Alimentation

Acheter local, un mode de vie à adopter

Plusieurs façons existent pour s’impliquer davantage dans l’achat local. Voici quelques idées pour intégrer les aliments et produits d’ici à notre quotidien.

Ma région, vedette de mon frigo

J’ai la chance d’habiter en région, entourée de champs agricoles, mais pourtant à 20 minutes de Montréal (quand il n’y a pas de construction sur le pont, bien sûr). Je dis « la chance » car depuis maintenant 6 ans, cette ville, ses habitants et surtout leur passion pour les produits d’ici ont grandement modifié mon mode de vie. Rien ne vaut une rencontre avec celui qui a fait pousser et cueilli ma laitue pour me convaincre de choisir la sienne à celle provenant des États-Unis. J’en fait une fierté de manger de la viande élevée à quelques kilomètres de chez moi ou de recevoir en vantant les mérites de la bière de ma ville.

Un choix écologique

Quand on sait que les aliments parcourent en moyenne de 2 000 à 5 000 kilomètres avant d’arriver en épicerie, acheter local devient une option considérable si on compte réduire son empreinte écologique.

Manger local, c’est coûteux?

L’une des idées préconçues face aux achats locaux est qu’ils coûtent plus chers. Dans certains cas oui, je le confirme. Et très franchement et un peu égoïstement je prioriserai toujours le bien-être financier de ma famille au bien-être des commerçants. Cependant, si, comme dans le cas des aliments vous achetez en saison, vous en aurez pour votre argent. En plus d’économiser, vous gagnerez en saveur. Pensez aux fraises du Québec abordables présentement et absolument délicieuses. Rien à voir avec les fraises géantes gorgées d’eau qu’on retrouve dans les supermarchés l’hiver. Alors faites-en provision en les congelant pour vos futurs smoothies ou muffins. En août, avec les enfants, instaurez une nouvelle tradition en organisant une grande fête familiale pour canner vos tomates.

Une habitude à transmettre aux enfants

Par l’entremise d’activités toutes simples, on peut sensibiliser nos enfants aux notions de l’économie locale et développer leur sentiment d’appartenance. On peut pêcher et vanter les mérites des poissons du Québec, aller faire de l’autocueillette, visiter une ferme où on produit du fromage par exemple, aller dans le café céramique municipal un jour de pluie, aller au théâtre de la ville plutôt qu’aller voir une méga production américaine pour enfants. Bref, faites de l’agrotourisme, demandez aux enfants de choisir les fruits qu’ils aimeraient goûter lors de leur visite à un marché public. Troquez les chaînes de restauration rapides pour une tournée des casse-croûtes du Québec et inventer un palmarès des meilleures poutines du coin. Soyez créatifs et savourez à pleine dents vos régions.

Un geste politique

Suite aux manœuvres de Trump et ses politiques commerciales abusives, soutenir les produits d’ici n’a jamais été aussi important. De plus, depuis le 9 mai dernier, dans le but de promouvoir les fruits et légumes d’ici, le MAPAQ (ministère de l’agriculture, de la pêcherie et de l’alimentation du Québec) oblige tous les commerçants à indiquer la provenance de ces derniers en y mettant la mention Produits du Québec.

D’autres pistes
  • Abonnez-vous aux réseaux sociaux de vos entreprises locales préférées pour suivez leurs activités, nouveaux produits, concours et promotions.
  • Vous venez de déménager? Trouvez les groupes Facebook rattachés à votre nouvelle ville et demandez aux citoyens leurs coups de cœur dans la région. 
  • Pour découvrir des recettes, entreprises d’ici et anecdotes gourmandes allez visiter le site des Aliments du Québec

Signé Local est une vitrine du fait au Québec fort intéressante. Plateforme web très complète, j’aime particulièrement son répertoire qui regroupe des artisans selon leur région. Vous y trouverez des vêtements pour enfants, du café, des produits pour la barbe de chéri comme des sirops pour pimper vos cocktails estivaux. Depuis peu, l’entreprise a ouvert une boutique au Quartier Dix30 à Brossard.

Par Marysol Tremblay

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Méli-mélo de livres pour enfants!

Gagnez 5 livres pour enfants

Commentaires