Enfant

Mon enfant est-il accro aux jeux vidéo?

Ce n’est un secret pour personne, les jeunes aiment les jeux vidéo. Rien de bien étonnant, puisqu’ils sont nés à une époque où la technologie et les écrans sont tout simplement omniprésents. Mais faut-il s’inquiéter du temps qu’ils y consacrent?

Comme pour à peu près tout dans la vie, la modération est notre meilleure amie! Autrement dit, rien ne sert de leur interdire complètement les jeux vidéo (de toute façon, ils trouveront toujours le moyen d’y jouer chez des amis ou ailleurs); il suffit plutôt de leur apprendre à doser le tout comme il faut.

Passe-temps ou dépendance?

Contrairement à la croyance populaire, ce n’est pas le nombre d’heures passées à jouer qui détermine ou non la présence d’une réelle dépendance, mais plutôt l’impact qu’a le jeu sur la vie et le comportement de chacun. Autrement dit, même si votre enfant ou votre adolescent passe 3 heures par jour sur un ordinateur ou une console, mais que cela n’affecte pas ses résultats scolaires, son humeur ou sa vie sociale, il n’y a absolument pas lieu de s’inquiéter.

Ainsi, l’Organisation mondiale de la santé, qui a ajouté le trouble du jeu vidéo à sa Classification internationale des maladies l’an dernier, explique cette dépendance comme un « comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d'autres centres d'intérêt et activités quotidiennes, et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables ». En outre, ce comportement extrême doit se manifester clairement pendant au moins 12 mois pour permettre de poser un diagnostic. Vous comprendrez donc que la vraie dépendance affecte seulement une minorité d’adeptes des jeux vidéo!

Maintenir un dialogue

Le plus important, si vous vous inquiétez de quelque façon que ce soit ou souhaitez tout simplement que votre enfant développe des intérêts plus diversifiés, c’est de prendre le temps d’en parler avec lui. Intéressez-vous aux jeux qu’il affectionne et apprenez-en plus sur son univers; vous mettre à sa place vous permettra peut-être de voir les choses d’un autre œil. Parlez-lui aussi de l’importance d’entretenir des passions variées et encouragez-le à essayer de nouvelles activités et à ouvrir ses horizons.

Voir le bon côté des choses

Enfin, dites-vous bien que, même si la passion des jeux vidéo en est une que vous ne partagerez ou ne comprendrez peut-être jamais, il n’en demeure pas moins que votre enfant en retirera certainement plusieurs bénéfices. En effet, il a été démontré que, lorsqu’ils sont utilisés raisonnablement et adéquatement, les jeux vidéo permettent d’accroître la coordination, la mémoire et les compétences en résolution de problèmes. Ils peuvent aussi avoir un impact très positif sur l’estime de soi, sans compter qu’ils pourraient leur valoir un très bel emploi plus tard!

Bref, tout n’est jamais complètement noir ou complètement blanc. L’important, c’est tout simplement de savoir trouver l’équilibre!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

La meilleure routine de soins contre l’eczéma à gagner!

Gagnez la routine de soins Exomega Control

Moins c’est sucré, mieux c’est!

Gagnez deux certificats cadeaux de produits IÖGO nano

Cet hiver restez au chaud grâce à Louis Garneau!

Participez pour gagner des sous-vêtements en polar pour enfants et adultes

Commentaires