Blogues

Les maillots Hopalo

L’été est synonyme de plaisirs aquatiques. Changer une couche avec un maillot détrempé est tout un défi, sans compter l’urgence d’agir quand le plus grand apprend la propreté et est empêtré dans son costume de bain mouillé. Les maillots Hopalo règlent le problème!

Mes filles aiment patauger dans l’eau. Si Clémentine est une sirène qui pourrait prendre racine dans la piscine, Simone est une tortue de mer qui aime rêvasser en barbotant. Quant à Blanche, elle annonce une baigneuse taquine qui se fera un plaisir d’éclabousser toute la famille réunie à proximité d’un plan d’eau.

Que ce soit pour plonger dans la piscine creusée, se tremper les pieds dans la piscine de bébé qui ne contient que quelques centimètres d’eau, profiter des jeux d’eau de la municipalité ou pour une journée de vacances à la plage d’Oka, les occasions de porter un maillot de bain sont nombreuses. C’est le vêtement tout indiqué pour profiter de l’été. Mais c’est aussi le cauchemar des parents qui doivent changer des couches ou répondre aux besoins-plus-que-pressants des grands qui ont oublié d’aller à la salle de bain avant de se baigner.

Les maillots Hopalo sont une véritable bouée de sauvetage parentale. Il s’agit d’un produit conçu et fabriqué au Québec. Un maillot détachable, en partie, qui facilite les changements de couches ou le passage à la salle de bain pour les plus grands. Fini le temps où on devait tirer comme des fous sur le tissu du maillot trempé pour le faire glisser le long des jambes des petits. Fini le spectacle désolant d’un maillot de bain roulé en boudin et gisant sur le plancher. Fini l’épreuve d’enfiler de nouveau le costume de bain mouillé après avoir soulagé la vessie de junior.

Les maillots Hopalo sont munis d’un système de retenue du tissu. Sur le modèle choisi pour Blanche, des fermetures éclair sur chaque jambe permettent de détacher complètement la portion culotte du vêtement. Ensuite, on détache la ceinture qui permet de rabattre tout le bas du maillot devant bébé. La couche maillot est ainsi exposée en entier, sans risque de salir le maillot lors du changement de couche.

Sur le site web de la compagnie, une infographie 3d permet de visualiser le fonctionnement du vêtement. Vraiment ingénieux!

Pour les plus grands, le système novateur de Hopalo permet l’autonomie. Pas besoin de jouer les contorsionnistes du Cirque du Soleil dans les toilettes publiques pour éviter que le maillot de fillette ne traîne au sol. Une ganse de tissu est prévue près du cou pour attacher le bas du maillot. Vous pouvez également rattacher la ceinture et simplement l’enfiler par-dessus la tête de l’enfant. Dans les deux cas, le résultat est le même : un maillot qui reste propre. Les plus grands pourront ainsi facilement prendre en charge leurs moments d’intimité.

Pour les bambins qui s’exercent à la propreté, le maillot Hopalo contribue assurément à l’estime de soi. La rapidité avec laquelle on peut le retirer permet d’éviter les « accidents » en chemin vers les toilettes.

Comme si ce n’était pas assez, le tissu employé par la compagnie offre une protection UV 50+. Le modèle surfer protège bien les bras et les cuisses. Son encolure est un peu grande, mais elle facilite l’enfilage du vêtement. Avec un chapeau, aucun rayon de soleil ne pourra trouver la peau tendre du cou de bébé.

Vraiment, je n’y vois que des avantages. Les créateurs de Hopalo ont laissé suffisamment de longueur à la portion gilet du produit afin que l’enfant ne se retrouve jamais le dos exposé, comme en témoigne Blanche qui se roule au sol.

Un produit d’ici qui valorise nos enfants, les protège du soleil et qui nous simplifie la vie? On en redemande! Cet été, c’est Hopalo!

Maillots Hopalo, 6 mois à 6 ans, 60 $ chacun

Mythes et réalités sur la protection solaire

La peau des bébés et des enfants est plus fragile que celle des parents. Il est donc primordial de chercher à la protéger du soleil.

1-Les nuages éliminent les rayons UV
FAUX
. Une couverture nuageuse diminue l’intensité des rayons UV, mais ne les élimine pas entièrement. Il faut donc protéger les enfants même si le ciel est gris.

2-Un vêtement qualifié d’UV 20+ offre une excellente protection solaire pour les enfants
FAUX
. Il faut au minimum une protection de 40 contre les rayons ultraviolets pour bien protéger nos enfants.

3-Un facteur de protection solaire de 30 protège deux fois plus longtemps qu’un FPS de 15
FAUX
. Il ne faut pas se protéger en calculant de la sorte. Votre type de peau, les activités que vous pratiquez et votre degré de transpiration influencent la durée de protection d’un écran solaire bien plus que le nombre inscrit sur la bouteille. En cas de doute, réappliquez de la crème de nouveau.

4-En aucun cas, il ne faut appliquer de la crème solaire à un enfant de moins de 6 mois.
FAUX
. Les produits solaires peuvent créer des réactions allergiques chez le nourrisson. On privilégie donc les coins ombragés et les vêtements clairs et couvrants. On n’oublie jamais le chapeau pour protéger un cuir chevelu souvent très peu protégé par les quelques bouclettes souples de bébé. Cependant, lorsque l’ombre et les vêtements couvrants ne sont pas disponibles ou insuffisants, l’Association canadienne de Dermatologie recommande d’appliquer une petite quantité d’écran solaire à base d’oxyde de zinc sur la peau exposée (visage et dos de la main, par exemple). Cet ingrédient crée une barrière efficace sans pénétrer dans la peau de bébé. Évitez toujours d’en appliquer près de la bouche et des yeux de l’enfant.

5-On se dépêche de crémer de nouveau les enfants dès qu’ils sortent de la piscine.
FAUX
. Il faut prendre le temps de les essuyer. La crème solaire devrait toujours être appliquée sur une peau sèche, sinon, elle perd de son efficacité.

Saviez-vous que…

Pour savoir quand vous devez cacher les enfants du soleil, il faut regarder votre ombre? Si elle est plus petite que vous, ça signifie que le soleil est à son zénith. Mieux vaut courir l’ombre avec les petits. Généralement, on évite l’exposition directe entre 10h et 14h.

Josée Bournival

Josée Bournival est l’auteure du best-seller Bébé boum, paru aux éditions Hurtubise. Animatrice et comédienne depuis près de 15 ans, elle est passionnée de maternité pour le plus grand bonheur de ses trois filles : Clémentine, Simone et Blanche. Elle nourrit le blogue SOS maman à partir d’expériences vécues durant sa dernière grossesse et avec la naissance de la petite dernière! Vous pouvez la suivre sur son site, vous abonner à sa page Facebook et son compte Twitter.


Cette semaine
Tarte succulente végane, sans gluten et sans cuisson

Bon c’est officiel! Noël sera célébré avec notre petit noyau familial. On va se coller, on va s’aimer, on va penser à un avenir meilleur et surtout on va manger des petites douceurs! Cette recette décadente présentée par PRANA pourrait aussi bien être offerte en cadeau et laissée au pas de la porte de vos proches.

Des cadeaux pour une bonne cause

Personne n’a été épargné par la pandémie. Que ce soit au niveau physique ou psychologique, nous avons tous vécu une souffrance quelconque. 

Comme une envie d’évasion

Présenté par VISIT FLORIDA

Avec l’arrivée imminente de la saison froide et les mois éprouvants que nous avons tous traversés, on se prend déjà à rêver d’aller se faire dorer au soleil pour oublier tous nos tracas et s’offrir des vacances plus que méritées. Coup d’œil sur la Floride!

Nos Concours

25 cadeaux sous le sapin 2020 – Jour 4 - Sports Experts

À gagner: Une carte-cadeau Sports Experts

Gagnez une extension pour manteau Kokoala

Participez pour gagner une extension pour manteau 2 en 1 portage+grossesse Kokoala

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Commentaires