Enfant

Mon enfant est souvent dans la lune

Sors de la lune! : une phrase qu’on répète parfois trop souvent. Voici comment aider notre enfant distrait à rester bien concentré.

Depuis longtemps, la lune est associée au rêve, à l’imagination et à la distraction. « Être dans la lune », c’est donc être distrait, rêveur, contemplatif et perdu dans ses pensées. Tout le contraire, finalement, d’avoir les deux pieds sur Terre.

Plus loin!

Les enfants qui sont souvent dans la lune sont tout aussi intelligents que les autres. Toutefois, leur tendance à la distraction les dérange parfois dans leurs apprentissages. Ils perdent rapidement le fil. Pendant que le professeur leur parle des fleuves et des océans, ils restent « connectés » quelques instants, puis leur esprit se met à voyager. Ils se demandent comment on fait pour bâtir des ponts au-dessus des cours d’eau ou combien de baleines peuvent y demeurer. Ils sont à côté ou au-devant du propos, jamais bien loin! On doit donc souvent les aider à revenir dans la réalité. La même chose se produit à la maison. Quand certaines personnes parlent entre elles, au lieu de se mêler à la conversation, ils préfèrent s’évader dans leur jardin secret. Ils captent un mot qui attire leur attention et les voilà partis!

Caractéristiques des enfants dans la lune
  • Leur regard se fixe souvent dans le vide.
  • On doit leur répéter plusieurs fois la même chose.
  • Ils oublient souvent ce qu’on leur dit ou ce qu’ils doivent faire.
  • Ils sont parfois maladroits.
  • Ils sont souvent en retard dans la classe quand il faut, par exemple, sortir les livres.
  • ls passent souvent inaperçus et dérangent rarement les autres.
Comment les aider?
  • Bien sûr, on peut se questionner sur le sommeil de l’enfant. Quand on est fatigué, on a plus de difficulté à rester bien concentré et notre esprit voyage plus facilement.
  • On privilégie quelques jeux qui font travailler la concentration des enfants. On commence par des jeux courts aux règles simples, puis on augmente la durée du jeu… et de la concentration requise.
  • On fait l’escalade des consignes. Quand on en donne trop en même temps à un enfant lunatique, on est certain qu’il va devenir confus et en oublier. On jumèle deux consignes ou demandes et on voit s’il les exécute correctement. Ensuite, on augmente progressivement.
  • On remarque que notre enfant part dans la lune? On le ramène dans le « ici, maintenant », dans un état de concentration sur le présent. « Tu fais ceci, ici. Et moi je t’aide. On va le faire ensemble. »
  •  On lui donne des trucs pour l’aider à rester dans le moment présent quand lui-même se sent partir dans la lune. Par exemple, en classe, quand il sent que son esprit est prêt à voyager, on lui apprend à se poser des questions qui l’obligent à rester accroché au présent : « De quelle couleur est le chandail de mon professeur? » Cette simple question peut l’aider, en tout moment avec n’importe qui, à rester concentré.
On est bien sur la lune!

Être dans la lune, c’est être imaginatif! Et c’est là même le noyau de notre vie intérieure et notre territoire intérieur personnel. C’est un endroit précieux où l’enfant se retrouve pour réfléchir et aussi pour apprendre à vivre avec lui. Il faut donc aider l’enfant à apprivoiser ce jardin secret tout en l’amenant à vivre bien dans le présent en compagnie des autres. Voilà une pleine richesse!

Image de Nadine Descheneaux

Autrice jeunesse et conférencière.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 d?sinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac ? dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires