Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

la culpabilité apres plusieur année

Auteur Message

mimi-bobo

Inscrit le :
30 janv. 2009

Posté le: 30 janvier 2009 20:28:14 EST  
Bonjour,

Sa fait maintenant 13ans peut être un peut plus(j'ai quelque blockage emotif de ces année la) que je me sent coupable de quelque chose qui ne devrait pas être ma faute

mon pêre a rencontré un jeune garçon de 15ans il y a 17ans. et il l'a violé. par après ce jeune homme la en vieillissant est devenu pédophile(ou c'était déja la) tk quand ce jeune homme a eu 18ans mon père la acceuilli chez lui (a ce moment j'habitais la et j'avais dans les environs de 7ans)(oui oui pas brilland de la part de mon père) entk ce jeune homme la m'en a fait voir de toute les couleur.. puisque c'est LUI qui me GARDAIT quand mon père travaillais les FDS ou les soir après l'école.. (je vous vois QUOIIIII?????. )il a essayé de me noyer dans la piscine(je l'ai dit a mon père et il lui a juste donné de la marde..)entk ce qui devait arrivé arriva.. ce jeune homme la a plusieur reprise ma fait des attouchements.. mais la ou je me sent coupable c'est que moi j'aimais sa et je voulais.. (ouin pas fort) encore aujourd'hui je trouve sa degeulasse et je me sent coupable d'avoir fait sa.. j'y pense quand même souvent pas a tout les jours.. je l'ai jamais dit a personne en me disant que je l'avais VOULU..

j'èspere que d'en avoir parlé même sur un forum va m'aider a me libérer..
merci de m'avoir lu.

Marie 

revenir en haut

Liliemma

Inscrit le :
30 oct. 2006

Posté le: 31 janvier 2009 19:49:16 EST  
Je ne sais vraiment pas quoi te répondre, mais je vous trouve courageuses les filles de venir raconter des histoires aussi personnelles et impliquants tants de sentiments malheureux sur un forum. Facile a dire pour moi qui n'est pas passée par la, mais je crois que d'en parler ''pour vrai'', face a face avec une amie, un parent, un psy serait peut-etre plus libérateur. Écire ses émotions c'est bien, mais les dire verbalement, quitte a exploser en larme est selon moi bien plus libérateur.

MC 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
05 févr. 2006

Posté le: 31 janvier 2009 19:24:20 EST  
may66 a raison !
Ce que tu as ressenti et ce que lui t'a fait, ce sont deux choses différentes.
Bon courage ! Tu fais bien d'en parler !  

revenir en haut

may66

Inscrit le :
02 nov. 2008

Posté le: 31 janvier 2009 11:52:00 EST  
Écoute le corps humain est fait pour aimer les caresses c'est une question de survi... le corps peut jouir sans que la tête soi d'accord !!! Souvent les agresseurs prennent ca pour du consentement et s'en servent pour continuer et justifier leurs attaques.. Ce sont eux qui sont malades dans leur tête..,, Tu n'a pas a te sentir coupable car la jouissance une pulsion animal  

revenir en haut

minounic

Inscrit le :
15 juil. 2008

Posté le: 31 janvier 2009 09:45:15 EST  
Je vais dire comme tous ont dit: la culpabilité est normal et il est possible que tu ai aimé cela...pour diverses raisons. Ne te sens pas coupable et ne crois pas que tu va pouvoir fermer la boucle à moins d'en parler ouvertement et de vraiment ''dealer'' avec tes émotions...

Je n'ai jamais été abusé sexuellement mais g été victime d'attouchements à l'école et j'ai été battu par mon père..
J'ai un cousin qui a été abusé sexuellement vers 4-5-6 ans par un homme qui abusait de sa propre fille également Confused

Bien, lui, n'a pas si bien géré cela comme toi ma belle et il s'est suicidé à 16 ans..Tragique, je sais...Mais je peux dire qu'il n'est pas devenu ni ne serait devenu abuseur...J'en suis convaincu! Alors je dirais que violé devient violeur n'est pas systématique...

MAIS! Il a eu une passe pyromane..souvent associé aux victimes d'abus sexuels... 

revenir en haut

djenneba

Inscrit le :
23 janv. 2008

Posté le: 31 janvier 2009 08:07:22 EST  
Je suis passée par là et je sais qu'il faut que je me botte le derrière pour aller voir quelqu'un parceque avant ça n'impliquait que moi mais maintenant ça implique ma fille dans le sens où je ne veux pas qu'elle aille dans une garderie où il y a présence d'homme du genre le conjoint ou fils âgés de l'éducatrice . Et à ma grande honte une fois elle était dans le bain avec son papa , elle pleurait et je suis allée voir avec dans l'idée qu'il se passait quelque chose . Pensée horrible et pourtant j'ai une totale confiance envers son super papa . Donc je pense que cela ne se réglera pas seule , il faut souvent le premier courage de prendre le téléphone et prendre un rv et aussi le courage de dire non ça ne clique pas avec cette personne là et donc d'aller voir ailleurs . courage . Wink  

revenir en haut

Sophi

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 31 janvier 2009 07:48:32 EST  
jpensais justement la meme chose lol.

as-tu msn toi? ou quelque chose de meme...

excuse moi mimi-bobo...

Nous sommes la pour te lire ma belle xx

 

revenir en haut

Somine

Inscrit le :
19 juil. 2006

Posté le: 31 janvier 2009 07:46:41 EST  
kathoo!!!! on a le même horaire de forumage!! 

revenir en haut

Sophi

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 31 janvier 2009 07:43:30 EST  
Marie,
Je vais te conseiller ce que j'ai conseillé a une amie sur le site.
Si tu penses avoir de la misère a t'exprimer devant le psy( ou tout autre aide)
Bien continue a nous écrire et lors de ta rencontre chez le psy tu auras juste a imprimer ton post et le faire lire.
Ça serait important ma chouette que tu consultes un professionel pour pouvoir justement faire le ménage dans tes émotions...culpabilité et autres.

Je te suggère de continuer de nous écrire si le coeur t'en dis...
Amicalement,
Kathoo
 

revenir en haut

Somine

Inscrit le :
19 juil. 2006

Posté le: 31 janvier 2009 07:40:49 EST  
Marie, les groupes dont je t'ai parlé offrent leur services gratuitement , donc pas besoin de payer. En plus, tu peux leur parler au téléphone aussi dans un premier temps.

Pour ce qui est de «violé devient violeur», cela s'applique aux hommes, et encore ce n'est pas tous les hommes qui ont vécu de l'abus qui deviennent abuseurs. Dans les cas des femmes, les conséquences à long terme peuvent varier:

Les conséquences que nous vivons suite à une agression à caractère
sexuel peuvent être influencées par différents éléments, par exemple:
- la fréquence et la durée des agressions
- le lien unissant l'agresseur et la victime
- le type de geste et de parole lors de l'agression
- le degré de violence lors de l'agression
- réactions négatives de l'entourage devant le dévoilement de l'agression

Bien que chaque femme réagisse à sa façon, les études indiquent que
toutes les victimes ont en commun différents problèmes. Le passage du
temps n'allège pas les conséquences. Plusieurs années plus tard les
conséquences de l'agression peuvent resurgir suite à un événement
déclencheur: mariage, grossesse, décès, etc.

Nous pouvons établir deux catégories de conséquences: les effets
initiaux et à long terme. Voici une liste pouvant vous aider à les
présenter:

Effets initiaux :

Désordre émotionnel : - peur - colère - hostilité - détresse - angoisse
Problèmes de santé physique : - MTS - blessures physiques
Symptômes physiques : - problème de sommeil - problème alimentaire - différents maux physiques (ventre, tête,...) - Grossesse - Difficultés sexuelles - Difficultés dans les rapports sociaux

Effets à long terme:

Comportement autodestructeur : - tentative de suicide - désirs d'autodestruction - comportements suicidaires - désirs d'automutilation - automutilation - consommation abusive d'alcool et de drogue
Anxiété : - crise d'anxiété - cauchemars - troubles du sommeil - flash-back
Troubles alimentaires : - anorexie - boulimie
Dissociation : - perte dans l'espace - être en dehors de son corps - sentiments d'irréalité
Faible estime de soi : - isolement - image négative de soi
Problèmes interpersonnels : - conflits avec les autres - difficultés de relation (particulièrement avec les hommes) - difficultés de faire confiance
Problèmes sexuels : - angoisse face à la sexualité - diminution de l'appétit sexuel - désir compulsif d'activités sexuelles - Sentiments de honte et de culpabilité - Dépression

Les conséquences sont des réactions «normales» suite à des agressions
à caractère sexuel. Les victimes ne sont pas folles de ressentir ces
émotions ou de faire le constat qu'il y a des choses qui ne vont pas dans
leur vie. Les conséquences rappellent que l'agression sexuelle est un
événement traumatisant.
 

revenir en haut

miah28

Inscrit le :
28 nov. 2008

Posté le: 30 janvier 2009 22:29:14 EST  
tu n'as juste a lui conter exactement la meme chose que tu as fait a nous... moi je suis certaine qu'il/elle pourrait t'aider a justement savoir comment tu te sent au juste et si il y a des repercussion sur ta vie adulte justement...

et pour la phrase violer devient violeur je n'y crois pas du tout!! en tout cas mon amie n'a jamais rien violer de sa vie et elle a 3 enfants! 

revenir en haut

mimi-bobo

Inscrit le :
30 janv. 2009

Posté le: 30 janvier 2009 22:23:01 EST  
Kathoo, j'en ai jamais parlé a personne et a aucun de mes chum

Miah28, en fait je réussi quand même bien a vivre avec sa.. je sais pas si ma libido a bcp a avoir avec sa mais dison que sa jamais été fou.. en fait j'ai peur de devenir comme eux un jour.. Mad Confused on ma tjrs dit Violer devien Violeur.. sa me fait capoter. Crying or Very sad

consulté^sa serait une idée mais je sais jamais quoi dire.. je sais pas comment je me sent.. coupable? mais quoi d'autre en fait j'ai plus l'impression que je vais payer un psy pour me faire dire ce que je sais deja.. je le sais que cest pas de ma faute.. mais je me sent coupable.. pis degeu un peu d'Avoir fait sa même si un enfants de 7ans peut pas vraiment être conscient de sa..

jre mon chum se pointe 

revenir en haut

miah28

Inscrit le :
28 nov. 2008

Posté le: 30 janvier 2009 22:11:22 EST  
tu n'es pas la seule a te sentir comme ca... j'ai deja eu une amie qui a vecu de l'inceste et elle m'a dit qu'elle aussi avait des sensations comme tu decris... tu n'es vraiment pas anormale! mais moi aussi je te suggere de consulter pour bien vivre avec, meme malgre tout ses annees.

bonne chance! 

revenir en haut

Sophi

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 30 janvier 2009 21:30:55 EST  
Mimi-Bobo
Sans jugements, nous sommes la pour te lire, si tu as besoin de te libèrer et d'en parler, ça fait toujours du bien d'écrire, ici c'est l'endroit ou le faire.
Ou même d'en parler?
As-tu déja consulter quelqu'un?
Kathoo 

revenir en haut

Somine

Inscrit le :
19 juil. 2006

Posté le: 30 janvier 2009 21:24:58 EST  
Marie,
Ressentir de la culpabilité et avoir le sentiment d'être responsable des abus sexuels dans l'enfance est quelque chose de très fréquent chez les femmes qui l'ont vécu. Tu n'es pas folle.. et très courage d'en parler! On se sens coupable de s'être fait «manipuler», d'avoir eu du plaisir sexuel (je sais que c'est un tabou mais ça arrive même dans les cas d'abus), on se sens sale, on sens qu'on a provoqué la situation d'abus, etc. C'est une des raisons pourquoi cela bousille autant le rapport avec ton corps et pourquoi la majorité ne veulent pas dénoncer la situation. En fait, il y a même une survivante d'inceste qui a écrit un livre sur le sujet mais je ne me rappelle pas le titre.

Les attouchements sont le résultat des besoins de celui qui t'a abusé, c'est lui qui a voulu cette situation. La preuve, si tu n'avais pas été en contact avec lui, aurais-tu eu l'initiative de faire des actes sexuels avec un homme adulte? Les enfants de 7 ans, n'ont pas ces besoins! Oui, ils ont une curiosité normale envers le corps humain, mais c'est tout. Ce que je veux dire c'est que ce soit par la force, par le fait de te donner de l'attention, de te parler de sexe, de te donner des cadeaux ou par la menace, il a réussi a te faire franchir une limite pour SON plaisir à lui. Si par après, tes sens et ton corps ont réagis aux attouchements, tu n'as pas à te sentir responsable ou coupable.

Si tu as le goût d'en parler anonymement à quelqu'un, je te laisse le numéro de téléphone d'un groupe communautaire qui peut t'écouter et t'aider à cheminer là-dedans. C'est complètement anonyme, gratuit et sans jugement.

Mouvement contre le viol et l'inceste
Courriel : mcvi@contreleviol.org
(514) 278-9383

Trêve pour Elles
Courriel : trevepourelles@videotron.ca
Site Web :
www.trevepourelles.org
(514) 251-0323

tu n'as pas dit si tu venais de Montréal ou pas, alors si tu viens d'une autre région, voici une liste de ressources similaires à travers la province:
http://www.rqcalacs.qc.ca/interne/membres.html#montreal

bonne chance dans ton cheminement!

Somine

  

revenir en haut

Se connecter pour répondre