Blogues

Tonique minéral Chi

Le premier trimestre d’une grossesse est souvent accompagné de grande fatigue. Et que dire des premiers mois de vie de bébé? Si votre moral est à plat, que vos batteries sont vidées, j’ai une piste de solution pour vous : le tonique minéral Chi.

J’ai 38 ans, une carrière bien remplie et je suis enceinte de mon quatrième enfant. Cette simple phrase vous décrit à elle seule mon niveau d’énergie. Je me sens souvent à bout de souffle et fatiguée. Comprenons-nous bien : je mange sainement, je demeure active et je dors dès que mes enfants m’en donnent la chance. Mais malgré ce mode de vie équilibré, je manque d’énergie à l’occasion.

C’est la raison pour laquelle je me suis intéressée au tonique minéral Chi de la compagnie Nature’s Sunshine. De toutes mes grossesses, celle-ci est la plus exigeante physiquement. Je croyais, à tort, que l’arrivée du deuxième trimestre me permettrait un regain d’énergie. J’ai bien dû admettre que j’avais besoin d’un coup de pouce.

J’ai d’abord vérifié la composition du produit. Il s’agit d’herboristerie. Le liquide est formulé à partir de plantes et d’oligo-éléments. Aucun ingrédient n’est contre-indiqué pour la femme enceinte ou allaitante. Une vérification essentielle étant donné mon état.

Maintenant rassurée, j’attendais mon miracle… Il n’est pas venu. Je suis honnête avec vous, j’ai consommé le produit selon la posologie inscrite sur la bouteille (15 ml deux fois par jour) et je n’ai constaté qu’une minime différence. Pas du tout le résultat espéré. J’ai donc téléphoné chez Le Capucin pour obtenir conseil.

En quelques questions, la conseillère a ciblé le problème : ma posologie. « On recommande toujours aux gens de téléphoner pour valider la posologie qui leur convient, m’a appris en souriant la charmante Amélie. Ça dépend toujours de votre état et de ce que vous souhaitez comme résultat. »

J’ai donc commencé à prendre 3 fois 30 ml par jour. Moins d’une semaine plus tard, les effets recherchés étaient au rendez-vous. Je suis stupéfaite de la différence. Même mon amoureux l’a remarqué : j’ai plus de patience avec les enfants.

Un tonique ne doit pas être pris à l’année. Il faut cibler les moments où il convient d’en prendre. Le premier trimestre d’une grossesse semble tout indiqué, si vos nausées vous permettent de le consommer. J’avoue que ça a un goût terriblement mauvais. Ma conseillère m’a aussi suggéré d’en prendre quelques semaines avant l’accouchement afin d’être au sommet de ma forme pour l’arrivée de bébé. Pour d’autres, la période de l’allaitement, qui est très exigeante pour le corps, est un autre moment clé où le tonique minéral Chi peut vous soutenir.

La dernière dose de la journée ne doit pas être bue après l’heure du souper. Puisqu’il s’agit d’un tonique, le prendre à l’heure du dodo risque de vous tenir éveillée quelques heures.

La fiche descriptive du produit fait rêver : augmente l’énergie physique, émotionnelle, mentale et sexuelle. Ce tonique peut vous aider de bien des manières. Quand la déprime vous guette. Lorsque votre hamster tourne à cent mille à l’heure et vous empêche de décrocher. En période de stress aigu ou de surmenage. Quand les enfants se liguent pour vous voler des heures de sommeil à cause des monstres sous le lit, des pipis de nuit ou des percées dentaires.

En terminant, un petit mot sur la gamme de produits Le Capucin. Des formules homéopathiques destinées aux enfants, mais qui sont sécuritaires pour la femme enceinte. Comme les sinusites, gastros, rhumes et autres affections atteignent aussi les femmes enceintes et qu’elles ont une pharmacie limitée pour soulager leurs symptômes, c’est une alternative tout simplement géniale. Je vous recommande entre autres, la formule foie qui lutte en douceur contre la constipation si souvent présente au troisième trimestre.

Enceinte, en santé et pleine d’énergie? C’est possible avec le tonique minéral chi et Le Capucin!

Grossesse et médicaments ne font pas bon ménage. La majorité d’entre eux passent la barrière du placenta et atteignent le fœtus. Voilà pourquoi on recommande aux femmes enceintes de limiter au maximum leur consommation de médicaments pendant la gestation. Peu importe votre problème de santé, avant de consommer un nouveau médicament, il est préférable de demander conseil à un professionnel de la santé pour valider si le produit est compatible avec votre état.

Pour y voir clair, l’équipe des pharmaciennes de la chaire pharmaceutique Louis-Boivin du CHU Ste-Justine et de l’Université de Montréal a conçu le Petit guide Grossesse et Allaitement. Le livre renferme de l’information sur l’utilisation sécuritaire des médicaments en période de grossesse ou d’allaitement. Les maux fréquents comme les nausées, la constipation, le rhume, la fièvre y trouvent des solutions adaptées. On y départage les médicaments autorisés en période de gestation et suggère des trucs pouvant minimiser les problèmes de santé. Le guide est téléchargeable en format électronique.

Josée Bournival

Josée Bournival est l’auteure du best-seller Bébé boum, paru aux éditions Hurtubise. Animatrice et comédienne depuis près de 15 ans, elle est passionnée de maternité pour le plus grand bonheur de ses trois filles : Clémentine, Simone et Blanche. Elle nourrit le blogue SOS maman à partir d’expériences vécues durant sa dernière grossesse et avec la naissance de la petite dernière! Vous pouvez la suivre sur son site, vous abonner à sa page Facebook et son compte Twitter.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le Zoo Ecomuseum : découvrir les animaux d’ici!

Participez pour gagner des laisser-passer pour le Zoo Ecomuseum.

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Découvrez le Méga Parc des galeries de la Capitale!

Participez pour gagner un forfait turbofun, pour toute la famille!

Commentaires