Les signatures forum sont temporairement désactivées.
Se connecter pour répondre

Accordez-vous une place aux gens négatifs dans votre vie?

Auteur Message

Anonyme

Inscrit le :
23 févr. 2010

Posté le: 21 avril 2011 11:33:22 EDT  
Mon titre dit tout mais je tiens tout de même à spécifier que je veux parler de votre mère, père frère qui ont un comportement négatif néfaste et répétitif genre maniaco-dépression et non pas d'amis ou connaissance que l'on peut écarter plus facilement.

Lorsqu'ils se complaisent dans leur malheur ou chaque petit mot de votre part sonne comme une méchanceté ou un jugement ou sonne commme si vous vouliez les mettre à l'écard à leurs oreilles ,finissez-vous par vous emporter et leur dire ce que vous pensez en sachant qu'ils risquent de tomber encore plus bas ou les laissez-vous dire leurs mélodrame sans rien ajouter??

j'aimerais connaître votre opinion... 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
09 mars 2009

Posté le: 21 avril 2011 13:44:48 EDT  
Je dirais que ca dépends du sujet.Si c'est quelque chose par rapport a moi(comment j'éleve mon enfant exemple)c'est certain que j'ai plus tendance a leur dire ce que je pense mais si c'est quelque chose qui ne me touche pas personnellement,j'essaie de les écouter.Tout le monde a droit a ses bleues,de se plaindre un peu et d'etre découragé mais un moment donné il y a des limites.Souvent quand ce que je dis blesse je leurs expliques mon point de vue,que je disais pas ca pour les rabaisser,etc.Je suis du genre a accumuler,je suis tres patiente et ca ne me dérange pas d'écouter les problemes des autres.Mais ca dépend encore du probleme.Mais a la longue,toujours se faire remacher les memes choses ca vient chiant!Donc je dirais qu'en général,je dis rien jusqu'a ce que ma limite soit atteinte...Le probleme c'est que je peux finir par dire ce que je pense de maniere assez cavaliere...Mais bon je travaille fort la dessus!!! 

revenir en haut

Anna Banana

Inscrit le :
28 sept. 2009

Posté le: 21 avril 2011 14:10:38 EDT  
Moi aussi j'essaie d'écouter, de trouver des solutions avec la personne, mais si je vois qu'elle se complait dans son malheur et qu'elle agit pas pour s'en sortir, trouve des excuses pour maintenir le statu quo, j'avoue que ça m'enrage. Mais comme je ne suis pas une personne qui cherche les conflits, et si en plus il s'agit de mon père, ma mère ou mon frère, je ne sais pas si je serais capable de lui dire de se réveiller, de le shaker. Je pense que j'essayerais de la diriger vers des ressources d'aide (professionnelle, si nécessaire) parce qu'à un moment donné, on a tous nos limites et ça gruge de l'énergie quelqu'un qui voit tout en noir. Je ne pense pas que je me couperais totalement de la personne, sachant qu'elle vit une grande détresse. Pas si c'est une personne que j'aime profondément. 

revenir en haut

MissBarnik

Inscrit le :
13 févr. 2009

Posté le: 21 avril 2011 15:03:34 EDT  
Ma foi, la personne négative dans ma vie c'est ma mère. Elle fait partie de ceux qui n'ont rien à se reprocher mais qui reproche tout aux autres, en autre chose. Je l'aime ma mère, mais maudine qu'elle m'en demande.

J'ai déménagé à 1h de ma famille et je les vois environ 1 ou 2 fois par mois. Je lui téléphone peut-être au semaine ou aux 2 semaines, tout dépendant. J'essaie d'être le plus conciliante possible parce que je sais que ça ne donne rien d'essayer de la raisonner. Présentement, mes parents sont en procédure de divorce, alors c'est quinze fois pire. Je suis un peu comme Arwen, quand on me cherche, on finit malheureusement par me trouver. Je ne suis pas sans tâche et sans reproche, je l'admet, mais parfois, il faut cesser de se faire marcher dessus.

Sincèrement, je n'ai pas trouvé la solution gagnante et le fais que je réplique ne doit pas aider. Dans le fond, j'essaie d'éviter les conflits autant que possible. 

revenir en haut

Plumeau

Inscrit le :
15 déc. 2009

Posté le: 21 avril 2011 15:34:58 EDT  
Je dirais que ça dépend du lien que tu entretiens...
Je me suis éloignée de ma mère il y a une dizaine d'années à cause de ça. Elle avait trop d'emprise sur moi et ses humeurs oh la la! ça m'étouffait. Si elle était fâchée, on devait filer doux. Si elle était de bonne humeur, elle nous ignorait ou nous reprochait de ne pas l'être assez. J'avais l'impression que mon bonheur dépendait d'elle... Alors je me suis éloignée d'elle. Je suis déménagée et je l'appelais rarement. Elle s'est retrouvée pas mal toute seule... et depuis quel changement! Je ne me suis jamais autant bien entendue avec ma mère Smile Elle a compris que si elle était blessante, ben on ne lui parle plus. J'ai parfois l'impression qu'elle marche sur des oeufs mais bon... c'est mieux comme ça. Maintenant que je suis plus détachée, je me sens moins affectée par ses problèmes et je peux mieux l'aider. C'est sur que j'avais peur de la voir sombrer dans son malheur mais elle est plus forte que je pensais. Il faut aussi penser à notre propre bonheur... sinon qui le fera? 

revenir en haut

Elfie

Inscrit le :
28 déc. 2008

Posté le: 21 avril 2011 21:28:56 EDT  
Je crois qu'il faut se demander jusqu'ou on est prêt à aller avec cette personne, mettre ses limites et les tenir. La vie est trop courte pour perdre son énergie avec des personnes négatives.
J'ai dans mon entourage des personnes très ''vampires d'énergie", et après avoir considéré de les couper définitivement de ma vie, j'ai réalisé que je me sentirais trop coupable de le faire. J'ai donc opté pour des limites claires: une visite aux 3 mois, un appel par semaine, etc.. J'ai trouvé ma façon d'être confortable dans cette situation.
 

revenir en haut

mariekiki

Inscrit le :
26 nov. 2007

Posté le: 25 avril 2011 20:02:44 EDT  
allo

moi c'est ma tante...en fait ma maraine. Je ne suis plus capable..elle est négative et surtout elle joue toujours à la victime.
Tout est de la faute des autres et elle le fait voir assez rapidement.

Nous avons eu une mésentente voilà quelques mois et nous nous parlons plus depuis et je peux vous dire que je me porte à merveille depuis ce temps là.

Je n'ai pas besoin de quelqu'un qui me rend toujours coupable de ce que je disou ce que je fais!! Ca épuise à la longue quelqu'un comme ça.

Ça fait du bien de vous en parler Very Happy 

revenir en haut

Coccinelle06

Inscrit le :
21 janv. 2008

Localisation :
Rouyn-Noranda

Posté le: 25 avril 2011 21:42:00 EDT  
Allo!

Honnêtement, sa fait du bien de tomber sur un post comme celui-ci, je me sens vraiment moins toute seule. Ici c'est ma mère, et mon g-père. Lui sa fait bien longtemps que je lui parle plus, enfin c'est lui qui me parle plus, je ne sais pas trop pourquoi, mais enfin, depuis ce temps, j'ai pas de commentaires négatifs.

Par contre, ma mère, j'ai vraiment beaucoup de misère à couper les ponts. Sa me fait terriblement mal. Aujourd'hui je suis bcp moins pire que adolescente, sa m'Atteint pas de la même façon, j'ai murit depuis, mais mettons, que sa fait toujours très mal.

Ici la relation est complètement détruit depuis que j'ai 15 ans, suite à une chicane niaiseuse, qui a dégénérée.

Depuis ce temps, je considère ma relation avec ma mère de "toxique", on se voit à peine 1 fois par an, et on s'écrit, on s'appelle que très rarement.

D'ailleurs la dernière fois ou je l'ai vu sa fait déja 1 an et demie, et même si je lui parle pas, je l'as vois pas, je peux vous dire, que sa fait toujours mal, même si oui on peut se porter mieux, j'ys pense toujours, surtout quand je vois mes enfants grandir, sans connaitre leur grand-mère, sa m'arrache le coeur!

 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
23 févr. 2010

Posté le: 26 avril 2011 17:22:49 EDT  
moi j'ai de la difficulté à "dealer" avec le côté négatif de ma mère. En fait, je ne l'ai JAMAIS vu heureuse dans AUCUNE activité ou journée de sa vie. Tout est fait de négation, de tristesse, de malheurs et de désolation...
Plus jeune nous mettions cela sur le compte de son alcoolisme mais elle a réglé ce problème depuis bientôt 15ans et rien n'a changé.
Quelle que soit la phrase que vous lui dites, elle va tout faire pour y trouver un aspect négatif et retourner cela à son avantage pour devenir une victime.
Un exemple qui m'a fait penser à ce post : j'habite à plus de 10 heures de route de chez elle(son caractère est l'une des raison de mon éloignement)et c'est l'anniversaire de ma plus jeune.
Ma mère me dit "je vais l'appeler pour sa fête demain!"
Ma première réponse extrêmement rapide a été "NON!"
Si j'avais donner cette réponse rapide à n,importe qui (soit dit en passant,je me suis repris tout de suite pour lui dire c'est ok)une personne normale m'aurait demandé pourquoi je ne voulais pas qu'elle l'appelle avec étonnement n'est-ce pas??
Mais ma mère, fidèle à elle-même s,est empressé de me dire "c'est ben! Je l'appellerai pas ta fille si tu veux pas que je l'appelle!).. Pour une explication rapide , je ne la fêtais pas cette journée là et je n'avais pas de cadeau, je la fêtais la semaine d,après et finalement je me suis dit que ma fille serait assez grande pour comprendre que c'Était son aniiversaire mais que les cadeaux serait plus tard .
Mais ma mère s,est enfoncé en brayant comme une madeleine et je lui ai dit d'arrêter de penser en victime et qu'elle devait penser positif au lieu de toujours imaginer qu'il y avait des bibittes.
Ben elle m'a dit ;"C'est bien si tu crois que j'ai des bibittes dans la tête!"Surprised ...ET ça, ce n'est qu'une parcelle de sa vision.

Un autre petit exemple?? MOn amoureux il y a de ça 10 ans à voulu me fiancé dans une rencontre avec ses parents qu'il n'avait pas vu depuis un an.
Toute heureuse de la situation je reviens de ce voyage et appelle ma mère pour lui annoncé la bonne nouvelle ..
ELLE M'A RACCROCHÉ AU NEZ Surprised et ne m'a pas parlé pendant plus de 2 mois et ce durant tout le temps des rencontre familiale du temps des fêtes parce qu'elle jugeait que je n'avais pas à faire "cela" sans elle!!
Ben je lui ai tourné le dos et je l'ai laissé boudé!!! Pas question de la laisser scrapper ma joie oh ,non!!
Alors c'est pourquoi je vous demandais la place que vous laissiez à ces gens car moi, j'en laisse maintenant très peu...J'ai choisis d'être heureuse dans la vie et non le contraire. 

revenir en haut

TrUkMuChE

Inscrit le :
06 mars 2011

Posté le: 26 avril 2011 21:48:36 EDT  
wow!! quel soulagement que je ne suis pas la seule à avoir une mère négative et toxique!

la mienne est dépressive depuis toujours. J'ai des souvenirs de quand j'étais toute petite que ma mère me disait "je veux mourir, ça va mal...une chance que t'es là, je ne sais pas ce que je ferais sans toi, je crois que je mourrais sans toi, je me tuerais si je ne t'avais pas..." en pleurant sur mon épaule.

alors imaginez le poids que j'ai porté toute mon enfance. C'était des passes, des fois elle allait bien, d'autres fois c'était l'enfer.

Puis mes parents se sont séparés, j'avais 24 ans, et je suis restée la seule personne dans sa vie. Elle a toujours eu des difficultés au niveau relationnel. Et sérieusement, si elle n'était pas ma mère, elle ne serait pas dans ma vie depuis bien longtemps.

On a eu plusieurs chicanes depuis sa séparation, j'ai souvent fait attention à mes propos pour pas empirer la situation, mais j'ai souvent dit ma façon de penser aussi.

Le négatif essoufle. J'ai trop souvent voulu l'aider, j'ai embarqué dans son jeu de manipulatrice, j'ai pris le rôle qu'elle me donnait, elle étant la victime.

Elle est malade. Je lui ai maintes et maintes fois dit d'aller consulter, mais croyez-le ou non, elle ne veut rien savoir. Elle dit qu'elle sait ce que le thérapeute va lui dire...elle est psy elle même.

Elle restera toujours ma mère, et j'aurais bien de la difficulté à ne plus la voir du tout. J'essaie donc de la voir le moins souvent possible et de ne plus prendre personnel son mal de vivre. Si elle a décidé de vivre ainsi, c'est elle qui doit en souffrir, pas moi. Je la surveille de très près avec mon fils, pour ne pas qu'il se fasse prendre dans son chantage émotif comme elle l'a fait avec moi.

-----------------

Il faut faire la part des choses. Si quelqu'un vous empoisonne la vie au point de gâcher votre existence, expulsez-là, éloignez-vous d'elle. Si vous êtes capable de bien vivre avec les conséquences de la côtoyer sans que cela affecte trop votre moral, alors il y a peut-être quelques sacrifices à faire.

Justement, je ne suis pas moi-même une personne négative, alors j'essaie de voir le positif à la garder dans ma vie!!

bonne chance à toutes!

 

revenir en haut

Coccinelle06

Inscrit le :
21 janv. 2008

Localisation :
Rouyn-Noranda

Posté le: 27 avril 2011 07:42:55 EDT  
Je comprends ta façon de voir les choses Pales.

En fait moi j'ai été longtemps, à m'éloigner de elle, plusieurs mois, voir années. Plus de contacts ni par courriel, par téléphone ou en personne. Moi je trouve que ici elle est pas juste négative. Elle est méchante. Quand elle s'est séparé avec mon père, sa empiré X1000.

J'ai tjrs cru qu'elle était bi-polaire, elle a des périodes de sa vie, ou elle flush tout le monde, son père, sa mère, son frère, son chum, ses enfants, elle vend sa maison, change d'auto, et change de job. Tout est de la marde.....

Enfin, quand j'avais des périodes ou qu'on réussissait à se parler, elle profitait de l'occasion pour me dire à quel point j'ai été l'erreur de sa vie, a quel point que sa vie a été bouleversé avec la venue de ses enfants. Sa carrière a été chambranlée tout tout tout...

Je disais rien, je l'écoutait et me je disais ds ma tête, je partiras pas tard à soir... Je revenais à maison Drainé. Pkoi je fesais sa? Pcq justement, si j'avais le malheur de répliquer, J'étais en plus celle qui l'écoute jamais, celle qui se fou de sa vie un peu. Sa fesait de la chicane. Comme je suis tannée, j'achetai un peu la paix...

Maintenant, j'ys vas plus, elle a pas changé, elle change pas, et elle changera jamais, j'ai arrêté de penser qu'elle ferait un petit effort pour me voir. J'ys vais plus, depuis que j'ai des enfants, j'ai pas envie que eux, vive le chantage émotif qu'elle fait à tout le monde. Je protège mes enfants. Ils ont pas à subir les conséquences de sa séparation, surtout qu'elle s'amuse à dire que il se fou de nous de nous autres, que c'est pas leur vrai papi (pas mon papa biologique) et ect... Enfin...

Donc maintenant, je lui parle mais pas avec les enfants, soit par tel, ou courriel. Elle a des photos des petits et ls voit par cam de temps à autre. Sa reste ainsi. Elle le sait pourquoi je vais pas la voir, et elle profite tout de même dès qu'elle a une occasion de dire à mes enfants, comment leur papi est une personne stupide... Donc on reste à l'écart.  

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
23 févr. 2010

Posté le: 27 avril 2011 08:04:43 EDT  
je te comprends Taz parce que ça ressemble à ce que j'ai vécu sauf que moi je ne pourrais pas couper les ponts avec ma mère car c,est ma mère. Mais, je n'ai pas une relation familiale très développer avec elle. Je m'en tiens à un téléphone par semaine environs et je la laisse parler mais je ne lui raconte pas grand chose sauf les exploits de mes enfants.

Quand tu parles de méchanceté et de chantage émotif je me retrouve très bien.
Chez moi nous étions trois enfants et avons toujours été à ses yeux son grand malheur.
Veux-tu un exemple de chantage émotif méchant?
Lorsqu'est venu le temps de déménager de ma région pour venir m'installer à 10 heures de route,ma plus grande qui allait avoir 6 ans avait un peu de peine de quitter ses amies malgré le fait que je l'avais bien préparé et ma mère le savait. Comme ma mère m'en voulait de déménager et d'en être heureuse(je ne lui ai jamais cacher que j'étais super contente de se déménagement!!)
elle a pris ma grande sur elle et lui a dit :
Je t'avais préparer une super fête et j'aurais fait venir un super clown MAIS TU POURRAS PAS EN AVOIR TU DÉMÉNAGES!! Surprised Crying or Very sad Imaginez la peine de ma fille qui se sentait encore plus malheureuse. Ça s'peut tu? s'attaquer à une petite fille pour essayer de blesser comme elle se sentait blessé? Faut le faire.

Moi j'ai appris à vivre aussi avec ses "manipulation de suicide " et malgré que je ne voudrais pas que ça arrive, je sais que j'ai tout essayé . Elle a même essayé de se jetter en bas de la voiture quand j'étais plus jeune en traversant un pont et j'ai juste eu le temps de barrer les portières.

Donc maintenant je dirais qu'avec elle je suis plutôt objective.Je survole sa vie en ne m'y impliquant pas trop émotivement . 

revenir en haut

TrUkMuChE

Inscrit le :
06 mars 2011

Posté le: 27 avril 2011 10:34:56 EDT  
ouf les filles, messemble que je vous ferais un gros câlin là ... Very Happy

ça fait VRAIMENT du bien de voir que je ne suis pas la seule à avoir une mère fuckée.

à vous lire, vous semblez saine d'esprit et bien équilibrées.

Dites-vous que vous avez brisé le patern (personnellement, ma grand-mère est pareille à ma mère) et n'êtes pas entrée dans ce cycle négatif...

vos enfants sont chanceux de vous avoir!

 

revenir en haut

Anonyme

Inscrit le :
23 févr. 2010

Posté le: 27 avril 2011 11:06:16 EDT  
c'est EXACTEMENT ce que je dis souvent :

Le patern est brisé. Je l,ai brisé en n'acceptant pas d'être tout ça et mes enfants ont des parents qui les aimes plus que tout au monde et qui font en sorte qu'ils se sentent aimé !

C'est ça mon plus beau cadeau que ma mère m'a donné sans le savoir ; elle m'a éduqué à sa façon et a fait de moi une maman TOTALEMENT dévouée à ses enfants et tout à fait positive .

Et c'est pareil , j'en suis certaine pour vous! Wink  

revenir en haut

Coccinelle06

Inscrit le :
21 janv. 2008

Localisation :
Rouyn-Noranda

Posté le: 28 avril 2011 11:38:05 EDT  
j'avoue avoir eu peur très longtemps d'être maman, peur d'être comme elle.

elle me disait tjrs en vieillissant que je comprendrai c'est quoi avoir des enfants.

En fait elle est comme ça juste avec moi. Avec ma soeur, elle se démène, elle paye ses études, l'aide sans bon sens. j'ai rien eu de tout sa.

Elle me dit souvent qu'elle fait sa, pcq elle a gaché avec moi, et qu'elle veut pas refaire la même chose et se refaire flusher!! (Comme si c'était de ma faute)

Plus jeune j'ai été mêlé dans une histoire conjugal avec ma mère. Elle trompait mon père, me racontait TOUT TOUT. Je ne pensai pas encore à cet age là, que c'était mal sain. Elle s'est séparé environ 5 fois avec mon père, et à toutes les fois, c'était un écoeurant, pas mon père, un trou de cul... ect... Et quand elle revenait avec, c'était mon père, lui qui m'a élevé.

Enfin bref, aujourdhui, je sais faire la différence, mais plus jeune sa été très dur. Et sa été tout un choc quand j'ai comprit que c'était pas normal! 

revenir en haut

Se connecter pour répondre