Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Maman 31 ans leucémique ...

Auteur Message

myssjane

Inscrit le :
22 mars 2010

Posté le: 13 octobre 2013 22:22:53 EDT  
Bonjour,
Je suis une maman de 31 ans j'ai deux magnifiques filles de 2 et 3 ans. On ma diagnostique la leucémie le 30 août 2013. J'ai eu 2 traitements de chimiothérapie déjà sur un long processus de 9 traitements en tout. Je me demandais si parmis vous il y en avaient qui avait vécu avec un cancer et passe au travers de ce processus. Je suis une personne positive de nature alors ça aide mais je me pose tellement de question pour mes enfants a savoir si elles se rappelleront de tout ça de maman sans cheveux de maman a l'hôpital .... Merci 

revenir en haut

Nadi4

Inscrit le :
06 août 2009

Posté le: 17 octobre 2013 09:29:19 EDT  
Bonjour à toi,
À moi, on a diagnostiqué un cancer du sein en octobre 2012. Ça fait maintenant un an que je suis entrée dans ce tourbillon. Pour moi, ça été 6 traitements de chimio et 20 séances de radiothérapie. Au moment du diagnostique, mes enfants avaient 16, 14, 4 et 3 ans. À ce moment, ma priorité a été d'amoindrir le plus possible les effets que ma maladie pouvait avoir sur mes enfants. On a expliqué le plus simplement possible et au fur et à mesure ce qui se passait :"Maman a un bobo dans son sein et le docteur va l'enlever.". " Maman va recevoir un gros médicament pour être certain que le gros bobo ne reviendra pas", "Maman a reçu son gros médicament et il faut faire attention à elle, elle est fatigué" etc...Pour les cheveux, j'ai coupé graduellement, tout en leur disant que mon gros médicament allait faire tomber tous mes cheveux. Malgré cette préparation, ma fille de trois ans n'a pas du tout aimé quand je suis arrivée rasée. Elle est venue s'asseoir sur moi et elle m'a dit:" Moi, j'aime pas ça que tu ais un gros médicament, je veux que tu ais tes beaux cheveux". Je lui ai fait flatter mon coco, je lui ai mis des petits foulards et le lendemain, elle n'en faisait plus de cas. Mon fils de 4 ans, lui, a beaucoup aimé mon coco. Il ne manquait pas une occasion de le flatter où de donner des becs dessus! En famille, on riait le plus possible de la situation, on n'en a jamais fait un drame. Pour moi, c'était très important. Le cancer est en soi, dramatique. Je voulais le vivre et le faire vivre à mes enfants le plus sereinement possible. Être capable d'en rire, d'en parler, de ne pas en faire un tabou, c'est ce que j'ai choisi. Est-ce qu'ils s'en souviendront? Je ne sais pas... Ils se souviendront surement de certaines situations, probablement pas de tout et c'est bien.
Pour moi, le tourbillon se calme. J'en suis à ma remise en forme et au retour au travail. La vie reprend son cour normal. Ça été une grosse année, toute une aventure. Quand j'étais en plein dedans, dans les gros moments de chimio, je n'en voyais pas la fin, et aujourd'hui, je me dis que ça a quand même passé assez vite.
Je t'envoie toutes les ondes positives que je peux,
Bonne chance,
Nadi 

revenir en haut

myssjane

Inscrit le :
22 mars 2010

Posté le: 17 octobre 2013 10:04:50 EDT  
Merci pour ta réponse

C est un peu ce qu'on essaye de faire ici on en parle en dédramatise on essaye de rire le plus souvent possible.

Je commence mon 3ème traitement de chimio la semaine prochain et comme tu le dis on dirait que ça ne finira jamais.

La séparation de mes enfants est difficile quand je dois partir pour mes traitements mais on leurs dit que c est pour guérir maman et elles disent ok.

Il est certain que nous voyons une différence dans leurs comportement mais rien de grave pour le moment elles ont de petites croisettes quand je ne suis pas la.

Je sais que dans un an tout sera derrière nous et que nous pourrons regarder devant mais c'est dur pour le moment. J'essaye de garder le moral pour moi et pour ceux qui m'entourent mais c est pas évident.

La bonne nouvelle est que je n'ai plus de leucémie dans le sang ni dans la moelle je suis officiellement en rémission alors les traitement suivants sont pour s assurer que ça ne reviendra pas.

Merci j'avais besoin d'en parler avec quelqu'un de l'extérieur pour avoir un avis neutre de ceux qui m'entourent.  

revenir en haut

Nadi4

Inscrit le :
06 août 2009

Posté le: 17 octobre 2013 12:02:03 EDT  
Je sais tellement comment tu te sens... Pendant la chimio, c'est tellement difficile et on est tellement mal en-dedans. J'ai pleuré, la nuit, dans mon lit en pensant que je ne serais pas capable de passer au travers... Mais, on pense à nos enfants, on les regarde dormir puis on se dit que OUI, on y arrivera. Moi, mon deuxième traitement a été le pire. Ensuite, j'ai mieux toléré. Mais quand ils nous disent que la fatigue est cumulative, c'est vraiment vrai. Avant mes derniers traitements, je suis allée en hypnothérapie et ça m'a beaucoup aidée. Pendant les séances, on faisait beaucoup de visualisation positive et des techniques de relaxation. J'étais septique, au début, mais j'avais lu que ça aidait à diminuer les effets secondaires et c'est vrai. J'ai lu que l'acuponcture pouvait aider aussi.
Quand l'aventure du cancer entre dans nos vie, c'est aussi l'incertitude qui entre dans notre tête et dans notre coeur de mère. On se pose tellement de question à lesquelles personne ne peut répondre! Je me demandais si, un jour, j'arrêterais d'y penser à chaque minute... Je me sentais habiter par ça, tout le temps et ça m'épuisait moralement. Je peux aujourd'hui te dire que, malgré que l'incertitude demeure, on en vient à moins y penser. 

revenir en haut

myssjane

Inscrit le :
22 mars 2010

Posté le: 18 octobre 2013 11:44:45 EDT  
Oh oui de l'incertitude de la peur de la colère je te dirais que c est comme un gros mélange pas facile a gérer dans ma tête. Je regarde mes filles jouer et je suis triste de ne plus pouvoir les suivre dehors ou courrir dans la maison. Mon conjoint est merveilleux il me rassure et reste positif mais j'ai l'impression qu'on verra jamais la fin. Le pire c est quand quelqu'un me demande tu va t'en sortir hein? En dedans de moi ça hurle de douleur mais je veux pas le laisser paraître je dis bien sur mais si non... Je me bat du mieux que je peux mais si jamais ...
Bref merci de me dire que ça ira de mieux en mieux ça me fais du bien et j'y crois!
Je sais pas pour toi mais moi je suis tellement bien entourée j'ai pleins de gens pour nous aider a passer au travers je sais pas comment je ferais sinon. Je me demande comment les gens seuls ou sans entourage proche famille etc font pour tout faire tout payer etc.... Faut pas se le cacher les médicaments coûte cher la vie coûte cher. Moi je n'avais pas d'assurance invalidité et avec une nouvelle job seulement 15 semaines de congé maladie paye par le gouvernement a 55% tu va pas loin avec ça. J'ai des amis qui ont fait une levée de fond. Encore la tu met ton orgueil de côté et tu te dis et oui c est pour moi j'ai pas le choix de vivre avec le fait que les gens doivent m'aider sinon ça marchera pas.
Je vais essayer l'hypnotherapie plus tard dans le processus parce que l'acuponcture ça ma jamais rien dit et encore moins la assez d'aiguille a l'hôpital Razz
Merci encore pour tes messages xx 

revenir en haut

Se connecter pour répondre