Blogues

Bientôt tu ne croiras plus au père Noël…

C’est le début décembre. Il fait déjà froid. Les décorations de Noël ont envahi les magasins, il pleut des lutins même à la quincaillerie et le père Noël s’est pointé le bout du nez au centre d’achat.

Je regarde mon grand, il vient d’avoir 7 ans. Ce sont les sept années de ma vie qui ont passé le plus vite. Cette année, ça m’a sauté dans le visage comme quand on fonce d’un pas décidé dans le screen d’une porte partio. Vous savez, quand on rebondit tellement qu’on allait vite et que ça prend du recul pour se dire que ça n’a pas d’bon sens?

Un soir avant de m’endormir, j’ai réalisé que c’était peut-être la dernière année où mon grand pourrait encore croire au père Noël, aux lutins, à la magie des rennes, à tout ce qu’on a hâte de faire vivre à nos enfants lorsque nous savons que nous serons des parents…

La fois où…

J’avoue, j’avais les larmes qui coulaient toutes seules, je trouvais ça tellement niaiseux de pleurer dans le noir pour ça… Mon grand, si tu avais vu les souvenirs qui commençaient à arriver dans ma tête : la fois où  ton grand-père avait fait le père Noël à ta garderie et que tu le regardais d’un air un peu sceptique du haut de tes deux ans et trois mois. La fois où tu avais trouvé un cadeau tombé en bas du traîneau du père Noël dans la neige devant la maison avec les carottes que les rennes avaient mangées (alors que c’est moi, en allaitant ton petit frère à deux heures du matin, qui avait fait gobé des carottes)… Il y a aussi la fois où nous avions laissé notre papier d’emballage sur la table avec les ciseaux et le ruban à gommer pour que les lutins puissent emballer les cadeaux, tu avais vu le papier au sous-sol quelques jours avant et j’avais dû patiner pour que tu ne penses pas que c’était moi qui les emballait…

L’année suivante, nous avions capturé notre premier lutin joueur de tours, ton ami Sottise qui fait partie de tes pensées 365 jours par année, tu avais 5 ans. Puis l’an dernier, avant de te coucher, nous avions tout préparé mais tu n’arrivais pas à dormir, tu nous disais : « Maman, as-tu pensé aux carottes? Et si le lait n’était pas assez bon! Maman, le papier sur la table, l’as-tu mis pour les lutins? Est-ce que Sottise est sur la table pour que le père Noël le rapporte au Pôle Nord? ».

C’était si mignon, c’était comme si ce soir-là, juste avant Noël, tes souvenirs de petit homme revenaient dans ta tête pour alimenter la magie des Fêtes que nous avions pris soin d’installer depuis toujours…

Le pot aux roses

Je me considère vraiment chanceuse d’avoir toujours réussi à rattraper la balle quand tu doutais, mais je ne suis pas naïve, je sais que c’est bientôt la fin des histoires magiques, des choses qui ne se peuvent pas pour vrai de vrai, j’avoue que même moi j’y crois parfois tellement j’aime la douceur du mois de décembre. Je l’attends toute l’année parce qu’il n’y a rien au monde qui vaut vos yeux brillants au réveil le matin de Noël.

C’est vrai, il y aurait toujours l’option de te garder dans du papier bulle à la maison avec du tape sur les portes pour que personne ne puisse te dire la vérité, pour que tu puisses y croire jusqu’à la fin des temps mais ça fait partie de la vie de grandir. C’est normal, plusieurs de tes amis n’y croient déjà plus et tu découvriras probablement le pot aux roses cette année ou l’an prochain, si je suis chanceuse…

Je commence à me parler mentalement, à trouver comment je te l’expliquerai. Me connaissant, j’irai avec des questions ouvertes du genre : « Toi, ton cœur, il a envie de croire à quoi? ». Je sais que certains parents sont contre le fait de ne pas dire la vérité aux enfants, c’est correct, je respecte ça, mais pour nous, c’est important de vous bercer, ton frère et toi, dans des univers, de mettre du merveilleux dans vos histoires, pour moi ce n’est pas de mentir, c’est de créer des moments que vous conserverez pour toujours…

Trop vite

Noël n’est pas encore arrivé, peut-être que j’anticipe un peu trop. Mais la vie va trop vite. Bientôt, je devrai faire face à tes questions et si tu veux vraiment savoir, je ferai comme ma mère a fait, je te demanderai de garder le secret pour ton petit frère pour qu’il puisse lui aussi avoir la chance de vivre toute cette magie et je tenterai de créer d’autres instants figés dans le temps avec toi, avec de nouvelles traditions de grand en lien avec nos valeurs et notre personnalité jusqu’à ce que tu partes de la maison.

J’ai compris il y a longtemps que je n’ai pas une seconde à perdre pour profiter de ces moments avec toi, la période des Fêtes passe tellement vite et lorsque je regarde tes grands-parents nous regarder et revivre ces moments avec leurs petits-enfants avec autant de bonheur dans les yeux, je réalise bien assez vite à quel point ces petits instants de béatitude sont précieux…

Bientôt mon grand, tu ne croiras plus au père Noël, c’est une grande étape dans la vie d’un enfant et je ne sais pas pourquoi mais dans ma tête, il y a une voix qui me chuchote d’en profiter, de profiter de tout avec toi. Dans les prochains jours, lorsque tes yeux s’émerveilleront, je prendrai des photos dans ma tête pour conserver ces instants magiques, pour les conserver tout près de mon cœur, là où il y a tous les moments signés par toi, mon fils, depuis les sept dernières années qui changent notre vie pour le mieux, à tous les jours.

J’espère que tu garderas quand même un brin de ta belle naïveté et que tu garderas un morceau de ton cœur d’enfant parce tout est tellement plus beau quand on garde un peu de charme et de doux dans nos vies de grands… Ça donne espoir.

Profite de décembre, profite de Noël, profite de la vie!

Geneviève Jetté

Éducatrice à l’enfance de profession, bricoleuse, amoureuse et passionnée de littérature jeunesse, Geneviève est la maman de Louka (5 ans) et Rémi (2 ans). Sa vie familiale à la maison est teintée de peinture, de dessin, d’aquarelle, de lectures, de thés, de musique et de projets. C’est lorsqu’elle s’est mise à pleurer dans la section littérature jeunesse d’une librairie adjacente au Cegep qu’elle fréquentait que Geneviève a su que le domaine de la petite enfance était l’univers qui lui collerait à la peau pour toute sa vie. Blogueuse pour la boutique Mère Hélène, elle signe aussi Tatouée Maman sur Mamanpourlavie.com et la chronique Consommation dans les revues Bébé Magazine et Grossesse Magazine. Son principal défi : chasser la routine à grands coups de créativité pour rendre le train-train quotidien plus agréable. Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin, jour 10 présenté par : Schwiing

Concours de Noël 2018, jour 10 présenté par : Schwiing

Nos Concours

Découvrez la douceur Johnson’s

Nouvelle gamme pour la peau délicate des nouveau-nés

Vivez la magie des fêtes au Zoo Ecomuseum!

Venez rencontrer la faune du Québec dans un cadre naturel et enchanteur

Commentaires