Enfant

Mon enfant se ronge les ongles

Un enfant sur trois se ronge les ongles, certains dès l’âge de 2 ou 3 ans, mais habituellement c’est autour de l’âge de 8 ans que l’enfant développe cette habitude.

On appelle onychophagie le fait de se ronger les ongles. Cette mauvaise habitude touche les enfants nerveux, un peu angoissés chez qui, en grandissant, la moindre inquiétude ou même chaque moment de concentration devient une occasion réflexe de porter les doigts à la bouche.

Pas inquiétant

Que ce soit l’arrivée d’un autre enfant, l’entrée à l’école, un déménagement ou une séparation, un événement peut habituellement être relié au fait de commencer à se ronger les ongles. L’enfant qui a une nature plus angoissée ou anxieuse qu’un autre sera plus à risque de développer l’onychophagie.

Mais ne vous en faites pas pour autant! Si votre enfant se ronge les ongles, il n’est pas plus angoissé qu’un autre qui traîne sa doudou partout ou qui a une poupée ou un jouet fétiche qui le réconforte en tout temps. Si l’habitude devient néfaste – ongles rongés au sang à répétition, par exemple-, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui pourra vous référer si nécessaire à un psychologue.

Risques pour la santé

Quand l’enfant ronge ses ongles, il porte la main à la bouche, mais juste avant, à quoi avait-il touché? Jouets, bol de toilette, plancher? Donc le fait de se ronger les ongles n’est pas qu’inesthétique, mais constitue une porte d’entrée idéale aux microbes de toutes sortes. L’enfant peut aussi se retrouver avec une infection cutanée. À force de ronger (agresser) l’extrémité, la base de l'ongle devient douloureuse et parfois complètement irritée. S’il n’est pas soigné de façon appropriée, l'ongle peut se déformer en repoussant, tomber et même, dans certains cas, ne jamais repousser. L'hygiène de ses mains et de sa bouche sera d'autant plus importante dans ce genre de situation.

Trucs et conseils

Il n'y a pas vraiment de remèdes, seulement des trucs qu’il faudra essayer à tour de rôle jusqu’à ce que l’enfant surmonte sa pulsion. Ce ne sera pas facile puisque l’enfant ne se rend souvent même pas compte de ce qu’il fait tellement l’habitude est ancrée dans son quotidien. De très nombreux adultes qui se rongent les ongles ont développé l’onychophagie dans leur enfance, c’est dire à quel point cette habitude s’enracine profondément.

  • N’en faites pas une obsession : Plus vous ferez de reproches à l’enfant et plus il sera nerveux, donc loin de diminuer les raisons pour lesquelles il se ronge les ongles, vos remarques ne feront qu’ajouter à sa liste d’angoisses.
  • En lui rappelant constamment que ses ongles sont laids, vous atteignez l’enfant dans son estime de lui-même. Essayez de trouver une approche plus positive en vous penchant sur les causes de sa nervosité et en le rassurant.
  • Badigeonner ses ongles de vernis ou d’un produit au goût mauvais peut fonctionner, mais a aussi de bonnes chances d’échec si les situations stressantes ne sont pas apaisées. L’angoisse de l'enfant sera plus forte que le simple mauvais goût d’un produit.
  • Mettre un pansement sur l’ongle pourrait attirer son attention sur son réflexe et l’empêcher de ronger cet ongle en particulier, mais ce n’est pas une garantie non plus.

Vous avez un truc qui a fonctionné? Partagez-le avec nous pour en faire profiter d'autres parents!

Image de Sonia Cosentino


Cette semaine
Les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

Chaque année, des milliers de Canadiens et de Canadiennes succombent à une crise cardiaque parce qu’ils ne reçoivent pas le traitement médical approprié assez rapidement.

8 musées à visiter en famille

Quelle bonne idée de visiter un musée avec les enfants ! Excellente façon de les ouvrir sur le monde en plus d’aiguiser leur sens de l’observation et d’émoustiller leur curiosité. Voici 8 musées à visiter sans plus tarder !

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Les risques méconnus du diabète

Février est le mois du coeur. Une occasion parfaite pour se conscientiser à l’importance de notre santé cardiovasculaire afin de vivre longtemps et en pleine forme entourés de ceux qu’on aime. Mais quel est le lien avec le diabète?

Nos Concours

Gagnez l’édition québécoise du jeu Telestrations!

Participez pour gagner votre copie du jeu Telestrations