Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Besoin de l'avis d'une psychologue ou psychoéducatrice s.v.p

Auteur Message

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 3 décembre 2009 17:54:33 EST  
Celles qui me lisent régulièrement ici savent que mon fils aîné a un petit retard de langage et est très timide. J'ai été amenée à réfléchir une fois de plus à tout cela cet après-midi, suite à une rencontre avec son professeur de maternelle. Elle dit qu'il parle vraiment très peu en classe et lorsqu'il parle, on a du mal à saisir ce qu'il dit tellement il parle bas et sans articuler. Selon elle, c'est parce qu'il est conscient de son retard de langage et de ses difficultés d'élocution, et que ça le gêne lorsque vient le temps de parler. Elle doit souvent le faire répéter, et plus elle lui demande de répéter, plus il bloque. Elle suggère donc de faire appel à l'orthophoniste de l'école. Mon fils a déjà été suivi en orthophonie l'année dernière et je n'ai aucune objection à ce qu'il soit évalué à nouveau, ça ne peut certainement pas nuire. Sauf qu'à la réflexion, je me demande si c'est bien suffisant, s'il ne conviendrait pas de consulter aussi en psychologie ou psychoéducation pour son problème de timidité...Pour le reste, tout va bien, il est très attentif en classe, a un comportement exemplaire et n'a aucune difficulté particulière au niveau des apprentissages.

Son problème, au fond, est contextuel: à la maison, il arrive facilement à se faire comprendre, ainsi que dans tous les endroits ou avec tous les gens avec qui il est plus à l'aise. Lorsque je lui demande de répéter, il le fait sans hésiter en faisant un effort pour mieux prononcer ou en parlant plus fort s'il le faut. Même à l'école, il lui arrive de bien parler: de 2h30 à 3h, il va au service de garde juste en face du local de sa classe. Ils ne sont alors que 4 élèves de maternelle et son prof, d'où elle se trouve, l'entend parler aux autres tout à fait normalement. Bon, avec ses défauts de prononciation, quand même, mais elle a beaucoup moins de mal à le comprendre. C'était pareil à la garderie quand j'allais le chercher: tant qu'on était dans le local avec le reste du groupe et l'éducateur, il parlait à peine ou à voix très basse, mais dès qu'on sortait du local et qu'on était juste lui et moi (et son frère et sa soeur), le moulin à paroles se mettait en marche. Son éducateur n'en revenait pas!

Bref, j'aimerais savoir ce que vous en pensez. Est-ce que ça vaudrait la peine de consulter un psychologue ou un psychoéducateur? Si oui, lequel de ces deux intervenants serait plus approprié dans son cas?

Merci! 

revenir en haut

Marguerite123

Inscrit le :
18 nov. 2009

Posté le: 3 décembre 2009 22:15:16 EST  
Il est certain que ça ne peut pas faire de tort de consulter un psychologue une psychoéducateur. Mais juste pour savoir, lui avez-vous demandé les raisons ? Pourquoi a-t-il de la difficulté à parler en classe et à son professeur ? C'est sûrement de la timidité, mais parfois on peut mieux comprendre l'enfant et l'aider en sachant ce qui le bloque. Demandez-lui sans insinuer une réponse pour lui. On sait jamais !
Very Happy  

revenir en haut

Marilou2

Inscrit le :
11 juin 2009

Posté le: 3 décembre 2009 22:31:16 EST  
Le fils d,une amie était comme ça aussi en maternelle (et je travaillais dans sa classe). Il était timide et très introvertie (le contre à la maison). Après plusieurs discussion entre la mère, la prof, moi (je suis éducatrice spécialisée) et la psy, on en ait venu à la conclusion qu'un chek-up complet s'imposait. La mère a donc prit rendez-vous avec une batterie de spécialiste: orthophoniste au privé, optométriste, audiologiste...

Finalement le petit ange n'entendait pas bien (du liquide d'ancienne otites s'était figé derrière le tympan) et avait besoin de lunette (je ne me rappelle plus du problème exacte, mais il avait de la difficulté à faire le focus sur les objets)...Son problème orthophonique devenait donc une conséquence de son trouble de l'audition causé par le liquide resté figé derrière le tympan....

Tout ça pour te dire que la maternelle c'est le bon moment pour investiguer car l'an prochain c'est la première année, et s'en est une grosse côté apprentissage.

Bonne chance 

revenir en haut

ASMO

Inscrit le :
19 août 2008

Posté le: 3 décembre 2009 22:39:36 EST  
Marie-Lili, si tu poses la question c'est que tu en sens le besoin. Donc n'hésite pas à consulter une autre personne. Tu vas avoir le sentiment d'avoir fait ce que tu devais faire, même si la consultation est inutile! Parfois dans les écoles les psychologues sont difficiles à rencontrer, donc si tu peux faire les démarches par toi-même ou via le CLSC ça peut être plus rapide.

En soit la timidité n'est pas problématique, mais si tu peux avoir des outils pour l'aider à plus facilement s'épanouir c'est un pas de plus dans la bonne direction! 

revenir en haut

ASMO

Inscrit le :
19 août 2008

Posté le: 3 décembre 2009 22:41:34 EST  
Pour choisir le bon intervenant tu pourrais peut-être demander à son enseignante. Elle le voit à tous les jours, donc elle est probablement plus apte à te dire par qui commencer que nous qui avons un portrait restreint de la situation. 

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 4 décembre 2009 16:07:23 EST  
Merci pour vos réponses! Je n'ai pas beaucoup de temps pour répondre à chacune d'entre vous, mais je voulais juste te dire Marilou2 que mon fils est déjà en attente d'évaluation en audiologie. Je n'y pensais plus, mais c'est vrai que ça pourrait être une cause...Je vais voir son médecin le 4 janvier pour son examen de routine, je vais lui en reparler pour voir si on ne pourrait pas faire accélérer les choses.

Si d'autres ont des suggestions ou opinions, n'hésitez pas, je reviendrai un peu plus tard. Merci encore! 

revenir en haut

Nostra

Inscrit le :
08 nov. 2006

Posté le: 5 décembre 2009 20:31:36 EST  
Je vois que tu habites montréal, alors j'imagine que ton fils fréquente une école de la CSDM. Je travaille pour une commission scolaire de la rive-sud de Mtl et j'imagine que les services offerts sont les mêmes d'une c.s. à l'autre. Habituellement, les psychoéducateurs dans les milieux scolaires aident les enfants qui ont des troubles de comportement (ce qui n'est pas le cas de ton fils) et les psychologues ont tellement de demandes qu'ils ne font que des évaluations (QI, TDAH, etc.) et très, très peu de suivis. Alors, malheureusement, je ne pense pas que ton fils aurait des services via l'école. Par contre, s'il y a une travailleuse sociale du CLSC qui est affiliée à l'école et qui fait des suivis à l'école, je pense qu'elle serait une bonne personne-ressource pour ton garçon. Toutes celles avec qui j'ai travaillé dans mes écoles offraient des suivis/ateliers pendant l'année scolaire sur plusieurs thématiques.

Aussi, je te suggère fortement d'inscrire ton fils dans différentes activités parascolaires (qu'il aime VRAIMENT beaucoup), où il aurait la chance de cotoyer d'autres enfants (dans un autre contexte que l'école). Je pense que ça pourrait l'aider à vaincre sa timidité. Aussi, dans plusieurs CLSC ou maisons de la famille, des ateliers d'habiletés sociales sont offerts aux enfants pour les aider à aller vers les autres.



 

revenir en haut

Nostra

Inscrit le :
08 nov. 2006

Posté le: 5 décembre 2009 20:36:36 EST  
Aussi, j'imagine qu'il doit être anxieux de parler en classe. Tu pourrais trouver quelques pistes d'intervention avec les petits livre de la collection CHU Sainte-Justine. Ils offrent une belle variété de livres sur plusieurs sujets. Ils sont très bien faits et j'aime beaucoup les suggérer aux parents.

http://www.editions-chu-sainte-justine.org/catalogue/collections/collection-chu-sainte-justine-pour-les-1.html?p=1

Finalement, c'est certain qu'une évaluation/suivi en orthophonie ne peut pas nuire, mais encore là, la liste d'attente est souvent très longue dans le milieu scolaire et les enfants ne reçoivent pas bcp de services.

Tiens nous au courant. 

revenir en haut

Roukinette

Inscrit le :
04 déc. 2007

Posté le: 6 décembre 2009 00:43:22 EST  
Bonjour Marie-Lili!

Je partage plusieurs points de l'avis de Nostra, mais je voulais te poser quelques questions qui sauront peut-être alimenter ta réflexion et tes choix.

* est-ce que ton fils a déjà rencontré des difficultés qui seraient en lien avec sa timidité, dans d'autres sphères que le langage? Autrement dit, est-ce que sa timidité cause d'autres problématiques que celle de la communication? Dans le même ordre d'idée, est-ce que ton fils a des amis en classe, soit des amis qu'il avait déjà et qui fréquentent la même maternelle, soit des nouveaux amis?

* ton fils pense quoi de l'école en général? Il aime bien ou a des réticences? S'il a des réticences, quel genre de réticences a-t-il?


 

revenir en haut

mamoushka24

Inscrit le :
11 août 2005

Posté le: 6 décembre 2009 10:16:53 EST  
Je partage l'avis de toutes les autres mamans. Si tu t'inquiètes, consulte toutes les ressources que tu crois nécessaires, mieux vaut en faire trop que de regretter plus tard.
Après tout c'est en ce moment que ton fils se développe.
J'ai vécu une situation très semblable avec mon fils. Il articulait extrêmement mal, (je n'arrivais pas à le comprendre moi-même) et il ne parlait vraiment pas beaucoup. bref, il avait un retard. On a fait le check-up complet.
Finalement, il a eu des tubes dans les oreilles.
La DIFFÉRENCE: INCROYABLE.
Il s'est mis à me demander c'était quoi les différents bruits dans la maison( ex. mon réfrigérateur fait du bruit qu'il n'entendait pas.. idem pour les oiseaux...)
Il a ensuite été suivie par une orthophoniste au privée, car les listes d'attente dans les hopitaux sont loooongue et il n'allait pas encore à l'école.
Pour l'info: Clinique d'orthophonie les jeunes aventuriers: Les séances d'évaluation sont environ 130$( 2-3) et ensuite c'est 100$ de l'heure je crois, mais moi j'ai pris du 45 minutes aux 2 semaines et je fais beaucoup de travail à la maison..(budget m'y oblige)

Près d'un an + tard, il a encore un léger retard qui se remarque dans la prononciation, mais il nous raconte des histoires de 5 minutes... il communique avec tous..rien à voir avec le petit garçon d'il y a un an!
Pour le test d'audiologie, j'ai été au privé, cela à coûté 90$ et j'ai eu un rendez-vous en dedans de 2 semaines. ( Centre audiologie sur sherbrooke)
Les tubes, c'est l'ORL qui suivait mon fils, mais ta pédiatre peut te mettre en consultation urgente..

Pour le problème de timidité: mon fils aussi était dans sa bulle. En fait, c'était comme s'il était sous l'eau et quand il y avait beaucoup d'action, il ne se joignait pas aux autres,mais s'occupait seul. On a même pensé à de l'autisme légé à l'époque.
Cela a tranquillement changé quand je suis emménagée avec une autre mere mono et son enfant.
Le contact régulier avec un autre enfant l'a aidé à se dégêné.
Mais vraiment c'est à partir des tubes dans l'oreille qu'il est sorti de la bulle..
En espérant que cela puisse t'aider.. 

revenir en haut

neo

Inscrit le :
05 oct. 2009

Posté le: 6 décembre 2009 16:36:07 EST  
Salut! Je te laisse les coordonnees de l'Ordre des psychoeducateurs: www.occoppq.qc.ca

Je pense qu'il serait interessant de voir avec le professeur de ton fils si vous pouvez faire une demande de service pour le psychoeduateur de ton ecole. Le psychoeducateur pourra examiner la pertinence d'evaluer et/ou d'intervenir davantage par rapport a la problematique de ton fils. Il pourra ensuite vous referer au specialiste le plus approprie. Si le besoin devrait etre repondu par un psychoeducateur, sache que tu peux appeler a l'Ordre pour obtenir les services d'un psychoeducateur qui fait de la pratique en cabinet prive (si le psychoeducateur rattache a ton ecole ne peut repondre aux besoins de ton fils).

Bonne chance!  

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 7 décembre 2009 10:02:28 EST  
OK, j'ai un peu de temps pour répondre.

Mais juste pour savoir, lui avez-vous demandé les raisons ? Pourquoi a-t-il de la difficulté à parler en classe et à son professeur ?


Je lui ai déjà demandé et il répond simplement que ça ne lui tente pas de parler plus fort, ou de parler tout court. Mon fils n'est pas toujours très loquace...Il va parler énormément de ce qui lui plaît, mais sinon, il faut lui tirer les vers du nez! (J'étais comme ça plus jeune moi aussi, d'ailleurs!)

Je vois que tu habites montréal, alors j'imagine que ton fils fréquente une école de la CSDM.
Non, nous sommes dans le secteur de la CS Marguerite-Bourgeois, nous sommes dans le sud-ouest de l'Ile. Mais bon, comme tu dis, j'imagine que ça se ressemble au niveau des services offerts...Je vais vérifier auprès du CLSC, mais je crois qu'ils n'ont pas beaucoup de services pour la famille à Lasalle, comme c'était le cas à St-Henri où j'étais avant...Sinon, j'envisage d'aller au privé.
Aussi, je te suggère fortement d'inscrire ton fils dans différentes activités parascolaires (qu'il aime VRAIMENT beaucoup), où il aurait la chance de cotoyer d'autres enfants (dans un autre contexte que l'école).
C'est une bonne idée, je vais regarder ça...Il avait des cours de natation avant, mais j'avais laissé tomber faute de temps lorsque ma dernière est arrivée.
 

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 7 décembre 2009 10:06:46 EST  
Tu pourrais trouver quelques pistes d'intervention avec les petits livre de la collection CHU Sainte-Justine.


Je vais regarder ça, merci!

est-ce que ton fils a déjà rencontré des difficultés qui seraient en lien avec sa timidité, dans d'autres sphères que le langage? Autrement dit, est-ce que sa timidité cause d'autres problématiques que celle de la communication?

Hum... Vite de même, je dirais que non. As-tu des problématiques en tête?

Dans le même ordre d'idée, est-ce que ton fils a des amis en classe, soit des amis qu'il avait déjà et qui fréquentent la même maternelle, soit des nouveaux amis?

Oui, il en a. Malgré sa timidité, il est très populaire, c'est ça qui est surprenant! Il arrive dans la cour et ça se garroche sur lui! Il a "perdu" ses amis de la garderie en quelque sorte puisqu'on a déménagé, mais il s'en est fait de nouveaux assez rapidement à la maternelle (il y a une petite fille en particulier dans sa classe qui l'adore, qui le trouve donc fin et donc cute! Wink). Sauf que si les autres en général semblent bien l'aimer, lui, en revanche, fait très souvent son indépendant. Il va au service de garde de 2h30 à 3h et se tient souvent avec le même petit garçon. Lorsque je vais le chercher à 3h, ce petit garçon lui dit toujours "bye Félix, à demain!", mais mon fils l'ignore...J'ai beau l'inviter à saluer à son tour, donner l'exemple en saluant moi-même le petit garçon, rien à faire...J'en ai conclus que c'est peut-être la présence de la mère du garçon (qui vient le chercher aussi à 3h) qui l'intimide, puisqu'autrement, il s'entend très bien avec ce petit garçon. Il arrive aussi que mon fils parle au parc à des enfants qu'il ne connaît pas, et à ce moment-là, il parle normalement de manière très compréhensible. Autrement dit, il choisit vraiment avec qui il veut communiquer et à quel moment.
 

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 7 décembre 2009 10:12:49 EST  
ton fils pense quoi de l'école en général? Il aime bien ou a des réticences? S'il a des réticences, quel genre de réticences a-t-il?


Il aime l'école, d'autant plus qu'en dehors des exigences en matière de communication, il se débrouille très bien. Il est curieux et adore apprendre. Par contre, il lui arrive de me faire des crises au moment de partir de la maison le matin, en disant qu'il ne veut pas aller à l'école (il faisait la même chose lorsque c'était pour la garderie). Il refuse alors de s'habiller, et quand je tente de le faire moi-même, il se déshabille aussitôt. Sauf qu'une fois la crise calmée et la porte passée, tout se replace. Rendu à l'école, il n'a aucun mal à se détacher de moi et rejoindre les autres. Je pense que le problème est davantage relié à la transition au moment de partir qu'à l'école comme tel. 

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 7 décembre 2009 10:19:17 EST  
Mamoushka24, je vais voir avec la pédiatre en janvier pour voir si ça pourrait être une cause. Il n'a pas fait beaucoup d'otites dans sa vie, mais on ne sait jamais...

Néo, merci pour le lien! 

revenir en haut

Roukinette

Inscrit le :
04 déc. 2007

Posté le: 7 décembre 2009 12:39:40 EST  
Bon lundi Marie-Lili!

Merci de tes réponses... Smile

En fait, je t'ai posé ces questions afin d'avoir une idée plus précise de la nature et surtout de l'ampleur de la problématique que vit ton fils.

C'est certain que je n'ai pas l'ensemble du portrait et que je ne m'aventurerais pas à te dire de faite telle chose ou pas, je crois que tu es la mieux placée pour faire les choix qui s'imposent, mais j'aurais tendance à te dire que ton fils n'a pas tellement besoin d'une ressource en psycho-éducation et encore moins en psychologie.

Oui, il est de nature plus réservée ou introvertie, il est parfois timide, mais visiblement il semble avoir un développement socio-affectif tout ce qu'il y a de plus normal. À la lumière ce que tu dis, considérant qu'il a des amis, qu'il n'a pas de difficulté à entrer en relation avec autrui de façon générale, j'aurais tendance à écarter la possibilité d'une problématique sur le plan des compétences sociales ou de la maturité affective.

Aussi, je te questionnais sur l'intérêt de ton fils envers l'école parce que parfois des problèmes communicationnels peuvent être un obstacle à établir des relations d'amitié avec d'autres et peuvent aussi faire en sorte que l'enfant ne se sente pas à l'aise à l'école et finisse par ne pas aimer l'école tout court, ce qui est malheureusement souvent un bon précurseur d'échecs scolaires et même de décrochage scolaire ultérieurement. Visiblement, ce n'est pas du tout le cas de ton fils encore une fois : il a un intérêt envers l'école, il a des amis à l'école, source de motivation pour la fréquenter, il réussit plutôt bien, il est curieux, aime apprendre.

Bref, tout ça pour dire que je crois que l'enseignante a vu juste : ton fils est timide parce qu'il est conscient de sa difficulté sur le plan du langage. Ses difficultés communicationnelles et sa timidité sont donc à mon avis liées uniquement à ses difficultés langagières. Maintenant, je pense qu'il est important de continuer à travailler sur le plan du langage et d'identifier la raison de ce léger retard.

Aussi, je pense qu'il peut être une bonne chose de voir avec l'enseignante de quelle façon il est possible d'amener ton fils à s'exprimer plus souvent et plus clairement en classe. Est-ce que le faire en petit groupe régulièrement pour le préparer en plus grand groupe pourrait aider, je n'ai pas vraiment de solutions clé en main, mais en même temps, avec la connaissance que tu as de ton fils, des situations où il arrive à bien se faire comprendre, juxtaposée à l'expérience professionnelle de l'enseignante, je crois que cela peut suffir à mon avis à trouver des moyens de rendre ton fils plus à l'aise de s'exprìmer à plus long terme.

Enfin, il n'est jamais mauvais d'inscrire son enfants à des activités parascolaires ou à des activités offertes par la municipalité etc. Ce sont de belles occasions pour lui de développer son langage et de se sentir plus confiant dans ses capacités de communiquer, peu importe le public.

 

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 7 décembre 2009 12:58:07 EST  
Je ne vois pas de problème majeur avec ton fils d'après ce que je lis et je ne pense pas qu'il soit nécessaire de consulter un psychologue ou une psychoéducatrice pour l'instant. Son problème de langage se réglera avec l'orthophoniste, de la constance et de la patience et pour sa timidité, un cours de karaté ( les arts martiaux, loin de rendre agressif aident les enfants aux prises avec de la timidité à prendre confiance en eux, très recommandé) ou plus tard de théâtre pourrait l'aider grandement.

Tu as écrit : " Elle doit souvent le faire répéter, et plus elle lui demande de répéter, plus il bloque ..."

J'ai l'impression aussi que ton fils fait peut-être un peu d'anxiété de performance ...Il craint peut-être d'être "chicané" si il ne répond pas la " bonne" affaire...Est t-il résistant à essayer de nouvelles choses avec vous en particulier ? Vous pouvez même lui poser directement la question...Certain enfants sont très angoissés à l'idée de déplaire ou de faire face à l'échec...Ce sont des enfants intelligents et souvent précoce dans d'autres sphères de leurs développement...

Je pense qu'il faudrait en parler avec l'enseignante pour qu'elle relâche la tension lorsqu'elle voit que ton fils " bloque" et qu'elle l'encourage plutôt à poser des questions lorsqu'il ne comprend pas...C'est une mauvaise technique d'insister lorsque l'enfant panique...Il faut plutôt le remettre dans un contexte de confiance...

Gala Wink      

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 7 décembre 2009 14:16:36 EST  
Merci Gala et Roukinette pour vos réponses!

Roukinette, en parlant d'amis, je lui en ai reparlé justement ce midi. Je l'ai questionné un peu sur sa relation avec ses amis à l'école. Il m'a dit que ça le dérangeait que trop de monde veuille jouer avec lui, il préfère jouer seulement avec M...(son ami avec qui il va au service de garde), parce que c'est son meilleur ami. Là-dessus, il est comme moi: un grand solitaire qui préfère n'avoir que quelques amis. Je trouve très bien qu'il sache déjà ce qu'il veut à ce niveau. Espérons seulement qu'il saura signifier aux autres qu'il préfère qu'on le laisse tranquille!

Gala, son enseignante semble consciente qu'il ne faut pas trop lui demander de répéter. Elle m'a dit qu'elle le lui demande généralement une seule fois, parfois deux, sinon elle laisse tomber. Pour ce qui est de l'anxiété de performance, c'est possible. Il réagit parfois à la nouveauté et il lui arrive souvent d'être mauvais perdant ou de se décourager lorsqu'il ne réussit pas ce qu'il voulait faire. As-tu des trucs par rapport à ça en particulier?

Pour ce qui est du karaté, c'est une excellente idée, il faut juste que je convainque mon mari! Il est très réticent parce que justement il trouve cela agressif (alors qu'il serait d'accord pour que fiston joue au hockey! Confused ). (Zut, je continue sur un autre message, ça bogue...) 

revenir en haut

Marie-Lili

Inscrit le :
11 mai 2004

Posté le: 7 décembre 2009 14:21:20 EST  
Je continue...

Pratiquant moi-même le tai chi, j'en suis venue à m'intéresser aux arts martiaux en général et je trouve qu'effectivement, le karaté serait excellent pour lui. Mais bon, comme je disais, il faut que je convainque le papa...À propos, ça commence à quel âge ces cours-là? Quelqu'un sait?

En tout cas, merci pour votre aide! Je vais continuer de me renseigner pour voir ce que je peux faire. Ça me rassure de constater qu'à votre avis, son problème demeure assez léger et que mon fils est somme toute normal. 

revenir en haut

Gala

Inscrit le :
12 sept. 2007

Posté le: 7 décembre 2009 18:01:15 EST  
En fait, tu profite de mon cours d'aujourd'hui en psychologie de l'enfance ou nous avons abordés le sujet des enfants plus timides ou qui seraient victime d'intimidation ( ce qui ne semble pas le cas de ton petit poux heureusement !) et il semblerait que loin d'encourager l'agressivité, le karaté aide l'enfant à prendre confiance en lui et à s'affirmer d'avantage ! Le karaté est offert en général dans le cahier des loisir de ta région dès l'âge de 4-5 ans pour un prix très raisonnable comparativement à une école privé.

Pour ce qui est de l'anxiété de performance, le plus important est de surveiller étroitement nos propres sentiments lorsque l'on voit notre enfant se décourager ou rechigner à faire des efforts et remettre ça à plus tard sans abandonner.Tu peux lui dire par exemple: " c'est correct si tu ne veux pas essayer, la prochaine fois peut-être ! "

Des phrases comme " l'important, tu sais, c'est de faire un effort..." Très souvent, c'est en voyant d'autre enfant le faire qu'il sont le plus porté à essayer. La notion d'effort n'est pas inné et il faut donc continuellement le rappeler à l'enfant tout au long de son enfance. Certains enfants, par tempérament, sont plus résistants et réfractaires à la nouveauté et à la notion de persévérance mais il faut prendre garde de ne pas oublier que nous sommes leurs miroirs et que c'est par notre réaction ( ou non ) que l'enfant parviendra à surmonter ses difficultés !

Lâche surtout pas, ton petit est entre très bonnes mains et tout ira très bien !

Gala 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
13 oct. 2005

Posté le: 7 décembre 2009 18:36:38 EST  
Marie-Lili a écrit


Pratiquant moi-même le tai chi, j'en suis venue à m'intéresser aux arts martiaux en général et je trouve qu'effectivement, le karaté serait excellent pour lui. Mais bon, comme je disais, il faut que je convainque le papa...À propos, ça commence à quel âge ces cours-là? Quelqu'un sait?



Mon fils a commencé le judo à 4 ans. Ça fera bientôt 7 ans qu'il en fait et il adore ça. Je trouve que c'est un sport beaucoup plus intéressant et accessible que le karaté ou le taekwando. Je crois que les cours de karaté commencent vers 6-7 ans, mais ça doit dépendre des endroits... Je pense qu'au karaté il y a des coups alors c'est plus compliqué pour les plus jeunes. Plusieurs de ses copains en ont fait un moment donné, mais personne n'a vraiment aimé ça alors qu'ils sont plusieurs à faire du judo depuis plusieurs années.

Le judo pour les tout-petits, c'est un peu un mélange de gymnastique et de lutte. Ils passent beaucoup de temps à apprendre à faire des roulades et à tomber. C'est excellent pour la coordination et l'équilibre et, en même temps, ces acquis sont utiles pour d'autres sports. Par contre, il faut aimer le poussage et le tiraillage. En grandissant ça devient pas mal rough, mais c'est une excellente façon de faire face à ses peurs et d'avoir confiance en soi. Il y a un très bon dojo au centre Gadbois.   

revenir en haut

Se connecter pour répondre