Blogues

Gérer le temps des enfants sur Internet et les jeux vidéo

Parlez de ce que votre enfant fait sur Internet

Votre enfant peut utiliser son ordinateur et son téléphone pour plusieurs raisons. Ça peut être pour jouer à des jeux en ligne, pour parler à ses amis, pour faire des recherches pour un travail scolaire, pour s’inspirer, pour trouver de nouveaux vidéoclips et pour bien d’autres choses encore. Avant de déterminer l’horaire officiel, assurez-vous de ne pas rater l’objectif en rognant son utilisation si elle est principalement scolaire, ou du moins éducative.

Parlez de gestion de temps

La meilleure chose à faire pour ne pas être constamment en conflit, c’est de donner l’occasion à votre enfant de réfléchir à ce qui est raisonnable et de décider en conséquence. C’est un processus de réflexion nécessaire. Si vous décidez chaque jour des horaires selon votre humeur du moment, vos arguments perdront de leur valeur. Parlez de temps en famille, de devoirs et de repos pour que votre enfant découpe les 24 heures qu’il y a dans une journée dans sa tête et comprenne qu’il ne peut pas passer cinq heures par jour sur l’ordinateur ou sur la console.

Se déconnecter pour reconnecter

Quand vous décidez de déconnecter les enfants, vous devriez le faire aussi. Dans l’auto, à table, au restaurant, en se promenant dans le quartier et en visite chez grand-maman, fermez le téléphone. Premièrement, vous aurez ainsi plus de temps pour discuter les yeux dans les yeux des journées d’école, des activités à venir et de ce qui se passe autour de vous. Deuxièmement, c’est bon pour votre cerveau et pour vos yeux de prendre de longues pauses, loin des bombardements d’information, d’opinions et d’idées de choses à faire.

Fournissez des alternatives

Les jeux vidéo et les sites web pour enfants sont très divertissants et interactifs. Passer de ce genre d’activité à ne rien faire en un clin d’œil mènera immanquablement à un retentissant « oui, mais je n’ai rien à faire! ». En ayant des livres, du matériel artistique, des jeux extérieurs, des instruments de musique ou des jeux de table, votre enfant pourra s’aérer l’esprit et reposer ses yeux sans ronchonner, parce que ça deviendra quelque chose de positif.

Parlez de qualité et de quantité

Internet regorge d’idées de bricolages, d’œuvres artistiques, de musique inédite, de livres numériques et d’amis fascinants à qui on n’aurait jamais le temps de parler autrement. De même, le monde des jeux vidéo contient des jeux si beaux et si bien faits qu’ils sont maintenant vus par certains comme les œuvres d’art des temps modernes. Parlez à vos enfants de la distinction entre apprécier les belles choses et errer sans but sur Internet en quête d’approbation. Ce savoir l’aidera à mieux gérer son temps et à quitter son écran tout naturellement quand il n’aura plus rien d’important à y faire.

L’équilibre psychologique

Un autre argument qui peut jouer en votre faveur est cette étude menée par Public Health England et qui conclut qu’au-delà de quatre heures quotidiennes devant les écrans (télé, consoles, ordinateur et téléphone portable), les enfants risquent de souffrir de détresse émotionnelle, d’anxiété et de stress. Selon eux, chaque heure supplémentaire passée devant un écran augmente les risques que les enfants souffrent de problèmes socioémotionnels et d’une mauvaise estime de soi. En plus, ce temps qui ne sert pas à socialiser et à faire du sport augmente leur anxiété. Encore une fois, ces études prônent la modération.

Apprendre à reconnaître les signes

Sans tomber dans la discipline autoritaire, prenez le temps d’enseigner à votre enfant à reconnaître les signes de fatigue liée aux écrans. Les yeux qui piquent, l’impression de fatigue et le sentiment d’avoir été assis trop longtemps sont autant de signaux vagues, mais qui doivent être reconnus. C’est en sachant reconnaître ces signes que les enfants sauront par eux-mêmes qu’il est temps de prendre une pause.

Un couvre-feu

N’hésitez pas à établir un couvre-feu électronique. Il a été déterminé depuis longtemps que les écrans d’ordinateurs, de télévision et de portable nous stimulent et nuisent à notre sommeil. Pour vous assurer que le sommeil de votre enfant n’en soit pas troublé, réduisez les heures d’écran qui précèdent l’heure du coucher le plus possible. Certains parents ont réglé la question en déconnectant tout simplement le routeur pour couper l’accès à Internet durant les heures de sommeil. À vous de voir comment appliquer le couvre-feu chez vous.

 
Des solutions

Il existe des outils pour vous aider à ne pas avoir ces conversations tous les jours. Koalasafe, par exemple, vous permet d’établir un contrôle parental et des heures d’utilisation limitées pour les appareils et les comptes de vos enfants. Ils le disent eux-mêmes : l’objectif est de faire le sale boulot à votre place et que les heures passées sur les écrans soient comptabilisées sans que vous ayez à les suivre à la trace.

Bientôt, vous pourrez aussi profiter du Li-Fi, la version lumineuse du Wi-Fi, qui vous permettra de limiter l’accès à Internet à certaines pièces (et pas à leurs chambres!). Par contre, cette technologie est encore à l’étude et elle n’est pas encore disponible pour le commun des mortels (nous).

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires