Bébé

Comment choisir les sandales pour enfants

Voilà les journées chaudes qui semblent vouloir s’installer pour de bon. Adieu bottes et chaussures fermées! On libère enfin nos pieds et on sort les sandales. Mais y a-t-il des points essentiels à considérer avant d’acheter celles des enfants?

Sandales fermées ou ouvertes, semelles plates ou légèrement surélevées, avec petits velcros ou pas… les choix sont nombreux. À cela, il faut ajouter les envies de paillettes, le prix, les couleurs favorites et les coups de cœur incompréhensibles des enfants pour telle ou telle marque. Vraiment, il y a de quoi s’y perdre.

La vraie question est : quels sont les critères que devraient rencontrer les sandales destinées aux enfants? Nous avons demandé quelques conseils à une spécialiste.

« D’abord, explique Marilou Arsenault (podiatre), il faut garder en tête que les sandales ne sont pas faites pour marcher pendant des heures ou jouer au ballon. Idéalement, on ne les porterait qu’à la plage. » Par contre, la réalité est tout autre. L’été, canicule ou pas, les enfants chaussent leurs sandales pour aller à l’école, à la garderie ou au camp de jour. Conséquemment, ils courent, sautent, marchent très longtemps et jouent… avec lesdites sandales aux pieds.

Avant l’âge d’un an

Comme nous le mentionne la spécialiste : « avant l’âge d’un an, le choix du modèle de sandales n’a pas trop d’importance puisque l’enfant ne marche pas encore. Elles sont donc là, à titre esthétique seulement. » C’est donc la période où l’on peut taire notre raison et laisser notre fantaisie parler.

Des sandales exclusivement pour la plage

Comme mentionné précédemment, si les sandales ne sont utilisées qu’à la plage ou pour de courtes périodes de marche, « bien qu’il soit préférable de préconiser celles dont la semelle ne peut se plier facilement, dit Marilou Arsenault, il n’y a pas vraiment d’indication précise. » En effet, une semelle trop molle peut être à l’origine d’inconforts et /ou de blessures. On évite aussi les sandales de type Flip Flop puisqu’elles augmentent les risques de chutes.

Quelques critères à rencontrer 

Pour les petits sportifs que rien n’arrête, quelques points sont tout de même à considérer. « Si on sait que l’enfant va taper dans un ballon avec ses sandales, dit la spécialiste, il vaut mieux choisir un modèle aux bouts fermés, c’est certain. » Mme Arsenault ajoute également que « les enfants qui portent des orthèses dans leurs chaussures devraient, en théorie, les utiliser dans leurs sandales également. ».

Au niveau du support du pied, la sandale devrait être légèrement surélevée au niveau du talon et complètement fermée derrière. « Aussi, dit la podiatre, il faut s’assurer qu’elles ne sont pas trop grandes. Avec une mauvaise taille de sandales, les enfants sont plus susceptibles de trébucher. ». Pour choisir la bonne pointure, on procède exactement comme on le ferait pour une chaussure de tous les jours. Mme Arsenault ajoute : « lorsque les orteils sont au bout de la sandale, on devrait être capable de glisser un doigt entre le pied et le talon de la chaussure. »

La marque coup de cœur de la podiatre

Lorsque l’on demande à Marilou Arsenault si elle a une préférence pour une marque en particulier, elle cite en exemple la marque Keen : « Ce n’est pas pour faire de la publicité, dit-elle, mais elles ont vraiment toutes les caractéristiques dont nous venons de parler. »

En somme, les enfants devraient toujours avoir des sandales et des chaussures de sport à portée de main et changer, selon l’activité. Bien entendu, ce n’est pas réaliste. Voilà pourquoi il est d’autant plus important de choisir, avec soin, leur prochaine paire de sandales.

Par Annie Harvey

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Méli-mélo de livres pour enfants!

Gagnez 5 livres pour enfants

Commentaires