Blogues

Confidences de fin d’année de 10 profs du primaire

Elles s’apprêtent à nettoyer les pupitres, fermer les fenêtres, ranger leurs crayons et quitter l’école… jusqu’en août. Dix enseignantes d’écoles primaires des quatre coins du Québec m’ont parlé franchement (et avec émotions) des hauts et des bas de leur métier.

Quel est le meilleur coup de votre année scolaire?

« Nous avons créé un comité vert à l’école : nous avons commencé à faire du compostage, nous avons participé au jardin communautaire et nous avons organisé une grande corvée. Les élèves ont embarqué et ils sont devenus des agents multiplicateurs. » – France, 40 ans, enseignante depuis 17 ans sur la Rive-Nord

« Pour la deuxième année consécutive, j’avais dans ma classe un enfant très difficile… Son comportement était souvent dérangeant et inadéquat. Cette année, j’ai réussi à créer un lien avec lui et nous avons mis en place une routine qui a boosté son estime. Il a développé une confiance en lui et il s’est fait des amis. Je sens qu’il voit l’école autrement… et j’en suis très fière. » – Audrey, 31 ans, enseignante de 2e année dans les Laurentides

« Mes élèves ont rédigé un texte descriptif sous le thème ‘Mon lutin coquin’. Ils devaient inventer un mauvais coup pour ensuite le réaliser dans une classe de maternelle… Cela a été extrêmement motivant pour mes grands ! » – Isabelle, 33 ans, enseignante de 3e-4e année à Laval

Qu’est-ce que vous aimez le plus de votre travail?

« Créer de beaux liens de confiance avec mes élèves pour qu’on puisse ensuite, ensemble, faire des projets, des apprentissages, des activités. » – Annie, 36 ans, enseignante depuis 13 ans dans une école près de Québec

« J’adore voir jusqu’où je peux amener mes élèves. J’ai beaucoup de latitude quant aux manières d’atteindre les objectifs du programme. J’aime ce côté créatif ! C’est très motivant. » –  Andréanne, 33 ans, enseignante de maternelle à Gatineau

« Stimuler l’imagination des enfants et voir leurs petits yeux s’émerveiller. » – Julie, 37 ans, enseignante dans une maternelle pour enfants de 4 ans en Gaspésie

Et le côté sombre de la profession?

« Nous manquons de ressources professionnelles malgré une hausse constante d’arrivée d’élèves avec des problématiques de plus en plus lourdes… » – Elizabeth, 37 ans, enseignante de 5e-6e année à Montréal

« La paperasse ! Quelle perte de temps. J’aimerais tellement avoir plus de temps pour enseigner et approfondir certaines notions. » – Lucie, 35 ans, enseignante depuis 10 ans en Estrie

« La précarité, les incertitudes, la discipline, la lourdeur de la tâche… et le manque de ressources criant pour l’ensemble de nos tâches ! » – Véronique, 39 ans, enseignante de 3e année à Montréal

De quoi avez-vous besoin?

« De 8 bras et de 4 cerveaux ! Sans farce, j’aurais besoin de plus de matériel adapté à mes élèves. Chaque année, les défis sont différents et nous devrions être en mesure de fournir les outils nécessaires aux élèves. » – Andréanne, enseignante de maternelle depuis 10 ans à Gatineau

« De temps ! » – France, 40 ans, enseignante de 5e année dans une école de la Rive-Nord

« J’aurais besoin d’une deuxième personne qui vient régulièrement dans ma classe afin de faire cheminer les plus rapides ou aider ceux qui ont plus de difficultés… Je n’arrive pas à pousser le plein potentiel de mes élèves. » – Annie, enseignante de 5e-6e année dans la région de Québec

Vous avez le ministre Sébastien Proulx devant vous : vous lui dites…

« Venez me suivre pendant 48 heures et vous verrez tout ce qui s’ajoute à mes journées et à mes tâches… Je suis constamment à bout de souffle. Ma charge mentale est énorme. » – Léanne, 38 ans, enseignante depuis 15 ans à Trois-Rivières

 « Mettez moins d’élèves dans nos classes ! Je pourrais être plus efficace et plus humaine dans ma façon d’enseigner. » – Audrey, enseignante depuis 7 ans dans la région des Laurentides

« Les écoles tombent en ruinent, le matériel est désuet et les fonds publics sont à sec. On demande aux jeunes de faire des efforts pour réussir. Il faudrait aussi que le gouvernement fasse quelques efforts financiers pour qu'on puisse réussir à soutenir l'éducation. Je ne suis pas magicienne. » – Isabelle, enseignante depuis 7 ans à Laval

Et qu’aimeriez-vous dire aux parents de vos élèves, à la veille des vacances?

« Amusez-vous ! Jouez dehors, passez du temps ensemble, sortez les jeux de société, soyez heureux et lisez avec vos enfants tous les jours. » – Julie, enseignante depuis 15 ans dans une école en Gaspésie

« Passez du temps en famille et reposez-vous ! » – Léanne, enseignante de 4e année dans une école de Trois-Rivières

« Faites confiance à vos enfants. Ils ont tous un beau potentiel. Écoutez-les avec attention. Déposez votre téléphone et soyez présents… pour vrai. » – Lucie, enseignante de 6e année depuis 10 ans en Estrie

Maman 24/7

Diplômée en journalisme et détentrice d’un MBA, Maude Goyer (alias Maman 24/7) a appris les bases de son métier dans un quotidien. Après avoir fait un détour dans l’univers des magazines féminins, elle est devenue journaliste pigiste pour diverses publications. Ses sujets de prédilection? La famille, les enfants et la parentalité. Elle s’exprime sur ces enjeux sur son blogue Maman 24/7 et à titre de chroniqueuse radio et télé ici et là. Ses deux principaux clients demeurent ses deux enfants… exigeants, imprévisibles et tout à fait adorables! Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook et sur Twitter.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Boutique Séduction vous gâte à l’arrivée de l’automne!

Courez la chance de gagner un panier-cadeau spécialement conçu pour la saison automnale!

Nos Concours

Rigolez avec bébé grâce à Vtech!

Gagnez un ballon rigolo de Vtech

Découvrez les animaux avec Les Imageries

Gagnez 6 imageries de Fleurus!

Transmettre de belles valeurs et outiller ses enfants!

Courez la chance de gagner la collection complète!

Commentaires