Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Auteur Message

Melly77

Inscrit le :
07 mars 2016

Posté le: 18 mars 2016 15:49:16 EDT  
Ma petite dernière a 8 mois et demi et depuis qu'elle a 6 mois, elle vit une angoisse de séparation très intense! Je ne peux sortir de son champ de vision, ne serait-ce que quelques secondes, même si je suis dans la même pièce qu'elle sans déclencher une crise de nerfs. En fait, tout déclenche les pleurs chez mon bébé: changement de couches, habillage-déshabillage, débarbouillage, se coucher, se lever...en tout dans une journée, elle doit pleurer 4-5
heures!
Je suis au courant des BABI et ce n'est pas le sujet ni le but de mon message.
C'est moi qui craque.
J'ai eu une magnifique grossesse, un accouchement douloureux mais dans l'ensemble facile...
Nouveau-né, mon bébé a été facile, pas de coliques, allaitement parfait. Depuis qu'elle mange solide, elle a un très solide appétit. Elle fait ses nuits... une superbe santé...
Mais elle pleure...toujours!
Je craque, je ne sais plus quoi faire. C'est rendu que je redoute chaque journée quand je me lève, moi qui en ai contre le système des garderies, voilà que j'ai presque hâte de retourner travailler...
J'ai continuellement mal à la tête, je n'éprouve plus de plaisir à être à la maison avec elle...moi qui voyais avec tristesse mon congé maternité fondre de semaine en semaine. Quand arrive le vendredi, je suis soulagée, parce que je sais que mon conjoint va prendre la relêve pour deux jours. Deux jours ou elle ne pleure presque pas!
Je commence à me dire que c'est moi le problème. Elle sent mon angoisse, elle sent mon exaspération, mon stress, ma déprime....
Je suis dans une spirale descendante...et je n'ai pas personne pour m'aider au quotidien: tout le monde autour de moi travaille le jour, là ou j'aurais le plus besoin de support.
Il me reste 3 mois de congé et je le vois comme un désert de pleurs sans fin...
Parfois l'après-midi quand ça fait plus qu'une heure que j'essaie de l'endormir, tétée, bercement, musique douce et qu'elle résiste en hurlant..je la place dans son lit, mets sa petite doudou sur elle, sa musique et je vais m'enfermer dans ma chambre avec ma musique dans mes écouteurs pour ne plus l'entendre pleurer...
Et je pleure...je suis découragée!
Découragée
Découragée
Alors je la relêve, je l'allaite encore, elle ne veut rien savoir, je la dépose avec ses jouets, elle pleure, je la reprends elle s'accroche en hurlant puis me repousse en regardant ses jouets...je la dépose, elle se remet à pleurer, je la reprends, m'assois avec pour jouer, elle s'accroche à moi, je la colle, elle me repousse, je joue avec elle , elle veut se faire prendre dans les bras, je la prends, elle me repousse et pleure...et ainsi de suite..
J'en parle à mon conjoint, mais je pense qu'il ne me croit pas vraiment d'autant plus qu'elle est moins pire quand il est là.
Je l'emmène en balade en poussette pratiquement, là ça va, mais au bout de 2 heures, je suis fatiguée de marcher et aussitôt revenues, c'est pleure encore...
Je pense que la dépression post natale me rattrape. J'en ai pas eue une comme telle juste après la naissance.
Je suis épuisée, je dors mal, je fais des cauchemars ou je n'arrive pas à retrouver mon bébé alors que je l'entends pleurer quelque part...
Je pense que j'ai besoin d'aide... 

revenir en haut

Paparfaite

Inscrit le :
07 avr. 2016

Posté le: 7 avril 2016 08:13:49 EDT  
Je te comprends
Je te comprends... c'est très dur à vivre ce qui vous arrive à toi et à ta petite. Est ce que tu as essayé d'aller voir ton médecin ? Ça ne fera pas tout mais un soutien commence bien quelque part. Je vis quelque chose de similaire. Je consulte un psychologue et ça fait un peu soupape. Je sais que quand tu as envie d'exploser ça ne prévient pas et c'est hyperdur de trouver de l'aide pile quand on a besoin . On se sent comme une grenade prête à péter et on voudrait protéger son bébé de çà. C'est autant à toi qu a ton compagnon de protéger bébé et toi même de tout ça. Si tu t écroules il faudra bien qu'il te croie et agisse non? Tu sens que tu vas mal et qu'il te croit ou non c'est la réalité. Il faut qu'il prenne ça en compte. Vite. Et toi que tu puisses comprendre ce que ta fille essaie de dire ou vit car s'il faut te préserver tu sais comme moi que la plus vulnérable ça reste elle.
Écris moi si tu veux. Courage.  

revenir en haut

Quito

Inscrit le :
01 nov. 2011

Posté le: 22 mars 2016 16:13:23 EDT  
Bonjour Melly,

Ce que tu décris me fait beaucoup penser à ce que j'ai vécu lors de ma dépression post-partum après la naissance de mon aînée. As-tu un médecin de famille? Je pense qu'il serait sage d'aller consulter rapidement. Ce n'est pas le genre de situation qu'il faut laisser traîner.

Si tu as besoin de discuter, ne te gêne pas Smile

Bonne chance! 

revenir en haut

Se connecter pour répondre