Alimentation

L'anorexie et la boulimie

Pour la plupart d’entre nous, se nourrir est un besoin qui se comble tout naturellement. Pour les autres, les besoins nutritionnels sont une notion floue et un combat quotidien.

Se nourrir, respirer et dormir sont tous des gestes répétitifs et naturels auxquels nous prêtons bien peu d’attention, si ce n’est pour les rendre plus agréables en cuisinant de bons petits plats, par exemple. Le rapport à la nourriture de la plupart des gens se résume à cela. Mais il arrive que des personnes perçoivent ce rapport autrement. Elles se sentent mal de manger, en viennent à se détester d’avoir faim…

Pour ces personnes qui souffrent d’un trouble alimentaire, chaque repas devient un événement désagréable qui leur demandera de se cacher et de mentir et qui mettra leur estime de soi et leur santé en péril, un peu plus chaque fois. Il existe d’autres troubles alimentaires moins sévères, mais ce sont l’anorexie et la boulimie qui affectent le plus grand nombre de gens, soit 100 000 femmes et filles au Québec.

Qu’est-ce que la boulimie?

La boulimie peut se comparer à une dépendance à la drogue. La personne qui en souffre ressent une irrépressible envie de manger sans nécessairement avoir faim. Après avoir mangé ce surplus de nourriture, elle s’en veut.

Un peu comme un anorexique, un individu boulimique se fait vomir, prend des laxatifs et fait énormément de sport pour ne pas engraisser et pour continuer de trop manger. Il peut être difficile de remarquer la boulimie, étant donné que la personne mange et que son poids demeure stable. On associe parfois la boulimie à des troubles de personnalité limite et à l’inceste.

Et l’anorexie?

Dans l’anorexie, les patients peuvent aussi faire usage de laxatifs, se faire vomir et faire du sport de manière excessive, mais dans leur cas, c’est pour perdre du poids. Il existe deux types d’anorexie, l’anorexie et l’anorexie mentale. Dans l’anorexie mentale, la personne lutte contre la faim et dans l’anorexie, elle a perdu l’appétit. Dans les deux cas, la personne ne perçoit pas son corps tel qu’il est et se trouve trop grosse, même si en réalité elle est nettement sous son poids santé.

De nombreux symptômes peuvent mettre la puce à l’oreille des proches d’une personne qui souffre d’anorexie. La personne perd beaucoup de poids, a peur de grossir, refuse d’admettre sa maigreur et chez les filles, les règles peuvent être interrompues pendant plusieurs mois. Il arrive que l’anorexie mentale affecte des adolescentes qui veulent ressembler à des vedettes et que cet état soit temporaire, toutefois, il faut garder l’œil ouvert et si le trouble persiste, il devient important de consulter.

Les risques

Les troubles alimentaires ont le potentiel de causer beaucoup de dommages sur le corps de ceux et celles qui en souffrent. Des dommages à l’œsophage, l’anémie et la malnutrition ne sont que quelques-unes des nombreuses suites de l’anorexie et de la boulimie qui peuvent toutes deux mener à la mort.

En 2006, Ana Carolina Reston, un mannequin brésilien d’origine libanaise qui avait déjà une carrière internationale à 13 ans, est décédée des suites de son anorexie. On dit qu’une critique avait mentionné qu’elle était trop grosse pendant un premier événement de mode à l’étranger et que ces propos l’ont ensuite obsédée et conduite vers son anorexie et son décès. Elle avait 22 ans et se nourrissait exclusivement de pommes et de tomates quand ses reins ont arrêté de fonctionner. Elle est la deuxième mannequin de renommée internationale à mourir d’anorexie.

Parmi les conséquences physiques d’un trouble alimentaire, on retrouve :

  • Fatigue, tremblements, vertiges, évanouissement, maux de tête
  • Insomnies et pertes de mémoire
  • Sècheresse de la peau, perte des cheveux, ongles fragiles et cassants
  • Lugano (apparition d’un fin duvet de poils couvrant la peau du visage, du dos et des bras)
  • Carences vitaminiques
  • Trouble du cycle menstruel ou arrêt des menstruations
  • Risque d’ostéoporose
  • Réduction de la masse musculaire
  • Constipation
  • Anémie
  • Frilosité́ excessive (mains et pieds froids)
  • Ralentissement du rythme du cœur, palpitations et attaques cardiaques
  • Mort
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Profitez de l'été grâce à Vtech!

Courez la chance de gagner le super tricycle interactif de Vtech

Commentaires