Désir d'enfant

L’hystérosalpingographie

L’hysté…quoi? Il a beau avoir un nom à coucher dehors, l’hystérosalpingographie est un examen médical très utile dans les bilans de fertilité. Voici tout ce que vous devez savoir à son sujet. 

L’hystérosalpingographie est un des premiers tests que va passer la femme ayant des difficultés à concevoir. Si on ne vous a pas proposé cet examen, c’est sans doute parce que votre conjoint a déjà passé un spermogramme et que des anomalies sévères du sperme ont été détectées. Dans ce cas, vous serez référée d’emblée à la fécondation in vitro.

L’hystérosalpingographie est proposée par votre médecin, mais elle est faite en radiologie, par un technologue. « Beaucoup d’hôpitaux ne proposent plus ce test. Les patientes sont alors redirigées vers des bureaux privés, mais les frais restent couverts par le Régime d’assurance-maladie du Québec », précise Dr Jacques Kadoch, chef du service de médecine et biologie de la reproduction au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM).

Comment ça se passe?

Couchée sur une table, les pieds dans des étriers, on injecte de l’iode dans votre vagin à l’aide d’une seringue. Le technologue en imagerie médicale prend ensuite des radiographies de la région pelvienne. « Ce test permet de dessiner les contours de la cavité de l’utérus et de voir s’il y a un passage au niveau des trompes et dans la cavité abdominale. C’est comme ça qu’on visualise la perméabilité des trompes », explique Dr Kadoch.

Cet examen, comme tout examen gynécologique, n'est pas très agréable, mais sachez que l’inconfort et la douleur ressentis varient d’une femme à l’autre. Dans tous les cas, on suggère néanmoins de prendre deux comprimés d’Advil, de Motrin ou de Tylénol une heure avant l’examen. « Ce test fait parfois un peu mal parce que, dans certains cas, on doit mettre une pince sur le col pour réussir à insérer la seringue. L’iode est également un produit plutôt irritant », mentionne Dr Kadoch.

Ce dernier ajoute qu’une pression supplémentaire est parfois exercée lorsqu’il y a un blocage non définitif. « On va alors pousser un peu plus sur la seringue pour arriver à déboucher. Donc la patiente a parfois un peu mal, mais c’est pour la bonne cause. Dans ces cas-ci, on peut dire qu’on n’a pas seulement fait un examen diagnostique, mais un examen thérapeutique. On a traité la patiente d’un blocage au niveau des trompes. »

Bon à savoir

Environ un quart des troubles de la fertilité seraient dus à un problème de perméabilité des trompes (trompe obstruée).

Source : Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches

L’hystérosalpingographie doit être pratiquée dans la première partie du cycle menstruel, donc dans les premiers dix jours après les règles. C’est un examen d’une durée d’environ 10 minutes. Calculez cependant 30 minutes pour l’ensemble de la consultation.

Vous pourrez reprendre vos activités tout de suite après l’examen. Prenez cependant soin de mettre une serviette sanitaire car l’écoulement du produit peut durer jusqu’à un ou deux jours après l’examen. Il est également possible d’avoir de légères pertes sanguines.

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Cette semaine

Concours Partenaires

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Stodal® : le sirop à toujours avoir à porter de la main!

Gagnez une bouteille de fabuleux sirop pour la toux.

Commentaires

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Les mocktails, tout le plaisir, l’alcool en moins

197 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!