Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Es-ce encore une fausse joie ?

Auteur Message

patamsowil

Inscrit le :
25 oct. 2007

Posté le: 25 mars 2008 00:30:57 EDT  
Mon conjoint a eu un enfance difficile, ses parents se sont séparés il était très jeune, sa mère est une manipulatrice diplomée doctorat et est magnaco depressive... son père allait pas souvent le chercher et allait souvent le reconduire avant meme que son week end de garde soit terminé. mon conjoint a souvent entendu de la part de son pere des sacres qui lui était adressé, pauvre petit pou...
dans la famille de son père la majorité des oncles sont alcoolique et arrete de boire quand ils sont malades !!!
donc mon conjoint a une bonne tendance pour la boisson.
ca fait maintenant 9 ans qu on est ensemble, au début il prenait un peu de bière et avec les années les sources de stress de la vie on fait que la consommation quotidienne a augmentée graduellement...
plusieurs discussions sont passées sans succès...
a 3 reprises mon conjoint a prit la décision d'arreter de boire yééyééé je me disais a chaque fois. enfin on va retrouvé notre petit nid douillet...
a chaque fois il recommencait apres une semaine, il etait fier de lui il avait refusé toute la semaine... le plus longtemps qu il est tenu? 3 semaines !!! Quel fut ma déception de le voir a nouveau ouvrir sa petite bouteille brune après autant de temps...

la semaine passée mon conjoint a été hospitalisé pour un problème de santé diagnostic AVC !!!!!!! il n a que 30 ans il a passé plusieurs jours a l hopital afin de passer plusieurs test et tout les tests se sont revelé ok pas de caillot nulle part, aucune séquelle, donc on reprend la vie ou on l a laissé... pas d arret de travail pas de medication, il a prit la décision de lui meme sur son lit d hopital d arreter de boire (ENCORE ?!!!??!??) ca fait maintenant 10 jours qu il n a rien prit, je suis fière de lui et je lui dis souvent, mais ca fait deja quelques fois qu il parle de prendre qu une biere pour relaxer apres sa journée et je lui dis fais pas ca...les autres fois c est comme ca que tu retombais dans ta routine, et il a tenu le coup jusqu a maintenant. mais la ou je m inquiete c est qu il travaille a l extérieur et les collègues de travail ont tendance a levé le coude après la job il sont dans le fond d un bois, j espere juste qu il tiendra bon encore longtemps, ca serait tellement plus agréable,.....

je me demande si je fais bien d OSER ESPERER ENCORE ou si je dois peter ma balloune et je me dis que s il voit que je n ai pas confiance en lui pourrait le démotiver a tenir le coup
je ne sais pu trop quoi penser de cette situation

je tiens a préciser que meme s il buvait quand meme beaucoup et ce a chaque soir, en aucun cas, mes enfants ou moi avons été maltraité de sa part, jamais il nous a touché...(si tel aurait été le cas on serait deja partis) la seule chose qui me consolait c etait qu il soit a la maison et non dans les bars avec dieu seul sait qui....
et de plus il s endort énormément tot...

es ce que je reve en couleur ??????

revenir en haut

lilalexe

Inscrit le :
16 janv. 2008

Posté le: 25 mars 2008 08:30:33 EDT  
Je comprend très bien ta situation car on dirait que tu décrit mon père et ma famille!!! lol Confused


Je trouve que tu agis bien et espère encore il faut que tu reste positive pour motiver ton chum même si défois cest dur d'y croire!!! si la violence s'installe jure moi de t'en aller car moi et mes freres et soeurs on a été pris en charge par la DPJ est je te le dit c'est pas une vie pour tes enfants !!!

Laisse moi te dire que tu fais bien de t'inquiéter lorsqu'il travaille car un alcoolique n'a besoin que une petite goutte d'alcool sur la langue pour recommencer!!

Jte souhaite bonne chance pis reste positive Fait attention a toi et a tes petit !!!

Gros bizou xxx

revenir en haut

karounet

Inscrit le :
13 févr. 2006

Posté le: 25 mars 2008 08:31:22 EDT  
Salut patamsowil!
Je pense que ton chum doit sentir que tu as confiance en lui, ça va l'aider. D'après ce que tu as écrit, il a un problème d'alcool. Crois-tu qu'il est capable de s'en sortir seul? Je pense qu'avant tout, il faut qu'il sache pourquoi il boit. Ok, il a une "prédisposition", parce que l'acoolisme, c'est héréditaire. Mais il boit pourquoi au juste? C'est ça qu'il faut qu'il comprenne. Et s'il veut vraiment arrêter, il sera capable, avec de l'aide et ton soutien. Il a essayer plusieurs fois, donc il sait qu'il a un problème. C'est une étape de franchie! Et une autre chose importante, serait qu'il choisisse ses amis, mais c'est vrai que ce n'est pas évident quand ce sont des collègues de travail...

Je ne pense pas que tu rêves en couleur, tu rêves que ton chum fasse attention à lui et continuer à avoir une belle vie familiale. C'est réaliste ça!


Je te souhaite la meilleure des chances! Sois fortes!

Karounet

revenir en haut

Wipette

Inscrit le :
28 janv. 2008

Posté le: 25 mars 2008 08:55:14 EDT  
Ahhh... "la bouesson"!

Je suis née d'un père alcoolique... alors je te comprends...

Et, je comprends que tu aimerais qu'il n'y touche plus du tout mais ce que moi j'en pense, c'est que j'ai peur de ça quelqu'un qui ne boit pas du tout... je ne sais pas pourquoi, ça me fait l'effet d'une bombe à retardement...

Je sais que je fais l'avocat du diable en ce moment, mais ça peut te faire voir une autre facette de la situation et si ton chum en boit une ou deux de temps à autre, ça te ferait moins peur qu'il retombe trop bas...

Vers la fin de sa vie, j'étais fière de voir mon père boire modérément parce qu'il avait pris le contrôle de sa vie...

Effectivement, il faut qu'il sente que tu as confiance... et s'il décide de ne plus y toucher du tout, tant mieux!

Bon courage!

Je te souhaite de tout coeur qu'il prenne soin de lui!

revenir en haut

Bie

Inscrit le :
16 janv. 2008

Posté le: 25 mars 2008 10:02:31 EDT  
Salut!

Je compatise avec toi ma belle et je t'envoie plein de courage. je te trouve positive et c'est entre-autre ce que ton conjoint à besoin. Je suis intervenante en toxicomanie et je peux essayer de te donner quelques pistes.

Lorsque quelqu'un veut arrêter de boire, il est important de structuré la routine pour en arrivé à une qualité de vie. Il y a trois sphères essentiels au bon fonctionnement et elles se suivent. Sans une ou l'autre, il est plus facile de perdre les pédales.
1- Le sommeil (8h)
2- Le travail (8h)
3- Les loisir (8h)(familles, amies, conjointes...)

Si ton chum commence par suivre ce mode de vie, il ira chercher beaucoup de positif dans les sphères qu'il a peut-être délaisssé avec la consommation d'alcool. Je comprend que certains travail plus, ou moins, mais l'important c'est d'essayer d'installer une routine réconfortante.

Lorsque la routine s'intalle et que tout le monde vit de mieux en mieux avec la situation, il va probablement réalisé les points chauds sur lesquels habituellement il se penche vers la bouteille. C'est a ce moment qu'il est important d'intervenir en tant qu'amoureuse et lui rappeller ce que pour toi ca change dans ta vie. Les conséquences positives et négatives que t'apporte sa consommation doivent être clair.

Je te souhaite bonne chance ma belle, et comme une autre fille t'a dit, Si la violence fait son entrés, hésite pas a t'en aller.

revenir en haut

scintillante

Inscrit le :
09 sept. 2007

Posté le: 25 mars 2008 11:06:48 EDT  
Cette fois-ci peut être la bonne. Je suis passée par là moi aussi. Ça va faire 7 ans en avril que je suis avec mon conjoint et ça va faire bientôt 4 ans qu'il a arrêté de boire. Moi aussi il me disait toujours, c'est la dernière fois, je ne recommencerais plus. Un jour un médecin lui a dit que son foie était vraiment magané et que s'il continuait comme ça, il ne vivrait pas vieux. il est entrer à la maison en me disant qu'il arrétait de boire et il n'a plus jamais retoucher à l'alcool. Toutefois, ça été long avant qu'il me dise qu'il avait le goût d'une bière. Ça lui arrive rarement de dire ça....Ce qui est important c'est ton bonheur et celui des enfants...S'il recommence à boire et que cela te rends malheureuse, va t'attend. La vie est trop courte pour qu'on passe notre temps a attendre. S'il est vraiment motivé, même en étant ds le bois avec ses chums, il ne recommencera pas

Scintillante

revenir en haut

Sabinette

Inscrit le :
23 janv. 2008

Posté le: 25 mars 2008 11:54:48 EDT  
Bonjour Scintillante,

Ton témoignage m'a beaucoup touchée, ayant déjà eu un conjoint alcoolique aussi. J'en suis séparée aujourd'hui, car même s'il ne buvait plus, c'était un manipulateur diplômé lui aussi, ce qui était pire!

Comme tu le sais peut-être l'alcoolisme est une maladie souvent héréditaire, tant physiquement qu'en raison du milieu familial. Comme c'est une véritable maladie, tu ne peux rien faire pour le guérir, lui seul possède ce pouvoir, et bien souvent, comme tu l'as si bien décrit, il faut que l'alcoolique touche le fond du baril pour se donner la poussée qui lui permettra de s'en sortir.

Si tu en as la possibilité, je te conseille de te renseigner sur cette maladie si répandue et en même temps si méconnue et souvent sujette aux préjugés.

Car il est possible de s'en sortir et tu as raison d'avoir de l'espoir.

Bonne chance

revenir en haut

patamsowil

Inscrit le :
25 oct. 2007

Posté le: 25 mars 2008 13:16:26 EDT  
Merci les filles de vos encouragements, c est agréable de savoir qu on n es pas seule dans ces situations, souvent pour ma part je sais que plein d autre personne ont passé et passe par une situation similaire mais je me sens souvent seule a traversé ca

avec vos messages d espoir et bien je me sens accompagnée, appuyée, rassurée

la raison pour prendre une biere... eh bien soit un mal de tete, un mal de coeur, une grosse journée, très fatigué, stressé, anxieux, veut relaxé, écoeuré de situation x, pour bien dormir, pour décompressé, bref bobo A solution biere

merci encore pour votre soutien ca fait vraiment du bien !
patam xx

revenir en haut

Se connecter pour répondre