Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Pas tout à fait le goût de fêter la St-Valentin...

Auteur Message

Anonyme

Inscrit le :
12 sept. 2011

Posté le: 14 février 2012 15:48:39 EST  
Bonjour,
J'ai juste besoin de faire sortir un peu d'émotions...

C'est la Saint-Valentin, mais au lieu que ce soit les fleurs qui sont dans l'eau, c'est un peu mon coeur de maman fatiguée qui tourne dans l'eau... Je fais quitter la Wonderwoman de la pièce pour faire parler la femme forte, mais qui a ses petits moments de fragilité...

Je me sens un peu démunie. Les personnes qui pouvaient m'aider à garder bébé sont tombées gravement malades peu avant la naissance de mon bébé. Un autre membre de ma famille proche a des séquelles d'un AVC... mobilisant un autre aidant naturel de ma famille. Une autre personne de ma famille me répète souvent : "Ah, si j'étais proche de chez toi, je le garderais ton petit"... 45 minutes d'auto. Puis-je simplement exprimer ma profonde frustration? J'ai une amie péruvienne qui a accouché. Sa mère est partie du Pérou pour arriver au Québec en plein hiver. Elle, elle aurait pu dire que c'est trop loin, mais elle y est allée quand même.

Quand j'ai confronté la dame qui offrait son aide factice, elle m'a répondu : "Je ne peux pas laisser mon mari seul". Je lui réponds : "Entre écouter la TV chez vous ou l'écouter chez nous pendant que l'on travaille ensemble, je ne vois pas c'est quoi le problème". Trop fatiguant, la route, il paraît. J'ai un lit, des draps, un sofa hyper confortable, bien non : pas suffisant. Nage dans ton cambouis, ma grande... Bien d'abord, arrêtez de me dire : "Ah, si j'étais proche, j'aiderais!" Ça fait juste remuer le fer dans la plaie. Qui veut peut... Qui ne veut pas trouve des excuses.

Donc, je me débrouille par moi-même, à bout de bras. C'est moi qui me tape les 45 minutes de route quand je suis au bord du gouffre... Pendant ce temps-là, mon travail à la maison n'avance pas. Même si cette personne ne m'aidait qu'en me préparant un pâté chinois ou une sauce à spaghetti, ça m'aiderait... Bien non. Arrange-toi, ma grande!

Je cherche des ressources communautaires pour m'aider présentement. J'ai eu le nom de quelques personnes et organismes. Je veux juste une personne de confiance, fiable et généreuse, qui puisse avoir une paire de bras et une paire d'oreilles, en dehors de mon chum, pour m'aider dans la maison.

J'ai un bébé docile, mais il a, comme tous les bébés, ses bonnes et ses mauvaises journées. Bien, quand ça fait plusieurs heures qu'on tente de consoler ce qui est inconsolable, ça épuise. Puis, ça donne envie d'écrire... juste pour faire sortir le trop plein.

Désolée du roman... La Saint-Valentin, on fêtera ça un autre jour. Là, maman, elle rêve juste d'un bain chaud, d'un pyjama douillet et d'un lit.

Merci de m'avoir lue. Ça ira mieux après un dodo. 

revenir en haut

Nimmue

Inscrit le :
07 déc. 2007

Posté le: 14 février 2012 18:26:28 EST  
tu es de ou madame Cyranosaure???
 

revenir en haut

LadyLego

Inscrit le :
21 janv. 2012

Posté le: 14 février 2012 19:41:24 EST  
Ici aussi nous sommes assez seuls avec notre enfant (et le 2e qui est en route). Mes parents à moi sont à 3h30 de route donc on oublie ça (sauf si on se planifie des SEMAINES d'avance: alors là il se déplace et viennent passer le week-end à la maison pour garder). Mes beaux parents sont très (trop) proche mais jamais je ne laisserais mes enfants à ma belle-mère: juste à y penser j'en ai la nausée... donc on oublie ça aussi.

Nous avons des amis mais règle général, lorsque nous pensions faire garder notre fille c'était justement pour sortir avec ces même amis donc ça ne fonctionne pas plus...

Dans ton titre tu mentionnes la St-Valentin et je crois comprendre que vous en êtes à votre premier enfant (et qu'il est assez jeune si j'ai bien compris donc votre nouvelle réalité est toute récente)... c'est effectivement lors d'occasion spécial ou autres évènements qu'on se rend compte à quel point notre vie a changé avec la venu d'un enfant. On ne s'en rend pas compte le mercredi soir entre la vaisselle et la brassée de lavage ni le dimanche après-midi pendant qu'on fait l'épicerie...

Non, on s'en rend compte le jour de la St-Valentin alors qu'on ne peut pas vraiment se payer un souper romantique au restaurant comme on avait l'habitude de le faire ou sinon on s'en rend compte le 31 décembre au soir quand tout le monde festoie entre amis jusqu'à plus d'heure alors que nous on roupille souvent depuis 21h.... Et il est normal d'être nostalgique de notre "vie d'avant".

L'important, pour éloigner la déprime, c'est de trouver une nouvelle façon de célébrer ces évènements.. Au lieu de se dire "Zut! (ou tout autre mot qui te vienne en tête pour exprimer ton mécontentement Razz ) On ne peut plus fêter la St-Valentin comme avant (ou comme nos couples d'amis)" On s'organise une petite fondu chocolat quand junior est finalement au lit... et on en profite le plus possible.

À l'Halloween quand tout le monde se réunis pour un party costumé on se costume aussi et on donne des bonbons aux petits monstres et sorcières qui cognent à notre porte...

Le 31 décembre pendant que les autres se réunissent pour boire, manger et "défoncer" la nouvelle année, le couple de nouveau parent met le réveil à 23h50 pour débuter la nouvelle année du bon pied en faisant l'amour...

Je sais que je déroge un peu du sujet principal et je n'ai peut-être pas bien cerné ton malaise mais je me dis que je ne dois pas être la seule à ressentir de façon plus marquée cette solitude "du nouveau parent" lors d'évènement ou de journée un peu plus spéciale...

J'espère pour toi que tu trouveras l'aide donc tu as besoin et qu'au moins, tu as un conjoint présent qui s'occupe avec joie de son enfant pour que maman puisse prendre un peu de temps pour elle: ici c'est le mardi soir. Je sors avec mon portable, je vais dans un Starbuck où l'Internet est gratuit et accessible à tous et je m'enfile de bon latté caramel en ne pensant qu'à moi! :)

Bonne chance ma belle 

revenir en haut

desaintv

Inscrit le :
12 oct. 2005

Posté le: 14 février 2012 22:48:18 EST  
Que je te comprends! J'habite a 12000 km de ma famille et de mes meilleurs amis!! Mais comme le dit si bien LadyLego il faut savoir trouver d'autres facons de feter, et j'ajouterai n'hesite pas a faire appel a une petite gardienne. Pour le bonheur d'un enfant c'est important que ses parents le soient11
Alors si pour toi la Saint Valetin c'est un bon bain chaud, pourquoi ne pas le partager avec ton mari quand ton enfant est couche? Meme avec des enfants on peut (doit) s'accorder des moments de couple, ces moments qui justement nous permettent de tenir le coup!
Bon courage a toi 

revenir en haut

CynOuille

Inscrit le :
01 sept. 2010

Posté le: 14 février 2012 23:17:11 EST  
j'ai aucune aide de personne, ni dans ma famille ni dans celle de mon chum.. y'a jamais personne qui c'est proposer pis personne a jamais voulu.. ah si, quand mon plus jeune a été hospitalisé, on a eu de l'aide. mais sinon on se demerde Cool Cool


j'me paie quand je suis a bout (soit 1 a 2 fois par année) une petite gardienne qui coute la peau du cul mais qui me laisse un 4-5h off..


 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
12 sept. 2011

Posté le: 15 février 2012 12:13:07 EST  
Merci de vos bons mots...
J'ai reçu des références d'organismes. L'infirmière en périnatalité du CLSC va passer me voir aussi pour répondre à mes questions et faire un "brainstorming".

La Saint-Valentin a passé "free" ici... et on s'en porte très bien. Mon chum ne tenait plus debout et je me suis tapé, en plus du reste, une méga migraine. Donc, en fin de semaine, on va lever le pied sur les travaux quotidiens et prendre soin de nous tous.

C'est "rough" par bout le rôle de maman à la maison... C'est un tel don de soi que, parfois, on n'en peut plus de donner sans fond. J'essaie de récupérer durant les courtes siestes de bébé, mais ça va prendre une aide externe.

Merci de vos témoignages et de vos mots d'encouragement. 

revenir en haut

Se connecter pour répondre