Bébé

Le bonheur... une caresse à la fois

Qui prend un enfant par la main lui montre comment utiliser son cerveau pour sécréter la biochimie du bonheur. Ces petits gestes d’affection l’aident à construire peu à peu les bases de son estime.

La lionne

Une bonne maman lionne ne crie pas lorsqu’elle s’adresse à ses petits. Elle les prend doucement par le cou, et les lionceaux se calment naturellement et deviennent passifs et obéissants. Ne serait-il pas fantastique que cette méthode fonctionne avec nos petits humains? Eh bien, sachez qu’une technique équivalente existe. Il s’agit simplement d’utiliser le toucher comme moyen de contact et de communication. Parce qu’un toucher, c’est bien plus porteur qu’on peut l’imaginer.

L’intervention par le toucher

En situation de conflit ou lors de simples discussions avec nos enfants, nous avons plusieurs façons de faire passer un message important : le discours rationnel, le débat, l’emphase émotive, l’imposition et même la violence verbale (à proscrire). Certains facteurs vont impacter l’entente éventuelle : les goûts de chacun, l'environnement, le niveau de stress, etc. Et si nous pouvions varier nos méthodes pour faciliter le contact, particulièrement lorsqu’un sujet est important?

La science

La théorie de l’attachement de Bowlby défend le fait que l’établissement de liens affectifs étroits est essentiel à la survie de l’être humain. Nous savons tous que le lien d’attachement parent-enfant est une puissante base pour le développement de l’estime de soi chez l’enfant. Comme parents, nous portons tous le désir que notre enfant soit le plus heureux possible.

Outre les modèles sociaux et les gestes de l’entourage, la neuroscience va plus loin et nous rappelle la puissance du toucher comme source de bonheur. En effet, à condition que les gestes soient consentis et respectueux, le fait de toucher et d’être touché participe à la sécrétion de l’ocytocine (hormone du bonheur).

L’ocytocine joue le rôle de ciment dans les relations sociales. Elle a la capacité d’associer les contacts sociaux à d’autres sentiments agréables et joue un rôle essentiel dans toutes les relations humaines. Le toucher est la principale façon de libérer de l’ocytocine dans l’organisme. Ayant plusieurs vertus, cette hormone permet aux humains d’éprouver de l’empathie, d’aimer, de déstresser et de prendre confiance, d’où son importance dans les fondements du bonheur.

Allons plus loin

Certains parents auront donc recours aux massages pour bébés afin d’approfondir ce lien parent-enfant et de développer leur attachement envers eux. Plus vieux, le fait de chatouiller, de flatter les cheveux ou de donner une accolade aura le même impact. Des recherches scientifiques nous démontrent que le toucher agit non seulement sur le développement physique, mais également sur la santé mentale. Ainsi, après l'accouchement, la production soutenue d’ocytocine favorise l’attachement mère-enfant. L’ocytocine est sécrétée lors du toucher et nous permet de nous sentir plus près de notre enfant et de lui prodiguer des soins aimants et rassurants. À chaque fois qu’une mère nourrit son bébé, le nourrisson envoie des signaux de contentement et encourage ainsi cette dernière à continuer à répondre à ses besoins (gazouillis, sourires, regards brillants). L’ocytocine ainsi sécrétée incite au rapprochement en augmentant la sensibilité au toucher tout en détendant la mère. N’est-ce pas merveilleux? C’est ainsi que s’installe un cycle visant à renforcer ce lien d’attachement, source du bonheur.

Si les bienfaits du toucher ont été démontrés chez les nourrissons, il en va de même chez les jeunes enfants. Chaque fois qu’un parent ou un adulte procure un toucher affectueux (chatouille, caresse, accolade, etc.), l’enfant approfondit, par l’entremise de l’ocytocine sécrétée, le lien qui l’unit à la personne en question. Les enfants plus vieux auront tendance à sourire, à se détendre à leur tour et à envoyer des signes d’ouverture.

Lorsque nous répondons à ces besoins de proximité, l’enfant apprend alors qu’il peut faire confiance à son parent et un sentiment de sécurité s’établit. Il apprend qu’il est un être aimé et aimable, ce qui facilite toutes ses interactions sociales.

Qui aurait cru qu’un simple toucher pouvait accomplir autant?

Cadleen Désir

Psychopédagogue

Fondatrice et directrice générale de Déclic, Cadleen Désir a orienté sa carrière vers le soutien pédagogique des enfants d’âge préscolaire. Bachelière en psychologie et psychopédagogue, Cadleen a toujours eu à cœur le bien-être des futures générations. Déclic est un réseau de cliniques qui a pour mission de faire briller le potentiel des enfants à besoins particuliers. Dévouée à sa cause, elle siège auprès de divers comités et conseils d’administration d’organismes dédiés à l’enfance. Elle a cofondé un projet de garderie pour les enfants avec des allergies alimentaires. Cadleen s’implique comme accompagnante au CHU Ste-Justine et participe à la mise sur pied d’une fondation pour l’accessibilité des services auprès des enfants vulnérables.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Boutique Séduction vous aide à briser la routine!

Boutique Séduction vous offre la chance de gagner un panier-cadeau

Nos Concours

Passez du temps de qualité chez Bfly!

Participez pour gagner un laissez-passer chez Bfly!

Zoo de Granby - Dernière chance!

Participez pour gagner deux laisser-passer pour le Zoo de Granby!

Commentaires