Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

Je n'allaiterai pas, ça se passe comment?

Auteur Message

*Ava*

Inscrit le :
09 mars 2014

Posté le: 9 septembre 2014 15:49:32 EDT  
Bonjour les biberonneuses Smile

D'abord, on est bien du côté des biberons, donc les pro-allaitement... cette section ne s'adresse pas à vous.

Bon alors mon conjoint et moi on attend notre premier pour avril... C'est décidé je n'allaiterai pas pour diverses raisons. J'anticipe déjà la rencontre avec le doc & l'infirmière, j'espère qu'ils ne me 'gosseront' pas trop avec cela, mais bon! J'ai pris soin de prendre des cours prénataux à domicile question de ne pas me faire casser les oreilles... Dans mon entourage ça va, certaines semblent me dire que c'est "plus simple" l'allaitement mais je ne vois pas ça du même oeil qu'elles mettons...

BREF! Je me demandais, suite à l'accouchement, si ma décision est prise, je donne le biberon dès le 1er boire, c'est ça?! J'imagine déjà la pression que je vais avoir à l'hôpital mais je ferai avec (pas peur de m'affirmer mettons), mon chum est aussi là pour que mes choix soient respectés Smile J'achèterai des biberons "tout fait" mais je me demandais si c'est possible de ne jamais allaiter, même pas une seule fois? Qu'advient-il de la montée de lait dans ce cas?

Désolée si ça a l'air ridicule mais j'en sais rien, et y'a beaucoup plus d'informations sur l'allaitement que les biberons, on s'entend Smile

Merci les filles! J'attends vos réponses et conseils Smile 

revenir en haut

valyrie

Inscrit le :
17 avr. 2013

Posté le: 23 septembre 2014 13:02:55 EDT  
Si tu ne souhaites pas allaiter, apporte biberons et préparation (prêt à boire serait l'idéal comme il faut bouillir l'eau avec la préparation en poudre et à l'hôpital ça pourrait être compliqué).

Sinon, pour la monté de lait, il se peut très bien que tu en ait une. Souvent, seulement avec les hormones, tu peux en avoir une. Donc l'important est de ne pas désengorger en exprimant du lait, sinon tu vas te mettre à produire, Il faudrait que tu mettes du froid sur tes seins.
Ça peut prendre jusqu'à 2-3 semaines avant que tu ne produises plus si tu as une monté de lait.  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
15 sept. 2014

Posté le: 24 septembre 2014 11:47:54 EDT  
Vérifie avec ton hôpital s'ils fournissent les préparations sinon, comme Valyrie le dit, apporte des petits biberons prêts à boire qu'on n'a pas besoin de réchauffer. N'oublie pas les tétines stériles qui vont avec (elles ne sont pas fournies dans les emballages). Tu vas avoir besoin d'une bouteille par boire. Il me semble que j'ai eu environ besoin de 3 paquets de 6 bouteilles durant mon séjour d'un peu plus de 48h (peut-être quelques bouteilles de plus). Je n'ai pas calculé puisqu'elles étaient fournies et je suis partie avec les 2-3 bouteilles restantes.

Oui, tu peux ne jamais essayer d'allaiter après ton accouchement. C'est ton choix. Tu vas sûrement avoir des infirmières plus gossantes que d'autres alors, tu devras sans doute rappeler ton choix.

J'ai eu une montée de lait quelques jours après mon accouchement malgré que je n'allaitais pas et elle a duré 1 semaine. J'avais des compresses jetables pour mettre dans mon soutien-gorge. J'ai attendu que ça passe, tout simplement.

 

revenir en haut

*Ava*

Inscrit le :
09 mars 2014

Posté le: 24 septembre 2014 11:51:06 EDT  
Merci beaucoup les filles, ça me rassure de lire vos réponses.

Étonnement, dans le mieux vivre qu'on m'a remis (hier), il y a maintenant une section biberon. Je pense qu'avant, il n'y en avait pas. L'infirmière de l'hôpital n'avait pas l'air "pro allaitement" plus qu'il faut (m'a dit que c'était mon choix) et donc ça m'a encouragé pour la suite Wink

J'acheterai et amenerai ce qu'il faut au cas où, c'est pas plus grave que ça. 

revenir en haut

Pattenrond

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 24 septembre 2014 11:59:18 EDT  
Toutes les femmes ont une montée laiteuse 3 à 5 jour après leur accouchement. C'est hormonal. On n'y peut rien. Même chose pour le colostrum.

Ce n'est pas toute les femmes qui vont la sentir par contre. Si tu n'allaites pas une seule fois, ça ne veut pas dire que tu n'en aura pas. C'est simplement que ta production ne sera pas stimulée. Il faut faire tout de même attention pour ne pas développer une mastite ou être engorgée au point d'en avoir mal... La solution du froid est une bonne idée. Les feuilles se choux aussi peuvent diminuer les effets indésirables de la montée laiteuse. Des fois, pour soulager, on peut exprimer manuellement juste un petit peu de lait sous la douche... ça soulage mais ça ne stimule pas énormément non plus.

Pour ce qui est de l'équipe médicale et leur ''gossage'', si tu arrives bien préparée et décidée, il n'y a pas de raison qu'ils t'achalent. C'est ton bébé, ton corps, tes seins! C'est toi qui décide. Fais-toi un plan de naissance et indique le clairement dedans. Tu ne devrais pas avoir de problème.

Normalement, un bébé n'a pas besoin physiquement de boire dès la naissance. Le premier biberon peut donc attendre quelques heures après, soit au retour dans la chambre. La première tété que l'on fait au sein dès la naissance, c'en est une plus de premier contact... des fois, il n'y a même pas de colostrum qui coule encore! C'est vraiment pour que le bébé apprenne à téter, pour répondre à son besoin de téter et pour répondre au besoin de la maman de produire du lait. C'est tout. Donc, dans le cas d'une maman qui biberonne, le seul besoin à satisfaire au moment de la naissance, c'est le besoin de téter, donc une suce peut faire l'affaire. On peut lui donner notre petit doigt aussi pour aider au processus d'attachement du bébé et de la maman avec le contact physique jumelé au peau à peau.

Il faut faire attention à ne pas suralimenter un bébé biberonné aussi. L'estomac d'un bébé à la naissance n'est pas plus gros qu'une noix. Donc pas besoin de donner un biberon de 2 once! S'il tète beaucoup, c'est surtout parce qu'il répond à son besoin de téter et non pas qu'il a faim comme tel.

Côté pratico-partique, je te dirais que, justement, comme bébé ne boira pas de grosse quantité, l'achat de bouteille pré-remplie de lait prêt à boire n'est pas nécessairement une bonne solution... Il y aurait beaucoup de perte. D'autant plus que les tétines qui viennent avec sont souvent beaucoup trop rapide pour un nouveau-né. Les cannes de prêt à boire sont une bonne solution pour l'hôpital. Amène-toi des biberons et des tétines à débit lent. Une fois ouverte, la canne de prêt à boire peut être conservée au réfrigérateur et il y a toujours sur l'étage de la maternité un réfrigérateur pour les patients dans la cuisinette. (le papa peut y mettre son lunch d'ailleurs en général) Les biberon style porte-sac sont une bonne solution pour l'hôpital aussi parce qu'ils sont à usage unique et donc, pas de biberon à laver dans la chambre. Amène-toi plusieurs tétines pré-lavées et pré-ébouillantées et un bon lavage à l'eau chaude et savonneuse fait l'affaire pour le séjour à l'hôpital si jamais tu arrives à la fin de ta réserve de tétine.

Donc voilà, j'espère avoir répondu à tes questions. Si tu en as d'autres ,gêne-toi pas Smile 

revenir en haut

saeko

Inscrit le :
21 sept. 2011

Posté le: 25 septembre 2014 09:16:28 EDT  
Si ca peut te rassurer, je n'ai pas allaité mon fils, pas une seule fois. Oui j'ai eu une montée laiteuse 3 jours après ma sortie de l'hôpital. Elle a duré 3 jours et elle a été très soft. Je m'étais fait dire que ca serait très douloureux et tout... Bof! Oui Ils sont devenus encore plus gros, chauds, durs comme de la roche, ils me remontaient dans la gorge, et oui c'était un peu sensible au toucher, mais sans plus. Je dormais avec un soutien-gorge pour m'aider au support. Je n'ai que le sein droit qui a coulé très légèrement. Je me suis réveillée un matin avec une croûte sur mon pyjama (je dors du côté droit, donc mon sein a du être compressé pendant la nuit, du lait en est sorti), mais c'est tout. Ca n'a jamais coulé seul, j'ai pas engorgé, pas de mastite.

Bref, à part pour leur apparence, la montée laiteuse a vraiment passé inaperçu ici ou presque. Smile Au bout de 3 jours, ca a désenflé et ils ont reprise une apparence normal, en un peu plus mou qu'avant la grossesse.  

revenir en haut

*Ava*

Inscrit le :
09 mars 2014

Posté le: 25 septembre 2014 09:52:43 EDT  
saeko a écrit
Si ca peut te rassurer, je n'ai pas allaité mon fils, pas une seule fois. Oui j'ai eu une montée laiteuse 3 jours après ma sortie de l'hôpital. Elle a duré 3 jours et elle a été très soft. Je m'étais fait dire que ca serait très douloureux et tout... Bof! Oui Ils sont devenus encore plus gros, chauds, durs comme de la roche, ils me remontaient dans la gorge, et oui c'était un peu sensible au toucher, mais sans plus. Je dormais avec un soutien-gorge pour m'aider au support. Je n'ai que le sein droit qui a coulé très légèrement. Je me suis réveillée un matin avec une croûte sur mon pyjama (je dors du côté droit, donc mon sein a du être compressé pendant la nuit, du lait en est sorti), mais c'est tout. Ca n'a jamais coulé seul, j'ai pas engorgé, pas de mastite.

Bref, à part pour leur apparence, la montée laiteuse a vraiment passé inaperçu ici ou presque. Smile Au bout de 3 jours, ca a désenflé et ils ont reprise une apparence normal, en un peu plus mou qu'avant la grossesse.  


Merci, tu me rassures!! La douleur liée à la montée laiteuse ne me fait pas peur, disons que j'ai déjà vécu pire que ça mais je me demandais effectivement combien de temps ça prenait pour désenfler et tout.

 

revenir en haut

saeko

Inscrit le :
21 sept. 2011

Posté le: 25 septembre 2014 15:08:53 EDT  
Ca doit dépendre d'une fille à l'autre, mais ca tourne autour de ca.

Et si tu veux pas de pression à l'hopital, soit ferme!! Et inscris-le dans ton plan de naissance. Si tu sembles pas sure de ta décision, là elles vont te gosser! 

revenir en haut

Theodore

Inscrit le :
18 sept. 2014

Posté le: 17 octobre 2014 22:20:10 EDT  
Je n'ai pas allaité mon fis qui a maintenant 4 mois.A l'hôpital il m'on demander mon choix biberon ou sein ma décision était déjà prise alors je n'ai subit aucune pression de la part des infirmières tout c'est très bien déroulé, même qu'il fournissait le lait lors du séjour.Je crois qu'il mette plus de pression si la mère ouvre une porte à l'allaitement,si elle dit qu'elle veux essayer la il peut y avoir de l'acharnement,mais sont supposer respecter le choix de chacun,leurs rôle et de nous accompagner a l'arrivée de notre nouveau petit trésor,biberon ou allaitement.Bonne chance a toi 

revenir en haut

*Ava*

Inscrit le :
09 mars 2014

Posté le: 18 octobre 2014 08:23:02 EDT  
Theodore a écrit
Je n'ai pas allaité mon fis qui a maintenant 4 mois.A l'hôpital il m'on demander mon choix biberon ou sein ma décision était déjà prise alors je n'ai subit aucune pression de la part des infirmières tout c'est très bien déroulé, même qu'il fournissait le lait lors du séjour.Je crois qu'il mette plus de pression si la mère ouvre une porte à l'allaitement,si elle dit qu'elle veux essayer la il peut y avoir de l'acharnement,mais sont supposer respecter le choix de chacun,leurs rôle et de nous accompagner a l'arrivée de notre nouveau petit trésor,biberon ou allaitement.Bonne chance a toi 


Merci de ta réponse. Je vais être ferme, j'espère qu'elles respecteront!

Merci à toutes celles qui m'ont répondu, ça m'éclaire et ça m'aide beaucoup... et ça m'a rassuré un peu aussi Smile

 

revenir en haut

Limette90

Inscrit le :
07 oct. 2014

Posté le: 1 février 2015 09:50:14 EST  
Bonjour à toutes!

J'attends ma petite merveille en septembre prochain. Autant dire dans quelques mois. Very Happy

Moi aussi, pour des raisons personnelles, j'ai décidé que je n'allaiterais pas. J'ai un blocage. Mon conjoint m'a dit à la blague qu'il aimerait bien me voir essayer. Je lui ai dit qu'on verra à bb2, mais pas maintenant. C'est peut-être aussi culturel; je n'ai pas été allaitée et je vis très bien avec ça. Je n'ai jamais été sous-alimentée et j'étais rarement malade...

Sauf que, je réalise que je devrai peut-être me battre pour faire valoir mon point. Notamment, toutes mes collègues semblent pro-allaitement. Donc, elles ne savent pas ce que j'en pense et je pense que je ne vais même pas discuter de ça avec elles.

Je suis dans un groupe de futures mamans (elles sont toutes sympas!), mais encore là, je réalise de le pro-choix est souvent teinté de pro-allaitement et on me dit que je ne connaîtrai pas mon choix sans essayer. Pourtant, je respecte à 100% celles qui allaitent, mais si je m'imagine le faire, j'ai des frissons.

Et je préfère de loin donner le biberon avec amour que le sein avec dégoût....

Donc, Ava, toi qui est beaucoup plus avancée dans ta grossesse, as-tu déjà dit aux médecins que tu allais donner le biberon? Ont-ils été compréhensifs ou ils ont essayé de te faire changer d'idée?

Désolée d'avoir un peu raconté ma vie, ça m'a fait du bien. Smile 

revenir en haut

*Ava*

Inscrit le :
09 mars 2014

Posté le: 1 février 2015 11:45:50 EST  
Félicitations pour ta grossesse Limette!

J'ai déjà dit à mon doc de suivi que je ne voulais pas allaiter. Il n'a pas insisté mais il a simplement dit que si je voulais essayer, c'était quand même ce qui était considéré comme la meilleure chose pour BB. J'ai dis d'accord et nous sommes passés à un autre sujet, donc aucune pression vraiment Smile Je vais donner le colostrum à l'hôpital si possible, mais c'est tout, pour moi c'est clair que je n'allaiterai pas.

Je suis chanceuse car même si 99% des femmes autour de moi ont allaité (amies et collègues), je n'ai jamais été mal à l'aise de leur dire que je n'allaiterai pas, et on m'a simplement dit de faire ce avec quoi j'étais à l'aise. Ça m'a beaucoup soulagé. Ma mère a allaité mais elle s'en fou que j'allaite ou pas... Laughing Et ma belle-mère a biberonné donc pas de pression familiale non plus Smile

Honnêtement, plus j'avance dans ma grossesse moins ça me stresse car je n'ai plus de doute que je n'allaiterai pas. Si un doc ou une infirmière veut me faire de la pression, ce sera une perte de temps car mon opinion est claire et décidée. Je n'allaiterai pas, peu importe ce qu'on me dise. C'est une décision personnelle et les gens qui seront de passage dans ma vie (infirmière de l'hôpital, du CLSC, etc) n'ont vraiment rien à dire quant à la façon dont je vais alimenter mon garçon. Je pense que quand on est certaine de sa décision, et qu'on l'assume, les gens sont moins portés à essayer de convaincre. Du moins c'est ce que j'ai remarqué dans mon entourage.

Regarde à l'hôpital où tu veux accoucher par contre. Je sais que dans certains endroits ils mettent +++ de pression. Moi je ne tolérerai aucune pression (et mon chum non plus), mais j'accouche à Le Gardeur et malgré qu'ils soient 'pro allaitement' comme partout ailleurs, on m'a dit qu'ils respectaient quand même le choix des femmes et fournissent la préparation aux mamans qui n'allaitent pas (je dois reconfirmer ça quand même par contre).

Bonne chace Razz  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
15 sept. 2014

Posté le: 1 février 2015 11:48:55 EST  
Limette90, s'il y a bien une chose que j'ai compris après les 5 premiers mois de vie de mon coco, c'est qu'il y aura tout le temps quelqu'une pour venir juger ce que tu fais. Ça commence par l'allaitement, ça sera suivi par la marque de produits pour bébé utilisée, l'âge d'introduction des céréales, les purées maison ou en pot, le CPE versus le milieu familial, l'école publique ou l'école privée bref, tout ça pour te dire que la mafia des mamans sera toujours là pour venir te rappeler que le jugement est chose facile. Il faut s'endurcir pour y faire face et ça commence avec l'allaitement ou le biberon.

L'important dans tout ça, c'est que tu prennes tes décisions en toute connaissance de cause et que tu t'ajustes au fil du temps pour toi et ton bébé et non pour les autres. Tu ne veux pas allaiter? That's it. N'allaites pas et ne justifie pas ton choix devant les autres. C'est ça que je faisais au début parce que je sentais que je devais le faire et maintenant, je ne justifie plus rien parce que je considère que ça ne regarde personne. Tu n'as pas à faire valoir ton point devant les autres. Tu ne pourras jamais convaincre une fille fermée d'esprit qui est convaincue que l'allaitement est l'unique choix que ton choix est aussi bon pour des raisons qui te regardent. Donc, pourquoi t'essayer? C'est très dommage, mais laisse-les parler et ne perds pas d'énergie pour rien. Tu en as besoin pour toi et ton bébé.

Je te souhaite une belle grossesse sereine et un beau bébé en pleine santé!


 

revenir en haut

Limette90

Inscrit le :
07 oct. 2014

Posté le: 2 février 2015 06:57:41 EST  
Ça m'a fait du bien vous lire! Se sentir moins seule et comprise dans mon supposé entêtement. Smile

Je vais accouché proche de chez moi à la Cité de la Santé. Je ne sais pas s'ils sont très pro-allaitement et si je risque d'avoir de la pression part contre... :S

Mais bon, je serai claire dans mon choix et j'ai demandé à mon conjoint qu'il fasse front commun avec moi. Même s'il aimerait me voir allaiter, il a accepté de respecter mon choix. 

revenir en haut

Pattenrond

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 2 février 2015 08:50:08 EST  
Il me semble que Cité de la santé sont amis des bébés (donc un peu intense là-dessus), mais ils respectent quand même la décision des parents. Amène ton lait, tes biberons et tes tétines. Tu n'auras pas de misère à en obtenir comme ça et tu n'auras pas à leur demander la permission.

La pression est beaucoup moins forte dans les hôpitaux qu'il y a quelques années. Il y a eu plusieurs sorties médiatique sur le sujet et de plus en plus de femmes ont revendiqué ouvertement le droit à ne pas être jugée... donc c'est vraiment moins pire qu'avant de ce que j'ai constaté.

Ça dépend des personnes aussi et de leurs conviction. Des fois, il y a des infirmières vraiment trop convaincues de leur affaire... Dans ce cas, tu as parfaitement le droit d'exigé de ne plus être suivie par elle.

Aussi, sache que, si médicalement tout va bien et que tu en as ras-le-bol d'être à l'hôpital, tu peux partir quand tu veux Wink Ils te font signer un refus de traitement, avec un possible retour pour un check up le lendemain, mais une bonne nuit dans nos affaires des fois, ça fait ben plus la job qu'une nuit à l'hôpital à se faire réveiller aux 3 heures pour allaiter! 

revenir en haut

Limette90

Inscrit le :
07 oct. 2014

Posté le: 3 février 2015 06:49:47 EST  
Merci pour ces précieux conseils! Smile

J'espère que je ne vivrai pas trop de pression à l'hôpital, mais si c'est le cas, je camperai sur ma position! 

revenir en haut

melou04

Inscrit le :
23 juin 2015

Posté le: 23 juin 2015 05:02:41 EDT  
no stress
Salut' alors comment s est passer ton sejour a l hopital ? Et ta crainte de la reaction du corps medical face a l allaitement ? 

revenir en haut

*Ava*

Inscrit le :
09 mars 2014

Posté le: 23 juin 2015 06:58:31 EDT  
melou04 a écrit
Salut' alors comment s est passer ton sejour a l hopital ? Et ta crainte de la reaction du corps medical face a l allaitement ? 


Dès le début j'ai dit aux infirmières que je n'allaiterais pas, mais que j'allais donner le colostrum. Elles ne m'ont pas jugées, je me suis sentie OK avec mon choix. Elles m'ont aidé à donner le colostrum au besoin, mais quand j'ai demandé la préparation elles m'en ont apporté aussi...

J'imagine que ça dépend d'un hôpital à l'autre, mais à Le Gardeur je n'ai senti aucune pression!! J'ai été ferme dès le début donc j'imagine que ça aide. Mais bon, je garde un super souvenir de tout mon séjour à l'hôpital et je m'étais inquiété pour rien à ce sujet! Smile 

revenir en haut

melou04

Inscrit le :
23 juin 2015

Posté le: 23 juin 2015 07:02:12 EDT  
Tant mieux si tt c bien passé !  

revenir en haut

Se connecter pour répondre