Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Le maternage industriel, j'ai besoin de votre avis!

Auteur Message

Babsi

Inscrit le :
24 sept. 2007

Posté le: 23 avril 2009 14:36:27 EDT  
Bonjour!

J'étudie à l'université, et dans le cadre d'un travail à sujet libre, j'ai décidé d'aborder le maternage occidental...mais voilà, je suis très convaincue de mon point de vue mais je trouve le ton de mon travail trop impératif et peut-être même irrespectueux envers certaines personnes. C'est un texte visant un exposé oral, et je ne voudrais surtout pas vexé des gens.

Mon texte est inachevé...j'aimerais avoir votre avis avant de le terminer...

Merci!

P.S Ne regardez pas les fautes, ce n'est que le brouillon!


Le maternage industriel

Quoique plusieurs personnes indiquent que le maternage est une pratique qui se transmet avec des techniques, il est plus discursif de croire que le maternage est tout simplement naturel. Or, cette tendance naturelle à materner son bébé semble enfoui sous plusieurs préjugés occidentaux. Ces présomptions de notre société influencent, encore aujourd'hui, des mamans perdues pourtant prêtes à tout pour leur progéniture. D'où vient ce phénomène qui nous distance de notre moi profond? Pourquoi appliquer des techniques modernes qui nous sclérosent parfois le coeur?

À travers les différentes cultures, il est simple de constater que les pays occidentaux oeuvrent différemment dans la parentalité. Le taux d'allaitement est faible, le portage est marginal et dormir avec son enfant est considéré dangereux. Le contact physique entre la mère et son nourrisson se coupe de façon bien nette à la naissance. Pourtant, lorsqu'on s'y attarde de près, les pratiques occidentales sont peu cohérentes avec la nature de l'être humain. Nos pays industrialisés se vantent d'être des civilisations évolués, mais sous l'effet de nos richesses capitalistes, la dénaturalisation nous guette de très près. Nul besoin de spécialistes pour nous confirmer que l'allaitement et le portage sont meilleurs pour l'enfant, il en va de soi, toutes autres espèces mammifères les pratiquent sans se questionner.

Les industries des préparations lactées sont très florissantes dans les pays occidentaux, ces substituts de lait maternel étaient bien pratiques pour les orphelinats et les mères qui devaient travailler à la guerre. Mais aujourd'hui, sont-elles autant nécessaires que leurs chiffres d'affaires le prétendent? Il est clair qu'un lien a été brisé entre l'allaitement et la maman occidentale et il est maintenant difficile de le rebâtir.

D'autre part, ces compagnies qui fabriquent des objets supposément si bien adaptés au bon développement d'un bambin ne sont ils pas trop estimés? Les bébés aiment apprendre les choses concrètes. Le porte-bébé est un outil formidable pour que l'enfant puisse regarder sa mère ou son père agirent, que ce soit la cuisine, les emplettes ou simplement la promenade. Pourquoi laisser bébé interagir qu'avec des objets sans vie alors qu'il peut très bien le faire avec d'autres humains qui lui en apprendront beaucoup plus et optimiseront la richesse de leur relation? Bien sur, ces jolis jouets colorés peuvent stimuler son imagination et lui apprendre quelques rudiments. Mais l'apprentissage peut aussi très bien se faire à travers le quotidien de l'enfant. Les couleurs que les paysages offrent, les formes des objets qui meublent notre demeure, les expériences sensorielles grâce à la texture de la nourriture qui glisse entre les doigts, la peau douce et chaude de maman... Une fois de plus, la facilité à s'occuper d'un bébé se perd dans une panoplie d'inventions, tous plus indispensables les unes des autres.

Et qu'en est-il du précieux sommeil? Plusieurs parents roupillant avec leurs bébés se font reprocher de les gâter. Cette mise en garde qui stipule que la proximité mène aux caprices n'est-elle pas exagérée? Un bébé a besoin de chaleur humaine jour et nuit. Inutile de le laisser pleurer dans une pièce à part pour le dompter, son cerveau est immature et son besoin d'affection trop grand pour comprendre qu'il doit être autonome. Les avantages du cododo sont nombreux et cette pratique est banale un peu partout à travers le globe. Pourtant, en Europe et en Amérique du nord, la population générale s'y oppose. Des moises, landaus et bassinettes sont vendus en grand nombres, ils ont de beaux motifs qui charment les parents, malheureusement, l'effet n'est pas le même chez les enfants.

...    

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 19 mai 2009 23:04:46 EDT  
Je suis d'accord...L'important est et sera toujours d'être bien dans ses choix. Par contre, si on ne se sent plus bien, il faut alors se questionner et ne pas avoir peur de se remettre en question...

La rigidité et l'orgueil sont de bien mauvaises conseillères en matière d'éducation. 

revenir en haut

Maman Nangaï

Inscrit le :
18 févr. 2008

Posté le: 19 mai 2009 21:57:47 EDT  
Babsi , si tu me permets, je vais faire du pouce sur ton post pour déblatérer sur le maternage industriel...

Tu sais, je suis de retour au Québec depuis une semaine. Après avoir fait 3 ans dans le maternage africain, me voilà de retour dans autre chose. Et je n'avais pas connu cette autre chose puisque mon fils est né en Afrique. Je me pensais safe puisque mon fils n'est plus un petit bébé. Il a 20 mois. Je me pensais au dessus des jugements des autres puisque j'ai toujours assumé ma marginalité. Je me pensais à l'abri des commentaires de ma maman puisqu'elle est pro-vert.

Eh bien, j'ai tout faux. Je souffre cibole Crying or Very sad J'ai reçu des commentaires sur a peu près tout. Surtout quand mon fils ne m'écoute pas, qu'il pleure, qu'il ne veut pas dormir seul, etc. On dirait que les gens attendent ça pour me faire gentillement remarquer que si j'avais utiliser la méthode dite normale, tout irait beaucoup mieux. Ça me stresse beaucoup tous ces commentaires qui, même si certains s'avèrent peut-être vrais, sont pour la plupart sans fondement.

J'avoue que j'ai l'impression de perdre tous mes repères de maman. Je me bats contre moi-même et ça m'attriste.

Tout cas, si ton exposé n'est toujours pas fait, je te souffle toute l'énergie possible pour que tu parles haut et fort et qu'une grande majorité de personnes t'entendent. 

revenir en haut

Maman Nangaï

Inscrit le :
18 févr. 2008

Posté le: 15 mai 2009 00:28:29 EDT  
Tout comme eva2000, je suis complètement vendue au portage, cododo, allaitement et cie. Alors, à mon sens, ton texte est très intéressant et aucunement choquant. Il ne le sera que pour ceux et celles qui refusent catégoriquement de remettre en question certaines de leurs pratiques.



 

revenir en haut

Babsi

Inscrit le :
24 sept. 2007

Posté le: 12 mai 2009 20:00:38 EDT  
Merci pour vos commentaires! Very Happy  

revenir en haut

gege123

Inscrit le :
01 avr. 2005

Posté le: 12 mai 2009 09:05:43 EDT  
Wow, intéressant la corrélation avec les animaux de zoos. 

revenir en haut

Wonder

Inscrit le :
08 août 2008

Posté le: 12 mai 2009 08:11:18 EDT  
Salut Babsi! Je pense que je suis un peu tard mais bon..J'aime beaucoup la façon dont tu emmènes ton point de vue. C'est direct et clair. Le fait que tu aies ajouté des sources ajoute du poids à ton argumentation je trouve. Bon j'admets que je suis totalement biaisée...Est-ce que tu l'as déjà rendus?  

revenir en haut

Babsi

Inscrit le :
24 sept. 2007

Posté le: 7 mai 2009 21:53:21 EDT  
Bon, je crois avoir terminé mon texte pour l'exposé...dites moi ce que vous en penser...

Je sais que j'ai une plume assez tranchée sur le sujet, mais le texte ne doit-il pas réfléter la pensée de l'auteur? Il n'y a rien de nouveau dans ce que j'écris, mais je le fais pour conscientiser des personnes qui seraient susceptibles de s'y intéresser, ou de s'y reconnaitre.

J'ai souligné les nouvelles lignes ajoutées au texte initial.

* Il y a des tableaux présents dans mon travail qui ne pouvaient être recopiés ici à cause du format html.
Les fautes ne sont pas encore corrigées.

MERCI!

Brouillon final

Le maternage industriel

Quoique plusieurs personnes indiquent que le maternage est une pratique qui se transmet avec des techniques, il est plus discursif de croire que le maternage est tout simplement naturel. Or, cette tendance naturelle à materner s on bébé semble enfoui sous plusieurs préjugés occidentaux. Ces présomptions de notre société influencent, encore aujourd'hui, des mamans perdues pourtant prêtes à tout pour leur progéniture. D'où vient ce phénomène qui nous distance de notre moi profond? Pourquoi appliquer des techniques modernes qui nous sclérosent parfois le coeur?

À travers les différentes cultures, il est simple de constater que les pays occidentaux oeuvrent différemment dans la parentalité. Le taux d'allaitement est faible, le portage est marginal et dormir avec son enfant est considéré dangereux. Le contact physique entre la mère et son nourrisson se coupe de façon bien nette à la naissance. Pourtant, lorsqu'on s'y attarde de près, les pratiques occidentales sont peu cohérentes avec la nature de l'être humain. Nos pays industrialisés se ventent d'être des civilisations évolués, mais sous l'effet de nos richesses capitalistes, la dénaturalisation nous guette de très près. Nul besoin de spécialistes pour nous confirmer que l'allaitement et le portage sont meilleurs pour l'enfant, il en va de soi, toutes autres espèces mammifères les pratiquent sans se questionner.

Les industries des préparations lactées sont très florissantes dans les pays occidentaux, ces substituts de lait maternel étaient bien pratiques pour les orphelinats et les mères qui devaient travailler à la guerre. Mais aujourd'hui, sont-elles autant nécessaires que leurs chiffres d'affaires le prétendent? Il est clair qu'un lien a été brisé entre l'allaitement et la maman occidentale et il est maintenant difficile de le rebâtir. À une ancienne époque, et encore de nos jours parmi d'autres cultures où le lait est sève de vie, l'allaitement se fait naturellement avec ses enfants mais aussi ceux des autres lorsque la mère s'absente. C'est le concept de la nourrice. Une habitude qui a perdu tout son sens ici aujourd'hui.

D'autre part, ces compagnies qui fabriquent des objets supposément si bien adaptés au bon développement d'un bambin ne sont ils pas trop estimés? Les bébés aiment apprendre les choses concrètes. Le porte-bébé est un outil formidable pour que l'enfant puisse regarder sa mère ou son père agirent, que ce soit la cuisine, les emplettes ou simplement la promenade. Pourquoi laisser bébé interagir qu'avec des objets sans vie alors qu'il peut très bien le faire avec d'autres humains qui lui en apprendront beaucoup plus et optimiseront la richesse de leur relation? Bien sur, ces jolis jouets colorés peuvent stimuler son imagination et lui apprendre quelques rudiments. Mais l'apprentissage peut aussi très bien se faire à travers le quotidien de l'enfant... les couleurs que les paysages offrent et les formes des objets qui meublent notre demeure. Les expériences sensorielles peuvent se développer grâce à la texture de la nourriture qui glisse entre les doigts, la peau douce et chaude de maman?Une fois de plus, la facilité à s'occuper d'un bébé se perd dans une panoplie d'inventions, tous plus indispensables les unes des autres.

Et qu'en est-il du précieux sommeil? Plusieurs parents roupillant avec leurs bébés se font reprocher de les gâter? cette mise en garde qui stipule que la proximité mène aux caprices n'est-elle pas exagérée? Un bébé a besoin de chaleur humaine jour et nuit. Inutile de le laisser pleurer dans une pièce à part pour le dompter, son cerveau est immature et son besoin d'affection trop grand pour comprendre qu'il doit être autonome. Les avantages du cododo sont nombreux et cette pratique est banale un peu partout à travers le globe. Pourtant, en Europe et en Amérique du nord, la population générale s'y oppose. Des moises, landaus et bassinettes sont vendus en grand nombres, ils ont de beaux motifs qui charment les parents, malheureusement, l'effet n'est pas le même chez les enfants. Selon une étude établie par McCoy RC, Hunt CL et Lesko SM. 'Population-based study of bedsharing and breastfeeding'' . La proximité et le contact sensoriel entre la mère et son bébé durant le sommeil facilitent les réponses rapides de cette dernière aux signaux émis par le nourrisson quand il est prêt à téter, et assure un confort psychologique et un sentiment de confiance aussi bien chez le nourrisson que chez les parents.

Plusieurs spécialistes se contredisent au sujet du cododo, mais dans la culture populaire et parmi les magazines maternité vendu dans la société occidentale, le discours est essentiellement négatif quant au partage du lit. Les décès reliés à cette pratique provoquent la panique. Cependant, dans une étude récente menée en Alaska, où il y a un taux élevé de cododo dans la population de natifs de l'Alaska, les auteurs ont trouvé que presque toutes les MSN associées au sommeil de l'enfant dans le lit parental étaient corrélées à une histoire d'utilisation de drogues par les parents, et occasionnellement en association avec le sommeil de l'enfant sur le ventre, ou sur une surface telle qu'un canapé ou un lit à eau ( Gessner BD, Ives GC, Perham-Hester KA. Association between sudden infant death syndrome and prone sleep position, bed sharing, and sleeping outside an infant crib in Alaska. Pediatrics 2001 ). Lorsque le partage du lit se fait de façon sécuritaire, celui-ci présente de nombreux avantages à court et long terme.

Des contrastes originaires de nos sociétés et de leurs habitudes stimulent de vastes réflexions. Michel Odent, dans L'anthologie de l'allaitement maternel évoque les difficultés d'accouchement et d'allaitement parmi les animaux élevés dans les zoos, c'est-à-dire en dehors de leur environnement naturel et sous le joug humain. Il est fascinant de constater qu'une simple dénaturation individuelle animale peut engendrer de telles difficultés. Par conséquent, il n'est pas surprenant que la dénaturation de l'espèce humaine, qui s'étend sur plusieurs dizaines de générations et sur des millions d'individus, ai causé des dommages subtils et ai engendré un conditionnement social qui peut nous affecter.

De nombreuses conclusions peuvent être tirées sur le maternage industriel, mais il est indéniable que la perception générale contemporaine souffre d'une ignorance globale des origines de la nature humaine. Écouter notre instinct et nos propres signaux corporels est une sensibilité qui se perd de plus en plus à travers les avis d'experts et spécialistes, parfois subventionnés par des industries, et qui influencent de façon négative la proximité de la conscience par rapport à soi et envers nos enfants.
  

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 26 avril 2009 10:11:16 EDT  
Ce que je veux dire Babsi, c'est que l'un n'empêche pas l'autre mais que les deux composantes sont essentielles pour le développement de l'enfant. Je pense que tu as bien compris ce que je voulais dire. Wink

Liloussi : je ne partirais pas sur un débat pour ou contre le portage versus l'âge X du bébé car je trouve qu'ont s'éloignerais trop du sujet de départ de Babsi...Pour ce qui est du maternage versus l'éducation...Le maternage pour moi inclut les dimensions de proximité, d'attachement, de réconfort, de soins..L'éducation comprend l'autorité, la structure, les limites et le développement de la conscience de l'enfant à son environnement..Elle est d'une certaine façon la nourriture de l'esprit. Je pense donc qu'il faut un équilibre entre ces deux aspects aussi essentiels l'un que l'autre à la construction d'un être humain...Encore une fois, l'un n'empêche pas l'autre mais il faut que ce soit un mélange des deux, pas seulement l'un ou l'autre.

  

revenir en haut

Babsi

Inscrit le :
24 sept. 2007

Posté le: 26 avril 2009 09:25:51 EDT  
Gala, je suis d'accord que maternage et éducation ne vont pas nécessairement de pairs, et que des parents purement ''occidentaux'' peuvent très bien éduquer leurs enfants. Toutefois, ne crois-tu pas que c'est le meilleur départ à donner à un enfant et que suite à un maternage de qualité, une bonne éducation risque d'être encore plus efficace?

Donc, si le maternage ne suffit pas à lui seul au bon développement d'un être humain. Il est en de même pour l'éducation. Dans le meilleur des mondes, les deux devraient être pratiquer avec la même intensité.

Merci Gala d'apporter cette nuance intéressante, j'en glisserai quelques mots dans mon texte.

Merci Lilousi pour ton idée Wink   

revenir en haut

Lilousi

Inscrit le :
27 mars 2009

Posté le: 25 avril 2009 20:10:12 EDT  
Gala a écrit
Le problème...C'est plutôt lorsque le bébé commence à grandir..C'est là que le bât blesse...Nous ne sommes pas toutes d'accord sur l'âge à laquelle l'enfant doit commencer à apprendre à se rendormir seul par lui-même ou accepter de ne pas être constamment dans les bras de mamans..C'est vraiment là le problème..Un bébé de 2 mois, ce n'est pas la même chose qu'un bébé de 9-10 mois...


Non, ce n'est pas la même chose effectivement. Mais chaque jour qui passe, le bébé est différent de la veille. La constante cependant: le besoin d'être porté. Bien sûr, ce besoin sera différent au fur et à mesure que le bébé grandira. À 2 mois, le bébé a un besoin quasi constant d'être dans les bras, d'être porté. À 9 mois, c'est mois souvent, car le bébé commence à explorer de façon plus autonome. Il acquiert de l'autonomie par lui-même. Cependant, le besoin est encore là et un portage peut "sauver" bien des situations de crises, fin de journée ou autre. À 15 mois, le bébé devenu bambin a encore évolué, mais il apprécie encore les moments de portage occasionnels. Le temps d'une marche ou d'un dodo ou d'une période de magasinage, entre les périodes de marche. Wink Pourquoi le portage serait-il plus malsain que la poussette par exemple, qui elle est trainée partout jusqu'à 2-3-4 ans sans que jamais personne ne questionne la pratique...L'autonomie d'un enfant est qqc de bien personnel à celui-ci et elle viendra sans qu'on aie besoin de la forcer.

Gala a écrit
Pour ce qui est de la conception du " maternage "...Je pense que les capacités éducatives n'ont rien à voir avec le maternage ni le genre du parent ( masculin ou féminin..) Il y a un temps pour le maternage et un temps pour l'éducation. Le maternage à lui seul ne suffira jamais à combler tout les besoins nécessaire à la construction d'un être humain... 


Peux-tu développer un peu ta pensée Gala ? je ne comprends pas ce que tu veux dire par là?

Par contre, ça me fait penser Babsi que tu pourrais changer le mot maternage pour parentage, ce qui incluerait aussi les pères Wink

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 25 avril 2009 19:12:16 EDT  
Je pense que si tu désire faire réfléchir et ne pas vexer ton auditoire, il est important de mettre certaine petite nuance en spécifiant que les choses ont quand même beaucoup évolués sur certains point dans les 30 dernières années surtout en matière d'allaitement...Pour ce qui est du portage, je pense que c'est très sain à un certain âge, pareil pour le cododo..

Le problème...C'est plutôt lorsque le bébé commence à grandir..C'est là que le bât blesse...Nous ne sommes pas toutes d'accord sur l'âge à laquelle l'enfant doit commencer à apprendre à se rendormir seul par lui-même ou accepter de ne pas être constamment dans les bras de mamans..C'est vraiment là le problème..Un bébé de 2 mois, ce n'est pas la même chose qu'un bébé de 9-10 mois...

Pour ce qui est de la conception du " maternage "...Je pense que les capacités éducatives n'ont rien à voir avec le maternage ni le genre du parent ( masculin ou féminin..) Il y a un temps pour le maternage et un temps pour l'éducation. Le maternage à lui seul ne suffira jamais à combler tout les besoins nécessaire à la construction d'un être humain...

Il faut donc apporter cette nuance sinon, oui, il est possible que ton discours soit considéré comme trop " d'un côté" et pas assez de l'autre...

Gala 

revenir en haut

katja

Inscrit le :
06 sept. 2008

Posté le: 25 avril 2009 08:25:29 EDT  
Babsi a écrit
mon travail est dans le cadre du cours ''Écriture de communication'' Je serai presque pas noté sur le contenu de mon texte, mais surtout sur la qualité de mon exposé

 


Eh bien! Dans ce cas, fonce! Je suis certaine que ce doit être un sujet intéressant pour des gens qui ne se sont jamais arrêtés à penser à tout ce qui entoure le maternage. Ils vont en apprendre beaucoup. Et je trouve que ton ton est parfait pour ce genre d'exposé.

Je voulais te dire aussi, je te trouve vraiment bonne de faire tout ça, et je sais que tu es seule avec ta fille en plus. En tout cas, tu as toute mon admiration!

Sincèrement,
Catherine Very Happy  

revenir en haut

Babsi

Inscrit le :
24 sept. 2007

Posté le: 24 avril 2009 20:06:16 EDT  
Je vous remercie d'avoir pris le temps de me donner vos opinions.

Oui, je prend très bien la critique Smile surtout pour mes travaux!

J'ai l'intention, en effet, d'y ajouter des sources, sous forme de tableau qui servira en aide visuelle.

Catherinova...mon travail est dans le cadre du cours ''Écriture de communication'' Je serai presque pas noté sur le contenu de mon texte, mais surtout sur la qualité de mon exposé et aussi les différents formats que je présenterai ( format bref et long). Merci beaucoup pour tes connaissances!

@ +

 

revenir en haut

marieeve1982

Inscrit le :
08 oct. 2008

Posté le: 24 avril 2009 09:17:07 EDT  
catherinova a écrit


Bonne chance dans ton travail, en espérant que tu acceptes la critique ! Wink  


Wow... moi je l'accepterais en tout cas. Que de conseils judicieux et pertinents catherinova ! Dommage que je n'ai pas un travail à faire réviser Wink

babsi : je vais avec la famille. Il est bon ton texte, mais le manque de sources m'a titillé ! Wink  

revenir en haut

katja

Inscrit le :
06 sept. 2008

Posté le: 24 avril 2009 08:08:40 EDT  
Babsi,

C'est un excellent sujet!

Ayant fait un peu (trop!) de révision structurale pour des étudiants de bac et de maîtrise, je me permets de te donner quelques conseils.

D'abord, c'est un travail de quoi? D'anthropo? De socio? De philo? De rédaction? Si c'est pour une discipline sociale, je crois en effet que ça manque de sources et de nuance. Si c'est pour évaluer tes compétences rédactionnelles, je crois que ça peut passer.

Aussi, une expérience personnelle peut conduire à une réflexion ou engendrer un questionnement, mais peut difficilement appuyer des faits ou servir de base à une argumentation. En ce sens, je crois encore que ça manque de sources! Donc, sans dire que ton ton est impératif ou irrévérencieux, je crois qu'il gagnerait à être appuyer par des faits reconnus et plus étoffés. Quand un sujet nous tient à ce point à coeur, c'est difficile d'avoir un détachement et de rester objectives, mais ce n'est pas mauvais en soi.

Finalement, quant au contenu, je pense qu'il faut faire attention quand on dit que l'allaitement est dénaturé en occident en comparaison aux cultures non occidentales: l'allaitement exclusif n'atteint-il pas le plus haut niveau en Scandinavie? J'ai aussi lu quelque part que l'allaitement en Thaïlande (je crois) était extrêmement faible (genre, moins de 10%). Bref, je crois qu'il faudrait que tu exemplifies davantage ou que tu nuances pour ne pas perdre de la crédibilité. (Piste: les compagnies OCCIDENTALES dénaturent l'allaitement dans les pays en développement et profitent du manque d'information des mères dans ces pays pour vendre plus de produits - ça reste à prouver par des faits, encore une fois!)

Bonne chance dans ton travail, en espérant que tu acceptes la critique ! Wink  

revenir en haut

Lilousi

Inscrit le :
27 mars 2009

Posté le: 24 avril 2009 08:01:58 EDT  
C'est excellent comme article! Very Happy

Oui, tu risques d'en étonner quelques uns, mais en même temps, tu risques aussi d'être devant une assistance majoritairement sans enfant (à moins que ton université ne soit exceptionnelle...). Habituellement, quand les gens ne sont pas touchés personnellement, ils ne sentent pas attaqués par une réflexion et un travail comme le tien. Avec de la chance, tu ouvriras pe quelques oeillères vers un parentage naturel?

Dans un autre ordre d'idées, je ne sais pas si tu iras au congrès de la LLL, mais si oui, je te conseille l'atelier donné par Lysane Grégoire : "Le lait artificiel, une épidémie industrielle". Je trouve que ça ressemble à ce que tu veux démontrer dans ton travail.

Bonne chance pour ton exposé! 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
29 juil. 2008

Posté le: 23 avril 2009 22:41:09 EDT  
Babsi , si tu as besoin de sources, mais j'imagine que tu en as déjà, j'ai un lien vers un article comparant différentes études qui favorisent l'attachement parental et le maternage naturel:
http://www.epjournal.net/filestore/ep05102183.pdf

C'est long et c'est en anglais, mais c'est vraiment super intéressant!

 

revenir en haut

BridgetJones

Inscrit le :
15 janv. 2008

Posté le: 23 avril 2009 17:54:49 EDT  
Je suis du même avis que MGII et eva2000. 

revenir en haut

MGII

Inscrit le :
07 mars 2009

Posté le: 23 avril 2009 16:12:19 EDT  
Je suis un peu du même avis, le texte est très bien amené, sans accusation latente que tu semble craindre que les gens ressentent. Je crois par contre qu'émailler la présentation de quelques sources pertinentes serait encore un moyen de l'améliorer, même sous la forme banale de "Comme le dit tel livre..." C'est sur que c'est beaucoup moins formel de citer ses sources dans un exposé oral que dans une recherche écrite! Wink  

revenir en haut

Wonder

Inscrit le :
08 août 2008

Posté le: 23 avril 2009 15:24:09 EDT  
Pourquoi trouves-tu le ton de ton texte irrespectueux? Je ne sais pas dans le cadre de quel cours tu a écris ce texte mais il semble bien démontré ton avis. Par contre, si tu veux que le ton semble moins impératif comme tu dis, je te conseille vivement d'appuyer tes dires sur des études ou des sources fiables...

C'est drôle, je suis justement en train de lire un livre qui parle exactement du maternage"occidental"...

Je trouve le sujet de ton travail bien intéressant...vas-tu nous faire lire le reste??? 

revenir en haut

Se connecter pour répondre