Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

quand l'accouchement ne se passe pas comme prévu... (long)

Auteur Message

evilkat

Inscrit le :
17 janv. 2008

Posté le: 14 mars 2008 20:17:38 EDT  
j'ai eu l'idée de partir ce post pour toute celle qui reve de l'acouchement idéal et qui se retrouve le bec a l'eau le jour ''J''....
alors les filles lachée vous!!!

revenir en haut

catpat4

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 22 mars 2008 09:09:47 EDT  
A mon 3e, la grossesse a été l'enfer. Je fesait de la haute pression et mon couer et celui du bébé battait trop vite. Mon coeur était a plus de 120 bat par min au repos et celui du bébé a monter jusqu'a 220 (une fois, sinon, toujours plus de 170). J'étais suivi 3 fois par semaines a l'hopital en plus du rendez-vous chez le doc 1 fois semaine (le tout a 30 min de chez nous avec 2 enfants sans garderie).

Le 10 nov, jour de ma fete, on me provoque. Je suis a 39 sem 5 jours. Mon chum va travailler le matin (a la 1ere, on m'a gnaiser pas mal!! Je ne prend pas de chance de perdre 1 journée de salaire pour me faire gnaiser!!) Je suis a l'hopital vers 6h45 am. Je vois le gygy vers 7h. Le gygy regarde mon dossier, se leve la tete, me regarde d'un air bixzzare et me dit :Ben, bonne fete!! On me mets un pillule pour maturer le col vers 7h30. C'est long et plate!! Mon chum arrive vers 1h. J'ai encore la pillule 2 fois. A 6h, on perce les eaux. SPLASH!! Il y en a partour, meme dans la face du médecin Laughing

Vers 6h30, c'est intense. Je commence a etre étourdie. On prend ma pression et elle est normale (enfin!! Elle est au dessus de 140 sur 80 depuis des mois malgrés les médicaments). Le coeur du bébé est a 140 (wow!!) Je suis de plus en plus étourdie! Je me sens comme sur un trip de drogue! A 7h30 je demande l'épidurale. Je suis a 5. Je dois attendre mon tour. Je suis incapable de me tenir debout tellement je suis étourdie. J'ai l'épidurale vers 8h15. Je suis fucké! L'anesthésite demande quel médicament j'ai pris pour etre comme ca : AUCUN!!! On reprend ma pression Surprised 100 sur 55 Rolling Eyes Le coeur du bébé : dur a trouver!! On le trouve : 80 Surprised Sad Je suis encore perdue!, je ne vois pas trop ce qui se passe. J'ai 4 infirmiere qui coure autour de moi, le médecin qui cherche sans cesse le coeur du bébé avec une sonde dans sa tete et les moniteur. Ma pression chute, le coeur du bébé aussi. Je suis perdue. Je ne souhaite pas vivre si mon bébé est mort Crying or Very sad . J'en perd des bouts.

A 8h55 je suis a 9. Mon médecin me regarde dans les yeux et me dit tres sérieusm,ent et un peu fort : LA, ON LE SORT!!! A 8h56, mon bébé est sorti, avec un tour de cordon, et un moeud dans le cordon. Il est blanc. Je suis encore perdu, je pleure. Mon chum coupe le cordon. Il part avec le bébé pour faire de test. Je pleure et je reprend mes esprits lentement. L'infirmiere me dit que j'ai un vieux placenta. Un noeud dans le cordon c'est tres dangereux. Si le bébé tire sur le cordon et que le noeud se serre, 1 ou 2 min et le bébé meurt par manque de sang Surprised

Vers 9h30 mon chum et mon bébé revienne. Je vais mieux mais je suis encore un peu étourdie. Mon chum m'explique se qui s'est passé. J'ai perdu des bouts!! J'allaite mon coco. Vers 11h, je suis transféré dans un chambre privée (c'est la seule place qui reste!!). Je passe la nuit seule. Je suis de mieux en mieux.

Aujourd'hui, je suis en essaie pour un 4e mais j'ai vraiment peur d'accoucher. Je me dit a tout les jour que c'est un exception. J'ai eu 2 beaux accouchemnts et 1 mauvais. J'ai quand meme peur Rolling Eyes

revenir en haut

chabicoin

Inscrit le :
09 mars 2008

Posté le: 21 mars 2008 22:56:16 EDT  
Salut les filles,
je me suis pas mal reconnue dans le titre...
Mon histoire commence le samedi pm... j'en suis a 41 semaines, je suis pas du tout dilatée, a peine effacer et j'attend avec impatience mon déclenchement prévue pour le mardi suivant... tellement tannée que je me met a laver le plancher a 4 pattes... Je commence a perdre un peu de liquide sur l'heure du souper, on va à l'hôpital, c'est rien et je ne suis tjrs pas dilatée...le md me dit que ce sera pas pour bientôt !(ben oui c'est ça Rolling Eyes ) retour a la maison, mange des cochonneries toute la soirée devant la tv Embarassed ...
A 11h je commence a avoir des contractions, je m'installe dans mon salon, go les positions de yoga... ça se passe bien! minuit, j'ai envie, je me lève.. splashhhhhhhh j'éclabousse mon plancher... c'est vert-brun... je panique... on m'a tjrs dit que c'était pas normal cette couleur... Pars en panique pour l'hôpital, je prend même pas le temps de mettre mes verres de contact,,, je vois rien !!!
J'ai mal en maudit, j'ai des contractions en dos de chameau i.e que je contracte fort puis j'ai une p'tite criss de contraction qui me donne pas la chance de reprendre mon souffle... J'endure 7 hrs de contraction, je ne suis pas capable de prendre aucun maudite position de yoga, je suis juste capable de rester debout appuyer sur le dos d'une chaise... Mon chum a les pouces bleus a force de mettre de la pression dans le bas de mon dos... il me demande une pause... t'es fou!!!!!!!!!! Tu bouge pas de là mon grand ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
c'est le matin, mon md vient voir où j'en suis rendue... je suis a 4 cm Surprised 7hrs d'horreur pour 4 cm ! L'épidural ça presse ! Je passe la journée couchée, gelée, à faire caca à chaque contraction (désolé pour l'environnement, mais j'ai dépensé au moins 200 piqués jetables)
Je commence finalement à pousser à 17hrs... ma petite fille nait à 20hrs avec l'aide de la ventouse... elle est tellement belle... c'est le plus beau moment de ma vie ! mon cordon se défait, le placenta est pris, le md va le chercher... je suis contente d'être encore gelée pcq ça fait mal pareil !! Je suis inquiète, ma jambe droite ne bouge pas pantoute ! l'inf me dit ne pas m'en faire... on essaie l'allaitement, ça marche pas.. je suis crevée ! J'accepte que le bb passe la nuit à la pouponnière... je dois rester dormir dans la salle d'accouchement... ça l'air trop dur de me transférer ! Une nuit d'horreur, j'ai mal partout, je saigne et c'est tout collé, je suis pas capable de changer de position toute seule !!! Le lendemain, on me tranfère à ma chambre... je suis pas capable de me porter sur mes jambes... je me déplace en fauteuil roulant ! Étant donné ma mobilité réduite, je peux pas changer mon bb, je peux pas le garder si je suis toute seule dans ma chambre, je peux pas la promener pour l'endormir... je pleure bcp... ma jambe droite ne bouge pas pantoute,... je m'imagine déjà paralysé à vie et devoir adapter ma maison ! Je vois tous les spécialistes, personne ne peut dire exactement pkoi, mais personne n'a l'air vraiment inquiet ! Je suis pas capable d'allaiter, l'inf est inquiète pour la jaunisse... on donne quantité de biberon, j'ai l'impression de gaver une bb oie Surprised Je retourne chez moi avec une canne, je me plante dans l'escalier en arrivant ! Heureusement, ma mère et mon chum sont super attentionnés, l'allaitement s'améliore et ma jambe prend du mieux !
Aujourd'hui ma fille à 6 mois, elle est en pleine forme et ma jambe a complètement récupéré... Je garde un bon souvenir de mon accouchement malgré tout en focusant sur les beaux moments : voir la tête de ma fille arrivée, voir son visage pour la première fois, mon chum et moi qui pleuront, ses premiers cris...
Quelle expérience incroyable ! Mais faut prendre les choses comme elles viennent, une à la fois et tant pis si ce n'est pas idyllique... l'important c'est pas le comment, c'est le résultat ! Malgré toute l'angoisse vécue, j'ai déjà hâte d'accoucher à nouveau !
Bonne chance a toute les futures mamans !!

revenir en haut

Inscrit le :
22 oct. 2021

Posté le: 21 mars 2008 09:54:51 EDT  
Je suis contente que vous alliez fais un post la-dessus car bien souvent ont se fait une image dans notre tête comme quoi nous avons entièrement le controle sur l'accouchement mais ce n'est pas le cas. Et je crois que c'est bien que plusieurs filles viennent lire vos récits pour qu'elles apprennent que tout ne peux être controler dans la vie et qu'il faut toujours envisager et se renseigner sur les différents types d'accouchements.

Moi c'est toute ma grossesse qui a été dur mais j'en veux 3 autres! Saignements jusqu'à 25 semaines, vaccin a prendre win-rho, placenta marginal prévia heureusement remonter après 32 semaines, anémie.

Provocation a 40 semaines et 3 jours. Pas de chambre d'accouchement le matin doit attendre jusqu'à 4hpm, J'ai manger tout le long Laughing . Dilation a 1cm, au début et col a 100%.
On m'installe dans la chambre je pleure car je suis heureuse d'être enfin ploguée (j'entendais déjà les bébés du matin pousser leur premier cris alors que ça aurais dû être moi aussi).

Auncune grosse contractions. A 8 heures le bébé commence a faire de la tachicardie énorme (battement du coeur qui s'affole et qui ralenti en dessous de la normale tout ça en quelque secondes). Ma doc m'examine et me dis si tu est a 9 je te fais pousser sinon c'est la césarienne d'urgence. Je suis a 2cm Surprised Crying or Very sad . On oublie ça césa.
A 8h20 je suis au bloc. On me fais la piqure et je gèle partiellement. Mon doc me dit après vérification désolé mais on doit vraiment le sortir alors si tu as mal prend ton mal en patience.
Heureusement quand elle a ouvert j'ai commencé a plus geler. Je sentais mais cela ne fesait pas mal.

Mon fils est né a 8h50pm il allait super bien. Il pesait 8lbs et 11 pour 21 po. Gros bébé pour un premier selon elle. Deplus j'avais quasiment plus de liquide. Mais j'ai tout senti quand même et je le referais demain si c'était a recommencer.

revenir en haut

nads

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 16 mars 2008 22:10:01 EDT  
Murielle: Chacune de nous a sa façon à elle de trouver les choses catastrophiques. Si j'avais eu ce qui t'est arrivé, c'aurait été la même chose, car je n'aurais pas su qu'il y a pire...

Ce que je trouve le plus "catastrophique" dans toute cette histoire, c'est la peur de mourir chaque jour maintenant. Le moins de trajet d'autos possible, le moins de piqûres possible, le moins de médicaments possible. J'ai peur de tout maintenant. J'avais 50% de risque de mourir, mais je suis restée probablement inconsciemment pour ma fille, pour qu'elle ait une maman tous les jours de sa vie... mais là, sa maman a peur de la perdre, elle, tout le temps, toujours, c'est dur à supporter! Mais on y arrive tranquillement pas vite. J'ai peur de me perdre moi-même et de ne plus jamais être là pour elle qui me rend si bien mon amour.

La prochaine étape reste d'accepter que si je tombe à nouveau enceinte, tout ira bien...

revenir en haut

Murielle

Inscrit le :
28 août 2007

Posté le: 16 mars 2008 20:30:15 EDT  
Nad's : J'avais trouvé mon accouchement catastrophique, mais là, je me trouve chanceuse. Oui ça n'a pas été facile dans mon cas. Mais pour toi, encore moins (ce n'est même pas comparable). J'espère que tu t'en est bien remise maintenant.



Je vais vous raconter le mien.

Dans mes rêves, j'accouchais en 12hrs (dans la moyenne). Tout ce que je désirais c'était de le faire naturel (non provoqué) et de ne pas trop déchiré. J'étais pas si difficile il me semble.


32 semaines: J'ai des contractions aux 10 minutes (tappante, je peux dire l'heure!!). Mon médecin me dit de me reposer, et que je devrais accoucher en avance, mais pas avant 35 semaines. 37 si je me tiens vraiment tranquille, 38 si je suis chanceuse.

37 semaines: Mes contractions sont rendues aux 5 minutes. Mon médecin revérifie mon col d'utérus, ça n'a pas bouger depuis 32s. Elle me dit: on va passer une écho de col pour voir la longueur. Résultat: j'ai 2 cm plus long que la moyenne. Donc = plus de travail.

40 semaines: Ça n'a pas bougé, mes contractions sont rendues aux 3 minutes

40 semaines 4 jours: Première maturation de col. Les contractions s'intensifient ++, mais aucun effet sur le col. Le doc me dit revient lundi, on va refaire la même chose. Je repars chez moi avec mes douleurs et mes contractions. Nuits blanches jusqu'au lundi (ça fait très mal)

41 semaines (c'est le lundi): de retour à l'hôpital, j'espère que tous ces douleurs ont fait de quoi. Et non, mon col n'a pas bougé. J'ai une autre maturation de col (= augemente les douleurs). Le doc me dit revient demain, on va appeler dans d'autres hôpitaux, on ne sait pas quoi faire avec toi (pas très encourageant, il aurait pu me mentir pour ça!). Je passe une écho pour voir le liquide, je commence à en manquer, il faut que j'accouche d'ici vendredi. (ma fille est très belle!!)

41 semaine 1 jour: La maturation n'a rien fait. Mon doc (pas le même que lundi, mais une que j'aime bien et que j'espérais que ce soit elle qui m'accouche) m'annonce que j'ai le choix entre une césarienne ou qu'on me provoque, mais que j'ai 50% de chances de finir en césarienne quand même. Je choisi d'être provoquer, j'ai quand même 50% de chance que tout aille bien. J'ai une autre maturation de col (on sait jamais, elle va peut-être fonctionner)

41 semaines 3 jours: Je suis provoquée. On me pose un ballonet, mais en voulant enlever le guide qui le pose, le ballonet suit. Ça fait mal +++. Le médecin m'en repose un autre. On me dit que c'est pas sensé faire plus mal que des menstruations (j'ai jamais eu mal comme ça, et avoir des douleurs comme ça menstrué, je collerais mes pillules pour ne jamais l'être). J'ai aussi le syntocin. Le ballonet tombe vers l'heure du midi. Mon col est juste entre-ouvert (ça aurait du l'ouvrir de 2-3 cm au moins). Mon doc me dit que ça n'augure pas bien. Finalement vers 16h00, je suis ouverte à 1+ (et au maximum du syntocin), mon doc me crève les os en me disant que présentement j'ai 95% de chance d'aller en césarienne. Les douleurs augementent, j'ai l'épidurale. Dès que j'ai l'épidurale, mon col commence à dilater. Wow, j'ai uen chance d'accoucher par voie vaginale.

10cm: Je commence à pousser, mais mon doc se rend comtpe que ma fille est en postérieur. Elle utilise la ventouse pour la placer en antérieur (une chance que j'ai l'épidurale!). Son coeur décélère, j'ai du méconium (selle du bébé) dans mon liquide, ça urge de la sortir. Mon doc me dit, tu pousses une heure, si elle n'est pas sortie, c'est une césarienne. Une heure plus tard, je pousse encore. J'ai les forceps. Ça ne marche pas. = Césarienne d'urgence. 20 minutes après ma fille est née.

Elel n'a pas respiré tout de suite, donc elle est allée à la pouponnière (pour 24hr). J'ai vu ma fille elle avait 8hr poru l'allaité (après elle repartait). Je l'avais uniquement pour les boires.

Mais je n'ai pas déchiré, et j'en garde quand même un bon souvenir puis que ma filel va très bien, et elle est très belle.

revenir en haut

Théa

Inscrit le :
22 sept. 2007

Posté le: 15 mars 2008 16:33:25 EDT  
C'est intéressant de lire vos témoignages les filles. Je n'ai vécu qu'un accouchement qui s'est passé tout à fait normalement. La majorité des accouchements se passe sans problème majeur; vos histoires nous font réfléchir!

revenir en haut

nads

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 15 mars 2008 13:10:47 EDT  
Moi, mon accouchement s'est déroulé aussi vite que je le voulais: 1h29!!! Mais pas COMME je le voulais...

En résumé (mettons un gros résumé), j'ai eu des pertes sanguines à 16, 17 et 33 semaines pour décollements placentaires. À ce moment-là, j'avais des contractions aux 2 minutes, col effacé à 100% et ouverte à 4cm. J'ai été hospitalisée à la GARE du CHUL et on m'a dit que je ne sortirais pas sans mon bébé et que je l'aurais dans les bras d'ici le lendemain. C'était le 15 juin. Le 17, on déménageait dans notre nouvelle maison! Rien n'était prêt. Panique!! Les contractions se présentaient la nuit, entre 2 et 7 minutes, pendant en moyenne 4 à 6 heures. Ça été ainsi pendant 4 nuits. Après, plus rien. Je suis donc ressortie SANS mon bébé, mais AVEC la bedaine. Youppi! Je devais alors être au repos total. Entre temps, mon chum avait emménagé dans la nouvelle maison, mais rien n'était encore prêt pour la venue de la petite. OUFF! Et il a fait chaud à l'été 2006!

Papa réussit à tout préparer pour le 27 juillet. C'est ce soir-là que je voulais accoucher. Et c'est ce soir-là que j'ai dû appeler ma sage-femme, car j'avais des pertes sanguines avec contractions. Après vérifications à la maison, on se donne rendez-vous à Mimosa une heure plus tard. La nuit passe et plus rien. On retourne chez-nous et j'ai le ventre plein!

Le 30, dans la cour du Dollarama, ça y est, je perds mes eaux! Il est 14h45. Ma mère qui est avec moi croit que je fais une blague. Pour moi c’est très clair. Parfait, j'accouche d'ici 24 heures! C'est ce que je voulais et j'en suis à 39s4j. Arrive à la maison, avertis papa, appelle la sage-femme, relaxe un peu, prend des photos de nous trois et hop! On se donne rendez-vous à la maison de naissance à 19h. En soirée, elle me donne des herbes parce que je n'ai pas de contractions régulières. Il fait chaud, mais la nuit est quand même un peu fraîche. Nous marchons beaucoup à l’extérieur mon chum et moi. Il me supporte durant les contractions, qui, je crois, font avancer le travail, mais ce n'est pas le cas. Elle viennent simplement me chatouiller.

À 3h10 de la nuit, assis sur le lit de la fameuse chambre jaune, nous entendons un « TOC » dans mon ventre. Je demande à ma SF de venir vérifier. Tout est beau, je me lève pour aller à la toilette, mais une contraction suit tout de suite après, pendant 2 minutes! Accrochée au cadre de porte de la salle de bain et papa qui me retient, là je crie! Nous nous demandions quand ce serait le temps des bonnes contractions, et bien, ça l'était! Papa l'a vu dans mon corps, mon visage, mes cris...

Ma SF revient et me demande si je veux aller dans le bain, car j'ai fait cette demande avant. Oui, au plus sacrant! je voulais que ça fasse mal, mais pas autant! Dans l'eau, je serais mieux. Mais non, pas mieux! Mon chum me pousse dans le dos, je regarde Geneviève qui me rassure, les contractions sont rapprochées et longues. Je souffle à peine entre chacune. Après 25 minutes (qui passent à une vitesse folle), ça pousse! Elle veut sortir. Ma sage-femme est débordée, puisqu'elle est seule, j'ai besoin de son regard rassurant et de sa main qui essaie de changer le mal de place, mais elle doit appeler la 2e sage-femme, préparer la chambre et tout. Finalement, elle réussit en courant. Je lui dit que ça pousse tout seul et lui demande si je peux pousser aussi. Elle me dit : "Cest normal, c'est ta contraction, laisse-la passer, respire". Mais elle regarde et oui, la tête est là, les cheveux de ma fille flotte dans l'eau, mon chum qui me dit qu'elle en a beaucoup...je m'en souviens comme si c'était hier. Son sourire, les efforts qu'il a mis pour me soutenir, pour soulager mon mal...

Elle me demande si je veux accoucher dans l'eau ou sur le lit : l'eau, l'eau, l'eau, je ne veux pas sortir, je ne suis pas capable. Mais le sang qui brouille l'eau nous oblige à sortir et à me coucher sur le lit, de côté. La 2e sage-femme arrive, me salue, et je vois dans son visage que le sang est abondant et qu'elle n'aime pas cela. Une contraction et on me dit : "Tu sors ton bébé maintenant!". J'écoute, je pousse une fois et la tête sort complètement. Mais à l'intérieur, une petite voix me dit :"En maison de naissance, on ne force pas les choses"... On me dit d'attendre, alors j'attends. La petite a 2 tours de cordon. Et là j'entends "sortir tout de suite". Alors j'exécute. Je pousse sans cesse et me dit que je suis capable. Elle sort...ma poulette est sur mon ventre, mais sur le dos. Elle a besoin d'oxygène. C'est la sage-femme qui lui met le tuyau devant la bouche, mais comme je vois qu'elle a besoin de ses mains pour autre chose, j'empoigne le tuyau et le tien devant ma fille inerte. Elle est si bleue, si silencieuse. Je me demande ce qui se passe. Et là, j'entends :"coupe le cordon". Je ne vois même pas mon chum le faire tellement c'est rapide. Il y a l'air d'avoir urgence, mais je ne réalise pas vraiment. Je demande pourquoi ma fille ne pleure pas et on me dit que c'est parce qu'elle est calme et bien sur moi. Vient ensuite le:"Tu m'sors ton placenta tout de suite!" Une poussée et c'est fait, j'ai trop peur de ce qui se passe, mais en même temps, je me dis que ce n'est pas ce que j'avais prévu. Tout se passe tellement vite que je n'ai aucune idée de ce qui se passe. Normalement, j'accouchais dans l'eau, calmement, ma fille était mise sur mon ventre, le placenta était sorti plus tard et le cordon coupé une fois qu'il aurait arrêté de battre. Mais non, c'est tout autre chose. Mais que se passe-t-il? Ma fille pleure, alors c'est vrai qu'elle était bien sur moi... Son papa la prend, je ne me sens pas capable. Je suis épuisée. Tout ça s'est passé en 1h29! Pour un premier bébé, c'est excellent! il était 4h39 AM.

Je vous épargne les détails du déchirement et des points qui ont fait extrêmement mal. En gros, j'ai saigné plus que la normale. J'ai été mise sur soluté, suivie de près et on m'a demandé de rester à Mimosa jusqu'au lendemain midi pour être certain que tout était correct. Là non plus, ce n'était pas ce que je voulais. Normalement, nous aurions dormi chez nous le soir même.

Dans la nuit, il faisait extrêmement chaud et je croyais que c'était pour cette raison que je transpirais. Le lendemain matin, j'étais toujours très faible. Ma température était à 38.5. Ma SF a dû m'annoncer que je devais me rendre tranquillement à l'hôpital pour voir ce qui n'allait pas, mais que je pourrais avoir ma fille avec moi, elle allait s'en occuper. À l'urgence, on m'attendait. Je suis passée aux urgences majeures en moins que 2! Ma température était à 41.5, mes pulsations cardiaques à 174 !!! Je frissonnais, je divagais. Ma petite était dans son gros siège d'auto, ou dans les bras de son père, ou dans les bras de ma mère...et elle dormait paisiblement. Belle puce!

Moi, le personnel médical m'attaquait! Je crois que j'avais 5 cathéters. On m'a injecté une batterie d'antibiothiques après avoir vu dans mon sang que j'avais une bactérie. Laquelle, on le saurait dans 72 heures. Je devais alors me rendre aux soins intensifs, sans ma fille, à 1 jour de vie. Mais je ne réalisais pas que j'étais à ce point affectée... Il était 19h30. On m'a amené aux soins. J'ai dit aurevoir à mon bébé. Elle est partie avec mon chum et ma mère à la maison. Beau bébé d'amour...

La suite, vous ne voulez pas savoir combien ça été pénible et long, mais en résumé, j'ai été 5 jours aux soins intensifs sans voir ma fille, sans pouvoir l'allaiter. Je devais tirer mon lait une fois par jour pour récolter un gros millilitre que je jetais parce que les antibios étaient nocifs pour elle.

J'ai été suivies par 11 spécialités. Aux 15 minutes, une nouvelle personne entrait dans ma chambre pour une batterie de tests. J'ai eu de l'eau sur les poumons, de l'air dans l'estomac, mon foie, ma rate et la paroi de ma visicule biliaire ont quintuplé de volume, j'ai fait une défaillance cardiaque. Je ne dormais pas, sinon 1 ou 2 heures en tout par jour depuis l'accouchement (3 nuits). Après 5 jours, tout se stabilisait, alors ils m'ont transférée au centre Mère-Enfant avec mon amoureux et ma petite poulette. Sur les photos qu'on m'a montré aux soins intensifs, j'avais l'impression qu'elle avait grossit énormément et que je n'avais pas pu en profiter, mais lorsque je l'ai vue, après cette horrible semaine, je l'ai trouvée minuscule, belle, tellement belle, et bleue, tellement bleue! La vitesse à laquelle s'est déroulé l'accouchement a fait beaucoup de pression et elle avait la peau encore toute bleue et les yeux remplis de sang. Je ne pouvait pas encore l'allaiter, je continuais les efforts de tirer mon lait même si j'étais épuisée. Elle en valait la peine. Je ne pouvais pas la prendre dans mes bras, car j'avais des cathéters partout un PICC-LINE dans le bras droit (c'est un gros cathéter qui part du pli du coude jusque près du coeur pour administrer mes antibios quand je serais à la maison).

Son papa a été merveilleux. Il se levait toutes les nuits pour la nourir. Tous les boires, il lui donnait, toutes les couches il les changeait, toutes mes plaintes il les endurait. Après un autre 5 jours d'enfer (car je vous épargne d'autres détails malheureux), j'ai enfin pu retourner à la maison avec mes amours.

Mais ce n'était pas fini... J'ai fait une trombophlébite dans le bras droit, on m'a donné des médicaments pour éclaircir mon sang. Tous les jours, une infirmière venait m'injecter du Fragmin, aux 6 heures je devais me faire injecter mon antibio par intraveineuse pendant 1/2 heure et poulette qui buvait aux 4 heures! Tout un horaire! À cause des anticoagulents, j'ai faite une grosse hémoragie. J'ai perdu environ 7 litres de sang en 2 jours...retour à l'hôpital pour régler cela pendant 4 jours. De retour à la maison, j'ai fait une allergie à la vitamine K qu'on m'avait injecté aux soins intensifs. Durant toute cette aventure, j'ai reçu 8 culots(sacs) de sang, j'ai eu 21 jours d'antibio, des tonnes d'examens, de rendez-vous, de problèmes, un transfert en ambulance, une cicatrice au périnée qui a pris 5 mois à se fermer et qui n'est pas guérie, des pleurs et des pleurs. Des peurs et des peurs...mais j'en veux un autre. Plus tard, beaucoup plus tard!

Nad's

revenir en haut

evilkat

Inscrit le :
17 janv. 2008

Posté le: 15 mars 2008 11:35:10 EDT  
merci les filles!
j'vous souhaite quand meme un bel accouchement!! c'est tellement le plus beau cadeau que la vie nous fait!

revenir en haut

Izabeylle

Inscrit le :
01 août 2007

Posté le: 15 mars 2008 10:26:29 EDT  
wow evilkat! faut donc pas se faire d'attentes!!! Surprised au moins, tout est bien qui finit bien malgré toutes tes déceptions, tu as ton félix avec toi et vous êtes en santé!!! c'est le principal, ne reste qu'à faire le deuil d'un accouchement de rêve... j'ai 40 sa aujourd'hui, mon doc m'a dilatée à 3.5, je suis effacée à 80%, je perds du bouchon non-stop depuis 1 sem et pas qu'un peu et pourtant pas de contractions en vue!!! j'ai hâte d'en avoir pour me rendre compte que mon corps est apte à accoucher, sinon je sens que je serai comme toi à en vouloir à mon corps de ne pas faire tout ça naturellement... je veux pas d'induction... en tout cas, on verra!

bref, félicitations à toi et à félix!!! prends soin de ta belle famille!!!

revenir en haut

evilkat

Inscrit le :
17 janv. 2008

Posté le: 14 mars 2008 20:19:54 EDT  
24h d'enfer...
Voici les péripéties de mon accouchement comme vous me l’avez demandées!

Jeudi 6 mars.... réveil brutale a 6h30. J’ai mal partout, j’ai l’impression de pas avoir dormi et qu’un camion m’a passé dessus... prend un bain, reste dedans 1hr... ca fait du bien... je suis inquiète mais pas de contraction ou rien... (faut pas oublier... je suis juste a 36 semaines...)
Vers 8h, ma fille se réveille... réveille le tchum... y va porter la petite a la garderie, moi j’me prend un café, mange un muffin pi 2 tylenols....(j’ai encore mal partout) j’écrit un ‘post’ sur le forum :j’pense que j’vais mordre quelqu’un aujourd’hui... y doit être environ midi... la, ca va mieux... j’ai faim, j’me prend un bagel et un verre de jus d’orange... c’est le calme avant la tempête pi je le sait même pas...

Je m’installe comfo dans mon lit et j’entreprend de me relaxer avec un bon livre et de dormir un peu... ca va bien, je change de position, j’ai un chat dans la gorge... ‘tousse-tousse’... WTF???!!! Je pisse!!! dans mon lit!!! KESSER CA!!!! vite met la main... regarde... c’est du SANG!!! merde... ca n’arrête pas de couler... pi ca vient pas de mon urètre... -JULIEN!!!!!!! (c’est mon chum)
-VIENT ICITTE... CA VA PAS... Lui inconscient de l’urgence, pas trop presser arrive en face de la chambre... je suis assise sur le bord du lit, y’a du sang partout, j’ai l’air terrifier, lui change de couleur... yé tout blanc, ce met a paniquer... -Va chercher le téléphone, appelle 911... tout suite...
Cé la panique... yé ou le maudit téléphone... pas capable d’appeler, trop paniquer... moi j’essaye de garder mon calme... vu que lui est paniquer... je sait pas, l’instinct de survie embarque... grande respiration... appelle 911... yé 12h49... explique le problème... l’ambulance s’en vient... les pompiers itou... (2 beaux pompiers aussi... lol) je reste assise, j’appelle ma mère... ‘-Maman...snif... bonne fête... hum... j’vais te rappeler plus tard... j’men vais a l’hôpital je saigne.... non j’ai pas tomber... ok... on reste calme pi j’te donne des nouvelles le plus vite possible...’
Bon les ambulanciers sont la... oui ma valise est prête... embarque dans l’ambulance... j’veux aller a St-Luc... cé la que j’suis suivi... ‘-on prend pas de chance madame... j’vous amène au centre hospitalier le plus proche... Sacré-Coeur...’
Arriver dans la salle d’accouchement, j’ai 5-6 personne après moi... installation du soluté, prise de pression, enlève les bas, docteur me met ses doigt dans l’trou... j’me sent si seule pourtant... diagnostique... décollement du placenta... on me transfert pas a mon hôpital... je vais accoucher bientôt... je suis a 2 cm... effacer a 90%... change de chambre... relaxe un peu... perplexe la fille... je suis pas prête a l’avoir moi... y me reste 1 mois a chialer que j’ai mal au dos... Appel tout le monde, rassure tout le monde... j’commence a contracter... yé 2h15... J’ai pas le droit de me levée... pas le droit de manger... je pleur... j’ai peur... mon chum sort au 20 min fumer une cigarette... Il réussit a organiser quelque chose pour notre fille... elle s’en va passer la fin de semaine chez ses grands-parents! Fiou...
Yé rendu 5h15, le médecin vient m’examiner... aucun avancement dans le travail( pourtant.. J’ai de plus en plus mal... contraction au 3-4min...) Y’a finalement réussit a avoir mon dossier... y vient de rendre compte que j’ai eu une césarienne pour ma première... j’y ai pourtant dit tantôt... yé pas très optimiste le monsieur... le bébé est encore très haut, y’a peur que le cordons passe avant le bébé... cé dangereux pour moi, pour le bébé... ok.... pas le choix... césarienne...
La je pleur.... je suis tellement déçus, cé tout le contraire de ce que j’avais imaginée... mon tchum essaye de me consolée... ca marche pas fort... je doit faire le deuil d’un accouchement vaginal... je suis pas dupe... c’étais ma seule chance... snif.... bon... l’attente pour la salle d’opération commence... je devrait y être dans 1h-1h30. En attendant, mon travail continu... j’ai toujours des contractions pi elles sont assez fréquentes et douloureuse... j’en ai plein le cul d’attendre... mon tchum sort au demi heure fumer pi ca commence a me stresser... j’ai peur qu’ils me monte en salle d’opération pi qu’y soit pas la... 7h... j’entend des femmes faire des vocalise... pi j’attend toujours... on vient me donner un médicament dégeu et on me dit que je vais monter dans pas long... J’entend les pleurs d’un nouveau né... j’me met a pleurer... ca me fait chier... j’en veux a mon corps... mon tchum s’en va en fumer une autre pi 5 min après qu’il est parti on vient me chercher... la j’ai la chienne... fiou... Julien arrive... y’a eu un pressentiment... une chance!

Bon monte au bloc... parle avec l’anesthésiste, elle est super gentille et me met a l’aise rapidement.
La procédure pour me geler commence... pas confortable... elle me fait une rachi pi ca fait mal... bon finalement, je suis gelée... ils m’on rasée (ben quoi... j’avait tellement un gros ventre que j’me voyait pu la noune... j’ai prit un break de rasage... lol) m’on préparé, faite rentré mon tchum et l’opération commence. Ils ont mit un miroir au dessus de ma tete, comme ca, si je veux regarder, je peux... mais j’attend la sortie du bébé... le sang et tout le reste m’intéresse pas vraiment...
Jusqu’a maintenant, je suis beaucoup plus a l’aise qu’a ma dernière césarienne. On s’occupe vraiment bien de moi, on me couvre de couverture chaude, on me tient la main, vraiment ca va bien!!
20h16, le docteur me dit que ca s’en vient!!!!, je regarde dans le miroir.. Mon tchum est pas capable... lol bon ca y est je sent de la pression sur mon abdomen....ET VOILA!!! je le vois, il est tout blanc!(vernix) je vois son cordon, je l’entend crier! Mon dieu!!! finalement!!! a peine 2 minute plus tard, je l’ai a coter de moi, on pleur tous ensemble! Qu’il est beau!!!
Pendant tout le reste de l’intervention, j’ai mon Félix et mon Julien avec moi (a mon autre césarienne, ils sont sorti 5 min apres la sortie de ma fille...)
Bon la je m’en vais a la salle de réveil, j’y suis rester environ 1h... y’avait pas d’horloge...
De retour a ma chambre, j’ai la plus grosse déception de ma vie... mon bébé va bien, mais il respire vite, il est en observation pi je le verrais pas tout de suite... on va me l’apporter plus tard... Bon... j’peux rien y faire... j’suis encore gelée.. J’ai une voisine de chambre, c’est elle que j’ai entendu faire ses vocalise plus tôt... elle et avec son fils... pi moi je suis seule...
Appel ma mère, lui explique tout, elle me console le mieux qu’elle peut..
On m’amène finalement mon bébé, je ne peux pas l’allaiter maintenant, ca va l’épuiser, on m’explique que mon bébé est prématuré(légèrement...36sem) et que pour la nuit, il va être en observation et branché a un soluté et que le lendemain je vais probablement pouvoir l’allaiter, et que je n’ai pas besoin de m’inquiétée, tout va bien aller... ils me laissent mon bébé pendant 30 min et apres je doit me reposer et dormir... entoucas, essayer... le bébé de ma voisine pleure toute la nuit... je somnole et dort a coup de 15 min... j’attend que le jour ce lève pi j’ai pas l’heure alors c’est très long... finalement!!! 6h... je demande mon bébé... ok, ils vont me l’amenée... mais pas pour longtemps, ils attendent le pédiatre qui commence a 8h... je ne doit pas l’allaiter...
Finalement, j’ai le droit d’allaiter Félix vers 11h... mais ils le gardent encor en observation, après l’allaitement, ils viennent le chercher et me le rapporte au 3h... la je suis moins stressée... Finalement Félix passe encore la nuit en observation mais des le 8 mars au matin, il peut enfin cohabité avec moi!!!
On est sorti le 10 mars et tout le monde se porte bien!!!
Il prend du poids et pi moi, j’ai de moins en moins mal... vive les anti-douleurs!!! lol

revenir en haut

Se connecter pour répondre