Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

La stigmatisation du biberon et Le deuil de l'allaitement

Auteur Message

Anonyme

Inscrit le :
10 oct. 2007

Posté le: 16 janvier 2008 08:12:15 EST  
tu sais Isa0583,

Tu te sens très coupable encore de ne pas avoir été capable d'allaiter ton bébé alors tu ressent que les autres aussi te trouvent coupable... c'est normal, on a l'impression que tout les monde est contre nous car nous aussi on est pas tout a fait a l'aise..

Tu va voir un moment donné on devient très fier de donner son biberon a notre bébé et le regard des autres on le ressent moins..car on est plus a l'aise avec nous même!
Et je crois moi aussi que tu avait autant ta place dans la salle d'allaitement que les autres femmes!

Isa

revenir en haut

cathrin1

Inscrit le :
19 juin 2007

Posté le: 16 janvier 2008 08:38:46 EST  
.
moi j'ai super question a 5 sous.....si les salles d'allaitement sont pour celle qui allaitent...pk il a presque toujours un micro-onde dedans???????
dite moi pas pour les purées...pcq sinon le mot ''salle d'allaitement'' a pu sa place!!! et donc on pourrais y aller meme pour réchauffer son café Wink

je me demande pcq cé une situation qui est arrivé a mon chum qui dans un centre d'achat, aucun resto voulait y rechauffer le bib donc il est allé dans la salle d'allaitement...deja que les femmes y ont dit que les papas ont pas d'affaire la, elles ont rajouter que le micro-onde etait pour celle qui allaitait!!! il a repondu : ''depuis quand faut que tu rechauffe les boules avant de faire boire ton bébé!!''

ok pas super diplomatique mais...je le comprend aussi!!

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
10 oct. 2007

Posté le: 16 janvier 2008 08:48:06 EST  
bravo a ton chum!!!!!

revenir en haut

Isa-Lylou et Lexie

Inscrit le :
18 déc. 2007

Posté le: 16 janvier 2008 10:03:13 EST  
Tu te sens très coupable encore de ne pas avoir été capable d'allaiter ton bébé alors tu ressent que les autres aussi te trouvent coupable... c'est normal, on a l'impression que tout les monde est contre nous car nous aussi on est pas tout a fait a l'aise..


Tu as 100% raison. Je me rends bien compte que je me juge aussi durement que certaines pro allaitante. Parce que je crois fermement au vertus de l,allaitement moi aussi. Alors je me sens nulle de pas appliquer mes propres valeurs. Mais les paroles de la fille, elles sont réellement sortie de sa bouche...je les inventes pas...je n'insinue rien. Même que une des autres mamans m'a fait une espèce de face voulant dire : est dont ben fru celle là!!

J'ai vraiment hate de me sentir bien quand je donne le biberon "Ailleur"... parce que chez moi, je suis super bien.

J'ai l'impression que ca va etre moins pire quand ma fille aura 6 mois et qu'elle mangera les purées que JE lui aurai fait MOI MEME. J'ai tellement l'impression de passé a coté d'un expérience magique en n'allaitant pas. J'arrive pas a me convaincre du contraire... p'etre avec le temps... Et plus elle vieillira, p'etre qu' On va p'etre moin me demander si j'allaite! ou pire si je "nourri" mon bébé (quel question ridicule !!) et moi, je sentirai p'etre moins que "je suis la seule a pas allaiter." Je sais que c'est pas le cas, mais j'me sens vraiment comme ca.

revenir en haut

Juju2007

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 16 janvier 2008 10:39:34 EST  
Soyons puristes au max....
Dans le dictionnaire, on désigne par le terme allaitement et je cite:

"Action de donner du lait soit au sein, au biberon, au verre...mais communément on désigne par allaitement, allaitement maternel"...

alors si qqn vous dit que vous n'avez pas d'affaire là, vous avez juste à dire cette définition et que oui, vous donner du lait... et de dire qu'ils doivent ajouter allaitement maternel pour nous enlever de là Wink

Vraiment, y a du monde qui ont pas d'allure...

Pour les vertus de l'allaitement moi à part que c'est le lait fait sur mesure pour le petit..oui, mais le reste, j'embarque pas genre...moins de maladies, de coliques, l'attachement, l'intelligence...et je suis dans le domaine de la santé...même en pédiatrie... Wink

Je n'ai pas été allaitée, ma mère nous a donné du lait de vache à 4 mois et je fais une très belle vie, je suis très proche de ma famille et de mes amis, je me suis jamais chicanés avec mes parents ou presque, je me trouve équilibrée, je ne suis pas plus malade qu'un autre et j'étais dans les premières de classe...pas pour me vanter mais pour donner les faits...alors ne paniquons pas avec le biberon, on est de cette génération et on est une TRÈS BELLE GÉNÉRATION, PROCHE DE SES VALEURS ET SENSIBLE SUR BIEN DES GRANDS SUJETS...PLUS QUE D'AUTRES GÉNÉRATIONS.. Respectons nos choix et le choix des autres...dans un temps d'accomodements raisonnables où l'on dit accepter les différences des autres, pourquoi pas avec le biberon???

Lâchez pas les filles!!
Et Cathrin1...bravo à ton chum Smile

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
10 oct. 2007

Posté le: 16 janvier 2008 11:17:58 EST  
Isa 0583 : Tu vas voir ca viendra le sentiment de te sentir bien de donner le biberon ailleur...et tu a encore plein d'expériences magiques a vivre avec ton bébé, tous les jours même.

Moi je ne ressent presque plus ce sentiment de culpabilité ou d'échec... mais disons que j'ai encore une tite crotte sur le coeur et ca fait du bien de venir en parler ici avec d'autres qui ont vécu la même chose. Et voici ce que j'ai lu dans un livre sur les bébés et que je me suis souvent répété pour me déculpabiliser :

Ne vous sentez pas coupable de ne pas donner le sein : un biberon donné avec amour vaut mille fois mieux qu'un sein donné sans amour. et ce que j'ai dit a tout ceux qui m'ont fait de mauvais commentaire.
Après tout on n'est pas tous obligés d'aimer allaiter.

revenir en haut

Fanoup

Inscrit le :
07 juin 2006

Posté le: 16 janvier 2008 15:23:13 EST  
Bonjour les filles!
Ça fait du bien de vous lire!
Laissez-moi partager mon expérience. J'ai dû arrêter d'allaiter parce que j'ai trop de lait!

J'ai une fille de 2 mois qui est au biberon en ce moment. A la naissance, Rosalie avait une excellente succion, bien meilleure que celle de mon fils que j'avais allaité 4 mois. Elle prenait bien le sein et elle buvait aux 3 heures! Le bonheur, quoi. La, ma montée laiteuse est arrivée... J'ai un réflexe d'éjection très puissant, donc le lait arrivait trop vite dans l'estomac du bébé. Elle s'est mise a régurgiter, puis a vomir en jet. Elle se vidait totalement. C'était rendu que je l'allaitais couchée sur le dos pour ralentir le réfexe, je tirais 1 èa 2 onces de lait avant d'allaiter afin d'enlever le premier réflexe quie est le plus puissant. Je faisais 4 a 5 pauses rots... Malgré tout, elle vomissait tout! A l'age de trois semaines, elle était déshydratée, elle faisait 1 selle aux 3 jours, et elles étaient vertes foncées, les pipis se faisaient rares, elle avait les yeux creux, la peau sèeche, les mains "vides" (trop de peau), elle n'avait pris que 10 gr par jour en moyenne au lieu du 30 recommendé, bref, elle était en train de mourrir, pis j'avais du lait a en plus finir ! Seulement, elle le vomissait car il rentrait trop vite dans son estomac. J'ai décidé ( tout en me sentant coupable...)de lui donner 1 boire sur 2 au biberon. Elle s'est réhydratée en 2 jours. J'ai vu un médecin qui m'a expliqué que Rosalie faisait du reflux gastrique et que mon réflexe d'éjection puissant avait aggravé la situation et que j'avais bien fait de lui donner du lait maternisé. Comme quoi que les doc ne sont pas tous cons! Mon bébé est maintenant médicamenté avec un antiacide et je n'ai jamais été aussi heureuse de donner a boire a mon enfant du lait qu'elle garde!

En passant ça avait fait la même affaire èa mon premier, en moins sévère. Donc, 2 en 2. Je ne suis pas faite pour allaiter, même si j'avais beaucoup de lait (en fait, trop, trop vite!)

Il faut vraiment que le règne de terreur cesse... La pression est très présente partout dans l'emtourage. Il faut faire èa notre tête sans se préoccuper de autres. Nous savons mieux que nous ce qui est bon pour nous, mère et enfant. C'est facile èa dire quand c'est le deuxièeme bébé, mais au premier on se fit sur les autres car on a pas l'expérience qu'il faut pour mettre notre pied a terre. Bref, il faut arrêter de se culpabiliser!

Fanoup

revenir en haut

Cerise26

Inscrit le :
11 juil. 2007

Posté le: 16 janvier 2008 20:02:19 EST  
Bonjour les filles,

Ça fait vraiment du bien de vous lire... quant à moi, ma fille vient d'avoir un mois, je l'allaite encore mais je donne aussi des biberons, bref je fais l'allaitement mixte. Je continue d'allaiter à cause justement de toute la pression sociale et à cause que je me sens coupable de vouloir arrêter, mais je sais que je ne tofferai pas encore plusieurs mois... d'après moi d'ici un mois ça va être terminé. Jusqu'à maintenant je suis chanceuse car mon bébé prend aussi bien le sein que le biberon, aussi bien mon lait que du Bon départ, de même que la suce sans problème.

Ce qui me fait le plus de peine, c'est que techniquement mon allaitement va très bien. Je voulais vraiment allaiter, j'ai même suivi un cours spécialement là dessus, donc j'avais en main tous les outils pour que ça aille bien. Dès les premiers jours à l'hopital, les infirmières étaient impressionnées tellement ça allait bien. Je revenue à la maison, et c'est là que ça m'a frappée: je n'aimais pas allaiter. Chaque fois que je m'installais avec mon bébé pour l'allaiter, je me sentais vide, je déprimais, je ne saurai jamais vraiment pourquoi. En plus je me sentais prise, de ne pas pouvoir sortir plus d'une heure à la fois, d'être la seule à pouvoir la nourrir, etc...

Contrairement à plusieurs d'entre vous, j'ai eu la chance que l'infirmière du CLSC qui est venue me voir ne soit pas pro allaitement du tout, elle est plutôt très pro choix. Je lui ai fait part de mon gros baby blues et du fait que je n'aimais pas l'allaitement, et c'est elle qui m'a encouragée à donner la suce, à aller acheter du biberon et du lait, à tirer mon lait, et à donner des biberons de temps en temps, bref à pratiquer l'allaitement mixte. Elle a vraiment été super. Elle m'a aussi dit de ne pas me sentir mal ou coupable d'arrêter complètement lorsque je le voudrais, qu'une maman heureuse et bien dans sa peau c'est beaucoup plus important pour le bébé que d'être allaité.

C'est déjà difficile de ne pas allaiter, ça l'est encore plus lorsque la raison c'est simplement qu'on n'aime pas ça. Mais je vais m'écouter et lorsque je serai trop tannée je vais arrêter, je ne me rendrai pas malade à continuer.

Des fois, je me dis qu'on n'est pas extraterrestres tant que ça de ne pas avoir allaité longtemps ou pas du tout... je regarde autour de moi, et je connais autant de filles qui n'ont pas allaité ou pas longtemps que de filles qui l'ont fait longtemps, c,est juste qu'on le crie peut-être moins sur tous les toits...

Malgré toutes ces bonnes paroles que je dis, je redoute le moment où je vais arrêter complètement d'allaiter... oui, je vous avoue, j'ai peur de donner juste du lait maternisé, j'ai peur de ne pas donner le meilleur à mon bébé... et ça m'énerve, car je sais que c'est pas vrai... c'est comme plus fort que moi de le penser...

revenir en haut

Arika

Inscrit le :
12 nov. 2007

Posté le: 21 janvier 2008 07:07:51 EST  
Voici mon histoire.

J'ai toujours voulu allaiter mes enfants, ça n'avait jamais été un dilemme pour moi. Alors lors de ma première grossesse, j'ai pris un cours sur l'allaitement au CLSC, je me suis bien renseignée. Quand ma fille est née, je l'ai mise au sein dans la première heure et ça c'est super bien passé. Par la suite, lorsque j'allaitais devant les infirmières, elles disaient que j'avais l'air d'avoir fait ça toute ma vie. (Je ne dis pas ça pour faire de la peine à qui que ce soit et je pense que je n'ai aucun mérite, je n'ai rien fait de spécial pour que ça se passe comme ça.) Bref, tout allait très bien.

De retour à la maison, je continue d'allaiter et très vite, je commence à me sentir "prisonnière". Si je veux sortir, je dois calculer quand je peux partir et à quelle heure je dois revenir allaiter ma pinotte. Je me lève la nuit malgré une immense fatigue, moi qui devient agressive quand je suis fatiguée... Ce n'est pas très indiqué avec un bébé.

Je continue comme ça et je vais faire peser mon bébé toutes les semaines au CLSC, question de rencontrer d'autres mamans, ce qui me donne un boost pour continuer d'allaiter. Ce que je fais pendant 3 mois. À 3 mois, c'est le baptême de ma fille. Comme je désire me donner un break pour cette journée-là, je prépare 2 biberons de formule. Un pour l'église, l'autre pour la fête qui suivra. Ma fille les prends bien. C'est cool.

De retour à la maison après la fête, je veux l'allaiter... La Crise! Ma fille ne veux rien savoir de téter. Je finis quand même par la faire boire. Par la suite, chaque boire est infernal (sauf ceux de 5h am - elle fait ses nuits à ce moment-là). Au CLSC, les pesées commencent à être problématiques. Ma fille ne prends pas suffisemment de poids, selon les normes. On me suggère le fenugrec et plein d'autres trucs pour stimuler la lactation, pensant que mon problème est là. Je fais exactement comme ils me suggèrent, mais rien ne change. Après 5 semaines de pesée problématiques et rien qui ne change, une infirmière me dit que j'y vais trop souvent. Je suis déjà sur le bord de la panique.

Alors je me décide: je vais sevrer ma fille. Tannée de pleurer, de me sentir prisonnière, de voir ma fille me repousser 8 fois par jour. Pour moi, ça n'a pas été agréable du tout.

Pour ce 2e bébé, je veux allaiter, mais je crois que je vais faire un allaitement mixte. Et si ça va pas, je ne m'obstinerai pas pendant des semaines. Je n'ai pas envie de me sentir prisonnière de mon enfant. C'est très mauvais pour la santé mentale. L'important, c'est que maman et bébé soient heureux n'est-ce pas?

Désolée du roman! Wink

revenir en haut

Lili-Emma

Inscrit le :
23 avr. 2007

Posté le: 21 janvier 2008 15:24:02 EST  
Wow, les filles, vous ne pouvez pas savoir à quel point ça m'a fait du bien de lire vos histoires.
Je ne suis donc pas la seule dans cette situation!

J'ai accouché il y a un mois et depuis j'allaite ma fille avec l'aide de la téterelle. J'ai bien essayé de la mettre directement au sein, mais rien à faire. Je suis restée seulement 1 nuit à l'hopital (mon médecin freak voulait absolument signer mon congé alors que je lui avais dit que je ne me sentais pas vraiment prête à quitter l'hopital) et bébé avait déjà fait des gercures et crevasses à mes seins. Les infirmières me tripotaient les seins pour essayer de faire sortir mon mamelon, mais rien à faire, il est plat. (D,ailleurs quand j,ai appelé info-sant.é une infirmière bête comme ses 2 pieds m'a répondu "Comment ça vous avez la téterelle, un mamelon plat ça empêche rien. Vous auriez du faire des exercices d'étirements pendant votre grossesse!!" Hey, merci mais j'ai aps besoin de me faire faire la morale, j'ai déjà accouché!)

Lorsque le médecin a signé mon congé, une infirmière super gentille est venue me voir pour me dire qu'elle ne voulait pas me laisser partir comme ça parce que mon bébé ne boirait pas assez. Elle m'a donc proposé d'allaiter avec la téterelle. Euréka, ça fonctionne!

Par contre, je trouve très peu pratique d'allaiter avec cette petite pièce de silicone qui fait une barrière entre mon sein et bébé. Plus ça va et plus je me dis qu'elle prendra probablement très facilement le biberon et que je ne vais pas tirer mon lait. Un moment donné, à quoi ça sert de se mettre à terre pour continuer d'allaiter ou tirer son lait alors que les pharmacies se fendent en 4 pour nous vendre du lait meternisé qui doit pas être si mauvais que ça parce que ça a permis à ma mère de me nourrir et que je suis toujours en vie et en pleine forme!

Je redoute le regard des autres à cause de cette foutue pression sociale comme vous avez si bien décrit dans vos messages. Je vais également donner la suce à ma fille parce que c'est une petite puce qui adore téter et que je trouve épuisant d'être en train d'allaiter/servir de suce pendant 1 heure à chaque boire, qui est habituellement aux 3 heures.

Voilà, merci beaucoup pour ce post, ça fait du bien d'en parler sans se faire juger!!!
Des problèmes d'allaitement c'est fréquent et que les infirmières ne me fassent pas croire que je suis la seule femme au monde qui a les mamelons plats!

J'aurai allaité pendant 4-5 semaines et ça aura été une expérience parfois belle, parfois douloureuse, mais je ne regrette rien.

Par contre, j'ai bien hâte de voir le papa donner le biberon à sa fille et partager le beau moment du repas avec elle :o)

revenir en haut

alicya

Inscrit le :
24 oct. 2007

Posté le: 21 janvier 2008 16:09:13 EST  
Gen13..
si tu as des nouvelles pour l idée de reportage sur l allaitement moi j en ai une tres bonne a te raconter
mon séjour dans un fameux hopital...... et les infirmiere qui se disent pas des pro allaitement et qui te refuse cathégoriquement un biberon meme si ton bébé a pas réussis a manger depuis sa naissance....

revenir en haut

gen13

Inscrit le :
08 août 2006

Posté le: 21 janvier 2008 21:23:18 EST  
alicya, j'ai écrit à plusieurs endroits pour dénoncer ce phénomène mais personne ne m'a répondu encore. Mais je ne lâche pas le morceau...

Si vous avez des idées dites moi le S.V.P. je veux vraiment qu'il y ait une dénonciation dans les médias.

Sur ce je serais ravi de connaître ton histoire.

merci à toute les filles de partager vos histoires. Ça fait du bien de savoir que l'ont est pas la seule et que s'est pas dans notre tête que ça ce passe mais que s'est bien réel.

gen13 Wink

revenir en haut

alicya

Inscrit le :
24 oct. 2007

Posté le: 21 janvier 2008 22:01:02 EST  
bonjour
je vais vous raconter mon histoire

Premierement a la base je ne voulais pas allaité
parce que j avais vu ma belle soeur le faire et etre encabannée avec sa puce elle l allaitait aux heures ect...
j étais une fille qui aimait partir sans devoir tout prévoir alors pour moi l alaitement allait compliquer ma vie plus qu autre chose..

mais voila que plus ma grossesse avancait plus je laisais sur le sujet et je voyais les bienfaits de l allaitement.. j ai donc décider de donner le colostrum du début ( si c est bien ca le nom) et de fil en aiguille j ai décider d allaité voir si ca marcherais et je me gardais la porte ouverte pour arreter..

alors me voila rendu a l hopital.. je n apporete pas de biberon ni de lait car ont m a dit que c était fournie..

En aucune occasion les infirmiere m ont demander si je désirais allaité pour eux.. c était normal que j allaite..

donc la puce vient au monde et 75 infirmiere sont autour de moi pour me montrer comment allaité ( ok j embitionne mais pas tant que ca ) on c est vite rendu compte moi et mon chum que si on avait une question a poser on n avait qu a caller sur le petit piton et dire qu on a des probleme avec l allaitement pour que les infirmiere vienne sinon elle prennait leur temps..

alors vvoila premiere tété tres difficile
l infirmiere m explique de sortir la premiere goutte et de la passe sur les levres de ma fille que ca allait lui donnner le gout de tete..

mais... c est premiere goutte je l ai jamais eux,..
donc résultat j ai eu ma puce accorcher a mon sein toute la soirée elle a passe sa premiere journée de vie a pleurer..

le lendemain meme chose donc moi et mon chum on leur demande d avoir un biberon qu on allait lui donner un biberon.. la reponses fut NON mais on peut vous donnez un supplément on accepte.. SURPRISE ce supplément n est jamais jamais venu...

a la place plusieurs infirmiere venait me voir pour me monttrer comment allaiter.. tous était consciente que le colustrom ne venait pas et me disait ben laisse la accrocher ca va finir par sortir.. effectivement aux bout de 3h il finissait par sortir.. mais laissez moi vous dire que j avais les mamelon en feu!!!

finalement jeudi soir. ( j ai accouché un mercredi )
il est 4h du matin je n ai pas dormie encore depuis le mardi car ma fille a pas arreter de pleurer de faim.....

on se tanne.. mon chum va fumer une cigarette et acheter un café pendant ce temps je pleure et j implore l infirmiere de me donner un supplément pour ma fille.. j ai besoin de dormir et elle a besoin de manger... l infirmiere me dit ok je m en vients avec le supplément..

15 minutes plus tard... une vielle infirmiere arrive en me disant les bienfaits de l alaitement.. que donner un biberon serait un signe que je ne veux pas le meilleur pour mon enfants.. que toute bonne maman se doit d allaité au moins pendant 1 ans...... etc.. etc.. rappellez vous qu il est 4h du matin et que ca fait minunum 48 h que je n ai pas dormie alors je me laisse avoir avec cette théorie et je pleure car je me sens vraiment une mauvaise mere de pas pouvoir avoir ce dont ma fille a besoin

entre temps mon chum arrive je pleure j explique la situation a mon chum... il est tres en colere et s en va parler aux infirmiere.. celles ci n ont pas le temps de lui parler pour 50 milles raison

il revient on se couche car bébé dort enfin....
le lendemain matin le doc arrive
et m annonce qu on ne peut quitter car mon bébé a trop perdu de poid..

J éclate.. je pleure je suis épuiser je suis persuader que je suis entrain de tuer mon bébé

Mon chum se fache littéralement ( je croyais qu on se ferait sortir) il explique la situation au doc et ne mache pas ses mots en traitant toute les infirmiere d incompétence de pro allaitement de toute ce que tu voudra ( je suis pas fiere de lui mais c étais trop )

moi je pleure et j implore le doc de nous autorisé a avoir du lait.. Mon chum se fache et part acheter un biberon et du lait..

le doc avertie les infirmiere de nous donnez ce dont on veut que le bébé a trop maigris que ce n est pas normale

donc elle arrive finalement avec le supplément entre temps mon chum arrive ..

les infirmiere nous indique que je dois allaiter et qu ensuite ils donneont du supplément au bébé.. mon chum refuse ( une chance qu il était la car moi je n avais plus de force)
exige a ce qu on donne le supplément aux bébé en premier et qu apres j allaiterait.. elle refuse et repart.. mon chum va chercher le doc qui était avec une autre patiente et lui explique la situation..

elle revient avec le supplément l administre aux bébé
ma fille boit 5cc ( j espere que je ne me trompe pas dans le terme) se calme et dort paisiblement..

3h apres elle se reveille pour manger le doc reveins je l allaite pendant 2h.. et ensuite nous lui donnons le supplément .. elle a pris 4cc.........

juste pour vous dire comment j avais de lait....!!!!!!!

et depuis qu on lui donnait du supplément AUCUNE infirmiere n est venu nous voir....
la seule occassion qu ils sont venu c est pour nous dire qu on devait quitter car il y avais trop de monde.. il était 18h pm

Mon doc avait signer mon congé pour 20h pm apres peser du bébé ...

je l ai jamais fait peser car nous avons du quitter a 18h.. remarquez qu on aurai pu rester mais nous étions trop faché

rendu a la maison je continue d allaité ma fille car toutes leurs paroles me trotte dans la tete ..

je l ai allaité pendant 1 mois..
ca été le pire mois de ma vie.. je l avais en permanence accrocher sur mes seins elle buvait aux 2h et restait 1h30 accrocher apres moi ( j avais 30 minutes de répis avant qu elle recommence a réclamer le sein) j avais du lait seulement dnas un sein..

bien sur dans toute s les clinique d allaitement ou je suis allé c étais IMPOSSIBLE que j ai du lait juste d un sein.. et pourtant.!!!!!!!
a la fin je pleurais des que ma fille démontrait des signes de faim je me mettais a pleurer je l allaitais par dégout je me sentais inutile et pas bonne de plus j avais l impression de ne plus posseder mon corps je fessais seulement allaité je dormais plus..

Un jour je me suis tannée... j ai donner un biberon a ma fille.. OUFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF
c est a ce meme biberon la que j ai recu le premier sourrire de ma fille !!! il était peu etre pas conscient mais pour moi c était un signe..
fini l allaitement

depuis ce jour ma tite puce se porte tres bien les boires sont un parfait bonheur.. et mon chum se sent plus pere depuis qu il peut participer aux boires


Je tiens a félicité toutes les femmes qui ont réussis a allaité car c est un vrai don de soi que moi je n ai pas pu donner sauf que dans mon cas

mieux vaut un biberon donner dans la joie qu un sein donner avec découragement !!!

voila mon histoire.......

si jamais j ai un autre enfants.. je vais pas me laisser avoir si je peux allaité le colostrom tant mieux mais si mon enfants semble en manquer je ne me generais pas.. tant pis pour les infirmiere qui me soutiendront pas.......

encore une fois.. voila mon histoire ......

revenir en haut

Arika

Inscrit le :
12 nov. 2007

Posté le: 22 janvier 2008 06:03:24 EST  
Non, mais.
Quelle incompétence de la part des infirmières!! Bébé affamé pendant 2 jours avant de supplémenter!! Si ça a du bon sens! On se sent tellement vulnérable quand on a notre premier enfant, elles devraient savoir ça et respecter nos limites au lieu de s'acharner. Ça a pas de bon sens. Je suis révoltée. Appelons JE, TQS, La GRC!!! Twisted Evil

revenir en haut

lulupicotee

Inscrit le :
10 sept. 2007

Posté le: 22 janvier 2008 08:56:27 EST  
Je me reconnais tellement en vous lisant. C'est bien de voir qu'on est pas tout seule dans cette situation. Ce ne serait pas fou de partir un forum d'entraide pour les mamans qui doivent faire le deuil de leur allaitement, un peu de soutien ca aide a passer a travers. Pour ce qui est des reportages, j'ai déja entendu louis morissette a la radio parler de cette situation pour Véronique Cloutier... Eh oui, meme elle n'A pas été capable... je ne sais pas si elle serait partante pour témoigner...

Je vais aussi envoyer une photo pour le mieux vivre:

http://saschajulieetsebastien.spaces.live.com/photos

En tout cas, voici mon histoire.

J'ai eu ma plus vielle en aout 2005. Accouchement provoqué mais qui s'est super bien passé. Comme toutes les mamans renseignées qui veulent allaiter, je l'ai mise au sein dans l'heure qui a suivie. Dieu qu'elle ne savait pas comment faire... premiere claque au visage... je m'étais fait dire que mon bb irait chercher mon sein... elle roulait la langue autour de mon mamelon mais elle n'arrivait pas a s'y accrocher. Pour moi aussi, j'ai eu droit aux infirmières qui me tripottent, j'ai essayer le cup, la seringue rien ne fonctionnait. Elle a perdu du poids mais on est quand meme sorti. Quand l'infirmière du CLSC (j'ai eu la chance d'en avoir une perle!!) j'étais découragée. Elle avait encore perdu du poids. L'infirmière m'a offert son aide. On a tout essayé, meme la teterelle qui a sembler bien fonctionner.
Ma fille pleurait tout le temps... elle avait faim. Elle demandait le sein aux 2 heures et y restait pendant 1h30. Mon moral était a la baisse. J'allais au CLSC aux 5 jours. Finalement, apres 3 semaines, une nuit mon chum a décidé que c'était fini. On a parlé et il m'a dit qu'il n'aimait pas dutout me voir comme ca... On a alors commencé a lui donner de la préparation. Quand je suis retourné au CLSC j'étais gené de dire que je donnais maintenant le biberon... L'infirmière a été super compréhensive... mais les autres gens me disaient que je n'avait pas assez essayé.... Quest ce que t'en sait... t'es pas dans mon soutien gorge...

En novembre dernier j'ai eu ma deuxieme fille. Encore une fois, je voulais allaiter mais mon chum etait pret a affronter les infirmieres si ca ne fonctionnait pas. En septembre je suis retourné voir l'infirmière pour quelle me donne des conseil pour l'allaitement. Apres 4h de discussions, on estvenu a la conclusion qu'il y avait plusieurs facteurs qui ont fait que mon allaitement n'Avait pas fonctionné...
1. la mort de ma mere 2 mois avant la naissance de ma fille peut avoir coupé ma production...
2. le stress
3. Ma fille n'est vraiment une bonne teteuse... meme aujourd'hui avec un verre... elle a toujours la langue dans le chemin!!!!!!!!!!!!

Finalement lors de mon 2e accouchement, aussitot sorti, ma fille a cherché mon sein!!!!! Eh oui ca se peut mais c'est pas tous les bébé qui le font. Elle avait une bonne prise mais trop de succion. J'ai fait des ampoules sur les seins... de plus, j'ai eu un gros bb alors elle avait tres faim et moi j'avais pas eu ma montée. La premiere nuit, l'infirmière m'a proposé un supplément au cup pcq elle se mangeait les mains... J'avais apporté de la formule et un biberon pour ne pas avoir a me justifier aux infirmiere. j'avais aussi une glaciere pour mettre le lait dedans... disons que l'infirmiere etait impressionné... cette fois ci pas question de me rendre malade... je voulais que mes premiers jours avec mes filles soient beaux et non remplis de pleurs...
COnclusions, elle est gourmande et moi j'ai pas beaucoup de lait... Finalement apres 2 jours d'allaitement mixte, je trouvais ca long (1h au sein, 45 minutes et 5 onces au biberons) on a décidé de lui donner juste de la préparation. Je ne voulais pas négliger ma plus vieille pour allaiter pendant 2 heures aux 3 heures... Elle a maintenant 2 mois 1/2 et bois 6-7 onces aux 3 heures le jours... et comme vous le voyez sur la photo, toute la famille participe!!!!!!!!


Ouf c'est long mais ca fait du bien!!!!!!!!!!!!!!!!!

revenir en haut

simonette

Inscrit le :
31 déc. 1969

Posté le: 22 janvier 2008 10:42:24 EST  
Bonjour,
Je n'ai pas l'habitude d'écrire sur des forums mais le sujet me touche tellement que je me suis inscrite juste pour pouvoir répondre! J'aurais tellement aimé lire ces témoignages après la naissance de ma fille, je me sentais tellement seule. Dans mon cas, l'allaitement a failli me coûter ma santé physique et mentale.

Enceinte, il n'y avait pas l'ombre d'un doute que j'allais allaiter. Toutes mes amies (ou presque) l'avaient fait et je ne voyais aucune raison pour ne pas le faire. Je n'avais d'ailleurs acheter aucun biberon car je croyais attendre un bon 6 semaines...
J'ai eu un accouchement difficile qui s'est terminé par une césarienne. J'ai allaité ma fille dans l'heure qui a suivi sa naissance et je crois que allait bien. C'Est une fois revenue à la maison que les choses se sont compliquées. J'étais claquée, je ne pouvais pas me lever toute seule et j'avais donné naissance à une vraie petite gloutonne qui buvait 10 à 12 fois par jour. (L'infirmière du CLSC qui est venue faire sa visite post-partum a eu me dire que c'était normal et que les bébés boivent entre 8 et 12 fois par jour au début, laissez-moi vous dire qu'il y a une méchante différence entre 8 et 12!)

Au surplus, je pleurais 20h sur 24h. Bref, malgré la présence de mon chum et de ma mère à mes côtés, rien n'allait. L'allaitment fonctionnait mais je n'aimais pas ça. Bien sûr, le fait de penser que je n'aimais pas ça n'arrangeait rien car je me sentais coupable. En plus, ma fille a commencé à avoir des coliques et plusieurs femmes de mon entourage me disaient que c'était parce que j'avais mangé quelque chose qui lui donnait mal au ventre. Non seulement je l'allaitait tout le temps mais en plus je lui donnais mal au ventre!

Après avoir transgressé une première règle de l'allaitement en lui donnant une suce à une semaine, je me suis résignée à lui donner un biberon à deux semaines. J'ai trouvé ça très difficile mais ma fille la bu sans problème et est aussi revenue au sein sans problème ensuite. Je me sentais tellement mieux quand elle buvait au biberon! Pour la première fois, j'avais du plaisir à prendre soin de ma fille et j'avais le temps de faire autre chose que je la nourrir! Même si ma fille semblait aimé l'allaitement mixte, j'ai décidé d'arrêter d'allaiter après 2 mois. J'ai fait une réaction envers la dictature de l'allaitement pour prouver que ma fille pouvait être en parfaire santé avec du lait en formule! Et ça fonctionne! À 9 mois, ma fille est resplendissante.

En terminant, je trouve déplorable la pression qui est faite pour que nous allaitions et le manque d'informtation disponible sur les types de lait et de biberons pour les parents qui décident, en toute connaissance de cause, de ne pas allaiter leurs enfants. Je pense sérieusement qu'il est temps de faire pression sur les établissements de soin de santé afin que la situation change.

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
20 avr. 2007

Posté le: 22 janvier 2008 21:14:56 EST  
Alycia...

Ça pas de maudit bon sens! J'en reviens pas...!

Moi, j'ai écris sur ce post aussi alors je vais me répéter un peu...

Comme toi, j'ai eu la visite de plein d'infirmières (ce qui est un peu normal puisque j'ai été presque 5 jours là.. Césarienne d'urgence après 23 heures de travail..)
J'avais de la misère, mon fils faisait la petite bouche sur mon mamelon et ça faisait mal... Les infirmières voulaient toutes voir ma mise au sein, me pressait les seins pour sortir le colostrum, etc. J'étais tannée, tellement qu'un moment donné, j'ai laissé mon fils mal prendre mon sein et je suis restée tout sourire tandis que les orteils me crispaient juste pour avoir la paix et parce que je voulais tellement que ça marche...

Le lendemain de sa naissance, il pleurait beaucoup et je le mettais souvent au sein mais je ne savais pas que le colostrum, c'est apparament juste une cuillère à thé... Il avait faim! J'avais pas encore de lait. C'est une infirmière qui m'a dit: "Bon là, faudrait lui donner du complément". J'étais tout à fait d'accord et je me sentais même coupable qu'il ait eu faim... Mon chum a donné le premier biberon. J'ai quand même continué à lui donner le sein souvent mais si c'était pas suffisant, je donnait de l'Enfamil. Les infirmières m'ont félicité de mon "ouverture".. car elles disaient que nous sommes dans une société si pro-allaitement qu'elles doivent prendre des gants blancs pour dire aux mères qu'il n y a pas assez de lait et que la croissance de leur bébé les a devancés.. Et souvent les mères veulent rien savoir du complément, comme si c'était poison. Et les bébés alors se retrouvent sur le soluté.. car trop affamés... Imaginez!!! Je trouve ça fou. J'ai dit moi mon fils n'aura pas faim, certain!

Et en revenant à la maison, j'ai eu ma montée de lait et j'ai pu allaiter. Je me compte chanceuse mais si j'avais eu l'expérience d'Alycia, je me serais certe découragée et je ne suis pas sûre que j'aurais réussi l'allaitement. C'est déplorable comme attitude.

Annie

revenir en haut

alicya

Inscrit le :
24 oct. 2007

Posté le: 22 janvier 2008 21:36:50 EST  
Oui j ai penser porter plainte mais je me suis dit que ca donnerai rien puisque l allaitement est tellement mielleur que tout que je passerai pour une nounoune....

pendant que j étais a l hopital je me sentais comme si j étais dans une secte.. affamer ( c est pas bon la bas) épuiser aucune ressource j avais pas le choix je DEVAIS allaiter coute que coute..

si ca avait pas été de mon chum je sais pas ce que j aurai fait.. il était tellement faché de pas avoir été la quand l infirmiere était venu me voir a 4h du matin pour me dire que voyons donc c est impossible que je songe meme a arreter d allaité ..

j avais beau leur répété .. Je veux pas arreter je veux simplement m assurer qu elle a assez manger cest pas compliquer..

j en ai parler souvent avec mon chum par apres et lui il m a dit que son plus gros regret était de pas avoir été chercher le biberon et le lait avant ...

quand je pense qu on c est... fait mettre a la porte .... lorsqu on a décider de lui donner du supplément... entk..

lorsque je suis allé a la rencontre de 2 mois pour mon bébé avec son docteur de famille je lui ai dit que j avias arreter d allaité et je lui ai dit ca comme ca..

vous me croirais pas comme personne me croit d ailleurs mais pour moi et pour ma fille l allaitement était imcompatible.. j avais pas assez de lait et ma fille avait trop faim .. ja vais juste du lait dans un sein.. meme au tire lait rien sortais j ai tout essaier pour stimuler le sein mais rien marchais de ce sein la..

et il m a repondu ceci....

Tu as parfaitement raison ... l allaitement est contrairement a tout ce que le monde pense pas fait pour tout le monde et OUI il y a beaucoup plus de femmes qui sont pas capable d allaité...

J étais.. Abasourdie.. La premiere pesonne ( en deohors de ma famille) qui me dit que j ai bien fait d arreter !!!que oui c est possible que moi ca marchait pas..

il m a d ailleurs dit que dans les patientes qu il a avec des nouveaux bébés que certaine avait eu une dépression post partum.. et quand il posait des questions aux maman pour connaitre le degres de la dépression il leur demandais.. est ce que l allaitement se passe bien
et dans plusieurs des cas il leur a conseillé d arreter ( celle dont l allaitement ne marchait pas )
et suite a cette arret les mamans allait beaucoup mieux..

Je ne veux pas dénigrer l allaitement car je suis conciente que c est une meilleure chose pour le bébé sauf que !! je crois que le biberon est aussi bon le lien qu on cree avec l enfants est aussi bon également et de plus le biberon nous permet a nous les mamans de se reposer un peu ..

non mais ils nous prenne pour des wonder women eux ??
avoir un accouchement avec 24h de douleur porter pendant 9 mois un suplus de poids et apres ca se lever aux heures pour nourrir nos tit prout !!!!
moi je suis pas une wonder woman car j étais épuiser

je leve mon chapeau a toutes ces mamans qui ont réussis leur allaitement pour vrai je trouve qu elles ont beaucoup de mérite .. meme celle pour qui l allaitement a bien été


mais moi c est sur que j allaite pas aux prochain.. je lui donne le colostrum SI J En ai je ferais l allaitement mixte aux début mais je vais retournée aux biberons...

ce qui me revolte le plus c est qu il prenne pour aquis qu on va allaité...... c est qui nous oblige et nous fond sentir coupable d allaité..

je trouve l idée de reportage tres intéressant et je trouve dommage qu aucun media repond a ca car je me rends compte que ca a affecter plusieurs personnes

et moi je trouve plate que le premiers mois de vie de ma fille je l ai passe dans la mauvaise humeur je n ai pas pu profiter aux maximum de ses premieres semaines


ca fait 4 mois que j ai accoucher et je l ai encore sur le coeur.....
j aurai aimé tomber sur une infirmiere comphéensible....

On a le droit de signer des refus de traitement... est ce qu on a le droit de signer des refus d harcelement ??

revenir en haut

toupine

Inscrit le :
27 juil. 2006

Posté le: 23 janvier 2008 10:45:23 EST  
Bonjour les filles!


Très bonne idée ce post!! C'est certain qu'il y en a plein des gens comme nous, qui n'ont pu ou n'ont voulu (oh scélérates!!!) allaiter au sein! Il faut que cesse la diabolisation du bib!!! Lueur d'espoir: j'ai remarqué qu'à mon 2e bébé, le personnel de l'hôpital (pédiatre compris) était beaucoup plus ouvert ainsi que l'infirmère du CLSC, qui elle, trouvait absurde que le Mieux-vivre ne dise plus rien sur le sujet (d'ailleurs, il y a eu un reportage à TQS sur cela mais c'est pas mauvais de leur en suggérer d'en faire un autre!)) et s'est même fait un devoir de m'amener de l'info!!!


P.S: Saviez-vous que le porte-parole du Défi allaitement 2007 était...Paul Piché!!! Come on!!!

revenir en haut

Juju2007

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 23 janvier 2008 13:44:21 EST  
P.S: Saviez-vous que le porte-parole du Défi allaitement 2007 était...Paul Piché!!! Come on!!!

Laughing Moi aussi ça m'a bien fait rire...j'aimerais bien savoir comment a été son allaitement Laughing

revenir en haut

Se connecter pour répondre