Désir d'enfant

Acide folique : son importance est encore mal connue

Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour sensibiliser les femmes aux bienfaits des suppléments d’acide folique.

Les résultats de l’Enquête sur l’expérience de la maternité (EEM) – un sondage documentant l’expérience de la conception, de la grossesse et de l’accouchement réalisé par l’Agence de la santé publique du Canada – semblent indiquer que la grande majorité des femmes canadiennes sont bien informées sur les questions liées à la santé maternelle. Toutefois, l’enquête laisse croire aussi que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour sensibiliser les femmes aux bienfaits des suppléments d’acide folique.

Même si l’EEM indique que la vaste majorité des femmes (90 %) ont pris des suppléments d’acide folique durant les trois premiers mois de leur grossesse, plus du cinquième d’entre elles (22 %) n’était pas au courant des bienfaits de l’acide folique avant de tomber enceintes. Quelques groupes de femmes étaient particulièrement susceptibles d’ignorer les bienfaits de l’acide folique, y compris les jeunes femmes (moins de 24 ans) et celles qui étaient enceintes pour la première fois, les résidantes des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut, les femmes à faible revenu et celles ayant un faible niveau de scolarité.

Environ 58 % des femmes ont pris une multivitamine contenant de l’acide folique durant les trois mois qui ont précédé la conception. La probabilité d’une supplémentation préconception en acide folique augmentait en fonction de l’âge maternel : dans le groupe des moins de 20 ans, une seule femme sur cinq (19 %) a pris de l’acide folique avant de tomber enceinte, comparativement aux deux tiers (67 %) des mères âgées de 35 à 39 ans.

L’acide folique – une vitamine B qui aide à prévenir certaines anomalies congénitales – est le plus efficace lorsqu’il est pris durant les premières semaines de la grossesse. On recommande donc aux femmes de commencer à prendre des suppléments avant la conception. L’Agence de la santé publique du Canada recommande une dose quotidienne d’acide folique de 0,6 mg aux femmes enceintes et à celles qui envisagent de le devenir.

Les femmes qui étaient au courant des bienfaits de l’acide folique étaient plus enclines à prendre des suppléments. Plus des deux tiers (69 %) des femmes qui savaient que l’acide folique prévenait des anomalies congénitales en ont pris avant la conception, et 93 % d’entre elles en ont pris durant les trois premiers mois de leur grossesse. Chez les femmes qui ignoraient les bienfaits de l’acide folique, seulement 18 % en ont pris avant la conception et 77 % en ont pris durant les trois premiers mois de la grossesse.

Les résultats de l’EEM portent à croire que la connaissance des bienfaits de l’acide folique est directement liée à la probabilité d’une supplémentation. Il semble aussi que des campagnes de sensibilisation du public continues soient nécessaires.

L’EEM est un sondage exhaustif portant sur la conception, la grossesse, les soins prénatals, l’accouchement et les soins post-partum. Plus de 6 000 femmes ont pris part à cette enquête dont les résultats ont été publiés par l’Agence de la santé publique du Canada le 25 mars 2009.

Ce texte provient du site Femmesensante.ca.

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Cette semaine

Commentaires

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

La grossesse et l'alcool en questions

1507 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!