année fiscale qui vient de se terminer.

Merci de me répondre si vous connaissez la réponse! 

revenir en haut

Noum

Inscrit le :
05 mars 2008

Posté le: 5 mars 2009 20:44:45 EST  
Maman Jenny : ouf, je lisais ta nomenclature de choses que tu perdrais si tu allais travailler (financièrement parlant), et j'avoue que dit de même, je ne suis pas prête de retourner travailler !!! Taaaaaaa...

Moi, je suis bien certaine de mon choix, j,ai d'ailleurs démissionné la semaine dernière. Je suis cependant en train de penser à un plan B pour profiter de cette pause professionnelle pour faire des choses que je n'aurais pas le temps de faire si je travaillais, et préparer en quelque sorte mon retour au travail dans quelques années.

1- prendre des cours de conversation anglaise, pour vaincre ma gêne de ne pas être parfaitement bilingue
2- amorcer un certificat via Téluq, qui te permet de suivre des cours forts intéressants dans le confort de ton foyer
3- une fois l'anglais bien intégré, pourquoi pas m'initier à l'espagnol, un coup parti ??
4- comme je ne souhaite pas retourner dans le domaine ou je travaillais, ben murir bien comme il faut mon projet de retour aux études
5- point le plus important (que j'aurais dû mettre en premier) : avoir un 3e enfant

Une bonne partie de tout cela va me garder intellectuellement active, tout en bénéficiant de mes beaux enfants d'amour. Je les adore !!! 

revenir en haut

ouelgen

Inscrit le :
24 févr. 2009

Posté le: 5 mars 2009 15:54:42 EST  
Ah! vous êtes bien chanceuses les filles! Very Happy  

revenir en haut

Gabrielle123

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 5 mars 2009 13:30:53 EST  
lyny a écrit

D'ailleur, Gabrielle, ta situation "précédente" ressemble beaucoup à la mienne. Nous avons tout fait en notre pouvoir pour que ça n'ait pas trop d'impact sur les enfants. Mais c'est peut-être un peu plus facile pour nous car nous avons fait en sorte d'avoir un milieu de vie. Nous sommes à pied du travail (le même endroit), et la garderie y est. Alors nous n'aurons pas le stress des heures limites, la famille se rendra et reviendra à pied, tous ensemble. On peut même manger avec nos enfants le midi!
L'été passé, quand mon mari revenait de travailler, il passait un bon 2 heures à jouer dehors avec notre fils avant le souper.   


Oh c'est super ça! Vivre près de son travail et de la garderie,c'est un immence +++++. On le vit maintenant ici, mon chum vient dîner avec nous ou on va le rejoindre parfois, et je peux te dire que j'apprécie énormément. Je ne m'ennuie pas pentoute du trafic de Montréal! Mais lorsque Thomas était à la garderie, j'allais le chercher à 15h30 l'après midi, justement pour avoir le temps de jouer avec lui, au lieu d'avoir le souper à préparer, et le bain à donner et pouff dodo. Par contre, le matin, je ne le voyais pas, car pour pouvoir terminer tôt, je devais arriver très tôt à l'école pour préparer ma classe et tout. Donc je partais et il dormait encore, j'aimais donc pas ça, ils sont tellement mignons le matin quand ils se réveillent! Very Happy Mon chum s'occupait de lui et il rentrait tard au bureau pour lui laisser la chance de souffler le matin, et de se lever à l'heure qu'il voulait. Tout ça, faisait en sorte qu'il passait max 6h30 à la garderie par jour.

Finalement, quand on y pense bien, il y a mille et une façons de s'organiser, il y a plusieurs choix qui peuvent être faits justement pour garder du temps avec nos enfants, même si on travaille. Il faut être imaginatif parfois, mais ça se fait.  

revenir en haut

lyny

Inscrit le :
17 mai 2006

Posté le: 5 mars 2009 12:54:29 EST  
Je ne crois pas que je me ferais lancer des commentaires négatifs si je restais à la maison. Au contraire, toute ma famille me trouve tellement chanceuse d'avoir le RQAP pour pouvoir rester à la maison plus longtemps que le 3 mois de l'époque! Et avec mes congés préventifs, disons que depuis 3 ans, j'ai travaillé un gros 4 mois. Et à temps partiel (j'avais disons une bonne banque de congés que j'ai étalé pour pouvoir travailler 2-3 jours semaine) Embarassed

Je pourrais le faire, mais les sacrifices sont vraiment trop énormes pour nous. On ne vit pas dans le luxe, mais nous avons une maison et on a du changer notre voiture, notre vieille minoune ayant été accidenté (et c'est pas un char de l'année!)

D'ailleur, Gabrielle, ta situation "précédente" ressemble beaucoup à la mienne. Nous avons tout fait en notre pouvoir pour que ça n'ait pas trop d'impact sur les enfants. Mais c'est peut-être un peu plus facile pour nous car nous avons fait en sorte d'avoir un milieu de vie. Nous sommes à pied du travail (le même endroit), et la garderie y est. Alors nous n'aurons pas le stress des heures limites, la famille se rendra et reviendra à pied, tous ensemble. On peut même manger avec nos enfants le midi!
L'été passé, quand mon mari revenait de travailler, il passait un bon 2 heures à jouer dehors avec notre fils avant le souper.   

revenir en haut

Carly

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 5 mars 2009 12:01:29 EST  
Gabrielle123 a écrit

Je pense bien que si notre société n'était pas devenue si consommatrice, le choix de rester à la maison serait plus facile finalement. 


Tout à fait d'accord !

Carly 

revenir en haut

Se connecter pour répondre