Alimentation

Le régime Pégan, vous connaissez?

Très populaire en Europe, la diète Pégan porte également le nom de régime Paléo-Végan. Comme vous l’aurez sans doute deviné, cette nouvelle mode alimentaire regroupe les tendances des régimes Paléolithique et Végan. 

Voilà une association surprenante puisque d’un côté, on souhaite manger comme « l’homme des cavernes » alors que de l’autre, on bannit les animaux et tous les produits fabriqués par les animaux. Toutefois, lorsqu’on regarde leurs points communs, on obtient une alimentation étonnamment saine et gagnante pour la santé. Curieux d’en savoir plus?

Le créateur : un médecin « vedette »

Le régime Pégan a été inventé par l’américain Mark Hyman MD, un médecin de famille, reconnu internationalement comme conférencier et auteur à succès de dix livres classés numéro un selon le New York Times. Pour ce scientifique, le régime Paléo-Végan représente « le régime alimentaire le plus favorable pour notre santé et celle de notre planète. Il est écologiquement durable et respecte la vie des animaux ». Rien de moins!

L’ABC des régimes Paléolithique et Végan

Le régime paléolithique a pour philosophie que l’alimentation idéale correspond à celle de nos ancêtres. Le Dr. S. Boyd  Eaton stipule que ce sont nos gènes qui déterminent nos besoins nutritionnels. Et puisque nos gènes n’ont pas changé (0,02%), c’est ce qui explique pourquoi nous devrions manger comme nos ancêtres. Le régime paléo, également appelé régime ancestral, mise donc sur une diète faible en glucides mais riche en fibres et protéines. On privilégie les viandes maigres, les volailles, les poissons et fruits de mer, les œufs, les noix et les graines ainsi que les fruits et légumes faibles en amidon (donc, pas de pomme de terre, igname, etc.). Ce régime exclut toutefois les produits laitiers, les produits céréaliers, les légumineuses ainsi que les aliments salés ou transformés (conserves, gâteaux, boissons gazeuses, etc.).

De son côté, le régime Végan, aussi nommé végétalisme ou véganisme, représente la forme la plus stricte du végétarisme. Ce mode alimentaire est généralement adopté par les gens qui souhaitent un meilleur bien-être animal et environnemental. Par conséquent, tous les produits animaux sont interdits (ex. viandes, poissons, œufs, produits laitiers), incluant le miel et la gélatine (souvent d’origine porcine). Dans cette diète d’origine végétale, les aliments à l’honneur sont les fruits et légumes, les légumineuses, les noix et les graines ainsi que les boissons végétales (ex. soya, amande).

Que mangent les adeptes du régime Pégan?

Si les diètes Paléolithique et Végan semblent opposées au premier coup d’oeil, elles mettent le focus sur une alimentation durable, qui prône les aliments frais, entiers et peu transformés.

Les aliments à privilégier

  • Les fruits et légumes. Soixante-quinze (75%) de l’alimentation Paléo-Végan est basé sur la consommation de fruits et légumes, surtout ceux présentant une faible charge glycémique (ex. abricots, fraises, pêches, betteraves, carottes, navet).
  • La viande maigre biologique, idéalement nourrit à l’herbe, en petite quantité. Comme les fruits et légumes constituent les vedettes du régime Pégan, la viande n’est jamais l’élément central du repas. Il s’agit d’un accompagnement.
  • Des noix et des graines. Pour aller chercher des protéines et de bonnes matières grasses, le régime Pégan encourage la consommation d’une grande quantité de noix et de graines (lin, chanvre, sésame, citrouille). Pour les bons gras, on autorise aussi la consommation de poissons gras (ex. sardines, saumon sauvage), d’huile d’olive, d’avocat et de noix de coco.
  • Des céréales complètes, à faible indice glycémique, sans gluten, en petite quantité. Les céréales entières comme le riz sauvage et le quinoa sont recommandées mais ce, pour un maximum de 125 ml par jour, du fait qu’elles élèvent la glycémie.
  • Des légumineuses avec modération. Les légumineuses comme les lentilles sont indiquées mais en quantité contrôlée, soit 250 ml par jour.

Les aliments à éviter

  • Le soja. Selon les croyances du régime Pégan, le soya perturbe les hormones, en plus d’être souvent génétiquement modifié.
  • Les produits laitiers. Le régime permet toutefois les produits biologiques issus de la chèvre ou du mouton mais ce, à titre de gâterie occasionnelle.
  • Le gluten. Si vous n’êtes pas sensible au gluten, la diète permet d’en consommer à l’occasion et en petite quantité.
  • Le sucre et les aliments transformés comme les biscuits, les gâteaux, les boissons gazeuses et les aliments en conserve doivent être considérés comme des gâteries occasionnelles.
En conclusion…

À titre de nutritionniste, je trouve très intéressant le fait que le régime Paléo-Végan encourage une si forte consommation de végétaux sous forme de fruits, de légumes, de noix et de graines. Une stratégie définitivement gagnante pour notre santé! J’aime aussi qu’il considère la viande comme un accompagnement et non comme l’élément vedette des repas. Une autre stratégie bénéfique pour notre corps mais aussi, pour la santé de l’environnement et celle de notre portefeuille. Et personne ne peut être contre l’idée d’avoir une alimentation fraîche et peu transformée, contenant le moins possible de sucre, d’additifs, de colorants, etc.

Par contre, je ne crois pas qu’il soit nécessaire d’être aussi restrictifs avec les légumineuses et les grains entiers. Même si ces aliments ne faisaient pas partie du régime de nos ancêtres, ils apportent des nutriments essentiels et intéressants comme des protéines, des fibres et des vitamines du groupe B.

Enfin, qu’on soit « pour » ou « contre » les produits laitiers, l’important est d’adopter un régime équilibré et qui nous fournit tous les nutriments nécessaires comme le calcium. Personnellement, je bois du lait et de la boisson de soya… Je mange des produits céréaliers au moins deux à trois fois par jour… J’adore les légumineuses…et ma santé se porte drôlement bien!

Par Julie DesGroseilliers, Dt.P.
Nutritionniste et porte-parole de la campagne J’aime à 5 à 10 par jour

Mouvement J’aime les fruits et légumes

Le Mouvement J’aime les fruits et les légumes, lancé en 2018 par l’Association québécoise de la distribution de fruits et légumes vise à sensibiliser les consommateurs québécois à l’importance de la consommation des fruits et légumes dans l’adoption de saines habitudes de vie. Partagez en utilisant le hashtag #JMFL sur les réseaux sociaux! Site internetFacebookInstagram  Les guides par produit sont des outils d’information conçus par l’AQDFL dans le but de mieux faire connaître et apprécier les joyaux nutritifs que sont les fruits et légumes. Retrouvez les tous ici.


Cette semaine
Célébrez le « skinimalism » avec Bioderma

Présenté par Bioderma

Que vous soyez une adepte du maquillage prononcé ou plus léger, ou que vous préfériez un look entièrement naturel, offrir à votre peau un soin nettoyant de bonne qualité demeure essentiel.
 

Quels produits de bébé choisir pour avoir la conscience tranquille?

Présenté par Klorane

Les parents savent à quel point la peau d’un nouveau-né est sensible et fragile et qu’elle mérite des soins de la plus haute qualité pour bien la protéger. 

Côtelette de porc sur le barbecue

Un week-end ensoleillé attend la majorité des québécois. Qui dit beau temps dit BBQ! Voici une recette succulente présentée par Le porc du Québec! 

Nos Concours

Gagner une inscription à la methode Swimforce™!

Une inscription à la méthode Swimforce™ d'une valeur de 200$!

Gagnez un coffret de dentifrices Attitude

Participez pour gagner les nouveaux produits Attitude

Commentaires

Non