Bébé

Les grandes habiletés du nouveau-né

Il rêve

Entre les boires, les pleurs et les brefs moments d’éveil actif, bébé dort. C’est un marathonien du sommeil. Il passe près de 16h par jour à faire dodo. Alors que nous profitons de ses moments d’abandon pour le dévorer des yeux, lui, il rêve.

Pour mieux comprendre le phénomène, les chercheurs ont analysé les mouvements oculaires rapides des nourrissons puisqu’ils correspondent à la phase paradoxale du sommeil. Ils en ont déduits que les bébés rêvent deux fois plus que les adultes, c’est-à-dire près de 8h par jour.

Difficile, voire impossible, de dire avec certitude à quoi rêve un nouveau-né. Cependant, les chercheurs croient que les rêves servent, en partie, à maintenir l’activité du cerveau et que les bébés, tout comme les adultes, rêvent à ce qu’ils ont vécu dans la journée. En suivant cette théorie, les spécialistes croient que les bébés, même âgés de seulement quelques jours, rêvent de sons, d’odeurs, de lumières et de mouvements.

Il est expert pour se faire comprendre (ou entendre)

Ce n’est pas parce qu’il est petit et qu’il ne peut pas parler, qu’il est incapable de s’exprimer. Selon Priscilla Dunstan, auteure du livre Il pleure, que dit-il? : décoder enfin le langage caché des bébés, les nouveau-nés possèdent un lexique universel de 10 sons qui correspondent à 10 besoins de base.

Alors, selon la longueur et l’intensité des cris, bébé tente de vous dire qu’il a faim, qu’il a soif, qu’il a trop chaud ou trop froid, que sa couche est souillée, qu’il est fatigué, qu’il a mal, qu’il a eu une grosse journée, qu’il est malade, qu’il s’ennuie ou qu’il ne veut pas être oublié.

Bien entendu, pour arriver à décoder ses pleurs, il y a la littérature (par exemple le livre mentionné ci-haut), mais votre meilleur allié pour y arriver est le temps. Au fil du temps, les parents deviennent peu à peu de meilleurs interprètes.

Il a une mémoire incroyable

Le bébé naissant a une mémoire olfactive phénoménale. Selon une étude de Joy V. Browne, le liquide amniotique et le lait maternel auraient la même facture aromatique. D’ailleurs, les travaux de recherche qui ont été faits en ce sens démontrent que c’est en raison de cette similitude d’odeurs que les bébés ont une préférence naturelle pour le lait maternel.

Cette odeur, celle qui le berçait in utéro, le calme et le rassure. Parmi toutes les personnes qui le côtoient, le nouveau-né reconnaît sa maman au nez. Il y arrivera non seulement à cause du lait maternel, mais aussi grâce aux effluves de la peau de sa maman puisqu’il saura les mémoriser très rapidement, dès le premier contact physique.  

Il reconnaît le visage de sa maman

Lorsque bébé vient au monde, son acuité visuelle n’est pas encore tout à fait au point. Il ne perçoit pas les distances, ni les reliefs, et ne voit qu’à une distance de 20 cm environ. Pourtant, confronté à deux photographies (l’une de sa mère et l’autre d’une étrangère), le bébé de 4 jours s'intéressera beaucoup plus au visage de sa maman.

Les chercheurs croient que le nouveau-né peut reconnaître le visage maternel à cause de la configuration spatiale spécifique des traits de cette dernière, à condition qu’ils soient présentés toujours dans le même angle. Il faudra attendre les trois mois de bébé pour que celui-ci puisse reconnaître sa mère, qu’importe la position adoptée et la distance.

Il distingue la voix de sa mère

Comment savoir, sans aucun doute, que bébé reconnaît bel et bien la voix de sa maman? Pour en arriver à cette conclusion, des chercheurs du CHU Sainte-Justine ont analysé l’activité électrique du cerveau de seize bébés, 24h après leur naissance.

Les enregistrements démontrent que le nourrisson est capable de différencier la voix de sa mère de celles qui l’entourent.

Cette même étude tend également à démontrer que la voix de la mère est traitée dans la zone liée à l’apprentissage du langage. Maman joue donc un rôle clé dans le développement linguistique de son petit.

Il est un excellent nageur

Évidemment, après neuf mois à baigner dans le liquide amniotique, on se doute bien que bébé est tout à fait à l'aise dans l’eau. Non seulement il est confortable dans l'eau : il sait nager.

Immergé dans l’eau, il ferme sa bouche, bloque automatiquement sa respiration et bouge instantanément les bras et les jambes. C’est ce que l’on appelle le réflexe natatoire. Pour les nourrissons, la nage, c’est inné!

Ceci étant dit, il ne faut surtout pas le laisser seul dans le bain! Par contre, vous pouvez vous inscrire aux cours de natation pour bébé. Il risque d'adorer.

Il sait imiter (et il adore cela)

On le regarde, et il grimace, fait des sons, ouvre et ferme ses petits doigts. On croit que tout ceci est désordonné et le fruit de mouvements aléatoires, mais on a tort! Le nouveau-né nous imite. Il tente de reproduire nos mouvements de bouche, l’expression de nos yeux et notre gestuel.

Jusqu’à l’âge de trois mois, il nous imite pour essayer de différencier les gens qui l’entourent et pour se construire. À partir du moment où il reproduit les gestes des autres, il comprend également son unicité et il fait la différence entre l’imitateur et l’imité.

Cette tendance à reproduire est notable chez le nouveau-né âgé de quelques heures à trois mois, puis elle disparaîtra tranquillement. Il faudra patienter jusqu’aux huit mois de bébé pour le voir imiter à nouveau, cette fois de manière volontaire et contrôlée.

Comme quoi, nous sommes littéralement des modèles pour nos enfants!

Il assure sa sécurité grâce au toucher

Vous mettez votre doigt dans sa petite main et hop! Il la sert de toutes ses forces. N’est-ce pas étrange, puisqu’il est incapable de contrôler ses mouvements? Pas du tout. C’est ce que l’on appelle la préhension.

Lorsqu’une stimulation est effectuée sous la paume de ses mains ou de ses pieds, les petits doigts se ferment solidement. La prise est si forte, qu’on a l'impression qu'on pourrait le soulever du sol! C’est l’une des caractéristiques du nouveau-né : elle indique que du côté du système nerveux, tout va bien.

Les terminaisons nerveuses, situées sous la peau de bébé, sont ultra performantes. Elles donnent le signal à bébé si la température est adéquate ou s’il est dans un environnement confortable. Dans le cas contraire, il vous fera comprendre toute l’ampleur de son inconfort.

Bébé utilise donc ses membres inférieures et supérieures pour qualifier son environnement, ainsi que pour s’agripper… au cas. De cette manière, il assure lui-même une partie de sa sécurité.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez le jeu “Kiki va sortir les poubelles?”

Participez pour gagner le jeu “Kiki va sortir les poubelles?”.

Gagnez le livre Flora : un fascinant voyage au cœur du monde végétal

Participez pour gagner le livre Flora : un fascinant voyage au cœur du monde végétal.

Gagnez un trousse complète d’apprentissage de OLO Fusion!

Participez pour gagner la trousse “La Futée” de OLO Fusion.

Commentaires