Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Répondre au message

Garde partagé et début maternelle

Auteur Message

m_plante

Inscrit le :
21 mars 2009

Posté le: 7 avril 2009 14:11:52 EDT  
Bonjour, j'aimerais avoir l'opinion de plusieurs sur un sujet qui me préoccuppe de plus en plus. Je suis divorcé depuis 4 ans et nous avons notre filleen garde partagé depuis 2 1/2ans. Elle commence la maternelle en septembre,mon dillemme vient que son père a acheté une maison a 45 minutes de routes de nous et voudrais pour continuer la garde partagé mettre la petite a une école a mi-chemin. Je trouve bizard que la petite aillent a une école dans une ville ouaucun des ses parents vit. Elle se fera des amis ailleurs il faudra aller la porter toujours chez ses amis. Ilne veut rien attendre d'une autre formule de garde et bien sure ne veut pas venir la porter a tout les matin a l'école dans mon cartier.

Est-ce que certaines d'entres vous avez vécu cette situation

Merci a l'avance 

revenir en haut

Baquardie

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 7 avril 2009 16:19:03 EDT  
Le besoin de l'enfant d'abord.

Tant qu'à moi, voyager une pauvre petite puce de 5 ans dans une autre ville, matin ET soir, pour faire plaisir à papa et/ou maman, c'est complètement immature. Le soir elle ne connaitra pas les enfants de son quartier parce qu'elle n'ira pas à la même école pffff.... C'est du n'importe quoi.... désolé... 

revenir en haut

m_plante

Inscrit le :
21 mars 2009

Posté le: 7 avril 2009 17:51:03 EDT  
Ta pas a être désolé c'est ce que j'essaie de lui faire comprendre mais rien a faire. J'ai proposé d'autre solution qui ne l'intéresse pas, il ne veut pas la garde car il a besion de ses fin de semaine mais pas question de me la donner non plus. J'ai proposer la semaine chez un et la fin de semaine chez l'autre non plus. Je vois un avocat demain pour mieux cerner le problème et amener des arguments au père. a voir....... 

revenir en haut

Baquardie

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 7 avril 2009 21:10:05 EDT  
Je viens de jaser avec mon chum pis il a un de ses collègues de travail qui a fait ça pendant un an. Il habitait dans la ville A, la mère habitait dans la ville B et la p'tite allait à l'école dans la ville C, entre les deux. Un 10 minutes de route autant pour papa que pour maman pour faire le voyagement. L'année suivante ça n'avait pas fonctionné puisque l'école de la ville C n'avait plus de place, donc la p'tite est allée à l'école de la ville B avec sa mère et le père avait sa fille du jeudi soir au lundi matin. C'est lui qui s'occupait des voyagements. Imagine, le lundi matin, il faisait 20 minutes pour aller porter sa fille, ensuite 20 minutes pour revenir et ensuite 30 minutes pour se rendre à son boulot qui se trouve à l'opposé.... dans la ville D hehe. L'année suivante, la mère est déménagée dans la ville A donc un autre changement d'école et la garde est revenue 1 semaine sur deux... C'est présentement comme cela mais pour combien de temps. Et si je parle par expérience, ils n'ont pas fini de manger leur croute, parce qu'ensuite ça va être le choix de l'école secondaire .....

Avoue hein... on est loin de nos souvenirs tranquille dans UNE école primaire avec les mêmes amis année après année... Plus tard la p'tite va avoir plein d'école à inscrire dans son facebook lolll Laughing  

revenir en haut

m_plante

Inscrit le :
21 mars 2009

Posté le: 7 avril 2009 21:12:32 EDT  
Je me suis mal exprimé on est 7/7 jours. C'est juste que lorqu'on a parler de changer il m'a spéciifer qu'il ne voulait pas plus de temps car il a besion de ce temps pour lui. Il très dure a comprendre, moi tout ce que je veux c'est que ma fille a une vie stable avec l'école, les amis proche, finalement un train train et une routine chose que je ne crois pas qu'il lui donne. Loin de moi de penser qu'elle n'est pas bien avec lui et sa conjointe. On a que de bon commentaire par rapport a son adaptation au tant de mon côté avec mon conjoint que du sien. Quand il a déménager j'ai réussi a la garder a la même garderie près de chez moi car on ne trouve pas de place facilement mais là il est tanné de faire le voyagement. Il avait juste a y penser avant d'acheter si loin je suis d'accord, mais là il veut que la petite subice pour son choix a lui. 

revenir en haut

Vinonyk

Inscrit le :
18 mars 2009

Posté le: 14 avril 2009 10:33:09 EDT  
Baquardie a écrit
Le besoin de l'enfant d'abord.


Je suis d'accord avec Baquardie, Le besoin de l'enfant d'abord. Peu importe ce que le père me dirait, je lui répèterais cette phrase jusqu'à ce que ça entre dans son petit coco d'homme égoïste. Je suis dure dans mes propos et vous m'en voyez désolée, mais je ne peux m'empêcher de crier la vérité sur tout les toits lorsque le besoin de l'enfant sont considérés comme moins important que les petits caprices des parents! Justement, s'il n'avait pas pensé qu'à lui, il aurait mis cette priorité dans son choix de maison : L'école de sa fille!! Non!?!
 

revenir en haut

m_plante

Inscrit le :
21 mars 2009

Posté le: 14 avril 2009 15:37:24 EDT  
Merci les filles de penser comme moi, j'ai discuté encore avec lui cette fin de semaine et rien a faire. D'après lui c'est moi qui ne comprends pas. J'ai beau lui expliquer pour les amis, le diner qui pourrait être a la maison car je suis là pas de service de garde après l'école. Il m'a répondu que tout les enfants presque vont au service de garde qu'elle ne sera pas malheureuse pour autant. Quand j'ai parler avec l'Avocat il m'a dit que c'étais illogique comment il pense mais si je veux aller en cours au salaire que mois et mon conjoint on a,pas question d'Aide juridique et de plus je ne verrais surement pas le juge avant que l'école commence et je ne voudrais pas changer ma fille d'école quelques semaine après le début des classes pour toutes la chamboulé. 

revenir en haut

tulipe29

Inscrit le :
17 janv. 2008

Posté le: 20 avril 2009 10:53:32 EDT  
Que vas tu faire finalement? 

revenir en haut

m_plante

Inscrit le :
21 mars 2009

Posté le: 20 avril 2009 11:21:17 EDT  
Pour la maternelle je vais l'envoyer a mis chemain car je me sens pas la force enceinte d'aller en cours avec les avocats et tout le tralala. Mon conjoint et moi on va essayer d'acheter pour l'été prochain plus près et voir a ce moment là pour la mettre dans notre cartier, il aurait a peu près 5 minutes a faire de plus  

revenir en haut

kin114

Inscrit le :
23 avr. 2009

Posté le: 23 avril 2009 21:48:25 EDT  
Salut!
Je suis Sylvie, maman d'un garçon de 7 ans et belle-maman d'un autre de 9 et de jumeaux de 5 ans.
Je suis aussi enseignante ET je me demande si vous avez fait une entente spéciale avec la commission scolaire car la loi est que l'enfant doit aller à son école de quartier. La seule façon pour vous pour que votre enfant aille dans une école qui est en dehors de son territoire est de l'inscrire à l'école privée ou de donner une fausse adresse à l'école où vous voulez l'envoyer. Étiez-vous au courant? 

revenir en haut

m_plante

Inscrit le :
21 mars 2009

Posté le: 24 avril 2009 06:41:38 EDT  
Mon beau-père habite dans cette ville alors mon ex a utiliser cette addresse, c'est comme donner une fausse addresse. D'ailleurs ils ont commencer a dire a ma fille qu'il fallait qu'elle dise qu'elle habite dans cette ville ce que je ne suis pas d'accord c'est lui apprendre a mentir. Finalement en rediscutant avec l'avocat hier on va prendre des démarches sinon ça va trainer et je veux penser au bien être de la petite 

revenir en haut

ouelgen

Inscrit le :
24 févr. 2009

Posté le: 24 avril 2009 13:21:53 EDT  
ah ça m'enrage quand j'entends ça! il est bouché ton ex Evil or Very Mad
Me semble que c'est tellement logique que c'est à lui de se déplacer, que c'est lui qui a décidé de déménager à 45 min! Et puis là c'est toi qui est prise à prendre un avocat pour une histoire si simple. Voyage mon grand, le bien-être de ton enfant en premier! Me semble que c'est pas compliqué!
arrrgg! Peut-être que si tu lui disais que tu prends un avocat et que de toute façon ce qu'il veut faire est carrément illégal il laisserait tomber l'idée tout de suite?
je te souhaite bonne chance! 

revenir en haut

Yalou

Inscrit le :
28 avr. 2009

Posté le: 28 avril 2009 21:36:06 EDT  
En fait, mon beau-fils à la chance d'habiter Montréal, ses parents ont décidé de l'envoyer à l'école privée... Avant qu'on déménage plus près de l'école (10 minutes en auto), on devait faire plus ou moins 30 minutes d'auto ou 1 heure de transport en commun. La réduction du temps de transport a eu un impact positif sur la vie familiale.

Je t'encourage à tenir ton bout.... plus j'y pense quand mon conjoint et moi aurons des enfants ils iront à l'école de quartier parce que ça signifie beaucoup moins de logistique et plus de temps pour faire des activités.

Bonne chance 

revenir en haut

Potinne

Inscrit le :
13 janv. 2009

Posté le: 3 mai 2014 02:58:57 EDT  
Vivant une situation semblable, j'aimerais beaucoup savoir ce qui s'est passé suite à ton dernier message M_Plante. Merci beaucoup!

 

revenir en haut

vincentg

Inscrit le :
07 févr. 2018

Posté le: 16 janvier 2018 10:03:08 EST  
sommes nous honnêtes?
Je pose la question... simplement pour faire voir les deux côtés de la médaille, qu'on semble souvent oublier : "Pourquoi est-ces si épouvantable de faire aller un enfant dans une école qui est a mi chemin alors qu'il vit déjà dans ses valise suite à nos mauvaises décisions de vie? Je lis les post, et pas mal d'entre eux parlent plus de tracas niveau transport et etc. et ne semble pas du tout le moindre instant envisager que le papa a peut-être peur de devenir moins important aux yeux de son enfant petit à petit, et qu'une distance se crée entre lui et son enfant a force de concessions. Les points par rapport a l'enfant ne sont pas vraiment valable. Votre enfant, dans une école ou l'autre, se fera des ami(e)s. Qu'est-ce qui est le plus épouvantable entre faire 10 mins d'auto le matin, et peut-être un peu plus de voyagement pour aller porter votre enfant chez ses ami(e)s, ou que l'enfant soit dans l'école du quartier du papa, ou de celui de la maman, et qu'a petit feu, perde le contact avec l'un ou l'autre, ou peut-être ne le perde pas, mais que la relation n'est pas une chance égale de bien fonctionner, parce que justement ses amis sont plus proche, c'est plus facile... etc. Si vous avez vraiment a c?ur la relation que votre enfant a avec son père, qu'on semble vraiment souvent reléguer aux oubliette et personnellement, moi, c'est ce qui m'enrage comme vous dites, vous ferez le 10 mins de plus pour aller a l'école le matin. Le seul point valable quant a moi est celui que puisque vous ne résidez pas dans le quartier, votre enfant pourrait devoir changer d'école... choisissez en une dans une quartier qui ne rencontre que très rarement cette situation pour la tranche d'age de votre enfant... et tout le monde sera heureux... je vous rapelle que votre ex-conjoint fera autant de p'tit détour supplémentaire que vous dans cette histoire... 

revenir en haut

vectteur

Inscrit le :
21 avr. 2018

Posté le: 8 avril 2018 20:38:02 EDT  
histoire sans fin
Cool de remonter ce topic 4 ans plus tard car lorsque l'on cherche des informations sur les choix d'école en garde partagé ce site est encore dans les premiers résultats et les commentaires toujours d'actualité. J'ai deux enfants en garde partagé depuis près de 3 ans (ils ont 4 et 5½) toutefois un épisode de problème de santé a fait entrer la dpj dans notre vie et la garde est actuellement exclusive à la mère. Cela semble donner le droit de déménager et changer d'école sans m'en parler. Je ferai le voyagement car j'ai un horaire flexible mais je trouve triste qu'il quitte sa gang de maternelle et son confort de petit village pour aller en ville avec sa mère rematché. Je tiens à garder la maison de son enfance et la vie de rang qui vient avec et les amis voisins, le grand air, je serai accommodant, mais quand même difficile pour un homme de lire à 90% des commentaires qui évoquent un certain droit acquis de la part des femmes, comme si papa n'avait pas exactement le même cahier de charge à remplir en garde partagé, on cuisine, on lave du caca, on calme des crises, on a un emploi. Je vais faire du coq à l'âne sur cette dernière pensée en disant que la tendance actuellement à ne plus parler de genre féminin ou masculin ça va nous aider, lorsque les dossiers sont évalués par les juges et autre intervenant, aider à rendre des décisions objectives. Lorsque je lis plus haut que la femme croit que le père veut revenir dans la vie de l'enfant pour cesser la pension, je lis aussi qu'elle veut les garder pour garder la pension et accuse l'ex en premier ?! Je payerais pension pleine tout en les ayant pour acheter la paix de mon ex, de même que je refuserais pension si je les avais temps plein par fierté que mes choix font en sorte que je peux m'en occuper temps plein sans argent supplémentaire et sans négliger personne, car le trésor c'est les enfants et je préfère être pauvre avec eux que riche sans leur amour et leur respect. Concernant les déménagements je dois être stupide car je comprends que la priorité de beaucoup est d'être en couple, comme esclave de l'amour ou des hormones, depuis la garde partagé je n'ai pas fait exprès de rencontrer à une heure de chez moi et ce n'est pas un exercice cruel, la patience sera bien meilleure et près de chez moi lorsque ce sera le temps, et donc j'ai du mal à avoir pitié des parents pris avec une nouvelle maison à 2h de route, c'est du matériel, et vous semblez oser projeter sur votre enfant la capacité de tourner la page sur votre ex, alors qu'il n'a aucune raison de le faire, ni même la capacité. Je crois que limiter votre choix de maison à la même ville est une question de perspective et d'acceptation, d'humilité pas pour votre ex qui respecte la même contrainte, mais pour l'enfant, je crois qu'un déplacement peut être fait de part et d'autre s'il n'est pas discuté une fois le fait accompli et que les deux peuvent être gagnant, mais surtout les enfants, je crois aussi que le temps de déplacement au travails sauvé se répercute sur le trajet des enfants qui augmente et que c'est irresponsable de justifier une conséquence négative sur l'enfant par un classique « c'est la faute de l'ex qui ne cède pas » tout en regardant ses enfants dans les yeux et l'enfant lui ne voit pas la situation sous le même angle. Je crois surtout que toute ces confusions n'apparaissent que lorsqu'un nouveau conjoint arrive dans le décor et croit à tort que l'enfant va l'accepter, une fois de plus projetant sur l'enfant des sentiments d'adulte en amour et de nouveau berceau qui a moins de circonstance extraordinaire ne sera jamais le berceau de l'enfant de l'ancien union. Le nouveau conjoint/conjointe qui souvent entre dans la situation en étant « programmé » pour haïr l'ex et porter des décisions qui n'aurait pas été morale pour les parents biologiques qui tant bien que mal sans pression externe arrivent normalement à assumer la suite des choses avec la personne avec qui ils-elles se sont engagé à faire des enfants pour le meilleur et pour le pire, et j'ai eu mon lot de « pire » aussi, et mes enfants aussi, et bon, histoire sans fin?. 

revenir en haut

Se connecter pour répondre