Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Boire au sein à 6 ans!

Auteur Message

Calipso

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 27 février 2010 15:41:08 EST  
Tipoune a écrit

Non mais sérieusement, c'est vrai qu'il n'est pas évident de comparer l'homme à l'animal. C'est pourquoi je disais, dans mon premier message, que je préfère rester prudente sur ce type de comparaison. Nous avons une évolution tellement différente! Nous sommes mammifères à cause de notre système reproducteur, mais à part ça... Tout de même, je pense que pour les besoins fondamentaux, les instincts primitifs, notre nature animale n'est pas très loin derrière nous.  


Pour reprendre ton idée de la difficulté de comparer le règne animal, on peut aussi noter le fait que le co-allaitement (deux bébés issus de portée différente on va dire), est quasi-inexistante chez les animaux, ces derniers étant infertiles durant toute la durée de l'allaitement...On pourrait donc en déduire que ce serait une pratique culturelle introduite, ou alors d'une évolution génétique (puisque nous sommes généralement 'infertile' nous aussi durant un allaitement exclusif, mais avec l'introduction plus précoce des solides entre autre, nous avons peut-être modifié la donne)
http://www.info-allaitement.org/l-allaitement-chez-l-homme.html

D'autre part, il semble qu'on ait retrouvé des biberons dans certaines sépultures datant de 4000 ans avant JC.
http://www.info-allaitement.org/histoire.html 

revenir en haut

Lilousi

Inscrit le :
27 mars 2009

Posté le: 27 février 2010 15:34:45 EST  
maman_lapin a écrit

Mais au fond, la question représente un tout autre débat, et elle pourrait à la limite se poser pour l'allaitement en général dès les premiers jours de vie de l'enfant...
J'étais juste curieuse de voir comment les papas percevaient l'allaitement au-delà d'un certain âge, s'il continuaient à l'encourager d'emblée ou si un moment donné, ils étaient plus portés à vouloir que ça cesse... 


MOn chum (que tu connais bien alors tu peux te faire une idée du genre de gars Wink) est entièrement d'accord avec le fait que j'allaite longtemps (même si jusqu'à maintenant, on s'entend que je ne fracasse pas des records Wink ). On vit la situation au jour le jour et il voit bien que notre fille est loin d'être prête à être sevrée et que cela serait même néfaste pour elle.

Bien sûr, on prend les décisions concernant le bien-être de notre enfant, sauf que pour nous, il est évident que l'allaitement - prolongé - (ou non écourté Wink ) fait partie intégrale de ce bien-être. De la même façon que le cododo et le portage le sont. Je crois que si demain matin, je voudrais sevrer ma fille et la coucher seule dans sa chambre, il faudrait tout d'abord que je réussisse à convaincre son père. Wink

Quand on voit un enfant de 5 ans pour la première fois être allaité, on fait le saut. Mais si on allaite ce même enfant depuis sa naissance, il est pour nous encore tout petit et la raison d'être de cet allaitement nous parait tout simplement évidente.

J'ai un jour lu une fille qui disait: la dernière fois que j'ai allaité mon enfant, je le trouvais encore bien petit pour être sevré. Le lendemain, je me demandais comment un enfant si grand pourrait encore être allaité. Toute est une question de perspective et de perception.

 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
29 juil. 2008

Posté le: 27 février 2010 14:37:18 EST  
Lilousi a écrit
Allaitement dans le placard : Je crois que ça dénote plutôt d'un problème de la société vis-à-vis cela. Je n'ai pas nécessairement envie de me faire regarder de travers par tout le monde avec une face de boeuf pleins de préjugés à chaque fois que je sors. C'est très probablement pour éviter les regards et les commentaires mal placés que subit non seulement la mère mais aussi l'enfant


J'abonde dans le même sens que Lilousi: si les femmes sont mal à l'aise d'allaiter un bambin ou un jeune enfant en publique, ce n'est pas parce qu'elles ont le sentiment que ce n'est pas bien, mais à cause du jugement des autres.  

revenir en haut

maman_lapin

Inscrit le :
24 sept. 2008

Posté le: 27 février 2010 14:16:13 EST  
Mon questionnement n'était pas en lien avec l'argument de la possession du corps et de la notion d'intimité/sexualité.

Je me demandais simplement, si le père ressens un malaise à voir sa femme allaiter son enfant de 6 ans (pour n'importe quelle raison, par exemple la peur de voir son autonomie réduite ou retardée comme ça a été soulevé comme questionnement plus haut -ce n'est qu'un exemple-), est-ce qu'il a à voir dans la situation ou comme le geste de l'allaitement se passe entre l'enfant et la mère, ce n'est simplement pas de ses affaires??

Mais au fond, la question représente un tout autre débat, et elle pourrait à la limite se poser pour l'allaitement en général dès les premiers jours de vie de l'enfant...
J'étais juste curieuse de voir comment les papas percevaient l'allaitement au-delà d'un certain âge, s'il continuaient à l'encourager d'emblée ou si un moment donné, ils étaient plus portés à vouloir que ça cesse... 

revenir en haut

Lilousi

Inscrit le :
27 mars 2009

Posté le: 27 février 2010 13:45:07 EST  
Bon, j'ai enfin le temps de revenie. J'y vais en vrac sur plusieurs sujets.

Sevrage à 8 mois : J'abonde dans le même sens que les autres. Impossible. C'est une grève de la tétée qui n'a pas été reconnue.

Sevrage à 5 ans : Une moyenne est bien sûr le point central, mais les extrémités n'ont pas à être super éloignée. Ça peut être une moyenne qui varie entre 4 ans et demie et 5 ans et demie par exemple. Avec quelques points "nowhere". Ceci dit, pour considérer un vrai sevrage naturel, sans biais, il faut enlever tous les facteurs extérieurs qui contribuent à un sevrage précoce. Par exemple: nouvelle grossesse, nouvel enfant, séparation mère-enfant (garderie), autre source de succion, etc. Pour ce qui est ne pas y croire, parce que vous n'en connaissez pas, ce n'est pas un argument terrible terribe. Disons qu'on ne doit pas fréquenter les mêmes personnes, parce que personnellement, je connais beaucoup d'enfants allaités plus de 3 ans. Et quand l'allaitement est vraiment à la demande, cela se poursuit jusqu'aux alentours de 5 ans. (je vous invite à lire le livre "Près du coeur" et à participer à un congrès de La Leche un jour).

Madi-Emma (ne jamais se sevrer) : jamais entendu parler de cela de toute ma vie, à part dans cet article où on parle d'enfants allaités jusqu'à 15 ans, sans vraiment mettre de sources. C'est assez nébuleux disons et j'aimerais beaucoup avoir le contexte de cette soi-disant durée extrême d'allaitement.

La question du père et de la possession de son corps : Mon corps m'appartient que j'allaite ou non. je ne comprends pas trop cet argument. Je pourrais bien dire que les mamans biberonneuses sont prisonnières des vaches et d'un micro-ondes?! je ne suis prisonnière de personne et je gère très bien mon corps. Quant à mon chum...je vois pas vraiment en quoi l'allaitement dérangerait notre relation. On s'entend que quand j'allaite, tout le monde est réveillé. je ne me vois pas en train de faire des oula-oula avec mon chums pendant que ma fille est à côté de moi en train d'écouter la télé. Shocked je ne comprends vraiment pas cet argument de l'homme. En quoi, vraiment, cela pourrait-il le déranger que la femme allaite? Les seins de la femme ne lui appartiennent pas plus et l'allaitement et le sexe, ce n'est pas mutuellement exclusif. Ce n'est pas parce qu'il y a du lait dans mes seins que mon chum ne peut pas en "jouir" Wink. Pour ce qui est du mot à dire concernant la durée de l'allaitement..heu...je reviens au même argument. C'est mon corps, pas le sien et je compte bien décider comment m'en servir.

Allaitement à 2 ans VS allaitement à 6 ans : maman_lapin a raison, la relation d'allaitement à 6 ans est loin d'être la même que celle à 2 ans.

Allaitement dans le placard : Je crois que ça dénote plutôt d'un problème de la société vis-à-vis cela. Je n'ai pas nécessairement envie de me faire regarder de travers par tout le monde avec une face de boeuf pleins de préjugés à chaque fois que je sors. C'est très probablement pour éviter les regards et les commentaires mal placés que subit non seulement la mère mais aussi l'enfant

revenir en haut

maman_lapin

Inscrit le :
24 sept. 2008

Posté le: 27 février 2010 11:54:31 EST  
Guenièvre: je m'imagine bien me pousser à toute jambes si une telle chose arrivait lors de la première rencontre avec la belle-famille...chacun son choix, mais y'a des limites!!

Quand même, on m'a suggéré, lors d'une formation sur l'allaitement reçue l'an dernier, d'envisager de me faire aider par ma mère à allaiter ma fille avant de penser lui donner un biberon...ça s'est déjà vu, et c'est parait-il beaucoup moins nocif et beaucoup plus sain que la méchante tétine...(mais bon, ça l'air que ma mère ne doit pas assez aimer sa petite-fille, ça lui disait pas grand-chose Laughing

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
29 juil. 2008

Posté le: 27 février 2010 11:45:04 EST  
J'allaite encore ma fille de 18 mois et je n'ai pas l'impression que mon corps ne m'appartient pas. Pas plus qu'avec mon chum, par exemple. Est-ce qu'il y a des femmes qui pensent qu'à un moment donné il faut repousser son chum sous prétexte de retrouver son corps? Wink

Sur une note plus légère, voici le cas d'allaitement prolongé le plus extrême que j'ai vu:

http://www.youtube.com/watch?v=nV-uSb8MveY 

revenir en haut

maman_lapin

Inscrit le :
24 sept. 2008

Posté le: 27 février 2010 10:56:09 EST  
Il est vraiment très intéressant ce débat!

Personnellement, je crois que tant que la mère et l'enfant sont à l'aise dans la situation, pourquoi pas? Et, corrigez-moi si je me trompe, mais on ne doit pas allaiter de la même façon un enfant de 6 ans qu'on allaite un bébé ou un bambin d'un an ou deux? Je sais pas moi, on ne va pas aller le chercher à l'école entre deux cours parce qu'il a BESOIN de téter, ça doit se limiter (j'imagine) à quelques tétées dans l'intimité, genre pendant la routine du soir et/ou du matin?

Sucrerose: les commentaires de l'article sont d'avantage à propos de l'allaitement prolongé comme dans le cas qui nous intéresse justement ici plutôt que contre l'allaitement plus conventionnel, non? Ceci dit, j'ai eu les yeux équarquillés pas mal tout le long, je n'ai pas eu de mal à m'imaginer une gang de gars avec trop de bière dans le corps compétitionner pour sortir la plus grosse niaiserie sur le sujet...

Adi: je comprends ce que tu as tenté d'exprimer. La société n'est pas nécessairement hyper pro-allaitement, mais dans certains milieux, la pression est excessivement forte. J'ai également subi les insultes et pressions des infirmières parce que j'ai fait 5 mois d'allaitement mixte, et que «j'aurais pu me forcer, pour le bien de mon bébé plutôt que de ne penser qu'à mon petit confort et de choisir la facilité et la paresse». Je travaille encore aujourd'hui à me recentrer sur ma qualité de mère, parce que souvent, à entendre leurs commentaires, ça ne passe que par l'allaitement. Bref, là n'est pas l'objet du débat, mais je tenais à te dire que je te comprenais.

Je me questionne aussi à propos des pères de ces enfants allaités de façon plus prolongée. Ils sont d'accord?? Ils ne le sont pas mais n'ont pas un mot à dire sur le sujet?? Jusqu'à quel point ça ne les concerne pas selon vous? 

revenir en haut

gege123

Inscrit le :
01 avr. 2005

Posté le: 27 février 2010 10:26:55 EST  
Je voulais simplement ajouter la notion de sevrage non pas en lien avec l'alimentation, mais avec le besoin de succion.

Un enfant comble son besoin de succion généralement entre 18 mois et 3 ans. Bien sûr, il s'agit d'une moyenne. Il y en a de rares qui se sèvreront avant 18 mois alors que d'autres, tout aussi rares tèteront plus longtemps. Je ne parle pas seulement du sein, mais du pouce, d'une suce, d'un doudou ou autre. Un enfant de 9 ans qui tète son pouce, ça existe. Si sa mère acceptait de lui offrir encore le sein, il le prendrait pour se rassurer bien sûr, tout en gardant en tête que le lait est encore plein d'anticorps qui protègeront l'enfant.

Bébé s'est sevré du sein à 10 mois? Avait-il d'autres sources de succion? Si oui, il ne s'est pas sevré. Il a simplement choisi de téter autre chose. Je trouve la nuance intéressante.

J'accompagne mon commentaire d'un exemple personnel.

Fillette 1, allaitée, biberonée à temps très partiel et suce à temps plein. Je suis devenue enceinte et elle a décidé de se sevrer à 14 mois. Je ne lui ai pas offert de biberon, mais elle a conservé sa suce jusqu'à 2 ans et 9 mois.

Fillette 2, allaitée, suce à temps partiel abandonnée à 10 mois. Je suis devenue enceinte et elle a continué à vouloir téter. J'ai accouché et elle a encore voulu téter. Sevrage initié par maman jusqu'à 2 ans et 9 mois. Aucune alternative de succion à cet âge.

Fiston, allaité uniquement et encore allaité à 2 ans et 2 mois. Le sevrage est commencé tranquillement. Il reste 2 boires par jour. Maman commence à être tannée, mais comme je ne veux pas offrir d'autre source de succion, j'y vais graduellement. Ma limite personnelle est avant 3 ans.

Sevrage naturel de mes petits : autour de 3 ans. 

revenir en haut

Calipso

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 27 février 2010 09:57:02 EST  
sucrerose a écrit
Voici un tout autre "débat" sur le sujet. On voit bien que notre petite société est tellement pro-allaitement... Rolling Eyes

http://www.cliqueduplateau.com/2010/02/26/ca-vient-dune-vache-le-lait/#comments

 


Ishhhh que ça vole bas... 

revenir en haut

Adi

Inscrit le :
31 mars 2008

Posté le: 27 février 2010 09:56:10 EST  
Je suis tout à fait d'accord !
J'imagine que ça dépend aussi de ce que nous vivons personnellement...

Sans rancune ! Smile

Adi 

revenir en haut

Calipso

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 27 février 2010 09:53:50 EST  
Adi a écrit

Merci pour les références, mais je lis La Presse tous les jours, alors c'est déjà lu.
Je ne faisais que donner mon opinion et MA perception. Je n'ai pas allaité et j'ai subi beaucoup de pressions sociales, tant dans l'entourage qu'à l'hôpital.
Je ne faisais que donner mon opinion... Wink
 


Je ne doute pas que tu es une personne informée Adi...Mais une perception, ce n'est jamais coulée dans le béton. Ça peut se changer, et nous sommes là pour en discuter justement.
Cela fait également partie de mon opinion Wink 

revenir en haut

sucre2008

Inscrit le :
22 janv. 2008

Posté le: 27 février 2010 09:45:12 EST  
Voici un tout autre "débat" sur le sujet. On voit bien que notre petite société est tellement pro-allaitement... Rolling Eyes

http://www.cliqueduplateau.com/2010/02/26/ca-vient-dune-vache-le-lait/#comments

Je me répète mais c'est culturel de penser que des seins c'est sexuel. J'aimerais bien savoir depuis quelle époque. Est-ce relier à la religion ou bien à l'homme qui "évolue" et qui veut comprimer son coté animal?

 

revenir en haut

Adi

Inscrit le :
31 mars 2008

Posté le: 27 février 2010 09:23:59 EST  
Calipso a écrit


Tellement 'pro allaitement'???? Rolling Eyes Rolling Eyes

Se référer ici:
http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201002/24/01-954683-expulsee-dun-commerce-parce-quelle-allaitait.php

http://www.cyberpresse.ca/vivre/famille/201002/25/01-4255278-allaiter-dans-le-placard.php 



Merci pour les références, mais je lis La Presse tous les jours, alors c'est déjà lu.
Je ne faisais que donner mon opinion et MA perception. Je n'ai pas allaité et j'ai subi beaucoup de pressions sociales, tant dans l'entourage qu'à l'hôpital.
Je ne faisais que donner mon opinion... Wink

 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
10 mars 2008

Posté le: 27 février 2010 09:20:15 EST  
Je crois que je me suis fais mal comprendre. Je ne prétends pas qu'un enfant de 2 ans allaité peut avoir des problèmes émotifs liés à l'allaitement...mais à 8 ans, il y a fort à parier que quelque chose cloche dans le lien mère-enfant dans un contexte moderne comme au Etats-unis (la mère dans la vidéo du début par exemple). Je dis ça parce que je trouve inadéquat d'utiliser le sein comme un moyen de réconfort ou de tendresse chez un enfant de 6 ou 8 ans.
Mais bon, ce sont des cas plutot rares. Qu'en est-il du fameux ''allaitement dans le placard'' dont on parle dans le deuxième article cité au début du post?? Ca prouve qu'il y a un malaise chez plusieurs mères qui allaitent des enfants. Non?

Bien sur, si je vivais dans un contexte ou je serai défavorisée, où les supers marchés ne pousseraient pas à chaque coin de rue, j'opterais sans doute pour l'allaitement prolongé (à défaut d'avoir d'autres moyens efficaces pour nourir mon petit).

Cependant, ce qui m'intéresse et m'amène à me questionner, ce n'est pas l'allaitement prolongé en Afrique ou ailleurs dans le monde, c'est plutot l'allaitement prolongé ici au Quebec et chez nos voisins du sud.

Je suis pour le libre choix. Si une mère veut allaiter un enfant de 6 ou 8 ans, c'est son choix. Je demeure toutefois convaincue que ça peut engendrer des problèmes émotifs chez l'enfant ou chez la mère. Je percois ça comme une crainte de briser le lien intime qui unit normalement une mère et son bébé. Je crois que ce lien d'intimité évolue généralement en un lien d'amour et de tendresse entre mère et enfant, sans que le corps de la femme soit utilisé comme ''objet de réconfort''.
Je me demande pourquoi ces femmes n'ont pas envie de reprendre possession de leur corps??
  

revenir en haut

balabalabala

Inscrit le :
13 déc. 2007

Posté le: 27 février 2010 08:46:13 EST  
Amielle a écrit
Moi je me pose la question, pour celle qui allaitent....comment réagiriez-vous de voir un enfant biberonné jusqu'à 6 ans? 8 ans? plus? 


Je trouverais ça bizarre... autant que si je voyais une femme allaité son enfant de 6-8 ans...

Quand c'est hors du commun, on trouve ça bizarre. Mais c'est pas parce qu'on trouve ça bizarre que c'est inacceptable.... Wink 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
29 juil. 2008

Posté le: 27 février 2010 08:37:22 EST  
sucrerose a écrit
J'adore votre débat et j'ai juste une petite question. Les seins, dans le fond, c'est notre société "occidentale" qui les ont rendues intimes non? Je veux dire, ils ne font pas partis du systeme reproductif comme tel...

sucrerose qui lance une pop quiz un peu toute croche car il est tard Cool   


C'est peut-être la société occidentale mais aussi l'époque. Car à une autre époque, en Europe, les femmes avaient des décolletés pigeonnant qui laissaient entrevoir l'aréole du sein. Par contre, leurs jambes étaient emprisonnées sous une pile de jupons et crinolines, et une femme qui dévoilait ses jambes s'attirait la honte et la réprobation certaine, car tout le monde sait que les jambes c'est hautement érotique et indécent! Wink

(Je ne l'ai pas déjà dit ça? J'ai eu de la misère hier avec mes messages trop long... désolée si je me répète!)

Sinon en effet je pense que jusqu'à 6 ans c'est plutôt exceptionnel. Personne n'a dit que c'était la norme, mais que c'était possible et que la norme ailleurs était beaucoup plus élevée qu'ici.. 

revenir en haut

katja

Inscrit le :
06 sept. 2008

Posté le: 27 février 2010 08:16:27 EST  
Amielle a écrit
Moi je me pose la question, pour celle qui allaitent....comment réagiriez-vous de voir un enfant biberonné jusqu'à 6 ans? 8 ans? plus?


Je serais vraiment étonnée. Je penserais que l'enfant a peut-être une pathologie qui l'empêche d'avaler correctement. Je serais tout aussi étonnée de voir un enfant allaité à cet âge, sans par contre associer ça à une patho. Y a-t-il vraiment quelqu'un ici qui peut affirmer qu'elle ne sursauterait pas de voir un enfant de 8 ans allaité? Faut pas non plus faire comme si c'était si normal que ça, ça reste une situation très marginale et ça va de soi qu'on s'étonne devant une situation marginale.

Je doute aussi qu'il soit si habituel de voir des mères allaiter leurs enfants jusqu'à 6-7-8 ans dans d'autres pays non occidentalisés. Mais bon, comme mon expérience en pays africains se limite au Maroc, je n'ose pas trancher.

Quant à la moyenne de sevrage naturel vers 5 ans, permettez-moi d'en douter. Une moyenne, c'est central, ça veut donc dire qu'il y aurait plusieurs enfants sevrés vers 8 ans... J'ai un sérieux doute là-dessus.

Petite tranche de vie: ma fille s'est sevrée vers 15 mois et j'ai eu beaucoup de peine, car je voulais continuer plus longtemps. Après environ 3-4 semaines de refus et de tentatives infructueuses, j'ai abdiqué. Pour être certaine qu'elle ne manque de rien, j'ai fureté sur le net à la recherche d'info, et je tombais sur des sites qui disaient qu'un sevrage naturel était impossible avant 2-3-4 ans, que la mère comprenait mal les besoins de son enfant. Tsé, entre allaitantes, faut s'entraider, faut pas se mettre des objectifs inatteignables qui relèvent plus de l'exploit ou de situations complètement marginales que de normes (genre 5 ans Wink )! Fin de la parenthèse! Ceci étant dit, je suis vraiment contente pour celles qui réussissent à allaiter longtemps!

 

revenir en haut

Calipso

Inscrit le :
17 juin 2008

Posté le: 27 février 2010 07:31:39 EST  
Doucemaman a écrit
Je viens de lire ce lien qui a été écrit par "LE" spécialiste de l'allaitement au Canada Dr Jack Newman.Bien oui ,un homme Wink
Très intéressant.
http://www.mamancherie.ca/fr/info/newman/21-bambin.htm

 

Oui, et ce spécialiste de l'allaitement précise bien:

Depuis longtemps, l'UNICEF encourage l'allaitement jusqu'à deux ans et plus et l'American Academy of Pediatrics recommande l'allaitement pendant au moins un an, et ensuite aussi longtemps qu'il plaira à la mère et à l'enfant . Même la Société canadienne de pédiatrie, dans sa dernière déclaration sur le sujet, affirme que les femmes pourraient très bien souhaiter allaiter deux ans ou plus, et la position de Santé Canada est semblable à celle de l'UNICEF. Jusqu'à récemment, on allaitait souvent les enfants jusqu'à trois ou quatre ans, dans une bonne partie du monde , et l'allaitement des bambins est encore chose courante dans bien des sociétés.

Pour moi 3 ou 4 ans fait bien du sens...6 ans, je crois qu'on parle d'un allaitement au long cours assez rare, même dans les autres cultures, si je me fie aux personnes qui ont travaillé dans des ONG... 

revenir en haut

baobab

Inscrit le :
28 oct. 2009

Posté le: 27 février 2010 07:07:57 EST  
J'adhère au propos de bernie , ayant travaillé pour plusieurs ong dans divers pays , je n'ai jamais vu des enfants de si grands âges prendre le sein même en milieu rural . 

revenir en haut

Se connecter pour répondre