Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Laisser les enfants faire du bruit chez eux

Auteur Message

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 24 mars 2010 11:53:45 EDT  
À quel point, selon vous, peut-on inculquer à de jeunes enfants le respect de la tranquillité d'autrui?

Hier, ma voisine est venue me voir pour me dire qu'elle entendait mes enfants courir dans le corridor chez nous et que ça la dérangeait, étant donné qu'elle est retournée aux études et a besoin de toute sa concentration pour étudier. Cette voisine habite le duplex d'à côté, collé sur le nôtre.

Elle a été polie et diplomate dans sa demande, n'empêche que ça m'a laissée perplexe et je me questionne depuis hier. J'ai voulu justement qu'on déménage dans un bas de duplex parce que j'en avais assez de toujours demander aux enfants de faire attention lorsqu'ils courent dans la maison. Je me disais qu'à présent, ils pouvaient bien courir à leur guise, étant donné que personne n'habite en dessous. Mais bon, ils dérangent quand même la voisine d'à côté, ça a l'air...

Je veux bien faire ma part pour respecter la tranquillité de ma voisine, mais à quel point? Mes enfants sont encore jeunes, j'aurais beau leur dire de faire attention, ce serait toujours à recommencer. Ils font du bruit et c'est normal. À quel point dois-je accommoder ma voisine et à quel point c'est à elle de s'arranger pour être tranquille (aller étudier à la bibliothèque, par exemple)? Ce n'est pas la première fois qu'elle me signale qu'elle entend mes enfants. Pas forcément en reproche, d'habitude c'est juste un constat, mais si elle prend la peine de me le dire, c'est sans doute que ça la dérange de les entendre.

J'ai essayé de lui expliquer que je ne pouvais pas toujours les garder tranquilles, que de toute façon la semaine je les couche vers 7h30, elle peut donc bénéficier de plusieurs heures de tranquillité en soirée. Mais elle m'a dit: "Il faut juste les éduquer pour qu'ils prennent l'habitude de faire attention". Elle m'a répété qu'elle comprenait que ce n'est pas facile, qu'elle ne voulait pas faire sa méchante, mais qu'elle avait vraiment besoin d'être tranquille. Je lui ai simplement répondu que j'essaierais de faire quelque chose, mais bon, ça m'a laissé un goût amer tout cela.

Qu'en pensez-vous? J'ai posté dans cette section plutôt que dans "Témoignages", parce que je pense que ça peut être matière à débat au-delà de mon cas personnel. 

revenir en haut

Louisd

Inscrit le :
12 nov. 2010

Posté le: 12 novembre 2010 18:22:12 EST  
Civisme
Je suis un homme en couple sans enfant.
Nous habitons un appartement au deuxième étage et une famille, un enfant, vient tout juste de s'installer en haut de nous. L'enfant court toute la journée de 5h am à 20h pm et joue avec ses jouets sur le plancher, des objets roulants très bruyants.
Moi, je trouve que ça dépasse une certaine limite au bon sens. Moi et ma conjointe avons tous deux été élevés dans un milieu modeste, en appartement. Et, très jeune, on nous a fait comprendre la notion de la présence de l'autre et de la portée de nos gestes.
Je ne crois pas que le fait d'être une famille donne le droit ,et l'exclusivité, de se comporter en appartement comme dans un bungalow. La vie est ainsi faite qu'il faut apprendre à l'enfant,au plus vite, les limites, dans lesquelles j'ai pourtant réussi à bien m'amuser, que le civisme impose. Le contraire serait, à mon sens, un mensonge et une erreur.

 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
01 juil. 2007

Posté le: 29 mars 2010 11:10:39 EDT  
Dauphin: C'est une blague pour celles qui ont des enfants et qui ont envi de pouvoir les laisser faire du bruit de temps en temps. Je ne pensais pas que les blagues étaient interdites...c'était dans la veine de celles qui voulait prendre un café ensemble...j'embarquais dans leur affaire...Au pire t'aurais pu embarquer aussi et dire que tant mieux comme ça on te dérangerait pas! Pourquoi j'envenimerais le sujet. Je n'ai pas dit à personne de méchancetés. C'est bizarre, après avoir lu ton message qui me citait en me disant que j'allais envenimer la conversation, ça m'a piqué...Dans cette conversation, celle qui m'a dit qu'elle ne me voudrait pas comme voisine, c'était pas très gentil et pourtant je l'accepte! Pas obligée de toujours parler sérieusement. Il y a des choses qui peuvent être dites autrement et apporter au débat.

C'est pour ça que je les invitais chez moi...c'est une solution non? aller chez une amie question que les enfants dépensent leur énergie quand c'est possible et que ça dérange personne!

Je veux m'excuser, ça n'a pas vraiment de lien avec le sujet, je voulais simplement dire ce que je pensais car Dauphin m'avait citée. 

revenir en haut

Elsam123

Inscrit le :
06 févr. 2008

Posté le: 28 mars 2010 10:12:59 EDT  
Bon... j'avais pas répondu directement à Marie-Lili.
Je crois que la demande de ta voisine est exagéré. Les gens en générale, vit de JOUR!! de 7 à 20h... me semble que c'est normal de faire du bruit. Ya une différence entre faire expres pour faire du bruit... et VIVRE! Des enfants, ca vit plus fort. C'est tout!

Mais c'est la relève! Alors il en faut des p'tits enfants qui font du bruit tout le temps!!!!!! 

revenir en haut

Bie

Inscrit le :
16 janv. 2008

Posté le: 28 mars 2010 08:25:37 EDT  

Je crois que d'expliquer a ses enfants de faire moins de bruit en général est une chose, mais de se faire un horaire avec la voisine selon ses etudes et les moments routinier de notre journée(le souper), j'ai de la misère. Moi je le ferait pas. Je pourrait aussi dire dans ce cas à mon voisin de ne pas couper son gazon de 1:00 à 3:00 lorsque mon petit fait sa sieste. Je crois que c'est pas de mise. C'est un peu pareil.

J'habite au troisieme étage dans une coop d'habitation FAMILIALE. Donc des enfants, il y en a. Le seul moyen que nous avons trouver pour s'endurer est la tolérance. Mes enfants savent qu'il a quelqu'un en bas. Alors lorsqu'ils dansent sur du rock pendant 10-15 minutes, je leur propose un autre jeux pour detendre l'ambiance. Je crois que c'est de faire attention, en general mais de la a couper nos horaire pour ceux de la voisine, oufff.... N'a t-on pas tous un horaire assez chargé???

Bonne chance marie-lili, je serait angoissé de savoir que ma voisine ecoute les pas de mes enfants. Mais selon moi, tout rentrera dans l'ordre assez vite.


 

revenir en haut

Lodi

Inscrit le :
10 sept. 2009

Posté le: 27 mars 2010 18:45:55 EDT  
Wow, Marie-Lili!!!!

Je n'ai pas lu le post en entier, mais je peux te donner mon opinion,
Moi, je me suis toujours dis, des enfants s'expriment et cela par le jeu ou autre! C'est certains qu'il y a des limites, mais il ne faut pas virer completement fou!

Quand j'etais en aprt, la fille a cote hurlait et courait, nous etions toute les 2 au 3e etage et meme si j'etudiais, je ne me suis jamais plainte du bruit, car je trouvais normal qu'un enfant en fasse!

par contre, je dois avouer que dernierement je m'en suis plainte un peu. Pour les raison suivante.
Je suis en condo, donc il y a quand meme un minimum de beton qui doit etre respecte entre les etages, ce qui diminue le bruit.

Je travail habituellement de nuit, donc je dors le jour, donc pas trop de bruit.
La coproprio du bas est venu se plaindre que mon chat marche trop fort! Surprised Ouis elle a une patte du tonnere, mais quand meme on parle d'un chat qui a un spasme au cerveau la faisant courir partout 2 ou 3 fois dans la journee, mais s'est un chat! Elle pese quoi 5 lbs!!!

Et moi, j'ai 2 etages, ma chambre etant au 2e, je me reveille^parceque tout vivre chez moi, j'entend des hurlement de l'enfer et des bing bang boum. Ma folle gardait ses 2 petits fils et je suis surprise que son plancher n'ait pas de trous! Comme elle se plaint de la patte lourde de mon chat, dison que je me suis permise de lui dire que ses petits-fils n'etait pas tres doux et que ca vibre au 2e etage de mon unite, c'est qu'ils ne sont pas doux doux doux! Donc de ne plus JAMAIS me dire qu'il y a trop de bruit!

C'est donc de la tolerance et tolerance envers tous, faut pas virer fou tant que ca reste resonnable selon moi, et pour moi raisonnable c'est quand la batisse au complet ne vibre pas et que t'as pas l'impression que les enfants sont dans ton salon a toi!

P.S., comme je suis maintenant enceinte, la fille en bas pense a vendre, ca veut tout dire!!! 

revenir en haut

gege123

Inscrit le :
01 avr. 2005

Posté le: 27 mars 2010 17:45:08 EDT  
Mon Dieu que l'heure précédant le souper est définitivement la pire de la journée. Même les anges ont des cornes à cette heure là. 

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 27 mars 2010 14:31:43 EDT  
En effet, mes enfants ne passent pas toute leur journée à courir dans la maison. Ils sont capables également de faire des jeux calmes.

Ma voisine était venue me voir vers l'heure du souper, elle revenait de travailler et se préparait pour partir à son cours. Le moment où je prépare le souper, c'est effectivement le moment durant lequel mes enfants font le plus de tapage généralement. Ils commencent à être fatigués de leur journée, ils sont impatients de manger (même quand je leur donne des crudités), ils se disputent davantage et ils n'ont pas d'attention de ma part puisque je suis occupée à faire le repas et leur père arrive plus tard, donc je suis seule à gérer le tout. C'est clair qu'elle a dû les entendre à ce moment-là, et elle a eu l'occasion de constater aussi lorsqu'elle est venue me voir. J'ai tenté de lui faire comprendre que l'heure du souper, c'était vraiment la pire heure. Je lui ai dit qu'ils se couchaient vers 19h30, que vers 19h ils étaient déjà plus calmes parce qu'on se préparait au dodo et on lisait des histoires. C'est le mieux que je puisse faire et je pense que ça lui a convenu. Comme vous avez dit, je suis consciente d'avoir une bonne voisine, elle a pris la peine de m'expliquer calmement et poliment, au lieu de s'énerver et appeler la police!

Je pourrais éventuellement aller chez elle pour évaluer le niveau de bruit. Mais plus j'y pense, plus je crois que c'est mal isolé de son côté, puisqu'il m'arrive parfois de l'entendre parler lorsqu'elle est chez elle. Tandis que je n'entends jamais mes voisins de l'autre côté, même si le monsieur a une voix très forte, même s'ils ont deux petites filles qui doivent certainement faire du bruit. 

revenir en haut

gege123

Inscrit le :
01 avr. 2005

Posté le: 27 mars 2010 10:15:34 EDT  
De ce que je comprends de l'exemple de Marie-Lili, c'est que ses enfants courent parfois dans le corridor de leur appartement. Pas à longueur de journée, parfois.

J'ai aimé 3 suggestions et j'en ajoute une quatrième. J'ai beaucoup aimé l'idée de vérifier le niveau de bruit de son appartement. Pour voir si le bruit de course est vraiment exagéré dû à une mauvaise isolation ou si la voisine est particulièrement sensible au bruit. La suggestion des bouchons est aussi bonne à mon avis. Quand on est sensible au bruit et qu'on a besoin d'un calme exceptionnel, nous nous devons de prendre des moyens pour nous permettre d'avoir un environnement calme sans dépendre du bon vouloir des voisins. Il y a aussi moyen d'aller à la bibliothèque municipale ou à l'université. Il y a des salles d'études ou le calme y est contrôlé. L'université est ouverte 24 heures sur 24. Il y a certainement moyen d'y avoir du calme.

J'ajouterais une chose. Comme l'entente semble bonne avec la voisine, je vous suggère de vous rencontrer pour faire un horaire d'étude. Prendre le temps de spécifier à quelle heure tu sors au parc par exemple pour qu'elle puisse profiter au maximum de votre absence. Est-ce que les enfants font une sieste? Sinon, voir à quelles heures elle a l'habitude d'étudier pour minimiser le bruit à certains moments de la journée (en faisant de la pâte à modeler ou jouant à un jeu de société par exemple), tout en vivant pleinement à d'autres moments.

Je pense qu'avec tous ces moyens, tout le monde pourra vivre sans se sentir brimé. Je crois que dans cette situation, tout le monde doit mettre de l'eau dans son vin. Marie-Lili semblait déjà en mettre en élevant bien ses enfants Wink  

revenir en haut

Calipso

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 27 mars 2010 09:02:38 EDT  
minounic a écrit
Marie-Lili a écrit


C'est sûr qu'une personne qui choisit de travailler dans le domaine de la santé se passerait sans doute volontiers du travail de nuit, mais elle est consciente que ça fait partie des inconvénients de son choix. Tout comme pour le parent. C'est pourquoi je dis qu'ils sont sur un pied d'égalité.  


sauf que..faut pas oublier..travailler de nuit nuit pas a la vie des gens autour de nous: ils ne s'amusent pas a passer la balayeuse à 3 hrs du matin parce que c les heures de leur rhytme de vie..nos enfants ont un impact direct sur les gens autour... 


Ça c'est encore drôle. Mon voisin rentrait à 4h du matin...Il faisait un bruit d'éléphant en montant les escaliers...Puis il prenait une douche. Pas 10 minutes là...45 minutes min. Avec un bruit infernal dans les tuyaux qui passaient juste dans le placard de notre chambre. Il ne passait peut-être pas la balayeuse mais il nous faisait chier minimum 1h après son arrivée. Pour moi, ça revient strictement au même. Comme sa soeur qui faisait 15 fois le tour de l'appart avec ses talons hauts. La nuit, le moindre mouvement est amplifié car il n'y a pas les décibels normaux de la rue qui viennent camoufler ces derniers. Donc un bruit de pas devient vite assourdissant parce qu'on entend juste ça. Et puis, je pourrais dire aussi que puisque les travailleurs de nuit ne sont pas la population majoritaire, ils doivent eux aussi comprendre que la majorité ne peut pas arrêter de vivre pour eux. Le bruit fait partie de la vie, encore plus dans le jour. Je crois qu'il ne faut idéaliser personne. Les parents, pas plus que les travailleurs de nuit! Je précise que je travaille souvent de nuit, donc je fais moi aussi partie de cette catégorie.

C'est simplement une question d'entente mutuelle...J'accepte les bruits raisonnables de mon voisin la nuit, à condition qu'il accepte ceux de mon enfant le jour dans la limite du raisonnable (on joue pas à la pétanque, au curling ou au hockey dans sa chambre on s'entend!). Sinon, too bad, mais je ne mettrai pas des patins en mousse à mes enfants pour accomoder un voisin chiant. Ce ne sont pas des bibelots.   

revenir en haut

Bie

Inscrit le :
16 janv. 2008

Posté le: 27 mars 2010 07:52:35 EDT  

Je crois que ta voisine n'a pas un tres haut seuil de tolérance. Par contre, elle te l'a dit et je crois que c'est ce qu'elle avait a faire dans SA situation.

Alors, a ta place, je ne changerais rien. Des enfants, c'est des enfants. Il vont toujours faire du bruit même si tu essais de leur en empecher. Même si tu angoisses à l'idée que tes enfants marchent trop fort, ou qu'ils chantent trop fort Au clair de la lune....

Selon moi, il y a pas 1 parent qui réussi a jamais deranger les voisins... c'est impossible. Alors, on se fie sur notre instinct, qui a été bon jusqu'a aujourd'hui pour éduquer nos enfants, et on vit la vie d'une famille, ou il y a amour, bruit, pleur, crise, fous rires......

 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
18 nov. 2008

Posté le: 27 mars 2010 06:42:49 EDT  
Le comble de l'accomodement du bruit, vécue par moi-même étant une jeune fille...

je vivais dans un quartier aisé, familialle et on était une dizaine d'amis. L'été chacun avait ça piscine mais comme mes parents trippait piscine, nous ont avaient une piscine creusé.. Je devais avoir 8-10 ans, je me rapelle pu trop.

Mon voisin de droite était facteur donc lever au aurore et fin du travail sur l'heure du diner. Il faisait la sieste en après-midi et c'est mis à ce plaindre du bruit qu'on faisait quand on jouait dans la cours arrière ou dans la piscine. (Ces enfants étaient avec nous) Ok on essait de faire attention. Le voisin d'en arrière lui est pompier sur les chiffre comme mon père. Alors lui aussi ce mis à ce plaindre mais pas les même jours que mon père. En plus de ma mère qui nous reprochait de jouer trop fort. Donc, on joue pu dans la superbe piscine et ni dans la cours arrière.

Mon voisin de gauche lui s'était un fêtard et le matin on fesait trop de bruit mais lui nous dérangeait avec ses partys. On s'en foutait un peu car c'est donnant donnant. Wink

Alors on va jouer devant et dans la rue. La voisine d'en face de biais, elle se mets à chialer que le matin son nouveau bébé est pas capable de dormir à cause de nous. On peut pu jouer au Hockey, sauter à la corde le matin, etc. L'après- midi, c'est les deux autres voisins d'en face qui ont des enfants un peu plus âgés qui font la sieste. On peut plus faire de bruit. FIni le basket-ball.

On va jouer dans notre sous-sol à la fraiche car il fait chaud. Ben, nos parents nous pêtent une coche car on est en dedans et il fait super beau. Alors on va au parc de l'école d'à côté. On dérange les voisin du parc.. sieste, trop matinal, ou même on niaise selon eux et on est dangereux. On se promène dans les rues à niaiser car on s'est plus où se mettre. et on se fait encore accuser de niaiser et de flaner.

Ben on s'est fâcher contre nos parent pour avoir le droit de s'amuser raisonnablement et de pouvoir jouer sans faire de mal. On leur à expliquer et ils ont expliquer aux voisins et on s'est accomoder. C'était en train de vier mal l'histoire mais on a sû expliquer aux adultes qu'on fait rien de mal, on joue, on fait pas de mauvais coups et qu'on veut s'occuper. Ben, ils ont endurer pis c'est drôle mais on a pas eu l'air de trop déranger les petits qui faisaient la sieste (on leur a poser la question) Ni le gars qui a travaillé de nuit, etc. On joue aux heures raisonnables: ex basket avant le diner ou avant le souper, on criait pas dans la piscine (ce que nous faisions déjà)Pis mon prère m'a déjà avouer qu'on le dérangeait pas qu'en il dormait, il avait des bouchons..Ma mère capotait pour rien.. Il savait juste pas qu'elle nous imposait ça..

On s'est respecté mais on nous a respecté aussi en tant qu'enfant.

L'accomodement se doit d'aller dans les deux sens et être raisonnable.

 

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 26 mars 2010 21:43:50 EDT  
marie-lili: alors toi et voisine avez accepté d'endurer votre bruit mutuelle pour concéder afin d'avoir votre bruit..

mon dernier appart (ou les kids me sautait au-dessus de la tete) nous étions dans un demi sous-soll avec entrée indépendante par exemple. Mon mari ne dérangeait personne quand il entrait ou sortait.

Je comprends tout a fait ce que tu dis a propos du matin, de l'aprem et du soir..

toutefois, ici, le soir la regle est simple: on soupe a 18 hrs et routine du dodo à 19 hrs (pour dodo vers 19h30)...à partir que le souper est fini, on s'énerve pas parce qu'on va se coucher bientot...la routine est d'écouter la tv calme en se collant...après c histoire, dents, dodo.

tandis que l'apres-midi, que ma fille se fasse réveiller me derange pas trop. Je passe l'aspirateur durant son dodo..faut quand meme developper un minimum de capacité à dormir malgré le bruit Wink

reste le matin...

je ne dis pas de ne PAS faire du bruit mais de faire un accomodement raisonnable Razz (foutu terme! lol)...comme l'autre maman qui empeche sa fille d'aller dans sa chambre le matin puisqu,elle donne sur la chambre des voisins...ou encore, que les enfants de mon appart d'enfer aillent jouer dans leur chambre a courir le matin plutot qu'au-dessus de ma chambre....

pas toute les pieces d'un appart tombe sur une chambre, non? est-ce si déraisonnable comme accomodements? 

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 26 mars 2010 21:04:03 EDT  
sauf que..faut pas oublier..travailler de nuit nuit pas a la vie des gens autour de nous


Ça dépend. Ma voisine du dessus travaille de nuit et rentre à 3h du matin. On l'entend marcher du talon et déplacer des chaises, et elle échappe souvent des choses. Il arrive que ce soit assez fort pour réveiller les enfants, ou nous empêcher de nous rendormir quand on a dû se réveiller pour les enfants. Mais comme elle ne s'est jamais plaint du bruit que font mes enfants le matin (alors qu'elle, elle dort), j'ai décidé de tolérer. De toute façon, j'ai su qu'elle déménageait en juillet prochain.

C'est sûr que j'évite de passer l'aspirateur ou de poser des cadres le matin lorsque je sais qu'elle dort en haut. Mais je ne peux pas empêcher mes enfants de bouger le matin à cause d'elle, le soir à cause de l'autre voisine et l'après-midi à cause de la sieste de leur soeur! À un moment donné, il faut qu'ils puissent bouger! J'ai beau les amener au parc souvent, on ne peut pas y rester toute la journée non plus.  

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 26 mars 2010 20:56:59 EDT  
finalement, je crois que le bruit devrait toujours etre maintenu a un niveau minimale (autant que soit se peu) toute les heures de la journée.

Personnellement, je le répète: mon ami qui est en appart ne laisse pas son fils sauter dans l'appart. Mais il est normal qu'il fasse ses bruits de camion et parfois, des crises. Je le prendrais comme voisin demain matin meme si je n'aurais pas d'enfants. Il en a 2 lui.

Mes voisins qui n'étaient pas capable d'empêcher leurs enfants de sauter sur ma tête alors que notre horaire nécessitait de dormir passé 6 hrs (parce que sinon on aurait eu 3-4 hrs de sommeil seulement), eux, c abbérant le manque de respect qu'ils avaient.

Il existe des situations facilement accomodables et c d'être civile et altruiste de penser aux autres..ca me semble logique.

Je crois qu'on est d'accord sur le fond par contre. C'est juste que, ayant été victime d'abus des voisins, je suis moins tolérante et traumatisé..

mais y'a bien pire..

g une tante qui ne laissait jamais ses enfants courir, crier et jouer...même dans un gymnase a noel. Quand ils étaient dans la piscine, l'eau ne devait pas aller sur le gazon..etc. Surprised

je suis tres loin de ca...mais je me dis qu'il ne faut jamais perdre de vue que les voisins ne doivent pas subir nos enfants. Comme on ne va pas les laisser, adolescents, écouter la musique full pin et crier comme des débiles...Aimerais-tu voir ton enfant jouer de la guitare électrique a 6 hrs du matin quand il va avoir 16 ans? Surement pas. Bien parfois, les cris des enfants c l'équivalent...donc, faut faire ce qui est en notre pouvoir..le reste, c entre les mains de dieu, du destin, ce que tu veux.  

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 26 mars 2010 20:50:00 EDT  
Marie-Lili a écrit


C'est sûr qu'une personne qui choisit de travailler dans le domaine de la santé se passerait sans doute volontiers du travail de nuit, mais elle est consciente que ça fait partie des inconvénients de son choix. Tout comme pour le parent. C'est pourquoi je dis qu'ils sont sur un pied d'égalité.  


sauf que..faut pas oublier..travailler de nuit nuit pas a la vie des gens autour de nous: ils ne s'amusent pas a passer la balayeuse à 3 hrs du matin parce que c les heures de leur rhytme de vie..nos enfants ont un impact direct sur les gens autour... 

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 26 mars 2010 20:34:53 EDT  
Et je ne crois pas qu'on devrait dire aux gens de ne pas suivre leur passion afin d'accomodoer les familles environnantes...surtout que nous avons BESOIN de tout ce monde.


Bien sûr que non. Comme on ne devrait pas dire aux gens de ne plus faire d'enfants parce que parfois, c'est chiant et ça peut créer des problèmes avec les voisins. Là n'est pas la question. Oui, dans la mesure du possible, on peut accomoder un voisin qui doit dormir le jour, mais en contrepartie, le voisin ne doit pas s'attendre à bénéficier du même silence que s'il dormait la nuit. Si une famille ne doit pas imposer à ses voisins le bruit excessif de ses enfants, de la même façon, le voisin qui travaille de nuit n'a pas à imposer son horaire particulier à ses voisins en les forçant à marcher sur la pointe des pieds durant le jour. L'un n'a pas prédominance sur l'autre, il s'agit de trouver un équilibre.  

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 26 mars 2010 20:31:09 EDT  
minounic a écrit
marie-lili: on ne choisit pas nécessairement le travail de nuit.


Non, bien sûr. Mais on choisit un métier en sachant qu'il y a des shifts de nuit, en sachant qu'on risque de ne pas avoir le choix de travailler de nuit. Tout comme on choisit d'avoir des enfants, mais sans choisir ses enfants, sans choisir qu'ils seront calmes ou plus actifs, qu'ils feront leurs nuits plus rapidement ou non, qu'ils auront un tempérament difficile ou non, etc. Mais on sait que les probabilités sont là. Personne ne se dit en choisissant d'avoir un enfant: "Yé, je vais devoir me lever la nuit pour le nourrir! Yé, je vais me taper ses crises de rage et endurer ses poussées dentaires! Quel bonheur!". Mais on sait que ça fait partie de la "game".

C'est sûr qu'une personne qui choisit de travailler dans le domaine de la santé se passerait sans doute volontiers du travail de nuit, mais elle est consciente que ça fait partie des inconvénients de son choix. Tout comme pour le parent. C'est pourquoi je dis qu'ils sont sur un pied d'égalité.  

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 26 mars 2010 19:18:37 EDT  
l'horaire de mes enfants est TRES loin de ca..

d'abord, g des gros dormeux! a mon bonheur!

mon fils se lève vers 7 hrs (dodo le soir à 19 hrs) et descend jouer à l'ordi.
ma fille nous lève vers 8 hrs. là, c dejeuner-biberon et jeux tranquilles..elle se promène avec ses bébelles...assez calmement. Son trip en ce moment est de jouer dedans/dehors.

mon fils a tres peu d'activité a mon grand désarroi. Le syndrome d'asperger pourrait expliquer cela d'ailleurs..Il joue à l'ordi, dessine et lis des livres...Il est donc effectivement tres tranquille. Sauf dans les crises et parfois, il s'énerve alors là, faut intervenir.

J'habite en maison mais j'ai une cuisine d'été isolé transformé en salle de jeu. C génial. C comme une partie isolé et insonorisé de la maison. Quand il veut faire du bruit (genre sa guitare electrique, gracieuseté des beaux-parents), il va jouer dedans.

Ma fille joue assez tranquillement tout le temps. Elle se promène en ce moment aussi bcp. Elle est trop parresseuse pour marcher, ce qui me fait rire. elle est capable mais trouve plus simple le 4 pattes. Elle lâche des cris, ca va mais si c trop fort, je lui dit de baisser le ton. Mais elle est très exploratrice en ce moment et va partout ou elle ne devrait pas aller..on joue bcp a monte/descendre les escaliers entre autres.

Tu sais, j'ai vu des enfants tellement habitué a garder le volume bas que leurs crises n,atteint meme pas le decibel de mon fils en temps normal.

S'ils sont trop énervés, on va jouer dehors.

Je ne tolère pas les cris. Je ne vois pas pourquoi je le tolérerais aussi d'ailleurs. On ne doit pas crier dans la vie mais parler.

Je suis chanceuse p-e mais mes enfants sont fait comme ca. Ils ont des moments ici et là très bruyant mais bon. J'interviens. Crier ne sera pas toléré à l'école (et ne l'es pas d'ailleurs pour mon grand)..c un apprentissage précoce.

Et ma fille dort de 13 hrs à 15h30 environ en pm et le dodo est vers 19hrs-19h30.

le dimanche matin, je descend au premier pour que mes enfants ne fassent pas trop de bruit pour réveiller leur père au 2e (si je serais dans un bungalow, j'irai au sous-sol). On ferme sa porte. Le cri n'est pas accepté sauf dans la salle de jeu. Tous les jouets bruyants doivent y demeurer. Le samedi matin, c moi qui a le luxe de dormir.

jeunemaman2008: tout a fait d'accord avec toi..J'ai aussi vécu l'enfer a st-hyacinthe, dans un appart donnant vu sur le terrain de foot de l'école secondaire st-joseph. J,ai mentionné montréal parce que les gens disent qu'il faut s'attendre a avoir du bruit quand on habite dans une ville...bein c une raison qui m'a fait fuir montreal...st-hyacinthe, g pu forcer les voisins a nous accomoder un peu..j,avais un proprio policier.

les voisins respectent le niveau de bruit tolérable, nous devons faire de meme avec nos enfants.

On peut courir, sauter..dans un sous-sol ou dehors.

Je répète: j'ai fais le CHOIX, malgré le salaire médiocre de l'époque de mon mari de 10 $ de l'heure et moi sur les prets et bourses, de déménager ou je pouvais me permettre une maison (st-ours) malgré que mon coeur est a st-hyacinthe. Là, g les $$$ de me permettre la maison à st-hyacinthe et j'y retourne. J,ai fais ce CHOIX parce que nous ne voulions pas imposer aux voisins le bruit de nos enfants. C la raison principale de notre choix.

Quand on va dehors, il est permis de parler plus fort. Mais on commencera pas non plus à crier comme des démons. On rit, on saute et on chante des chansons. On ne hurle pas. c tout. 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
18 nov. 2008

Posté le: 26 mars 2010 18:46:10 EDT  
Contrôler ses enfants c'est bien beau mais ça rends pas les enfants plus heureux..
Des enfants enfermés dans un 4 1/2 ou un 5 1/2 durant l'hiver à moins 30 degré et quand plus tu les empêche de jouer jusqu'à 11 hrs du matin alors qu'ils sont lever depuis 5h30-6h00.. OUF!!! je crois que certains enfants ont le droit d'avoir un trop pleins.

Ta tolérance est très basse Minounic et vouloir contrôler tes enfants en tout temps pour le bruit, je te lève mon chapeau car ici, c'est pas toujours un bouton ON/OFF mais une manette de contrôle que j'aurais de besoin.

Si je suis ta logique voici un horaire de tes enfants:

6h00 lever..
Déjeuner
Télé tranquille
Jeux : casse-tête en mousse, (pas de bloc, pas de jeux avec bruit, pas de danse) tranquille.
Diner
Sieste
Jeux tranquille en silence
Souper
Dodo..

Parfois activités dehors si la température le permet mais en silence pour pas déranger le monde autour si c'est dans la cours...

Blague à part: je dirais que le respect se fait aussi envers les enfants. Eux aussi on le droit à une liberté.. Les enfermés dans un tas de règles n'est pas toujours bon...

Je suis pour le respect de chacun mais il y a quand même un minimun de respect à faire de chaque bord. J'ai pas à m'empêcher de vivre pour les autres et eux non plus et je suis pour les accomodements entre voisins. Mon voisin ramasse pas sa crotte de chien et je vais pu dans ma cours à cause de ça.. Je devrais lui parler mais je crois que ça va virer qu'il va la manger alors j'attends et je cherche une solution humaine afin de régler mon problème... mais ça c'est une autre histoire.. Laughing Le respect se doit entre voisin mais la tolérance aussi...  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
13 nov. 2007

Posté le: 26 mars 2010 18:23:10 EDT  
minouic: et bien moi je suis partit de st pie( tout pres de st hyacinthe surtout a cause des voisin!!!!!!!! et ma meilleur amie habite un bloc a st hyacinthe et ya des sauvage en masse!! montreal n'est pas un refuge pour les voisin irrespectueux....tu dois etre tomber sur des mauvaise personne! 

revenir en haut

Se connecter pour répondre