Enfant

Les convulsions fébriles : à quoi s'attendre?

Les parents dont l'enfant a vécu une convulsion fébrile en bas âge se souviendront toujours de cet épisode stressant. Heureusement, malgré qu'elles soient inquiétantes en apparence, elles sont rarement dangereuses.  

Voici ce qu'il faut retenir pour savoir comment agir pendant et après une convulsion fébrile.

À quoi ressemble une convulsion fébrile?

Le corps de l'enfant se raidit soudainement, ses yeux se révulsent et puis l'enfant est secoué par des spasmes musculaires involontaires qui peuvent affecter les bras, les jambes et le visage. Les secousses peuvent durer de quelques secondes à quelques minutes. Une fois que les tremblements cessent, l'enfant devient tout mou et fatigué. Souvent, il s'endort épuisé.

Pourquoi ça arrive?

La convulsion fébrile touche environ 2 % à 5 % des enfants âgés de 6 mois à 5 ans. La convulsion fébrile est due à une montée brusque de la température corporelle. La cause la plus fréquente est banale est une infection virale qui cause une poussée de fièvre. Pour cette raison, il n'est pas possible de la prévenir, car la poussée initiale de fièvre est imprévisible la plupart du temps. Si votre enfant fait 40 de fièvre ou qu'il est déjà fiévreux depuis quelques jours, il est très peu probable qu'il fasse une convulsion fébrile. Il faut savoir que les enfants dont les parents ont fait une épisode de convulsion fébrile étant jeune auraient plus de chance d'en faire à leur tour.

Comment réagir?

Essayez de garder votre calme malgré la situation. Couchez votre enfant sur le côté et restez près de lui afin de vous assurer qu'il ne s'étouffe pas avec sa langue ou sa salive. Laissez votre enfant bouger librement ses bras et ses jambes malgré les tremblements. Ne touchez pas à sa bouche ou à sa mâchoire. 

Si l'enfant a moins de 6 mois ou si la convulsion dure plus de 3 minutes, appelez le 911. Autrement, laissez la convulsion passer et rendez-vous à l'urgence dans les heures suivantes afin de voir un médecin qui fera quelques examens de routine pour s'assurer de la banalité de la convulsion et en déterminer la cause.

Récidives et séquelles

Le risque de récidive est d’environ 35%. Ce risque est plus élevé si l'enfant est âgé de moins d'un an lors du premier épisode. Les convulsions fébriles n'entraînent généralement pas de dommages au cerveau à moins de cas, extrêmement rares, où la convulsion dure de 30 à 45 minutes.  Certains parents s'inquiètent du risque de développer de l’épilepsie après une convulsion. Il faut savoir qu'il est à peine plus élevé que chez un enfant n'ayant pas eu de convulsion.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires