Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Je vide le coeur... avec rosie en prime

Auteur Message

Anonyme

Inscrit le :
29 déc. 2009

Posté le: 15 janvier 2010 19:10:35 EST  
Bonjour,

Je vous avertis : le message n'est pas rayonnant et ne sent pas la rose et le muguet, dans la douce quiétude des champs. J'ai juste besoin de faire évacuer le trop plein.

:evil: Bon, d'entrée de jeu, annonçons les couleurs : semaine de cave, merci d'être finie!

J'ai commencé le tout sur une mauvaise nouvelle. Après plus d'une semaine de nausées, reflux gastriques et tout le bataclan de tiraillements de poitrine et de maux de ventre, tout le monde (et moi compris) pensent que je suis enceinte. Bien, maudit, rosie arrive en force... Pas de bébé et les crampes massives en prime. Pendant tout ce temps-là, mon corps s'est tapé l'un des plus gros SPM à vie! On se reprend la prochaine fois, mais ça écoeure sur le coup.

Dans la foulée, semaine de fou au boulot avec un "rush" terrible de choses que je déteste viscéralement, mais qui doivent être faites en urgence. J'arrive au travail, disons, plus qu'à reculons. Je voudrais m'inventer un clône pour qu'il rentre à ma place.

Je me pointe, en me tenant le ventre à deux mains et là, le pot aux roses tombe! Ça fait 4 mois que je négocie pour régler un problème majeur à mon boulot. J'avais réussi à trouver une solution qui accommodait tout le monde. Par contre, le chef d'une équipe devait accepter de faire faire un compromis et de commencer quelques activités une heure plus tard qu'à l'horaire habituel. Il n'a pas voulu se plier à l'exercice. Résultat : il a été invité à travailler ailleurs avec son équipe. Tout le monde s'est mis à respirer, pensant que le problème était réglé... Comme j'avais dû m'affirmer et résister devant le courant, j'ai eu moult remerciements d'avoir réussi à mater l'adversaire. C'est fini??? Oh, que non!!! Le chef d'équipe a perdu une manche, mais pas la guerre! En bon capricieux, il a gardé fond d'enfant gâté où tout lui est dû. Il est venu "squatter" le bureau du directeur général à tous les jours pendant les vacances des Fêtes. Je me demande même s'il n'est pas venu écoeurer le directeur général dans sa famille à Noël. Résultat : l'escogriffe est de retour en force dans l'organisation.

Et là, dans les corridors, vous avez la litanie des visages à deux faces qui n'ont pas voulu se tenir debout au moment où il en était temps. Ces "pas de colonne avoisinant les vers de terre" arrivent ensuite pour se plaindre dans mon bureau pour que JE fasse quelque chose. Bien, je les ai revirés aussi sec! Je me tiens le ventre à deux mains, j'encaisse la déception de ne pas être enceinte, je suis embourbée de travail et il faudrait que je sois PSY et négociatrice en prime! De la colle! Arrangez-vous!

Il s'ensuit une série de cossins frustrants... où on a l'impression que des couches sales vous tombent tour à tour sur la tête. Puis là, le clou du spectacle. Je croise un ancien collègue qui me salue et me dit : "Dis donc, t'as pas encore d'enfants? T'attends quoi?"

Ben, de tomber enceinte, pauvre con!

Bien là, la semaine est finie et je lui dis : "Merde"! À GO, on se verse un porto! 

revenir en haut

Babsi

Inscrit le :
24 sept. 2007

Posté le: 15 janvier 2010 21:01:15 EST  
Florilège...

Je suis désolée pour les faux-espoirs et ces maux de ventre inexpliqués. Je te souhaite que la grossesse tant souhaitée arrive bientôt dans ta vie...

Pour le boulot...quel est ton poste exactement dans l'entreprise?

J'ai un certificat en Communication organisationnelle. La gestion de conflits dans les organisations, j'ai beaucoup lu...si jamais je peux te donner quelques conseils théoriques Wink  

revenir en haut

Lilousi

Inscrit le :
27 mars 2009

Posté le: 15 janvier 2010 22:22:27 EST  
Florilège, je suis vraiment désolée pour cette semaie de merde pour toi!

Cependant, à lire ta description de symptômes et avec tes maux de ventre atroces, je me demande, se pourrait-il que tu aies fait une fausse-couche hâtive?

 

revenir en haut

Copine83

Inscrit le :
11 mars 2009

Localisation :
Québec Maman d'Elizabeth née le 13 mai 2009

Posté le: 15 janvier 2010 22:45:12 EST  
Lilousi a écrit
Florilège, je suis vraiment désolée pour cette semaie de merde pour toi!

Cependant, à lire ta description de symptômes et avec tes maux de ventre atroces, je me demande, se pourrait-il que tu aies fait une fausse-couche hâtive?

 


c'est ce que je pense aussi! 1 grosesse sur 4 ( la plupart du temps la femme s'en rend meme pas compte) se termine en ``avortment naturel`` c'est un fétus non viable qui est donc expusler par le corps.

Bonne chance pour le mois prochain 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
10 avr. 2006

Posté le: 16 janvier 2010 00:36:01 EST  
J'adore ton écriture, le tons ''pince sans rire'' m'as fais bien rigoler.
Mais par dessus tout, j'admire ton courage et ta force intérieur, de pouvoir garder ton humour malgré ta situation infernale, c'est remarquable! Cela exprime une grandeur d'âme exceptionnelle.

Bonne chance pour la semaine prochaine!
Et bonne chance pour ton ti-poux xx 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
29 déc. 2009

Posté le: 16 janvier 2010 02:56:38 EST  
Les filles, sincèrement, merci... Vous faites du bien à lire.

Pour les crampes, c'est un classique. Tout est normal. Il ne faut pas s'en faire. Rien à voir avec une fausse couche, croyez-moi! Une à deux fois par année, rosie sort l'artillerie lourde! La totale avec, parfois, une réaction vagale en prime! On se tord de douleur, puis le nerf vagal se dit : "J'en ai marre!". Il active son attirail de protection et vous tombez dans les pommes... Chic et spectaculaire! Du coup, vous êtes sommée par l'entourage de retourner consulter... Vous, vous savez que ça donne quedalle, mais, bonne pâte, vous y allez pareil.

Les médecins vous regardent, une fois de plus, la mine déconfite et vous disent : "Bien, la bonne nouvelle, c'est qu'il n'y a rien... La mauvaise, c'est que vous faites partie des 5% de femmes qui ont les symptômes de dysménorrhée sévères les plus forts...". Non mais, mine de rien, on sort ravie de l'examen. Vous avez un mot qui fera de vous la reine du Scrabble et, en prime, vous vous tapez sur les cuisses! À GO, on se verse un mimosa et on entonne en choeur : "Je vous l'avais bien dit, incrédules, que ça ne donnerait rien! Na na na... na na... na na na!". Je ressors de là toujours avec le même diagnostic, les mêmes commentaires et les mêmes stratégies pour le contrôle de la douleur. Mon corps est un caustique en matière de pharmacologie! Ce qui ne fonctionne pas pour contrôler la douleur, il l'assimile bien. Ce qui fonctionne vachement bien, il se dit : "D'la marde, je ne me ferai pas mater!" Puis, il se tape des allergies, de l'urticaire et tout ce qui rend la vie d'une femme si magnifique...

Pour le boulot, je vais rester un peu vague, car on n'est pas beaucoup de femmes au Québec à faire ce que je fais. Disons que je suis un croisement savant entre un gestionnaire, un chercheur et un bouche-trou polyvalent! En SPM, je deviens une arme militaire! Laughing Bien non, je me contrôle!

En fait, si je n'avais pas été tellement dans le jus au boulot, j'aurais pris mon plus bel air absent et je me serais prélassée sur mon fauteuil, avec une doudou, à regarder mes fenêtre givrer par le froid...

Là, vous l'aurez deviné, je fais de l'insomnie... C'est pas grave! Je dormirai demain, je n'ai pas d'enfant! :0))))))

Bye! Merci d'avoir écrit. Je vais vraiment mieux. 

revenir en haut

Elfie

Inscrit le :
28 déc. 2008

Posté le: 16 janvier 2010 07:45:19 EST  
Bonjour Florilège!

Je voulais seulement te dire que je compatis pour le choc vagal... j'en suis une abonnée aussi! Et il faut toujours que ça arrive en public, n'est-ce pas? La dernière fois, je me suis retrouvée en dessous d'une table au resto, parce que je m'étais cognée le genou... Embarassed
Vive la fin de semaine!
Elfie xx 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
29 déc. 2009

Posté le: 16 janvier 2010 09:26:05 EST  
Bonjour, Elfie!

Heureusement, dans mon cas, ce n'est jamais arrivé au boulot. À l'école, oui. À la maison, c'est plus fréquent... Dans le réseau de la santé (cliniques, dentistes, hôpitaux), c'est un abonnement qui commence à passer date. En acceptant le choc vagal et en en riant, mine de rien, ça calme l'envie d'en faire... des fois. On garde un petit fond sensible.

Bon, la piqûre, c'est un classique. L'autre jour, en attendant de voir mon médecin de famille, j'étais dans la salle d'attente. Dans le bureau à côté, une femme et son bébé sont dans le bureau de l'infirmière pour avoir les vaccins d'usage de l'âge XYZ. Je ne vois rien, mais je fais juste entendre l'infirmière dire : "Je pique". Ìl a fallu que je demande un lit, car sinon, je me serais affalée par terre. Je le conte et j'en ris encore. Smile

Ce qui est bien aussi, c'est dans une salle de chirurgie mineure, quand on vous tripote un machin sous anesthésie locale. Pour le bien des nouveaux médecins et infirmières à former, on vous décrit avec force et détails ce que les médecins font. Un spectacle IMAX 3D avec son, images et sensations! Je n'ai pas vu le film jusqu'à la fin. Il a fallu qu'on me raconte... Embarassed

Et comme si ce n'était pas assez, je me refais un tant soit peu de contenance et, à côté, une dame entre pour se faire recoudre un doigt. Je ne vois rien : j'entends. On y décrit avec force de détails que le bout de doigt à recoudre est blanc et blablabla... Quoi? Vous voulez la suite? Je ne la sais pas... Cause : Alice au pays des rêves! Laughing

Elfie, soyons solidaires face à cet adversaire mystérieux et coriace. Je nous souhaite de la résilience et de l'humour. C'est tout ce qu'on peut faire. Des fois, on tousse, ça passe. On se penche la tête entre les genoux, ça passe. Moi, je traîne mes Icepacks congelés! :0)

Bisous, Elfie... Tu as toute ma compassion 

revenir en haut

Elfie

Inscrit le :
28 déc. 2008

Posté le: 17 janvier 2010 21:32:16 EST  
Laughing
Je n'avais jamais songé à traîner des Ice packs.. Très ingénieux!! Il faut cependant penser à les recongeler régulièrement; je serais du genre à les oublier..Laughing
Mon truc à moi, c'est la tête entre les jambes. Très chic au resto ou au centre commercial... Malheureusement, le Mal est parfois si rapide que je n'ai même pas le temps de me pencher!
Une fois, je crois que c'était encore dans un resto (décidément), je me suis étalée en pleine allée. Quand j'ai repris mes esprits, un petit monsieur passait la vadrouille autour de moi en disant: "Pressez-vous pas, ma p'tite madame,prenez votre temps"... 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
29 déc. 2009

Posté le: 18 janvier 2010 22:25:26 EST  
Elfie, tu as fait ma soirée! Laughing Laughing Laughing

Écoute, tu as la palme de l'histoire du choc vagal. On a touché le fond.
Ayoye! En plus, après un choc vagal, on est mort de fatigue. On ne voit pas l'heure de se relever sans que ça tourne. Je compatis, sincèrement...

On se dit bonne chance.  

revenir en haut

Se connecter pour répondre