Alimentation

Manger avec ses enfants permet de réduire leur asthme

Dîner en famille permet d'améliorer l'état d'anxiété et donc la santé respiratoire des enfants, selon une étude publiée dans l'édition de février du Journal of Child Psychology and Psychiatry.

Barbara Fiese, directrice du Centre de résilience familiale de l'Université de l'Illinois, aux États-Unis, qui a dirigé les recherches, explique : « Il est logique que les enfants qui ont des difficultés respiratoires puissent être anxieux, et préférer avoir leurs parents avec eux, puisqu'ils peuvent les aider en cas d'urgence. » Et d'ajouter : « Mais il est intéressant de noter que nous pourrions aussi constater que ce sentiment intense d'inquiétude est lié à la façon dont la famille interagit lors des repas. Lorsque les enfants avaient une angoisse de séparation, leurs repas étaient caractérisés par un retrait, un manque d'engagement, un faible niveau de communication. »

L'étude montre que l'asthme et l'anxiété sont directement liés, et que les parents peuvent améliorer le sentiment de sécurité de leur enfant et sa santé respiratoire en passant du temps avec lui, lors d'un repas bien organisé, et en partageant des activités et des centres d'intérêt.

Les chercheurs concluent : « Favoriser les interactions saines lors des repas peut être une façon d'améliorer le bien-être de l'enfant. »

La façon dont le dîner se déroule est essentielle. Les enfants ont besoin d'habitudes, et de soutien. Les participants à l'étude ont connu une sévérité accrue de leur asthme lié à des symptômes d'angoisse de séparation accentués lorsque la famille montrait un manque de soutien. « Des interactions familiales altérées lors des repas peuvent accroître les sentiments d'isolement, de panique et de peur liés à l'angoisse de séparation. »

Barbara Fiese explique : « La surprise de cette étude est qu'il y a une preuve forte que l'interaction familiale lors des repas, connue pour son action en faveur d'habitudes de consommation saines comme l'alimentation végétarienne ou de la baisse du risque d'obésité, peut avoir des effets positifs sur toute une série d'états de santé liés à des maladies chroniques. »

C'est la première étude à mettre en relation maladies chroniques et interactions familiales.

Source

Relaxnews


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours